Zéphyr Embrasé
Bienvenue sur Zéphyr Embrasé ! Si tu es déjà membre n'oublie pas de te connecter ;-) .
Sinon n'hésite pas à t'inscrire sur ce forum de partage littéraire, ne serait-ce que pour donner ton avis sur les textes postés ici. Parce que, oui, nous voulons ton avis ! En bonus tu pourras profiter de la communauté délirante et/mais accueillante de ZE ^^.

Alors vite rejoins-nous ! (Non je te rassure nous ne sommes pas (encore) une secte)

AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Un forum pour les jeunes écrivains à la recherche de soutien et les lecteurs avides de donner leurs avis. Venez partager votre passion des mots !
 

Partagez | 
 
 Description/Narration/Dialogue, comment gérer tout ça ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Solnorr

avatar


Masculin Messages : 89
Date d'inscription : 05/12/2014
MessageSujet: Description/Narration/Dialogue, comment gérer tout ça ?    Mer 10 Déc - 21:55

Bonjour !

Bon, après avoir murement réfléchi, j'ai décidé de faire un petit texte pour expliquer comment je fonctionne quand j'écris et particulièrement sur ma manière de décrire.

Quelques points avant de commencer :
Spoiler:
 

" - Et sinon, je ne sais pas par où commencer.
- Par le début ce serais pas mal nan ?
- Merci Jean-Pascal, t'es génial."

Bon, c'est parti !

1° Définitions et rôles

Même si pour le coup, c'est basique et scolaire, on y va :

- La description : Si vous allez voir sur plusieurs sites ou dictionnaires vous aurez principalement : "La description constitue une pause dans le récit, où elle peut former un ensemble autonome, bien que le plus souvent elle prenne place dans la narration."
Et si vous allez voir sur wikipédia, vous verrez qu'il y a pleiiiiiiin de manières de décrire.
On retiendra la première définition, si vous le voulez bien ^^.
On peut voir qu'elle constitue "une pause dans le récit" et qu'elle "prend place dans la narration", donc attention, la narration est différente d'une description, même si elles ont quelques points communs très intéressants.

- La narration : de même, si on fouille un peu on a : "Le texte narratif a pour but principal de raconter une histoire au lecteur"
Vous aurez de même pas mal de détails sur wikipédia... je vous laisse fouiller.

- Le Dialogue : "échange de paroles entre des personnes ou des groupes de personnes". Là encore une fois je ne m'étendrai pas sur les différents types de dialogue que l'on peut trouver, de même que la différence entre dialogue, discussion et débat etc (là on rentre en philosophie...)

Bon, tout ça c'est bien beau... mais c'est très scolaire et pas très créatif.
Il faut évidemment apprendre à manier parfaitement ces trois formes dans un récit pour pouvoir les apprivoiser. L'autodidactisme commence par une phase de recopiage pure et simple (et ceci vaut pour tout et n'importe-quoi !) et si vous ne l'avez pas encore faite à l'école etc... il est temps que vous vous y mettiez ^^. Au début je faisais des textes très simples, scolaires, et pas moches en soi, mais ils n'avaient aucun intérêt à mes yeux, ils ne faisaient passer aucun sentiment, aucune idée/morale, aucun savoir-faire (et pour cause, j'apprenais !).
Les textes et romans que je lisaient avaient quelque chose de plus, je l'avais bien remarqué et j'ai vite trouvé ce que c'était... ils ne respectaient pas toujours voir pas du tout, la rigueur que j'avais apprise en cours.

Maintenant, je vais vous montrer comment moi je vois ces trois choses (ce sont mes définitions, elles ne sont pas valables au niveau scolaire, mais par contre elles me permettent d'imaginer les choses différemment) :

- la description est pour moi une photo prise sur l'instant qui stoppe le temps, et qui permet au lecteur de se représenter quelque-chose dans sa tête. Ma description est une narration s'étalant sur le moins de temps possible. Je vais donc appliquer certaines caractéristiques de la narration à mes descriptions pour les rendre... vivantes.

- de même j'inverse la narration et la mélange avec de la description, ma narration est une description qui bouge (vous le verrez dans mon roman). Je vais mettre en œuvre des caractéristiques de la description dans la narration pour ne pas juste dire "Tim marche vers son frère." mais plutôt : "Le pas lourd et tranquille Tim avance dans le froid sans réellement le sentir, en fait il n'avait pas fait attention à la température et sentait maintenant qu'il aurait du prendre un pull pour rejoindre son frère jouant au fond du jardin près du bonhomme de neige."

