Zéphyr Embrasé
Bienvenue sur Zéphyr Embrasé ! Si tu es déjà membre n'oublie pas de te connecter ;-) .
Sinon n'hésite pas à t'inscrire sur ce forum de partage littéraire, ne serait-ce que pour donner ton avis sur les textes postés ici. Parce que, oui, nous voulons ton avis ! En bonus tu pourras profiter de la communauté délirante et/mais accueillante de ZE ^^.

Alors vite rejoins-nous ! (Non je te rassure nous ne sommes pas (encore) une secte)

AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Un forum pour les jeunes écrivains à la recherche de soutien et les lecteurs avides de donner leurs avis. Venez partager votre passion des mots !
 

Partagez | 
 
 La damnation de P. [S]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Meredith Epiolari

avatar

Reine de l'Impro
Féminin Messages : 1333
Date d'inscription : 29/07/2014
Age : 20
Localisation : Between the peanuts and the cage
MessageSujet: La damnation de P. [S]   Dim 26 Oct - 15:05

Ceci est la version améliorée de mon poème L'infini du vide. Vous verrez, c'est un changement radical et il est beaucoup mieux que l'autre version !


Fallait-il – sort traître ! – que nous nous aimassions ?
Bonheur délétère qui exhale le miasme,
Quel djinn arbitraire, quel génie de sarcasme,
Crut bon de permettre nos vaines expiations ?

Las ! Comment connaître par nos folles passions,
L'usufruit primaire, cet éternel fantasme,
La fin du calvaire : votre suprême spasme ?
Qui nous a fait naître, monstres de frustrations ?

Rien n'assouvit la soif de nos cœurs sulfureux,
Que notre appétit coiffe en gouffre plantureux,
Larmoyant à genoux : « Un amour impavide ! ».

Si nous ne pouvons fuir nos sublimes douleurs,
Apprends-moi à chérir la beauté de nos pleurs :
Nous porterons en nous tout l'infini du vide.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Avouez qu'il y a du progrès ! Very Happy
Je suis désolée Orel, au vers 4 je n'ai rien pu faire pour "expiation" parce que je tiens absolument à ce que le "e" final de "permettre" soit prononcé Sad
Mais la liaison avec "vaines" l'écrase moins je trouve, non ? Je pourrais aussi enlever l'adjectif en imaginant qu'on prononce "expiation" avec une double diérèse mais j'aime moins ^^
Bref, n'hésitez pas à commenter, je suis sûre que je peux faire mieux Cool (mais pas beaucoup /PAN/ )



Dernière édition par Rimi da Gray le Dim 2 Nov - 22:07, édité 1 fois
 
Jack Vessalius

avatar


Messages : 219
Date d'inscription : 11/08/2014
MessageSujet: Re: La damnation de P. [S]   Dim 26 Oct - 18:08

 
Meredith Epiolari

avatar

Reine de l'Impro
Féminin Messages : 1333
Date d'inscription : 29/07/2014
Age : 20
Localisation : Between the peanuts and the cage
MessageSujet: Re: La damnation de P. [S]   Dim 26 Oct - 18:54

Wahou, merci Jack, on peut dire que c'est un commentaire clair et concis xD
:3

 
Dystopies Elliptiques

avatar

Baleine Impériale
Messages : 273
Date d'inscription : 06/08/2014
Localisation : sur son piano
MessageSujet: Re: La damnation de P. [S]   Lun 3 Nov - 9:11

Impressive ...
 
Meredith Epiolari

avatar

Reine de l'Impro
Féminin Messages : 1333
Date d'inscription : 29/07/2014
Age : 20
Localisation : Between the peanuts and the cage
MessageSujet: Re: La damnation de P. [S]   Lun 3 Nov - 18:32

Thanks a lot Wink
Cependant, il ne me convient toujours pas parce que les rimes internes féminines avec "e" prononcé c'est drôlement moche...
Je vais revenir dessus Twisted Evil

 
Alfy

avatar


Masculin Messages : 96
Date d'inscription : 02/11/2014
Age : 21
Localisation : Làààààà !
MessageSujet: Re: La damnation de P. [S]   Mer 5 Nov - 21:48

