Zéphyr Embrasé
Bienvenue sur Zéphyr Embrasé ! Si tu es déjà membre n'oublie pas de te connecter ;-) .
Sinon n'hésite pas à t'inscrire sur ce forum de partage littéraire, ne serait-ce que pour donner ton avis sur les textes postés ici. Parce que, oui, nous voulons ton avis ! En bonus tu pourras profiter de la communauté délirante et/mais accueillante de ZE ^^.

Alors vite rejoins-nous ! (Non je te rassure nous ne sommes pas (encore) une secte)

AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Un forum pour les jeunes écrivains à la recherche de soutien et les lecteurs avides de donner leurs avis. Venez partager votre passion des mots !
 

Partagez | 
 
 Terra.EX 21 [S]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Daivou

avatar


Masculin Messages : 268
Date d'inscription : 20/01/2015
Age : 19
Localisation : Dans une petite boite avec pour destinataire "Zéphyr Embrasé"
MessageSujet: Terra.EX 21 [S]   Mer 21 Jan - 19:20

Dans une ère nouvelle, en l'an 2586 en années terriennes, a été découverte une nouvelle galaxie nommé Herxocède. Cette galaxie, ne possédait qu'une seule chose mais sa taille monstrueuse paraissait bien-sûr anormale. La cause de l'anormalité de cette chose est que c'était une planète venait constituée de centaines, de milliers voire de millions de fragments d'autres, si seulement cela s'arrêtait là. Les morceaux étaient habités par certains spécimens de chacune des planètes d'origine...

Bienvenue dans un monde sombre, rempli de mystère et d'incroyables rebondissements :


Terra.EX 21

Chapitre premier: Distinctions d'Elesis

Il rentra dans le bureau de l'Empereur une missive à la main, la pièce dans laquelle était situé celui-ci avait une forme ovale. La porte normalement verrouillée qui menait à ce bureau était placée sur l'un des grands côtés en entrant. Un cube d'un blanc parfait se scinda en deux. Un hologramme rectangulaire fit des allers-retours au travers de ce Général. L'Empereur, assis sur son siège dos au bureau incrusté des plus belles pierres précieuses de l'Univers, prit un verre sur la table puis le porta à ses lèvres verdâtres. Il se leva toujours de dos et lança un :
"Avez-vous le rapport sur la phase B92 du plan Général Zorau'g?
-Tout est là Grand Empereur, répondit-il calmement en agitant son enveloppe dans la main. Tout à été fait selon vos désirs.
- Parfait, nous allons enfin pouvoir assister à notre rêve. Passez à la phase de surveillance et que personne ne découvre ceci. Allez donner cette paperasse à ma secrétaire comme d'habitude, désormais vous ne viendrez plus ici.
-Bien, Grand Empereur, dit-il en détournant les talons"
Le Général enfin parti, l'Empereur continua de fixer Elegis à travers l'immensité du hublot.
"Elegis, te voilà enfin terminée ! "
Il leva son poing en l'air admiratif de sa création. Une cicatrice était visible sur son poing ainsi refermé : elle dessinait une marque en forme d'une demie-lune pourfendue d'une ligne...