- mes dialogues sont spéciaux, je n'aime pas trop les dialogues parce qu'ils sont difficiles à maîtriser et du coup je ne les change pas trop de leur forme originale en général. La seule chose que je fais avec les dialogues (qui n'a aucun rapport avec le dialogue en lui-même en fait) c'est changer de personnage très souvent, pour avoir un point de vue différent à chaque fois.

La plus grosse claque que je mets à la langue, c'est qu'en réalité, la description et la narration sont la même chose pour moi... à un détail près : la narration est une description qui bouge, la description est une photo.

Bon maintenant, on va rentrer dans la partie la plus intéressante, puisque vous vous doutez que je ne me suis pas dit comme ça un matin : "si je mélange narration et description qu'est-ce que ça fait ?"

2° Comment j'apprends

Pour apprendre ce genre de tournure et d'entorses à la langue française, j'ai lu ! (révélatiooooon !)
En fait quand j'ai commencé à écrire, je me suis demandé comment les auteurs que je lisais arrivaient à faire passer tel ou tel sentiment de manière aussi impressionnante ou forte, et pour trouver la réponse, j'ai décortiqué le texte que j'aimais bien.
J'avais une peur bleue à l'époque : peur que le fait de décortiquer le texte me détruise la féerie qu'il me procurait.
L'effet à été pour moi minime, un peu au début puis la féerie est revenue.
J'ai donc décortiqué un passage du "Seigneur des Anneaux tome 1 : La Communauté de l'Anneau", puisque je vénère Tolkien pour ses descriptions fantasmagoriques et particulièrement... complètes. J'ai recopié ce passage et je l'ai modifié légèrement pour un devoir de français en première (j'ai eut 19 *.*).

Super, je savais parfaitement bien décrire comme le faisait mon auteur préféré... j'aimais beaucoup ce style mais ce n'était pas le mien. Donc j'ai cherché à changer ce style, parce que je le trouvait trop contemplatif, beau pour décrire mais pour le reste je n'étais pas fan.
Et là je suis tombé sur un autre auteur : Pierre Bottero. Ces récits sont pour jeunes, ados et jeunes adultes mais sont bien sympathiques. Et surtout, surtout : ce mec maniait parfaitement la langue française et en faisait ce qu'il voulait (il est mort).
Son style m'a plu énormément et j'ai cherché comment il faisait. J'ai recopié. Et j'ai transformé à ma sauce.

Voilà comment je travaille : je recopie, j'apprends de ce que j'ai lu/recopié/essayé et je transforme pour que la forme finale me convienne. Ce mode d'opération est typique de l'autodidactisme et je pense que je ne suis pas le seul dans le forum à avoir déjà fait ça.
Et sinon, bah sur mon mode de travail, je n'ai que ça à vous dire en fait. C'est l'explication la plus simple pour savoir comment j'ai appris à décrire et tout ce que dont je me sers dans l'écriture.

L'étape suivante c'est... :

3° Comment j'écris

Et là va falloir qu'on rentre dans un autre sujet : le Scénario... au sens large du terme (pas seulement celui de film/théâtre/radio).
Le Scénario est "le déroulement préétabli d'une action", une trame explicite qui met en place toutes les parties d'un récit dans une histoire, du début à la fin.
Et c'est là que je vais pouvoir détailler au maximum ma manière de décrire entre autre.

Avant tout, j'ai un document à vous montrer, il fait 57 pages, tout sur le scénario y est décrit. je vous laisse ne présence de mon ami Javeldose le Grand, auteur de ce "cours" sur le scénario (je ne saurais mieux dire que lui et le plagier serais inconcevable pour moi) :


Voilà.
Petites précisions sur ce Javeldose :
Spoiler:
 

Je vous laisse le lire (maintenant ou plus tard, mais euh c'est long... très long, et très intéressant !).

          Particularités

Bon pour ceux qui n'auraient pas encore lu ou pas lu du tout le bouquin en (futur) lien au dessus, je vais partir sur des bases expliquées dans ce dernier.
Pour faire simple, il va falloir ici que l'on différencie Histoire et Récit car dans le scénario ce ne sont pas les mêmes choses.

