Zéphyr Embrasé
Bienvenue sur Zéphyr Embrasé ! Si tu es déjà membre n'oublie pas de te connecter ;-) .
Sinon n'hésite pas à t'inscrire sur ce forum de partage littéraire, ne serait-ce que pour donner ton avis sur les textes postés ici. Parce que, oui, nous voulons ton avis ! En bonus tu pourras profiter de la communauté délirante et/mais accueillante de ZE ^^.

Alors vite rejoins-nous ! (Non je te rassure nous ne sommes pas (encore) une secte)

AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Un forum pour les jeunes écrivains à la recherche de soutien et les lecteurs avides de donner leurs avis. Venez partager votre passion des mots !
 

Partagez | 
 
 Présenté comme. [TS]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Alfy

avatar


Masculin Messages : 96
Date d'inscription : 02/11/2014
Age : 21
Localisation : Làààààà !
MessageSujet: Présenté comme. [TS]   Sam 17 Jan - 22:27

C'est un texte très court, y aura-t-il suite ? Je ne sais pas encore. Ah oui, attention, il y a quelques connotations sexuelles dans le premier paragraphe.

Et ainsi, en un clin d’œil, Clémence perdit sa virginité, résultat pathétique d’une adolescence chaotique. Lui, sauvage, sueur au front, avachi sur son maigre corps, venait de la pénétrer dans un long baiser étouffant, dans une symphonie de rauques et abrupts gémissements où sa face déformée par le plaisir avait, semble-t-il, pitoyablement joui. Cette apocalypse tant attendue avait donc enfin eut lieu. Son monde s’effondrait et l’âge adulte lui tendait désormais les bras de son incommensurable néant.
Le corps du sombre amant s’écrasa sur les draps plissés et les ressorts du matelas ballotèrent la jeune fille inerte. Ses yeux ne pouvaient se détacher du plafond laiteux, de cette peinture écaillée, humide, et de ces auréoles brunâtres, dégueulasses. Innocence perdue. L’immonde silhouette se targuait d’une large cicatrice rougeâtre, la fierté du labeur, la jouissance de l’acte accompli.
« Passe-moi une cigarette, elles doivent quelque part, non, un joint, par terre, roulé, ma poche de veste, je ne sais plus où. Je devrais y aller maintenant, il se fait tard, je crois, surement. La nuit est, parait-il, traitre, ici ; on m’a dit, qu’elle tombe plus vite, que chez moi. Oui, il faut y aller désormais, c’est certain. Non, c’est absurde, mais je le dois, avant d’étrangler ta vulgaire chose. ».
Des cris de fureur, des percussions de rage ; une jungle ; le sang giclait sur les fougères, un vol d’oiseaux, hurlements stridents, la jungle ne s’arrêtait plus, nous dévorait, le sang giclait et les tambours, si graves, si graves, se répondaient éternellement.

Amour. Présenté comme. Au final, juste un courant d’air. Mari et femme, quelle drôlerie. Je vous présente ma. Un tas d’os squelettique réduit à faire la cuisine, à se cuisiner pour pas se suicider ; pas d’épouse, un truc décharné, malheureux. Et voici mon. Une triste masse, trompe le mariage pour tromper l’ennui, un vrai éléphant, toujours la trompe en l’air ; pas d’époux, juste un machin empâté, miséreux. Et moi, et moi. Préfère le bagne à la bague. Tu veux m’épouser ? Le tuerai pour ne pas avoir à. Pourquoi ne pas l’avoir fait, d’ailleurs ? En souvenir des souvenirs, des joyeuses cicatrices, me suis contenté d’un au revoir. Adieu ! Adieu ! Le rideau tombe. Silencio ! Silencio ! Plus fort ! SI-LEN-CIO !
 
Meredith Epiolari

avatar

Reine de l'Impro
Féminin Messages : 1286
Date d'inscription : 29/07/2014
Age : 19
Localisation : Between the peanuts and the cage
MessageSujet: Re: Présenté comme. [TS]   Sam 17 Jan - 23:19

Hum... Intrigant.
C'est mon texte de toi préféré pour l'instant.

Dans le premier paragraphe, j'aime beaucoup ce côté glauque que tu donnes au sexe et puis il y a un côté absurde à tout ça qui me plait énormément.

Je trouve que cette phrase résume un monde :

Alfy a écrit:
Cette apocalypse tant attendue avait donc enfin eut lieu.

Parce que... c'est tellement ça putain ! C'est le paradoxe le plus beau et le plus dégueulasse que j'ai jamais lu.

Et le deuxième paragraphe d'ailleurs ne manque pas de paradoxes non plus. Crier silencio, c'est renforcer l'absurdité de la chose, comme si au final tout ça n'était qu'une farce (au sens théâtral du terme), une mascarade.