                                                          ***

Cela fait maintenant plusieurs semaines depuis le commencement de la tragédie, mais des présentations s'imposent : je suis Aaron, je suis un peu plus grand que la moyenne pour un poids de soixante kilos, mes yeux me donnent l'air mystérieux avec leur teinte bleu-gris. Mes cheveux sont châtain foncé et toujours en bataille peut-être à cause de ma frange qui enveloppe mon œil droit. Voilà, maintenant que les présentations sont faites voyageons ensemble vingt-et-un jours dans le passé. Je me réveillai comme d'habitude aux alentours de neuf heures, mais un étrange mal de crâne m'envahissait. En attendant que cela passe je m'assis en tailleur sur mon lit en commençant par réfléchir à ce que j'avais bien pu faire la veille pour me retrouver dans un état aussi lamentable. J'avais beau essayer de me souvenir je ne m'en rappelais pas. J'émis donc l'hypothèse d'avoir sûrement trop bu la veille et qu'un de mes amis avait du me ramener chez moi. Je ne m'inquiétais donc pas mais je me sentais étrange comme si une partie entière de ma vie avait été gommée soigneusement et jamais recommencée. Toutefois je ne m'apercevais pas encore de ce qu'il se passait, malgré cette crainte qui me tenaillait de l'intérieur. J'entendais le bruit d'une foule inquiète dehors, je me décidais de à aller voir. Une fois à l'extérieur, je me dirigeai à l'endroit où s'était réfugiée la foule. Un homme debout sur une table s'adressait à la masse dont on ne voyait pas le bout. Il communiquait avec nous les informations répondant à nos nombreuses interrogations. C'est à ce moment là que je compris enfin pourquoi un tel rassemblement : nous avions tous perdu la majorité de nos souvenirs néanmoins certains restaient ancrés profondément en nous, comme notre liberté de pensé ces légers souvenirs semblaient inaliénable. Tout à coup, nous entendîmes un hurlement venant de l'extrême ouest de la ville vers le quartier des commerçants. La panique embrumait notre raison, plus d'une centaine de personnes réapparaissaient un fusil à la main. Cette courageuse troupe se mouvait dans la direction d'où provenait l'infâme râlement rauque. Je suivais ce mouvement de masse malgré mon absence d'authentique moyen de défense. Un hurlement de stupeur nous stoppa net. La masse qui grouillait jusqu'à présent s'arrêta et se tut. Je me faufilai tant bien que mal au premier rang. C'est alors que la bête apparut devant moi. Elle reposait sur le flanc et semblait exténuée comme si elle seule portait le destin de l'Univers sur ses épaules. Je l'observais de loin. A première vue elle mesurait non loin d'un mètre et demi de la queue à la tête. La pigmentation de sa peau était bleu pâle ce qui eut pour effet d'accentuer le contraste avec ses yeux d'un noir ébène qui nous donnait l'impression de nous noyer a l'intérieur... Ce qui m'intriguait le plus, c'étaient ses pattes : pas moins de quatre sur chaque flanc. Le silence du cortège se rompit. Des murmures provinrent d'un peu partout de la foule. Je me décidai à agir. Je m'approchai lentement d'elle. Son regard me soutint et m'empêcha voir ailleurs. Mes yeux emprisonnés dans les siens. Comme si nous nous connaissions depuis toujours, elle ne s'inquiétait pas de mon rapprochement tandis que des centaines d'yeux me fixaient. Une fois à sa hauteur, je vis qu'elle avais une grave blessure en dessous de la seconde patte du côté droit de son corps. Je m'agenouillai a coté d'elle, lui caressai la tête puis examinant en même temps sa blessure je demandai à toutes les personnes présentes :
"Quelqu'un a-t-il des bandages sur lui ?"
Ce silence confirma ma pensée. Même si je savais que certains en avaient, je comprenais que personne ne voudrait l'aider. J'arrachai donc un morceau de ma chemise et arrivai tant bien que mal à bander sa blessure. La masse se dispersa tandis que je l'aidais a se relever et la conduisais chez moi. Ce qui me servait de maison provenait de l'industrie Delta Sibios 2, petit constructeur des logis servant de repos aux ouvriers comme les deux seules pièces de mon habitation pouvaient en témoigner. La première pièce était constituée de tout ce qui permettait de vivre : une cuisine complète, un lit et une armoire contre un mur,  à l'inverse l'autre pièce contenait une douche, un lave-linge, un placard accroché au mur ainsi que des toilettes ; la poubelle se trouvant elle à l'extérieur. Ah ! J'oubliais : je possède aussi un coffre caché sous mon lit me servant de jardin secret. Une fois que nous arrivâmes, je la laissai utiliser mon lit pour se reposer même si ce n'était qu'un animal. Je la regardai dormir pendant toute la nuit ce soir la.