¤~¤ Une Histoire est ce que vous voulez raconter :
Exemple a écrit:
Un groupe de petits lutins et lutines (au nombre de 6) qui entrent dans une forêt très sombre et dont les arbres sont gigantesques
Cette Histoire sera toujours la même, à n'importe quel moment de votre récit cette Histoire sera la même, et c'est dans cette Histoire qu'il faut implanter les différentes parties que l'on trouve dans le descriptif d'une narration. En cours de français au collège, on apprend que la narration se fait selon des schémas narratifs qui changeront (légèrement) selon le genre littéraire visé.
Principalement : Situation initiale // Elément perturbateur // Péripéties // Elément de résolution // Situation finale.
Un Histoire peut être très longue (roman) comme très courte (des oneshots, nouvelles et autre fragments), vous pouvez choisir d'y insérer les parties d'une narration (elles sont souvent nécessaires) ou pas, ça, c'est votre choix.
L'Histoire est universelle et ne dépend pas de l'auteur(e) ou du lecteur, même avec tous vos efforts, vous ne parviendrez pas à la modifier en tant qu'auteur, puisque ce n'est pas là que vous agissez et qu'en fait, l'Histoire n'est accessible à personne si ce n'est à un narrateur externe omniscient et impartial (aucun intérêt dans un roman).

¤~¤ Un Récit, c'est la manière dont vous allez raconter cette Histoire :
Là est LA grande différence : le Récit n'est pas une Histoire, il est la manière dont on raconte.
Et c'est là qu'on rentre dans le côté intéressant, puisque c'est ici (et uniquement à cet endroit) que vous pourrez mettre votre coup de patte d'écrivain(e) qui fera que l'on reconnaîtra votre texte parmi d'autres.
Pour faire lien, c'est ici que certains pragmatiques ( Wink ) décriront la scène d'un point de vue le plus objectif possible (tendant alors à décrire une Histoire), d'autres seront pointilleux et décriront chaque détails, d'autres écriront avec un suspens soutenu tout le long du récit, d'autres encore écriront de manière languissante, presque ennuyante mais voulue et réfléchie. etc.

Un écrivain, un auteur, est caractérisé par son style de Récit, et non d'Histoire.

Et des styles de Récit il en existe une infinité, enfin précisément il en existe environ 7 milliards.
Il existe des styles très simples, d'autres très compliqués et aucun n'est meilleur qu'un autre car la qualité va dépendre de ce que veut faire passer l'auteur dans son récit.

Exemple 1 a écrit:
J'ai choisit de décrire la scène selon le point de vue de la biche qui passe par hasard à l'orée du bois lorsque la troupe de petits personnages entre sous les frondaisons.
==> féerie et douceur sont au rendez-vous. Après tout, la biche connaît bien ces bois et ceux-ci ne sont aucunement effrayants pour elle.
Exemple 2 a écrit:
On choisit cette fois la description de la scène du point de vue de Yulja, une habitante du petit peuple qui fait partie du groupe s'enfonçant dans les ombres peu rassurantes de ces sous-bois effrayants. La pauvre n'a que 6 ans et est terrifiée.
==> ici on a une peur bleue des bois et la scène sera presque horrifique, mais attention à bien utiliser le champ lexical de l'enfance : de cette manière le lecteur adulte verra bien qu'elle a peur, terriblement peur, mais que c'est une enfant et sera rassuré car le père de Yulja la protégera et il sait inconsciemment qu'elle ne craint rien. Le lecteur enfant par contre sera emporté dans la lecture car il s'identifiera beaucoup plus facilement à la jeune fille et sera happé par le récit et va donc ressentir toutes les émotions de Yulja.
Exemple 3 a écrit:
Si on prend le point de vue de forêt, les intrus nous gênent et ne sont pas appréciés. Les Arbres centenaires raisonneront les plus jeunes et leur enjoindront la tranquillité. mais par esprit de rébellion, les arbres jeunes vont embêter les intrus.
==> ici, on commence à rentrer dans la partie que j'adore écrire : prendre des points de vue qui sont inédits, dont le lecteur n'a pas l'habitude. Ici il faudra décrire selon la perception du temps qu'ont les végétaux : pas la même que nous du tout. Il faut pour ça personnifier les arbres et se mettre à leur place. Ils vivent facilement plus de 500 ans, le temps passe bien plus lentement et vous devez le faire ressentir dans votre récit. On peut avoir le champ lexical, de la gêne, de la tranquillité, de la sagesse, de la vieillesse, de la forêt (obligatoire), etc.

Voilà plusieurs exemples très simples de prise à parti pour le point de vue.

Autre chose de très important lorsque vous avez choisi votre point de vue, c'est que maintenant vous allez devoir choisir un style d'écriture en particulier. Il y a plusieurs manières de décrire une scène d'horreur, une scène d'amour, une scène calme ou un combat par exemple. Et la particularité de votre style va surtout ce montrer dans CETTE partie du récit.
Vous avez fait un premier choix personnel qui va impacter pour beaucoup sur le style littéraire de votre bouquin, et ensuite, le deuxième choix réside dans votre style littéraire en lui-même.
Il va falloir ici que vous ressortiez tout ce que l'étude de vos auteurs préférés vous apporté, mais attention, il ne faut pas plagier le style de l'auteur, il faut se faire un style personnel avec ce qu'on a apprit.

