Zéphyr Embrasé
Bienvenue sur Zéphyr Embrasé ! Si tu es déjà membre n'oublie pas de te connecter ;-) .
Sinon n'hésite pas à t'inscrire sur ce forum de partage littéraire, ne serait-ce que pour donner ton avis sur les textes postés ici. Parce que, oui, nous voulons ton avis ! En bonus tu pourras profiter de la communauté délirante et/mais accueillante de ZE ^^.

Alors vite rejoins-nous ! (Non je te rassure nous ne sommes pas (encore) une secte)

AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Un forum pour les jeunes écrivains à la recherche de soutien et les lecteurs avides de donner leurs avis. Venez partager votre passion des mots !
 

Partagez | 
 
 [S] Je veux vivre sans être
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Darlinglïng

avatar

Gradada, Maid d'Isku et Maîtresse des thés
Messages : 77
Date d'inscription : 29/12/2014
Age : 120
Localisation : Cape Cod // Ireland
MessageSujet: [S] Je veux vivre sans être    Mar 30 Déc - 19:13

Il me semble que c'était ce texte que Dys m'a demandé de reposter. Bref, encore un ancien texte.


Tap tap tap.
Trois gouttes sur le toit de tôle.
Trois gouttes de plus.
J'ai froid. Saloperie de pluie !
Je suis devant la "fenêtre". Ma "fenêtre", c'est juste un trou dans le bois pourri.
             
Floc floc floc.
Trois gouttes dans la flaque boueuse.
Où est Papa ?
Papa, le bon bûcheron qui coupe les arbres pour Joseph chéri.
Papa s'est fait écraser.

Joseph est tout seul. Y'a bien la vieille Adeline... Mais elle est complètement cinglée, la mémé. Alors je reste comme un paumé, dans la vieille cabane de Papa. Un coup de vent balance la corde. La corde de Maman. Encore une vieille histoire amère à ressortir. Maman est chez le coiffeur. Comme si on avait l'argent pour. On me l'avait jamais dit qu'elle s'était pendue. "Trop de malheurs, tue le malheur" qu'elle disait la vieille Ad'line. Le soleil est rougeâtre à l'horizon. C'est bientôt l'heure. Je file chercher la vieille cape. Le temps qu'je sorte de cette foutue forêt, il fera déjà nuit. J'ai à peine poussé la porte que j'ai déjà l'impression d'être un glaçon. Quel froid ! En trois pas, je suis en bas des escaliers pourris et branlants. Le ciel est rosé. Faut que j'me grouille. En courant vite, je serai au marché à l'heure du pot.

Je suis crevé...
Enfin !
Ces imbéciles sont partis boire un café "chez Mimile" comme qu'ils disent. Les gros camions sont au milieu de la place. J'ai mis une longue heure pour arriver ici, je ne veux pas repartir les mains vides. Un camion, deux camions, trois camions... Quelques grosses fourgonnettes plus tard, je repars avec tout ce qu'il me faut pour une semaine. Ces idiots oublient qu'on peut bien crocheter leurs serrures. Des camions à serrures ! N'importe quoi ! Hahaha. Je me sens toujours mieux après une séance de vol. Merde ! Le gros m'a vu ! Je me mets à courir du plus vite que je le peux. Je tente de ne rien perdre. Une heure entière de course. C'est la troisième fois ce mois-ci. Bram. J'ai claqué la porte. Pourvu que la vieille débarque pas ! J'ai tout planqué. Ils m'accuseront pas, ils ont pas d'preuves. J'ai peur, mon Dieu, j'ai peur... Les deux premières fois, ils m'avaient engueulés. Mais cette fois-ci, je les ai entendus. Ils m'ont suivis, ils vont m'retrouver et direc' l'orphelinat. Je veux pas y aller, y'a que des moutards qui chialent là-bas. Je me suis roulé en boule sur le matelas moisi. Pourvu qu'ils viennent pas, pourvu qu'ils viennent pas...

Je dormais presque tranquillement, tout était noir.
J'étais bien.
C'était doux et confortable, comme les bras de Maman.
Et puis le bruit...Je ne veux pas ouvrir les yeux, je sais qui c'est...Vu son ton de voix, il doit être plus qu'énervé. J'attends l'instant de surprise...Le policier s'approche. Je sens son regard bienveillant. L'orphelinat, il y pense, hein le poulet ! Un, deux, trois...Je me jette sur l'homme qui m'a suivi. Il m'attrape et me sers la gorge, fort, si fort ! Et le policier qui tente de me sauver, veut taper sur la tête du gros costaud et ça retombe sur moi. Il a tapé fort, pensant que l'autre résisterait. Oui mais moi, j'ai neuf ans, je me fais étrangler, j'ai rien mangé depuis trois jours, et sa matraque est si lourde...