Au fur et à mesure que les jours passaient nous devînmes de véritables compagnons toujours prêts à s'entraider. Pendant la vingtaine d'autres jours, il ne se passa pas grand chose : quelques attaques de Wortheig (une espèce de loups ayant évolué pour devenir deux fois plus redoutable, une taille trois fois plus grosse que la normale, les crocs et les griffes étant aussi devenus très puissants), puis des reconstructions d'une hiérarchie moderne. Maintenant que je vous ai tout expliqué, retournons au moment présent car depuis peu je fais des rêves d'une bizarrerie déconcertante. Dans ces rêves je suis dans un monde crépusculaire, que même la noirceur du mal n'arrive à atteindre. Dans ce monde un sentiment chaleureux parcourait mon corps, qui donnait l'envie de découvrir les mystères entourant ces lieux. Je me mis à gambader avec l'espérance de pouvoir jouir d'une merveilleuse découverte. C'est alors que je me fit emporter dans les airs, ne sachant que faire je gigotai dans tous les sens. C'est alors que je la vis, une énorme planète où je sus reconnaître la place qu'avait hérité les hommes. Malgré ne rien reconnaître sur elle, mon instinct me dictais de prendre garde. Une voix à l'intérieur de ma tête me souffla: "Elegis". Que pouvais bien signifier ce mot? Je n'en savais rien mais au même moment je me fit aspirer de nouveau sur le sol. Cherchant la raison de-ceci, je regardai aux alentours de ma position. C'est a cette instant que, dans le monde des rêves, je vis cette humanoïde encapuchonné flottant à quelques mètres au dessus du sol. Son accoutrement me laissa perplexe quelques temps: il ne portait que des vieilles loques sur lui. Il se tennait tel un sage , en position de méditation. Je le sentais, son regard posait sur moi, il mut ses lèvres mais aucun son ne sortait de sa gorge. Il parlait sans que je l'entende, mais est-ce que ne pas entendre signifie ne pas comprendre? Malgré l'absence de mots je savais ce qu'il disait, tout ce mal impure pourtant imperceptible qu'il me décrivait et qu'y allait advenir dans des jours prochains. Une révélation ce fit en moi, ce n'était pas pour rien que j'avais rencontré cet animal; il est son maître. Alors pourquoi ne porte-t-il que des haillons? Pouquoi n'est-il pas venu lui même? Tant de question auquel aucun de mes rêves ne répondit. Je pris donc la décision de partir sur les routes en quête du maître de mon nouvel ami.

Je me préparai le surlendemain, fouillant mes armoires, prennant des habits, des vivres ainsi que mon précieux coffre. Tandis que je grouillai un peu partout, il m'observa. Comme toujours il avait deviné ce à quoi je me préparais, je lui carressai le museau mon sac prêt enfilai sur mon dos. Je sortis pendant la nuit, histoire de ne pas éveiller de soupçon à mon égard. Je le sait, ils m'observent toute la journée avec leurs appareils dernier cris. Une fois la nuit tombée, ils abandonnent leurs poste las de ne rien voir de suspect. Profitant d'une nuit plus ténébreuse qu'à l'accoutumée, je partis de ce qui fut mon chez moi abandonnant cette civilisation incertaine. Mon compagnon avait l'air de parfaitement se souvenir du chemin qu'il avait parcouru, il avançait devant moi et je suivais. Après une dur journée de marche, pris par une lourde fatigue, j'installais ma tente sous un arbre.
"Tu as dû te sentir tellement seul lors de ce voyage, déclare-je "
Il acquiesça d'un coup de patte sur le sol, qui ne lui avais pourtant rien fait. [A suivre]



La réalité n'est que la façon d'être et d'agir de chacun, dans un monde où 7 milliards de personnes peuvent faire ce qu'ils veulent on peut aisément dire que la vie est un jeu de merde.


Dernière édition par Daivou le Mar 23 Juin - 15:29, édité 31 fois
 
Jack Vessalius

avatar


Messages : 219
Date d'inscription : 11/08/2014
MessageSujet: Re: Terra.EX 21 [S]   Mer 21 Jan - 20:01

J'accroche ma ceinture alors.
 
Daivou

avatar


Masculin Messages : 268
Date d'inscription : 20/01/2015
Age : 19
Localisation : Dans une petite boite avec pour destinataire "Zéphyr Embrasé"
MessageSujet: Re: Terra.EX 21 [S]   Mer 21 Jan - 21:17

Merci hihi Razz



La réalité n'est que la façon d'être et d'agir de chacun, dans un monde où 7 milliards de personnes peuvent faire ce qu'ils veulent on peut aisément dire que la vie est un jeu de merde.
 