         Mes descriptions

Donc la première chose que je fais quand je décris (ordre chronologique) :
- Je me pose la question suivante :  Quelle histoire je raconte ?
- Je choisis mon format de narration
- Je me demande ensuite de quel point de vue je vais décrire mon récit (il change souvent ce point de vue, pour ne pas être toujours au même endroit... sinon c'pas drôle XD)
- Quel champs lexicaux seront au rendez-vous ? Je fais ensuite bien attention à les utiliser ou à utiliser des champs lexicaux annexes qui les rappellent (exemple : de base le champ lexical de la peur, j'utiliserai non pas le champs lexical de la peur qui peut être rapidement épuisés, mais j'utiliserais plusieurs champs lexicaux : Les ténèbres/ le sombre, le silence ou le bruit (suivant les cas), la panique, la peur (dans le tas), le champ lexical du corps humain effrayé, celui des sons, celui des odeurs, celui du toucher etc.
- Je réfléchis deux secondes à quelle personne je vais écrire le texte en fonction de ce que je veux faire (première personne très directe ou vive, on est avec le personnage, on pense comme lui etc. Troisième personne beaucoup plus descriptive, longue et extérieure, presque subjective). Je vois aussi si des passages totalement omniscients (tellement que je communique avec mon lecteur)  sont envisageables, j'adore parler au lecteur dans un pseudo débat.
- et là je commence à écrire.

         Mes narrations

Vous pouvez répéter exactement le même schéma qu'au dessus, puisque comme je l'ai dit pour moi la description est une narration instantanée et la narration une description mouvante. C'est globalement la même chose vu sous deux angles différents.

Je rajouterais dans certains cas, des champs lexicaux spécifiques aux mouvements/combats etc.

         Mes dialogues

Je n'aime pas les dialogues car il n'y a aucune place pour la description, donc en général je reste dans le côté scolaire.

4° Et pour vous ?

Et vous ? Vous écrivez comment ?


Dernière édition par Solnorr le Ven 12 Déc - 15:47, édité 6 fois
 
Meredith Epiolari

avatar

Reine de l'Impro
Féminin Messages : 1286
Date d'inscription : 29/07/2014
Age : 19
Localisation : Between the peanuts and the cage
MessageSujet: Re: Description/Narration/Dialogue, comment gérer tout ça ?    Mer 10 Déc - 22:55

J'ai pas lu les 57 pages et je garantis pas que je le ferai avant un petit bout de temps mais j'ai trouvé ton explication très intéressante Smile
Déjà, je trouve impressionnant la manière dont tu écris de manière scientifique comme ça, je croyais pas qu'on puisse "apprendre" à écrire comme on apprend une langue. Ou plutôt, je pensais que c'était comme une langue maternelle que l'on connaissait bien sans en connaître toutes les subtilités et que c'était en pratiquant qu'on arrivait à se perfectionner.
Mais étudier comme ça des auteurs, recopier des textes et pasticher comme tu le fais, ça me serait jamais venu à l'esprit. Et je trouve ça formidable *.*
Tu devrais jeter un œil à cette catégorie, ça devrait te plaire (d'ailleurs, peut-être que ce post serait mieux là-bas ? Je sais pas trop ^^).
http://zephyr-embrase.creerunforumgratuit.com/f132-style-et-connaissance-de-soi



 
Tout ce que j'écris
Est vain, ridicule et insignifiant.
Vain comme mon amour,
Ridicule comme mon ambition
Insignifiant comme mon existence.
 
Solnorr

avatar


Masculin Messages : 89
Date d'inscription : 05/12/2014
MessageSujet: Re: Description/Narration/Dialogue, comment gérer tout ça ?    Ven 12 Déc - 14:43

Rimi a écrit:
je ne croyais pas qu'on puisse "apprendre" à écrire comme on apprend une langue.

Si si on peut parfaitement ^^. On peut parfaitement connaitre la langue pour pouvoir l'écrire, la parler etc. pour écrire une lettre par exemple ça suffit, mais si on veut impressioner sont lecteur, le subjuguer, il faut apprendre à manier la langue comme il ne serait pas naturel de le faire ^^. Et ça, c'est long et fastidieux... en fait je ne sais même pas si un jour on fini d'apprendre sur ce sujet tellement c'est vaste, pour preuve, j'apprends encore aujourd'hui.