Salut,
Alors, n'étant point expert en poésie que dire.
J'allais parler de ce expiation, qui possède une seule diérèse pour deux possibles, je trouve cela étrange en fait, je ne sais pas forcément laquelle taire et laquelle prononcer (je supposerais la seconde pour la rime mais ça me parait toujours étrange de ne pas en prononcer une et de prononcer toutes les autres du texte, sauf si cela avait été un mot dont le sens justifierai une telle prononciation, d'autant plus que l'on prononce l'autre dans le même mot).
Par contre, j'adore les rimes internes, c'est top classe il faut l'avouer, mais parfois le rythme est un peu brisé, j'ai remarqué dans le second quatrain que tu as trois fois six-six mais le premier vers est un-onze. Alors certes, l'idée du "Las" et de l'éreintement est plus mise en valeur par ce rythme brisé mais je trouve ça un peu étrange par rapport au reste du quatrain.
Ensuite, je vais chipoter mais bon, il y a un "quel" au troisième vers du premier quatrain, un "qui" au quatrième du second et un "que" au deuxième vers du troisième puis aucun dans le dernier. Ces subordonnées sont comme décalées, mais un décalage irrégulier, si ça avait été quatrième vers du premier quatrain, puis troisième, puis second, puis premier, il y a aurait une suite logique qui ici n'est pas. Cela contribue à créer un léger faux rythme je pense.
Enfin, dernier vers, "nous porterons en nous", ce double nous fait peut-être référence au premier vers mais je trouve la formule un peu faible comparée à "douleurs", "passions", etc... qui sont quand même des termes plus forts je trouve.
Mais j'ai trouvé ça franchement bien, notamment les rimes internes, même si je ne m'y connais que peu en poésie.
Au plaisir de te relire,
Alfy
 
Meredith Epiolari

avatar

Reine de l'Impro
Féminin Messages : 1333
Date d'inscription : 29/07/2014
Age : 20
Localisation : Between the peanuts and the cage
MessageSujet: Re: La damnation de P. [S]   Jeu 6 Nov - 19:40

Alfy a écrit:
J'allais parler de ce expiation, qui possède une seule diérèse pour deux possibles, je trouve cela étrange en fait, je ne sais pas forcément laquelle taire et laquelle prononcer (je supposerais la seconde pour la rime mais ça me parait toujours étrange de ne pas en prononcer une et de prononcer toutes les autres du texte, sauf si cela avait été un mot dont le sens justifierai une telle prononciation, d'autant plus que l'on prononce l'autre dans le même mot).

En fait, dans le texte actuel, le mot en prononcé avec deux synérèses Smile C'est que j'avais tenté une version plus ancienne de ce poème dans laquelle on m'a conseillé de le mettre en valeur par une diérèse mais... j'ai pas réussi
Avec la liaison "nos/vai/ne/sex/pia/tions", on a bien la moitié d'un vers de douze pieds Smile

Alfy a écrit:
j'ai remarqué dans le second quatrain que tu as trois fois six-six mais le premier vers est un-onze

Il me manquait un pied, ça se voit, n'est-ce pas ?
Je vais encore tout réécrire pour que ce soit parfait et je ferai encore plus attention pour éviter ce genre de problème Wink

Finalement, même si c'était la classe, je suis plus esclave de rimes internes qu'autre chose Sad
Et les subordonnées, c'est hyper dur de faire des phrases avec du contenu sans que ce soit trop lourd en poésie, faut que je travaille ça x)

Merci pour le commentaire, ça m'a bien aidé, et ce texte j'ai envie de le retravailler encore et encore pendant qu'il est frais alors ça va vraiment m'être hyper utile Smile

 
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La damnation de P. [S]   

 
 

La damnation de P. [S]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» la lignée de la damnation
» enfer et damnation !
» L'ost cramoisi sur les chemins de la damnation [liste 2000 pts TdM]
» Resident Evil : Damnation [2012]
» Resident Evil: Damnation

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Zéphyr Embrasé :: Vos oeuvres originales :: Écrits courts :: Chansons/Poésies-