Solnorr

avatar


Masculin Messages : 89
Date d'inscription : 05/12/2014
MessageSujet: Re: Terra.EX 21 [S]   Jeu 22 Jan - 20:27

*Passe la tête dans la salle de lecture*
Hey ! Je suis ici pour critiquer !
*Jette un coup d’œil au texte*
Et il y a de quoi faire T.T !

Bon alors avant d'entre dans le vif du sujet un petit A Parte...

Je préviens avant tout que tout ce que je vais critiquer et dire qui ne me plait pas sur ce texte n'est en aucun cas vrai en ce qui concerne son auteur. Je n'ai rien de personnel contre toi, jeune Daivou, mais sache que je préfère être cru et direct lors de mes critiques, quitte à parfois dire que c'est de la merde, mais au moins tu sais où sont tes erreurs et tu peux progresser après.

FOILA... maintenant les réjouissances !

Je ne sais encore une fois par où commencer, donc je commence par le premier paragraphe :
Daivou a écrit:
Il rentra dans le bureau de l'Empereur, la pièce dans laquelle est situé le bureau a une forme ovale. La porte menant à ce bureau est placée sur l'un des grands côtés, en entrant, un cube d'un blanc parfait se scinda en deux. Un rayon traversa notre ami, un millième de seconde après une voix rauque venant du bureau "Votre rapport, Général Zorau'g? [...]
Non. C'est pas bon pour plusieurs raisons :
¤ répétition de bureau : 3 phrases pour 4 fois le mot "bureau" c'est vraiment pas assez.
¤ les verbes être et avoir dans une description sont à proscrire, ainsi que beaucoup d'autres verbes "faciles".
¤ Les formes des phrases qui ne correspondent pas avec le fond à tel point qu'on ne comprend pas toujours très bien ce que tu veux dire.
¤ les fautes en rouge vif que j'ai corrigées vite fait pour cette partie.

Et du coup je vais te faire un débriefing dont tu as l'air d'avoir bien besoin : les règles générales lorsqu'on écrit, surtout lorsqu'on est débutant (je ne sais pas quel niveau tu as en écriture mais tu es d'autant plus blâmable si tu sais très bien écrire par habitude et que tu nous ponds un truc pareil xD).

1. Les termes à proscrire dans une description.
"Être, avoir, faire, dire, voir, penser, marcher etc. " Je ne me souviens pas de tous, mais ici sont les principaux.
Ces verbes sont à proscrire lors d'une description car ils sont beaucoup trop simples et banaux pour être perçus comme beaux et travaillés. Si vous voulez que votre description paraisse belle, que le lecteur se plonge dedans, vous devez utiliser des mots plus précis que ces génériques (à l'exception des auxiliaires évidemment --'). Plus une description est précise, plus elle permet au lecteur de s'immerger dans le récit, si votre volonté est de faire paraitre que votre description/texte est simple et sobre, apprenez d'abord à manier des phrases ardues et complexes, ainsi vous pourrez revenir à la simplicité et gérer une phrase simple pour qu'elle soit parfaitement belle et voulue.

2. Les différentes formes de récit dans une même proposition.
Ici je parle pour l'entièreté de votre texte lorsque je vous dirais que vous confondez dans une même proposition description et narration. Et bien que de mon point de vue cela soit relativement semblable, les deux forme de récit sont parfaitement différentes. exemple :
Daivou a écrit:
Le Général sorti, l'Empereur regarda derrière lui, par le hublot qui prend la place maximale possible de la salle, et observa cette planète gigantesque.
Ici vous avez deux parties mal gérées dans une même phrase : la première décrit de l'action et se veut être de la narration par son schéma simple de description des actions des personnages ; la suivante décrit ce qu'un des personnage finit (comme action) et ce qu'il regarde ensuite.
Ce sont deux parties d'une même propositions qui sont totalement opposées.
Soit vous décrivez la scène d'un point de vu narratif avec des personnages qui bougent et donc une description amenée différemment et moins présente, soit vous prenez un point de vue descriptif et la scène va plus paraitre contemplative tout du long, même si vous décrivez des actions de personnages.
Voilà les deux cas pour cette phrase :
Narratif a écrit:
Après s'être incliné respectivement, le Général sortit des appartements de l'Empereur alors que ce dernier se tournait vers un gigantesque hublot où l'on pouvait apercevoir l'immense planète.
Descritpif a écrit:
Le départ du Général de son bureau permit à l'Empereur de se tourner vers l'incommensurable hublot qui éclairait la pièce. Il y prenait souvent le temps d'observer cette bien curieuse planète d'une taille inhabituelle intriguant le vaisseau entier.