Beurk.
Ça sent mauvais.
Où est ce que je suis encore ?
L'hôpital !
Ah non, non, non. J'en ai marre de crever la dalle, j'en ai marre, je ne veux pas l'orphelinat, je n'en peux plus de la vie. J'ai jamais demandé à vivre. Moi, si j'avais pu, je serais resté dans le ventre de Maman. Protégé. Au chaud. Chienne de vie. C'est plus possible comme ça. J'ai tout raté. J'le sais bien. Quand Papa buvait trop, il me le répétait. Dieu sait combien de fois il est rentré bourré ! Pour oublier Maman. J'aime pas l'alcool. Comment j'oublie ma souffrance, ma douleur de vivre ? En coupant ici. J'ai réussi à dire trois mots à l'infirmière. Je suis si faible. Mais j'aurai la force de les rejoindre. Chienne de vie. La vie dans la mort. Je veux vivre sans vivre, je veux être sans être.
- Pas...l'orphelinat...s'il vous plaît...
J'ai tout calculé. Je veux crever le sourire aux lèvres, avoir quelques secondes de vie pour voir l'infirmière, paralysée par la surprise. Elle m'a approché de la fenêtre. Le bitume gris et sombre m'attend. Maman, me revoilà !

J'ai mal.
J'ai mal mais je souris.
L'infirmière a bien la même tête que dans mon rêve.
Mais elle pleure. Un truc blanc sous mes paupières.
Le bourdonnement, mais j'entends encore :
- Le pauvre petit a rejoint ses parents.


tous ce qu'il me faut => tout ce qu'il me faut


Dernière édition par Darlinglïng le Sam 3 Jan - 14:53, édité 5 fois
 
Meredith Epiolari

avatar

Reine de l'Impro
Féminin Messages : 1285
Date d'inscription : 29/07/2014
Age : 19
Localisation : Between the peanuts and the cage
MessageSujet: Re: [S] Je veux vivre sans être    Ven 2 Jan - 1:29

Le premier paragraphe est démentiel, ça m'a un peu fait penser à cette chanson pour le côté malsain :') Ça m'étonne pas que Dys ait aimé
(j'aime pas les live, mais je trouve pas la vidéo autrement /: )

Spoiler:
 

Et puis la fin est un peu plus attendue mais elle reste triste et belle ~
Ouais, quand même... rien ne remplacera mon amour incommensurable pour le premier paragraphe



 
Tout ce que j'écris
Est vain, ridicule et insignifiant.
Vain comme mon amour,
Ridicule comme mon ambition
Insignifiant comme mon existence.
 
Darlinglïng

avatar

Gradada, Maid d'Isku et Maîtresse des thés
Messages : 77
Date d'inscription : 29/12/2014
Age : 120
Localisation : Cape Cod // Ireland
MessageSujet: Re: [S] Je veux vivre sans être    Ven 2 Jan - 14:21

Merci Mery ! Contente qu'il te plaise parce qu'il a été fait un peu à l'arrache...Et il a viré pas du tout comme je le pensais.

EDIT : J'avais pas regardé la vidéo booh...J'aime beaucoup la chanson, c'est vrai qu'elle y ressemble ! Et l'instrumental
 
Kaw'



Gni suprm
Messages : 324
Date d'inscription : 18/08/2014
Age : 18
Localisation : La tête sous l'oreiller
MessageSujet: Re: [S] Je veux vivre sans être    Ven 2 Jan - 14:57

Faut avouer que le premier paragraphe est... Nan, en fait après avoir tout lu c'est impossible de dire quelle partie j'ai préféré, ou alors je cite tout le texte D:
Enfin non, pas tous le texte...


J'ai adoré :
 

Tu remarques que j'ai su faire un choix difficile pour vraiment sélectionner les parties qui m'ont le plus touchées Cool//PAN/
'fait... Don't know, j'aime pas trop cette phrase, maiiis... (attention, admire mon utilité) j'arrive pas à trouver pourquoi.
 
Darlinglïng

avatar

Gradada, Maid d'Isku et Maîtresse des thés
Messages : 77
Date d'inscription : 29/12/2014
Age : 120
Localisation : Cape Cod // Ireland
MessageSujet: Re: [S] Je veux vivre sans être    Ven 2 Jan - 15:02

Merci Kaw' !
Bon bah ça va alors s'il n'y a qu'une seule phrase que tu n'as pas aimé x) Je pense que j'y survivrai...Pourtant (de mon point de vue), c'est une de celles qui exprime le plus le point de vue du narrateur. Elle montre l'âge, le manque d'éducation, le mépris de la société. Je trouve qu'elle est plutôt puissante. Peut-être est-ce la forme que tu n'apprécies pas ?

