Zéphyr Embrasé
Bienvenue sur Zéphyr Embrasé ! Si tu es déjà membre n'oublie pas de te connecter ;-) .
Sinon n'hésite pas à t'inscrire sur ce forum de partage littéraire, ne serait-ce que pour donner ton avis sur les textes postés ici. Parce que, oui, nous voulons ton avis ! En bonus tu pourras profiter de la communauté délirante et/mais accueillante de ZE ^^.

Alors vite rejoins-nous ! (Non je te rassure nous ne sommes pas (encore) une secte)

AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Un forum pour les jeunes écrivains à la recherche de soutien et les lecteurs avides de donner leurs avis. Venez partager votre passion des mots !
 

Partagez | 
 
 Le plus bel instrument [P]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Jack Vessalius

avatar


Messages : 219
Date d'inscription : 11/08/2014
MessageSujet: Le plus bel instrument [P]   Dim 7 Déc - 0:10

Ecrit en majorité lors d'un "write-in" IRL avec un membre d'EN
_______________________________________________________________________________

Il y a des jours où je suis seul chez moi car mon colocataire est régulièrement absent. Le reste du temps, je « pousse la chansonnette », des airs existants ou inventés s'échappent spontanément comme un souffle d'imagination bridé. C'est la frustration que j'ai de ne pas exposer trop ouvertement mon activité préférée à une tierce personne. Sans aucune mauvaise pensée pour mon colocataire, j'apprécie quand il n'est pas là : mes cordes vocales se dénouent et une note fluette sort pour monter en volume.
Je commence des vocalises désordonnées en tournoyant dans le couloir, la cuisine, ou pendant que j'explore l'imposante bibliothèque de classiques que la propriétaire – notre voisine – a stockée dans notre appartement. Je commence à répéter une mélodie sortie de je ne sais où, incapable d'en retrouver la source, puis me vient des passages de chanteurs ou de groupes que j'apprécie : Calogero, Muse, Placebo, ou encore la musique épique ou celtique.
La musique est un élément nécessaire à ma vie. Cependant, le chant produit sur moi un effet supérieur, même par rapport à l'époque où je jouais du piano. En fait, je me plais à chanter absolument n'importe quoi. Quel étonnement quand je me surprends à m'évader de ce monde en chantant les pires horreurs ramassées des poubelles (Keen V, Christophe Maé, etc.) dont l'écoute m'est pourtant si pénible !
Si durant le collège, mes camarades m'avaient allégué tous les défauts réels ou supposés que je pouvais avoir (laid, efféminé, mal habillé, timide...) alors je prendrais ma revanche : je décidai que je chanterais bien. Pendant les vacances, tous les étés en Vendée, le camping organise des karaokés à choix assez restreint, avec beaucoup de vieilles chansons. Je compose ainsi avec ce qu'il y a et trouve quelques unes d'entre elles à interpréter.
L'animatrice me tend le micro que je vais chercher en regardant honteusement mes pieds puis je m'extrais du monde pour oser m'exprimer avec tout ce que j'ai – à travers cette affreuse musique de Johnny Hallyday, « Qu'on me donne l'envie, l'envie d'avoir envie » - les trois quarts des regards du public autour tous braqués sur moi. Le son m'enivre, les lumières envahissent mes pupilles brillantes et ma voix s'échappe sans toquer à la porte et s'étouffer, gênée par les impressions de toutes les oreilles qui la capteront. Parfois, mon corps se dévisse lentement du sol et se laisse prendre par la transcendance que j'éprouve.
Un sourire appuyé de l'animatrice, des applaudissements un peu plus importants que pour les autres, un compliment fait par un résident le lendemain au détour d'un chemin. Cette revanche sur les propos blessants du passé fit une part importante de la construction de cette confiance en moi qui me faisait défaut. J'eus également d'autres occasions, comme cet autre karaoké en plein air plus restreint à la fête de Lutte Ouvrière.
J'y ai rencontré d'autres personnes animées par le désir de changer le monde, mais pas uniquement. Le dimanche soir, je ne parvins pas à chanter pour cause d'aléas météorologiques, ainsi je jurai d'y revenir le lendemain matin. L'ambiance si fraternelle de cet endroit me permit de chanter autant que de parler avec de complets inconnus, y compris cette femme. La voix puissante, peu aiguë, était d'une beauté telle qu'elle suscita chez moi le dérangement d'y superposer la mienne. Sur « Manhattan Kaboul », « Vivo per Lei » - qu'on a massacrée, faute de maîtrise de la langue italienne - je finis par prendre mes aises. J'en oublie le titre de quelques autres.

Petit devant la glace, imitant Lorie, Nolwenn Leroy, Alizée, que sais-je encore, devant la glace ou la fenêtre où j'imaginais des dizaines de personnes, ou bien maintenant où je deviens « la Castafiore ridicule » avec mon expression corporelle toute particulière dans ma chambre, balançant les bras et remuant les jambes, et profitant de mes quatre octaves et demi d'étendue, je me lève et je chante, entre deux épisodes de série, deux corrections de textes sur Entre Nocturne, deux exercices de mécanique quantique.
Le chant ne sera jamais mon métier, ni la célébrité mon mode de vie, il n'en sera jamais question ! Il représentera, plus encore que l'écriture ma passion dévorant mon temps libre.