3. Petits problèmes de débutant, ou d'inattention.
Daivou a écrit:
Il y a environ 21 jours, je me suis réveillé, ma tête me faisait un mal de chien. Je me suis assis en tailleur sur mon lit, et ce fut a ce moment la que je compris: j'avais perdu mes souvenirs.
Alors j'ai pris cette phrase parce qu'elle est représentative de pas mal de problèmes qui sont récurrents dans ton texte.
¤ Si on utilise "environ", on ne met pas une date précise derrière... question de principe.
¤ Les virgules. Les phrases que j'ai pris en exemple peuvent être construites en une seule phrase. La ponctuation et surtout le virgules, sont de gros écueils dans l'écriture d'un jeune écrivain. il ne faut pas trop les utiliser dans certains cas et dans d'autres il est préférable d'en abuser presque. Je ne saurais trop comment t'aider à les placer sachant qu'il n'existe que très peu de règles sur le placement des virgules et qu'elles n'ont pas lieu de s'appliquer ici. Moi ce que je fais c'est que j'imagine comment je lirai cette phrase et je place les virgules où je les trouve bien pour qu'elles ne coupent pas l'élan de lecture du lecteur.
¤ Dernier point : n'hésitez pas à faire de longues phrases ! Entrainez-vous bowdel ! Les longues phrases ne sont difficiles à manier que si l'on ne s'exerce pas à le faire et c'est un cercle sans fin. Alors prenez le culot de vous gourer et entrainez-vous à manier de longues propositions et à varier votre vocabulaire en même temps ^ ça ne peut être qu'enrichissant !

Voilà je m'arrête là pour les critiques parce que je pourrais y passer la nuit, et j'attends la suite du texte avec avidité, pour pouvoir encore lire et critiquer.
 
Daivou

avatar


Masculin Messages : 268
Date d'inscription : 20/01/2015
Age : 19
Localisation : Dans une petite boite avec pour destinataire "Zéphyr Embrasé"
MessageSujet: Re: Terra.EX 21 [S]   Jeu 22 Jan - 21:16

Merci pour ses critiques Very Happy En fait, je recherche les critiques comme on dit si bien : "C'est de nos erreurs que nous apprenons". Je garde tes conseil sous la mains et merci encore Smile



La réalité n'est que la façon d'être et d'agir de chacun, dans un monde où 7 milliards de personnes peuvent faire ce qu'ils veulent on peut aisément dire que la vie est un jeu de merde.
 
Temiro(le Cube)

avatar


Masculin Messages : 121
Date d'inscription : 05/08/2014
Localisation : Encre nocturne et autres
MessageSujet: Re: Terra.EX 21 [S]   Jeu 22 Jan - 21:28

Solnorr, ou la critique plus longue que le texte XD
Franchement respect.
J'ai rien à dire après lui à part que ça parle un moment de cube, donc j'aime bien x)
*fuit*
 
Meredith Epiolari

avatar

Reine de l'Impro
Féminin Messages : 1286
Date d'inscription : 29/07/2014
Age : 19
Localisation : Between the peanuts and the cage
MessageSujet: Re: Terra.EX 21 [S]   Jeu 22 Jan - 22:26

Wow, tu prends la critique avec beaucoup de recul, c'est vraiment cool Smile
C'est pas toujours facile de se prendre des claques, même petites quand on parle de quelque chose qui nous tient à cœur ^^

Je vais donc si tu le permets donner également mon avis sur ton texte.

Forme :

Tu as un problème avec l'orthographe et la conjugaison, c'est forcément handicapant puisque ça décourage la plupart des lecteurs mais ça ne doit pas te décourager toi. Je corrigerai tes fautes du mieux que je pourrai et il ne faut pas que tu t'empêche d'écrire en pensant que je fais ça pour t'embêter ou que tu es un cas désespéré. Pour moi l'orthographe c'est important quand on lit un texte mais pas quand on l'écrit.