(Bonjour, Darlinglïng, professionnelle en review de ces propres textes)
 
Kaw'



Gni suprm
Messages : 324
Date d'inscription : 18/08/2014
Age : 18
Localisation : La tête sous l'oreiller
MessageSujet: Re: [S] Je veux vivre sans être    Ven 2 Jan - 15:14

Yep, la forme, mais... je trouve pas pourquoi//PAN/ Je bug quand j'arrive dessus x)
 
Darlinglïng

avatar

Gradada, Maid d'Isku et Maîtresse des thés
Messages : 77
Date d'inscription : 29/12/2014
Age : 120
Localisation : Cape Cod // Ireland
MessageSujet: Re: [S] Je veux vivre sans être    Ven 2 Jan - 15:22

Elle est moins en accord avec le texte, plus "naturelle" ? Du fait qu'elle soit simple, ça rompt peut-être la forme des phrases d'avant...
 
Meredith Epiolari

avatar

Reine de l'Impro
Féminin Messages : 1285
Date d'inscription : 29/07/2014
Age : 19
Localisation : Between the peanuts and the cage
MessageSujet: Re: [S] Je veux vivre sans être    Ven 2 Jan - 16:17

Pas touche à chez Mimile ! D:



 
Tout ce que j'écris
Est vain, ridicule et insignifiant.
Vain comme mon amour,
Ridicule comme mon ambition
Insignifiant comme mon existence.
 
Solnorr

avatar


Masculin Messages : 89
Date d'inscription : 05/12/2014
MessageSujet: Re: [S] Je veux vivre sans être    Ven 2 Jan - 22:15

Quelle tristesse O.O ! Mais quelle beauté !

Je ne saurais comment décrire cette lecture, mais elle m'a plu ^^.

Maintenant que je t'ai dit que j'aimais : ce que j'aime moins, ou du moins ce que je trouve dommage, c'est la forme ^^.

¤ Pourquoi ?
Alors tu ne me connais pas encore mais tu te rendras vite compte que j'aime que la forme corresponde au fond dans un texte.
Il y a deux parties dans la forme :
- la partie "maîtrise de la langue" que tu remplis parfaitement (non pas que tu sois grosse hein Wink )
- la partie "forge visuelle du texte" qui pèche ici je trouve.

Les quatre paragraphes sont excellents, la séparation entre chacun est logique et même obligatoire pour la compréhension du texte mais je trouve que la forme de chaque paragraphe peut être plus travaillée.

Je te montre mon point de vue sur le premier §, puis je te laisse retravailler si tu le veux ^^ :

TrèsChère a écrit:

Tap tap tap. Trois gouttes sur le toit de tôle. Trois gouttes de plus. J'ai froid. Saloperie de pluie ! Je suis devant la "fenêtre". Ma "fenêtre", c'est juste un trou dans le bois pourri. Floc floc floc. Trois gouttes dans la flaque boueuse. Où est Papa ? Papa, le bon bûcheron qui coupe les arbres pour Joseph chéri. Et Papa s'est fait écraser. Joseph est tout seul. Y'a bien la vieille Adeline...Mais elle est complètement cinglée, la mémé. Alors je reste comme un paumé, dans la vieille cabane de Papa. Un coup de vent balance la corde. La corde de Maman. Encore une vieille histoire amère à ressortir. Maman est chez le coiffeur. Comme si on avait l'argent pour. On me l'avait jamais dit qu'elle s'était pendue. "Trop de malheurs, tue le malheur" qu'elle disait la vieille Ad'line. Le soleil est rougeâtre à l'horizon. C'est bientôt l'heure. Je file chercher la vieille cape. Le temps qu'je sorte de cette foutue forêt, il fera déjà nuit. J'ai à peine poussé la porte que j'ai déjà l'impression d'être un glaçon. Quel froid ! En trois pas, je suis en bas des escaliers pourris et branlants. Le ciel est rosé. Faut que j'me grouille. En courant vite, je serai au marché à l'heure du pot.
Le début j'aurais fait ça comme ça :
Citation :

____Tap tap tap.
Trois gouttes sur le toit de tôle.
Trois gouttes de plus. J'ai froid.
Saloperie de pluie ! Je suis devant la "fenêtre". Ma "fenêtre", c'est juste un trou dans le bois pourri.
____Floc floc floc.
Trois gouttes dans la flaque boueuse.
Où est Papa ? Papa, le bon bûcheron qui coupe les arbres pour Joseph chéri.
Papa s'est fait écraser.
Ensuite il y a une faute grave de français et qui je trouve casse complètement une partie du texte :
TrèsChère a écrit:
Et Papa s'est fait écraser.
On ne commence jamais une phrase par une conjonction de coordination/subordination, maintenant tu le sauras ^^.
Tu me diras que les auteurs le font bien et que dans certains cas c'est excellent, je te dirais que oui.
Mais ici précisément, j'aurais préféré lire :
bibi a écrit:

