Zéphyr Embrasé
Bienvenue sur Zéphyr Embrasé ! Si tu es déjà membre n'oublie pas de te connecter ;-) .
Sinon n'hésite pas à t'inscrire sur ce forum de partage littéraire, ne serait-ce que pour donner ton avis sur les textes postés ici. Parce que, oui, nous voulons ton avis ! En bonus tu pourras profiter de la communauté délirante et/mais accueillante de ZE ^^.

Alors vite rejoins-nous ! (Non je te rassure nous ne sommes pas (encore) une secte)

AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Un forum pour les jeunes écrivains à la recherche de soutien et les lecteurs avides de donner leurs avis. Venez partager votre passion des mots !
 

Partagez | 
 
 17 ans [S]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Meredith Epiolari

avatar

Reine de l'Impro
Féminin Messages : 1285
Date d'inscription : 29/07/2014
Age : 19
Localisation : Between the peanuts and the cage
MessageSujet: 17 ans [S]   Jeu 25 Sep - 18:08

Ceci est une réponse au texte de Tom qui porte le même titre : http://www.encre-nocturne.com/t2561-17-ans
Défi ? Provocation ? Humour ? Hommage ? Cynisme ? A vous de choisir comment vous l'interprétez ~
Et puis oui, je sais que c'est narcissique mais c'était trop la classe de poster ce texte le jour de ses 17 ans :')


Joyeux anniversaire ! Ça te fait quel âge ? Ouch...

Dix-sept ans. T'es bien trop jeune pour que ça te fasse quelque chose de prendre une année de plus. Et puis d'ailleurs, qui te prendra au sérieux à dix-sept ans ? Vieillir c'est pas si grave quand on est jeune, y a bien la mort qui te fait de l’œil mais elle est encore loin, c'est pas la peine de flipper.

Dis-sept ans. Il te reste encore un an pour croire que quand tu seras majeur tout sera fini. T'es mignon toi... On n'est jamais libre, jamais. Tu mourras dans cette cage qu'on appelle le monde et il y aura toujours des gens pour décider à ta place. Mais c'est pour ton bien, il ressemblerait à quoi le monde si tu pouvais décider, hein ?

Dix-sept ans. T'avances comme un âne bâté, entre la carotte et le bâton. T'avances, tu réfléchis pas, c'est juste ce qu'on attend de toi, et puis à dix-sept ans réfléchir ça sert à rien puisque tu n'as pas de voix. Connards. T'en veux plus de leurs carottes toutes pourries. Tu préfères encore le bâton. Tu voudrais ne rien devoir au Maître sauf les coups.

Dix-sept ans. Envie de vomir quand tu sens des relents de crise d'adolescence. Non, t'as pas le droit d'éprouver cette colère là, t'as plus treize ans. C'est fini les cris, c'est fini les explosions, les pleurs, le sang. Maintenant tu hais en silence. Mais tu hais quand même et tu hais cette haine là.

Dix-sept ans. Une grimace chaque fois que tu dis « je t'aime ». Elles sont dégueulasses ces paroles, t'as pas envie de les dire mais tu les diras quand même, et sincèrement, parce que t'as le droit ni de taire ni de dire ce que tu penses. Tu as l'obligation d'aimer même si tu dois mentir.

Dix-sept ans. T'essayes de rester neutre, de pas donner ton avis, de t'opposer à personne. Tu voudrais pas déranger. Tu te dis que c'est peut-être ça grandir : apprendre à être rien. Alors tu te la fermes. Mais ça sert à rien, on te punira quand même, t'es pas de notre côté.

Dix-sept ans. Tu serres les poings quand on te désigne par le mot « enfant » et tu combats à coups de peluche un syndrome de Peter Pan qui te fait dire qu'après ce sera pire. Mais qu'est-ce que tu connais de la vie ? Dix-sept ans c'est trop jeune pour gagner le droit d'exister.

Dix-sept ans. Des secrets, des démons que tu caches et personne s'en rend compte. Mais c'est tellement rien tout ça. Tu crois qu'à dix-sept ans on peut souffrir ? Pour souffrir faudrait déjà que tu aies vécu.