Une erreur à ne plus reproduire : les verbes du premier groupe à la première personne du singulier se terminent par "ai" et non par "a". Donc, pas de "je m'approcha" ou 'j'alla" ^^

Deux autres gros problèmes : la ponctuation (comme l'a souligné Sol) et la concordance des temps.
Sol a tout dit pour la ponctuation, c'est compliqué si ce n'est pas instinctif mais tu ne peux que t'améliorer si tu comprends pourquoi ta phrase ne sonne pas juste.
La concordance des temps, c'est quand tu as une phrase type : "Hier j'ai mangé et c'est très bon". Il est important de ne pas mélanger un système au passé et un système au présent, sinon ça me fait grogner Wink

Par exemple :

Daivou a écrit:
Dans une ère nouvelle, en l'an 2586 en années terriennes, fut découverte une nouvelle galaxie nommé Herxocède. Cette galaxie, ne possède qu'une seule planète mais elle est gigantesque. Cette taille disproportionnée est facilement explicable : cette planète est faite de morceaux de nombreuses planètes, ainsi que chaque individu qui y correspond. Un morceau de Terre fait donc aussi partie de cette planète...

Ici, il est étrange de faire cohabiter passé antérieur "fut découverte" et présent de l'indicatif. Le passé antérieur s'emploie plutôt pour quelque chose de révolu et bien révolu (en gros si la planète avait disparu dans le cas présent). Je te suggère de mettre les verbes actuellement au présent à l'imparfait si c'est la cas.
Si la planète existe toujours, il vaut mieux utiliser "a été découverte" que "fut découverte".

Daivou a écrit:
Il leva son poing en signe de victoire, constitué de huit doigts caractérisés par leur taille grandement supérieure à ceux d'un humain...

Ici la ponctuation est bizarre mais je ne m'attarde pas là-dessus parce que c'est le cas de pas mal d'autres phrases. Cette phrase sert de "charnière" entre la scène avec l'Empereur et celle du héros. On se serait attendu à quelque chose de plus percutant qui nous laisse un peu plus sur notre faim. Et je te conseille de mettre un espace plus grand ou des astérisques pour bien montrer que tu passes à autre chose au paragraphe suivant.
De plus, je trouve cette description des doigts pas vraiment bien amenée, on sent que c'est une description et elle est lourde à avaler. Un peu comme si je disais : "Momo possédait une autruche qu'il aimait par-dessus tout. Les autruches sont des oiseaux qui courent vite."

Je plussoie Sol sur les termes à proscrire dans une description, cela dit je dirais qu'un texte n'est pas toujours fait pour être "beau et travaillé". C'est juste que c'est beaucoup plus agréable à lire et plus précis.

Daivou a écrit:
cette planète est faite de morceaux de nombreuses planètes, ainsi que chaque individu qui y correspond

La planète est composée de morceaux d'individus ? O.o

Daivou a écrit:
par le hublot qui prenait la place maximale possible de la salle

C'est une tournure plutôt lourde, je suis même pas sûre qu'elle soit correcte ^^

Daivou a écrit:
Mais le pire, je n'étais pas le seul à vivre ça

La phrase passe mieux avec "le pire c'est que", non ?

Daivou a écrit:
C'est seul dont nous nous souvenions

Pas correct.

Daivou a écrit:
Tout d'un coup, nous entendîmes un hurlement venant de derrière nous.

Je n'étais pas préparée à une action, j'avais besoin de savoir un peu plus qui était le personnage, où il se trouvait... Tiens, d'ailleurs on ne dit pas plutôt "Tout à coup" ?

Daivou a écrit:
nous sommes instinctivement tous allés chercher nos armes chez nous et précipités par delà le danger

Je mettrais "et nous nous sommes précipités", ça passera mieux.

J'ai lu un "vu que". Je n'aime pas lire ça dans un texte, c'est très oral. Je ne sais pas si c'est personnel, parfois un style oral rend bien mais je ne trouve pas que ce soit pertinent au vu du reste de ton style.