Les jeux de mots avec la trompe étaient vraiment bons, tout comme le rapprochement entre "bague" et "bagne" (J'aime l'idée que le mariage n'est qu'une bonne blague Wink )

Le côté décousu du texte est vachement fort mais ce qui m'a séduite par dessus tout, ce sont les mots que tu n'as pas écrit (trop classe comme commentaire Cool ).
S'interrompre comme ça au milieu d'une phrase, c'est.
Je m'en suis rendue compte en regardant un film où les gens ne parlaient presque pas et seulement pour dire des choses ordinaires mais qui m'a prise aux tripes.

Ce texte aussi m'a prise aux tripes. Ne cesse jamais d'écrire !



 
Tout ce que j'écris
Est vain, ridicule et insignifiant.
Vain comme mon amour,
Ridicule comme mon ambition
Insignifiant comme mon existence.
 
Nyx

avatar


Féminin Messages : 88
Date d'inscription : 31/08/2014
Age : 18
Localisation : In the heart of a poppy
MessageSujet: Re: Présenté comme. [TS]   Dim 18 Jan - 20:19

HOLY FUCKING SHIT OF SATAN THAT'S SO AMAZING Isku in love

Nan, seriously bro, c'est géniaaal Mais c'est un viol, un meurtre et une dépression en même temps, c'est un truc de diiingue
 
Alfy

avatar


Masculin Messages : 96
Date d'inscription : 02/11/2014
Age : 21
Localisation : Làààààà !
MessageSujet: Re: Présenté comme. [TS]   Dim 18 Jan - 21:08

Holy Fucking Thanks Nyx !
Et à toi aussi Meredith !
Et pour continuer sur ton avis Meredith, tu as parfaitement expliqué ce que je voulais retranscrire avec l'absurdité de la chose, la montée progressive et déconstruite des phrases qui se conclut par ce silence crié. Et puis quelque part, je voulais un peu résumer l'adolescence, ou du moins une sorte de rage qui monte et finit par soudainement exploser dans un moment de total absurdité. A la fin d'ailleurs, ses propos sont assez... stéréotypés quelque part sur le mariage, c'est simplement de la rage, les tambours qui se répondent.
Enfin bref, je vais pas commencer à analyser mon propre texte, c'est putain de vaniteux, mais merci à toutes les deux et Meredith, tu as parfaitement résumé mon texte. Nyx aussi d'une autre manière plus hyperbolique ahah.
Merci et à plus !
 
Alfy

avatar


Masculin Messages : 96
Date d'inscription : 02/11/2014
Age : 21
Localisation : Làààààà !
MessageSujet: Re: Présenté comme. [TS]   Jeu 5 Fév - 20:43

J'ai donc écrit une suite qui ne semble pas se finir, je ne sais pas, on verra bien.

Art : Ce soir à vingt heures, l’école de danse Ravel présentera son dernier ballet au théâtre de l’Hôtel de Ville. Sport : en raison d’une fuite d’eau au stade Olympique, le championnat de lutte régional est reporté à la semaine prochaine. Politique : Le sous-adjoint maire a aujourd’hui annoncé sa démission pour raisons personnelles. Météo : Nuages éparses demain matin, averses possibles dans l’après-midi, les températures seront en.
Crachotement coupé. Informations locales : berceau à scandales. Art : Souris de labo, bourrées de coupe-faim et clopes mentholées, sur trois planches grinçantes gesticulent ; contemporain parait-il. Sport : Graisse luisante, corps potelés et oreilles chou-fleur, apogée de la beauté gréco-romaine. Politique : Avortement prévu demain matin, carrière avortée elle aussi, ça lui apprendra à baiser des mineures ; pas sa faute à elle ; que ne ferait pas une fille sans père pour un peu d’attention paternelle ? Météo : incertaine comme toujours, beau temps prévu et pluie à prévoir.
Crachat sur le macadam. Les cigarettes sans filtre brûlaient sa gorge enfantine, elle s’époumonait pour être vieille, et ses poumons vieillissaient si vite. Une dernière bouffée, mégot écrasé, et le soleil termina sa course, là-bas au fond du parking, là où le béton se confond avec l’horizon. Un gigantesque incendie ravagea les plaines célestes et le coton déchiré s’embrasa de mille teintes calcinés. Le ciel se déchira en deux parcelles, sœurs et jumelles, amantes et amoureuses ; alors le divin Thor, dieu marteleur, martela de son tonnerre les lointaines contrées et son écho éclair résonna sur les proches provinces.
Clémence fit craquer ses frêles allumettes et s’embrasa soudainement. Une naissante ventripotence en mon ventre et si j’étais en ceinte d’un susnommé bâtard aux grands airs de cabots décapoté qui de son utérus mâle a entaillé ma pauvre charpente bientôt déchirée par un autre fils de chien un de plus sur cette vulgaire terre qui de ses canines acérés égorgera mère père et enfants dans un grand ballet sanglant allez vite fais-moi taire avant que cela n’advienne je ne peux plus m’arrêter j’étouffe j’étouffe s’il te plait Lux mets-moi. Une gifle sur sa joue rougie. Pardon. Je ne voulais pas mais il le fallait. Je comprends. Tu as bien fait. La parole est une malédiction pour ceux comme moi qui perdent leurs virgules.