Dix-sept ans. Tu voudrais t'adonner à tous les vices juste pour te prouver que tu es encore maître de quelque chose. Envie de copuler comme un rat, de s'adonner à mille passions et de franchir toutes les limites. Écoute mon petit rat, nous on n'a pas eu cette vie, alors tant que tu seras sous ce toit, tu feras semblant d'être un hamster. Jovial de préférence.

Dix-sept ans. T'as encore la vie devant toi, cette vie qu'on n'a pas eue et que tu as intérêt à avoir à notre place. Tout ce qu'on a raté tu le feras, mais c'est pas pour ça que tu dois nous regarder de haut parce que c'est à nous que tu dois ta réussite. Tout ce que tu crois ne devoir qu'à toi-même est une illusion, on sera toujours là.

Dix-sept ans. Si tu continues, on te foutra jamais à la porte. On voudrait pas que tu nous oublies, que tu choisisses ce que tu vas devenir. Laisse-nous le temps de te marquer au fer rouge. Tu vois ? Tu nous appartiens. Jamais ton corps n'a été le tien.

On n'est pas vivant quand on a dix-sept ans.



 
Tout ce que j'écris
Est vain, ridicule et insignifiant.
Vain comme mon amour,
Ridicule comme mon ambition
Insignifiant comme mon existence.


Dernière édition par Rimi da Gray le Ven 26 Sep - 17:42, édité 1 fois
 
Eilift

avatar


Messages : 169
Date d'inscription : 01/09/2014
Age : 18
Localisation : Cloud of Unknowing
MessageSujet: Re: 17 ans [S]   Jeu 25 Sep - 19:19

Ouah, c'était juste *^*
Je crois que sans avoir dix sept ans je comprends.
J'aime beaucoup le rappel "Dix sept ans" au début de chaque paragraphe, et la dernière phrase m'a laissé le souffle coupé. On est pas vivant, on est pas mort, on peut pas décider, on peut rien faire, juste suivre le chemin, on peut pas se révolter. Mais qu'est-ce qu'on peut faire ? Bah rien, puisqu'on est pas vivant. On est jamais vraiment vivant, non ? Même pas quand on est jeune, et puis après c'est pire parce qu'on a toutes ses responsabilités qui nous noient et puis, quand on en a plus, c'est la faucheuse qui vient nous prendre notre vie. On sera jamais vivant /o/
Que de pensés positives pour ton anniversaire, en fait, le mieux pour vivre c'est sûrement de rêver ~


Dernière édition par Eilift le Ven 26 Sep - 22:29, édité 1 fois (Raison : Mot(s) oublié(s) ~)
 
Lullaby

avatar

Connasse
Féminin Messages : 515
Date d'inscription : 28/07/2014
Age : 24
MessageSujet: Re: 17 ans [S]   Ven 26 Sep - 16:10

Pour une fois je suis contente d'être vieille ne serait-ce que pour commenter ce texte *sort*.
*rentre* je précise avant de commencer que je n'ai pas lu le texte de Tom et en tant qu'invité je ne peux pas aller le lire sur EN (et comme mon compte n'est toujours pas supprimé, si j'en crée un autre ça sera un DC //PAN). Bref commentons.

1er point : la forme : j'aime bien la façon dont tu as écrit ça on dirait un monologue intérieur et on se met donc assez facilement dans la peu du personnage, même sans rien connaitre de lui, à part son âge ^^.

2ème point le fond : perso je trouve que la balise [P] est pas adapté donc va voir tes MPs Razz. Je trouve que ton texte rend une assez bonne impression de ce que j'ai, pour ma part ressenti quand j'étais au lycée. Et puisque je ne suis apparemment pas la seule, c'est que ça doit être commun à beaucoup de jeunes. Ce qui fait de ton texte un super tremplin à la critique de la société. Le truc c'est que le fait de ne pas avoir de véritable choix quant à son avenir, c'est loin d'être quelque chose de récent, mais je ne sais pas si nos prédécesseurs le prenaient aussi "mal". Mais je dérive un peu. En tout cas ton écrit montre toute l'hypocrisie d'une société basée sur les "droits et libertés de l'homme".