Et sinon, ouais la rubrique sur le style personnel et tout c'est la première chose que j'ai lu avant même de me connecter sur le forum, c'est ce qui m'a fait m'inscrire ^^.
J'adore cette rubrique, mais je ne sais pas si je serais capable de poster un jour dedans... j'essaie d'avoir un style passe-partout (je tends à l'universalité artistique n'est-ce pas *chabada pouet*) donc, on verra, et tu vois c'est encore une preuve que je ne connais pas ma manière d'écrire par cœur...

EDIT : j'ai fini mon explication et j'ai up le sujet du coup ! Le premier post est terminé !
 
Meredith Epiolari

avatar

Reine de l'Impro
Féminin Messages : 1286
Date d'inscription : 29/07/2014
Age : 19
Localisation : Between the peanuts and the cage
MessageSujet: Re: Description/Narration/Dialogue, comment gérer tout ça ?    Ven 12 Déc - 19:12

Toujours aussi intéressant, merci beaucoup d'avoir partagé tout ça avec nous Smile
Il faut que je réfléchisse un peu à comment j'écris mais pour le moment je pense que ce n'est pas la bonne période ^^
Je ne sais pas si j'arriverais à écrire en suivant une "méthode" comme ça, il faudrait que j'essaie un jour ^^



 
Tout ce que j'écris
Est vain, ridicule et insignifiant.
Vain comme mon amour,
Ridicule comme mon ambition
Insignifiant comme mon existence.
 
La Grenouille

avatar

Natalie Sodomie, égérie Dior
Féminin Messages : 125
Date d'inscription : 10/02/2015
Age : 26
Localisation : Dans un arbre
http://stopharcelementscolaire.over-blog.com/
MessageSujet: Re: Description/Narration/Dialogue, comment gérer tout ça ?    Dim 8 Mar - 15:13

Finalement je n'ai pas résisté et j'ai lu ^^

Je trouve que tu as une façon très claire d'expliquer les choses et il est vrai que l'écriture s'apprend, se pratique, demande de faire des expériences avant de trouver son style et sa façon d'écrire. Aujourd'hui avec l'Autre Côté, j'ai un "dossier" qui m'accompagne partout, où je décris tout et où je décortique pour ne pas faire de non-sens et avoir une base solide ainsi qu'un plan et ... Et ça se fait tout seul. Mais pour en arriver là il a fallu que je m'entraine pendant des années à l'écriture. Je me suis longtemps cherchée et finalement j'ai trouvé mon style, mon écriture Milka qui me va très bien et un processus créatif intense mais productif.
 
ARK

avatar


Masculin Messages : 78
Date d'inscription : 15/08/2014
http://ark-romans.blogspot.fr/
MessageSujet: Re: Description/Narration/Dialogue, comment gérer tout ça ?    Dim 8 Mar - 20:26

J'ai pris le temps de tout lire et je trouve que tu as vraiment une approche très pertinente... très scientifique en fait. J'aime beaucoup Very Happy

C'est toujours passionnant de voir comment fonctionnent les gens, c'est à ça qu'on voit qu'il y a autant de méthodes que de personnes qui écrivent. 

Super travail pour nous expliquer tout ça en tous cas. Bravo et merci.
 
La Grenouille

avatar

Natalie Sodomie, égérie Dior
Féminin Messages : 125
Date d'inscription : 10/02/2015
Age : 26
Localisation : Dans un arbre
http://stopharcelementscolaire.over-blog.com/
MessageSujet: Re: Description/Narration/Dialogue, comment gérer tout ça ?    Ven 13 Mar - 8:09

Du coup, je te remets ici notre affaire de chips !

Les verbes d'élocution ont leur importance, ne les négligeons pas.

— J'adore les chips, lance-t-elle en tendant la main vers le saladier

— J'adore les chips, gémit-elle, littéralement affamée après sa journée de cours.

— J'adore les chips, déglutit-elle, les prunelles dilatées par la faim et l'envie de tout engloutir dans les prémices d'une crise de boulimie.

— J'adore les chips, murmure-t-elle dans un sanglot, encore sous le choc des retrouvailles.

— J'adore les chips, chuchote-t-elle à l'oreille de son amant, un sourire coquin sur ses lèvres rose tendre.

Ceci était un message de la ligue de protection des verbes d'élocution en voie de disparition et de l'association des gens qui emmerdent les guillemets

 
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Description/Narration/Dialogue, comment gérer tout ça ?    

 
 

Description/Narration/Dialogue, comment gérer tout ça ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Trucs pour tout savoir sur les pneus !
» [RESOLU] Comment savoir si tout a été réinitialisé?
» céblocage tout operateur lg p760
» Elle etait si jeune!
» Episode 1.07 : Angel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Zéphyr Embrasé :: Inspiration et Concours :: Astuces d'écriture-