Papa, le bon bûcheron qui coupe les arbres pour Joseph chéri.
Papa s'est fait écraser.
La phrase est encore plus violente comme ça, d'une part de part la répétition de "papa" qui sonne une affection toute particulière et qui contraste violemment avec la fin de la phrase.
Et là c'est moi qui vais faire un contraste puisque je crois que ma phrase préférée de tout le texte est la première de la citation : "Papa, le bucheron qui coupe les arbres pour Joseph chéri."
Elle est à la fois belle car elle montre l'attachement du garçon pour son père, et à la fois terriblement puissante pour montrer la "folie" ou tout du moins l'état dans lequel le gamin est pour utiliser un sobriquet que son père devait utiliser: "chéri". Le fait que le personnage parle à la troisième personne de lui-même est aussi une très bonne chose ici, ça renforce ce sentiment de presque folie, ou de terriblement grand manque affectif, à tel point qu'il utilise le surnom que lui donnait son père.

Je te laisse avec ces remarques, d'une part parce que je suis un peu fatigué et que je ne compte pas recopier ton texte intégralement ^^ (t'as cru que je te mâcherais le boulot ? XD )

Foilà !

Au plaisir de revoir tes textes et te croiser au détour du forum jeune fille !
 
Darlinglïng

avatar

Gradada, Maid d'Isku et Maîtresse des thés
Messages : 77
Date d'inscription : 29/12/2014
Age : 120
Localisation : Cape Cod // Ireland
MessageSujet: Re: [S] Je veux vivre sans être    Sam 3 Jan - 14:43

Eh bien d'abord, merci d'avoir pris le temps d'écrire ce long commentaire constructif !
Effectivement, j'aurai pu travailler la présentation mais étant donné qu'il a été écrit un peu à l'arrache, je ne me suis pas trop concentrée là dessus...Je ne savais pas réellement comment j'allais le finir et puis c'était un brouillon d'un brouillon Isku content
Et je suis d'accord avec toi, la phrase a plus d'impact. Je savais que c'était une faute mais sur le moment, elle ne me semblait pas gênante et je trouvais qu'elle apportait un petit quelque chose à la phrase, une sorte de coupure. Je ne l'ai donc pas étudiée plus que ça ! Mais j'accepte ta proposition avec plaisir, je vais enlever la conjonction.
Je m'en vais de suite retravailler tout ce bazar ~
 
Vivlevendhiver (Tom)

avatar


Masculin Messages : 135
Date d'inscription : 11/11/2014
Age : 19
Localisation : Au fond d'un sweat orange
MessageSujet: Re: [S] Je veux vivre sans être    Lun 12 Jan - 20:11

Pour ma part ça ne sera que peu constructif, mais je réagis quand même parce que c'est vraiment beau, 'fin c'est super surprenant au début, c'est pas courant comme style/façon de décrire.
J'aime bien le premier paragraphe aussi mais je trouve que le ton grave/ingénu du gamin est tellement bien retranscrit dans le reste du texte ~
Y a un petit décalage, un truc bancal qui donne quelque chose de juste, mais je peux pas l'expliquer :')
En tout cas j'ai aimé alors au plaisir de te relire vite
 
Darlinglïng

avatar

Gradada, Maid d'Isku et Maîtresse des thés
Messages : 77
Date d'inscription : 29/12/2014
Age : 120
Localisation : Cape Cod // Ireland
MessageSujet: Re: [S] Je veux vivre sans être    Lun 12 Jan - 20:19

Merci Tom !
Je suis contente que ce côté bancal te plaise ! Et si tu veux lire plus de mes textes, je dois en avoir deux, trois autres vieux qui traînent dans les nouvelles et récits épistolaires
 
Vivlevendhiver (Tom)

avatar


Masculin Messages : 135
Date d'inscription : 11/11/2014
Age : 19
Localisation : Au fond d'un sweat orange
MessageSujet: Re: [S] Je veux vivre sans être    Lun 12 Jan - 20:31

*se balade allègrement dans les rubriques *
 
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [S] Je veux vivre sans être    

 
 

[S] Je veux vivre sans être

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Tire si tu veux vivre - Se vuoi vivere... spara - Sergio Garrone - 1968
» Pourrais-tu vivre sans téléphone portable ?
» On ne peut pas vivre sans soleil...
» Si tu veux vivre... Tire ( inédit ) Si Quieres Vivir... Dispara - 1976 - Javier Elorrieta
» je ne veux pas arrêter la danse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Zéphyr Embrasé :: Vos oeuvres originales :: Écrits courts :: Ecrits fictifs (courts) :: Autres Nouvelles-