3ème point : ma réponse personnel à ce texte : Je comprends parfaitement ce malaise inhérent aux "dix-sept ans" puisque je l'ai vécu. Mais je peux aussi t'assurer une chose : tout est une question de point de vue. Ou comme dirait Einstein tout est relatif. Parce que comme je l'ai dit en haut, les hommes ont jamais vraiment eu le choix de leur avenir. Ils peuvent décider des petites choses, comme par exemple aller en ES plutôt qu'en L Razz. Mais il y a toujours des imprévus. Et il y a toujours des gens ambitieux qui essayeront d'influencer ton avis. Il y aura toujours des inimités entre les gens. Il y en a toujours eu. Et ça n'a pas empêché l'humanité d'avancer. Et ça ne vous empêchera pas d'avancer.
Alors certes vous nous aurez pas toujours le choix les gens, loin de là. Mais vous aurez quand même l'occasion de faire des "petits" choix et si vous apprenez à vous en satisfaire, vous vous sentirez bien mieux ^^. Et puis c'est le fardeau de l'humanité ^^.

*se sent comme un croisement entre un philosophe grec, une mamy gâteuse et une pseudo-voyante*
 
Meredith Epiolari

avatar

Reine de l'Impro
Féminin Messages : 1285
Date d'inscription : 29/07/2014
Age : 19
Localisation : Between the peanuts and the cage
MessageSujet: Re: 17 ans [S]   Ven 26 Sep - 18:28

Lu' > Oh, merci
Je pense qu'effectivement on peut comprendre sans avoir eu 17 ans dans la mesure où je n'avais PAS 17 ans quand j'ai écrit ce texte xD
Et puis... je savais que tu comprendrais, c'est un peu ton truc la révolte :')
Je suis super heureuse que mon texte soit parvenu à t'atteindre comme ça, tu peux pas savoir, c'est exactement ce que je voulais retranscrire *.*
Et puis pour cette phrase :
Lu a écrit:
en fait, le mieux pour vivre c'est sûrement de rêver ~
Pour cette phrase, je te :

Lulla >
Lulla a écrit:
Pour une fois je suis contente d'être vieille ne serait-ce que pour commenter ce texte *sort*.
Je suis contente d'avoir l'avis de quelqu'un de plus âgé, c'est aussi méga intéressant
L'idée, c'est que Tom positive toujours et que moi je suis la pessimiste de notre super duo de choc Razz
J'ai changé la balise Smile
Et puis je voulais te dire que c'était un texte écrit comme ça mais que je ne pense pas tout ce que j'ai écrit, c'est une sorte de rage poussée à l'extrême, romancée, hyperbolisée et contrastée au maximum Smile
Donc effectivement même si on ne se sent jamais totalement libres, c'est le prix à payer pour vivre avec les autres dans une bonne entente puisque "la liberté s'arrête là où commence celle d'autrui", il faut donc accepter de n'avoir qu'une liberté partielle même si c'est rebutant ^^
J'ai promis un texte sur la liberté à Lovely Rossella d'ailleurs ! D:
Donc... je suis d'accord avec toi et je suis ravie que tu aies donné ton avis comme ça *.*
Lulla a écrit:
Ils peuvent décider des petites choses, comme par exemple aller en ES plutôt qu'en L
Par contre, ça, c'est petit xD



 
Tout ce que j'écris
Est vain, ridicule et insignifiant.
Vain comme mon amour,
Ridicule comme mon ambition
Insignifiant comme mon existence.
 
Lullaby

avatar

Connasse
Féminin Messages : 515
Date d'inscription : 28/07/2014
Age : 24
MessageSujet: Re: 17 ans [S]   Sam 27 Sep - 7:39

Hein mais non *fuit*

Je suis contente de savoir que tu n'as pas une aussi mauvaise opinion de la vie en général ^^.





Et pour me lire, jetez un coup d'oeil ici.

"En bref, j'aime ces lunettes !" Kyoukai no kanata (ouais ça m'a marquée)



 
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 17 ans [S]   

 
 

17 ans [S]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Zéphyr Embrasé :: Vos oeuvres originales :: Écrits courts :: Ecrits fictifs (courts) :: Fragments-