La voix, le plus bel instrument du monde.
mes cordes vocales de dénouent => se dénouent
les impression => les impressions
des applaudissement => applaudissements
Le dimanche soit => soir


Dernière édition par Jack Vessalius le Dim 7 Déc - 16:10, édité 1 fois
 
Meredith Epiolari

avatar

Reine de l'Impro
Féminin Messages : 1333
Date d'inscription : 29/07/2014
Age : 20
Localisation : Between the peanuts and the cage
MessageSujet: Re: Le plus bel instrument [P]   Dim 7 Déc - 11:47

J'ai relevé deux tournures que je n'ai pas comprises :

Jack a écrit:
elle suscita chez moi le dérangement d'y superposer la mienne

Jack a écrit:
et remuant et les chambres

Mais à part ça, je voudrais vraiment te remercier parce que ce texte semble beaucoup plus personnel que tous ceux que tu as pu poster auparavant et ça, c'est vraiment un... un cadeau *.*

Je n'ai pas très bien compris si vous aviez écrit cette histoire à deux mains (quatre maintenant avec les claviers ^^) et je ne sais pas trop si cette histoire est 100% vraie mais il y a vraiment une profondeur dans ce petit texte et une vraie sincérité aussi.

Parce que ça nous fait sourire quand on voit que le narrateur chante comme nous du Keen V ou du Christophe Maé en se disant qu'il en a un peu honte, parce que ça nous ravit pour lui de nous rappeler comme c'était bon de recevoir un compliment, parce qu'on compatit à ces moments difficiles qu'il a pu vivre et parce qu'on se souvient tous de cette fois où quelqu'un est rentré dans notre chambre alors qu'on chantait dans notre brosse à cheveux.

C'est ces petits moments qui nous parlent vraiment et ça fait plaisir de savoir que c'est arrivé à quelqu'un d'autre et qu'il accepte de nous les confier, enfin je ne saurais pas comment expliquer mais j'ai adoré ce texte.

Et puis c'est génial comment tu as réussi à retranscrire exactement le mélange pudeur/exultation qu'on a à être entendu quand on chante, c'est quelque chose de personnel qu'on aimerait bien partager parfois mais ça demande un certain courage de "faire entendre sa voix" pour une raison encore inconnue.

Bref, ce texte est mon préféré de tous ceux que j'ai lu de toi et je te remercie de l'avoir partagé avec nous

 
Jack Vessalius

avatar


Messages : 219
Date d'inscription : 11/08/2014
MessageSujet: Re: Le plus bel instrument [P]   Dim 7 Déc - 16:09

J'ai écrit ce texte tout seul. Le "write-in" on est ensemble et on écrit chacun de son côté tout en discutant.

"elle suscita chez moi le dérangement d'y superposer la mienne"
> Ca me dérange de chanter avec elle, de rajouter ma voix pour "tout gâcher" quoi

Quand à ta deuxième citation, c'est une erreur de ma part, je vais corriger ça.

ce texte est un peu perso, tous les détails sont vrais, j'ai peut-être un peu surévalué l'importance de la chanson dans la construction de la confiance en moi car d'autres choses ont pu jouer, mais considère-le vrai à 90%.
D'ailleurs il faudrait que j recherche des karaokes sur Paris Smile
et en ce moment je chante du "Camelia Jordana" Smile

Peux-tu déplacer ce sujet dans "Autres" ? Vu que ce n'est pas une nouvelle...
 
Mister O




Messages : 25
Date d'inscription : 07/12/2014
MessageSujet: Re: Le plus bel instrument [P]   Dim 7 Déc - 22:18

Salut !

J'ai bien aimé lire ton texte. Ainsi je découvre ce que tu écrivais devant moi et mon verre de rooibos glacé hier après-midi Mais c'est bien écrit, j'apprécie.

Je ne te ferai qu'une remarque : il n'y a pas vraiment de début et c'est assez perturbant. Je pense qu'un début aurait été utile à ton texte ^^
 
Midnight

avatar

Maîtresse incontestée des vices infantiles
Féminin Messages : 354
Date d'inscription : 29/07/2014
Age : 17
MessageSujet: Re: Le plus bel instrument [P]   Lun 8 Déc - 18:21

C'est vrai que c'est agréable de te découvrir sous cet angle que l'on n'imaginait pas forcément !
Joli texte !
(on pourra avoir un p'tit enregistrement ? )



La Mère Patrie vaincra ~

"Je croyais qu'on allait jouer à cache-cache..."
Le petit Arthur, sept ans


 
Jack Vessalius

avatar


Messages : 219
Date d'inscription : 11/08/2014
MessageSujet: Re: Le plus bel instrument [P]   Lun 8 Déc - 19:10

Mon micro est nul et j'ai mal à la gorge
merci de m'avoir lu !
 
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le plus bel instrument [P]   

 
 

Le plus bel instrument [P]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [JEU] ROCK BAND : Jouer avec plusieurs instrument sur son HD2 [Payant]
» instrument de musique
» Pre-BASEL 2010 – Bell & Ross Instrument BR 01-92 Radar
» 20.9.2011: Quel est votre instrument préféré?
» Question instrument

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Zéphyr Embrasé :: Vos oeuvres originales :: Écrits courts :: Autres-