Des gouttes sur ses doigts, un rictus sur sa face écœurée, le bruit du string qui remonte sur ses cuisses : plus que deux minutes à attendre. Clémence regarde ses joues creusées dans le miroir brisé et sa chair drapée de solitude semble n’être plus qu’un voile de mauvais augure. La maigreur de ma peau, éclat de mes tristes habitudes apathiques, annonce-t-elle ma mort prématurée ? Ou du moins celle de la chose qui sommeille en moi ? Je ne veux pas être mère. Surtout pas un garçon. Encore moins une fille. Le test s’agite et la pisse s’éparpille au-dessus du lavabo ; les toilettes publiques ont-elles toujours été si sinistres ? Le couperet scintille sous le soleil de Satan, le fœtus est-il. Oui il l’est. Le cri strident et déchirant de l’enfant : il est mort avant l’aube.
Lux s’éparpilla quelques poussières de fard sur les lèvres, éclat d’une rougeur disparue, et peintura un trait de mascara, ombrage de ses paupières violacées. Une écaille rougeâtre se détacha de ses lèvres ébréchées, emportée par son souffle éméché. Et maintenant qu’est-ce qu’on fait ? Un schilling sept et vingt-trois francs ; un bien maigre butin : quelques cigarettes, des miettes de chanvre, un verre ou deux qui sait et puis aujourd’hui est sera passé, demain fut aura été, hier, maintenant à jamais un autre jour.

Les heures matinales accoururent dans leurs habits de messe et les cloches en sonnèrent huit, la nuit s’éclipsa derrière un rideau crépusculaire et leurs corps de jeunes filles se dévoilèrent au creux d’un arbre, poches vidées et tempes matraquées de psychotropes.

corps potelées => corps potelés
les pleines célestes => plaines
en ceinte => enceinte (sauf si c'est fait exprès ?)
a entaillée => entaillé
souffle éméchée => éméché
leurs corps de jeune fille => jeunes filles
 
Meredith Epiolari

avatar

Reine de l'Impro
Féminin Messages : 1286
Date d'inscription : 29/07/2014
Age : 19
Localisation : Between the peanuts and the cage
MessageSujet: Re: Présenté comme. [TS]   Lun 9 Fév - 14:18

Alf a écrit:
les températures seront en


Tu sais que j'aime quand tu t'interromps au milieu de tes phrases mais ici ça me semble pas forcément bien placé, je ne saurais pas te dire pourquoi.

Alf a écrit:
le fœtus est-il

Alors que là c'est bien

Alf a écrit:
Art : Souris de labo, bourrées de coupe-faim et clopes mentholées, sur trois planches grinçantes gesticulent ; contemporain parait-il.

J'allais te demander si tu avais déjà vu un truc comme ça parce que c'est une idée géniale
Mais en fait on doit comprendre que ce sont les petits rats du ballet ?

Alf a écrit:
La parole est une malédiction pour ceux comme moi qui perdent leurs virgules.

Je dirais plutôt pour ceux qui écoutent
Vous vous êtes concertés avec Dys ? xD

Alf a écrit:
sous le soleil de Satan

Bon sang, Pialat

J'espère qu'il n'y aura pas de fin parce que ce côté décousu me plait de plus en plus Very Happy



 
Tout ce que j'écris
Est vain, ridicule et insignifiant.
Vain comme mon amour,
Ridicule comme mon ambition
Insignifiant comme mon existence.
 
Alfy

avatar


Masculin Messages : 96
Date d'inscription : 02/11/2014
Age : 21
Localisation : Làààààà !
MessageSujet: Re: Présenté comme. [TS]   Mar 10 Fév - 12:34

Merci pourgent ton com' ! Pour la première coupure je voulais montrer la coupure de la radio mais je le changerai alors un peu avant ou après.
Mais pourquoi me saurais je donc concerter avec Dys?
 
Meredith Epiolari

avatar

Reine de l'Impro
Féminin Messages : 1286
Date d'inscription : 29/07/2014
Age : 19
Localisation : Between the peanuts and the cage
MessageSujet: Re: Présenté comme. [TS]   Mar 10 Fév - 14:32

A mon avis la coupure tient en pas grand chose et il te suffira d'une petite retouche Wink
Parce que vous avez choisi d'abandonner la ponctuation exactement au même moment xD



 
Tout ce que j'écris
Est vain, ridicule et insignifiant.
Vain comme mon amour,
Ridicule comme mon ambition
Insignifiant comme mon existence.
 
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Présenté comme. [TS]   

 
 

Présenté comme. [TS]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Oui, le Titanic fut présenté comme insubmersible
» [AIDE] Utiliser son téléphone comme clé 3G+
» Holga D. comme... Digital
» Le riz comme au Chinois du coin.
» [AIDE] Utiliser le hd2 comme modem avec la connexion Wifi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Zéphyr Embrasé :: Vos oeuvres originales :: Écrits courts :: Ecrits fictifs (courts) :: Autres Nouvelles-