Daivou a écrit:
Petite, elle ne faisait que deux pièces seulement, la première, étant reliée à l'entrée était constituée d'une petite cuisine et d'un lavabo sur l'angle de la gauche le plus proche de l'entrée, d'un lit sur l'angle droit le plus éloigné de la porte


Pense à rappeler au lecteur que tu parles de la maison et non de l'entreprise ^^ Cette phrase est vraiment longue (+ attention à la ponctuation) et certains détails me paraissent futiles et ennuyeux.

J'ai relevé quelques répétitions comme Sol :

Daivou a écrit:
Ainsi que des objets de rangement, une armoire dans chaque pièce ainsi qu'un coffre de taille moyenne caché sous mon lit

Tu utilises aussi "ainsi que" à la phrase précédente. C'est un mot qu'il ne faut utiliser qu'une fois puisqu'il souligne une accumulation alors si on accumule les "ainsi que" c'est étouffant ^^
Il y avait aussi une phrase avec "s'approcher" que j'ai perdue x)

Daivou a écrit:
À la fois surpris et joyeux d'avoir pu sauver cette créature.

Étrange de place à la fin de ton texte une phrase une phrase non-verbale... Et aussi les adjectifs "surpris" et "joyeux" me semblent un peu plats.

Fond :

La SF n'est pas ce que je préfère mais je vais faire abstraction de ça parce que ça n'a aucune importance ^^

Je n'ai pas trop compris cette histoire de planète qui contient un morceau des autres planètes...

Le héros me semble peu étoffé, on ne sait rien de lui à part qu'il a perdu ses souvenirs et qu'il a "bon cœur" ce qui le rend un peu comme un joli poster du "gentil héros".

La scène où quelqu'un s'occupe d'une créature que tout le monde voudrait tuer est un peu clichée, mais soit ^^

Mais tu sais quand même raconter une histoire, il y a quelque chose dans ce texte qui fait qu'il n'est pas complètement dénué d'intérêt et si tu le travailles bien je suis persuadée qu'il peut devenir vraiment intéressant.

Voilà, bon courage ~

PS : Puis-je te demander ton âge ?
PPS : Permets-tu également que j'ajoute une majuscule à ton pseudo ? (maniaque.com)

Ah, et sinon, ça c'est pour Solnorr :

Sol a écrit:
respectivement

On ne s'incline pas "respectueusement" plutôt ? Wink

Et en parlant de respect, c'est bizarre de vouvoyer Daivou, non ? xD

Et pour Temi :

Recooooord battuuuuuu



 
Tout ce que j'écris
Est vain, ridicule et insignifiant.
Vain comme mon amour,
Ridicule comme mon ambition
Insignifiant comme mon existence.
 
Daivou

avatar


Masculin Messages : 268
Date d'inscription : 20/01/2015
Age : 19
Localisation : Dans une petite boite avec pour destinataire "Zéphyr Embrasé"
MessageSujet: Re: Terra.EX 21 [S]   Ven 23 Jan - 0:59

Merci pour vos conseils Solnorr et Meredith, j'en ai pris compte et j'ai essayé d'alléger le texte pour vos estomacs de fins gourmets. Very Happy Cependant j'ai n'ai pas eu le temps de revisiter une bonne partie du texte. Mais je vais essayer de regarder ça au plus vite. Smile Je vous souhaite une agréable lecture.
A vos stylos, 3...2...1... Critiquez

PS: Je suis encore jeune je n'ai que 16 ans (bientôt 17)
PS2: Oui tu peux ajouter une majuscule a mon pseudo mais c'est fait exprès :3
PS3: On m'avait encore jamais fait ce jeu de mots xD
PS4: Je préfère quand même la xBox



La réalité n'est que la façon d'être et d'agir de chacun, dans un monde où 7 milliards de personnes peuvent faire ce qu'ils veulent on peut aisément dire que la vie est un jeu de merde.
 
ARK

avatar


Masculin Messages : 78
Date d'inscription : 15/08/2014
http://ark-romans.blogspot.fr/
MessageSujet: Re: Terra.EX 21 [S]   Ven 23 Jan - 9:58

Bonjour, 

je ne reviendrai pas sur le texte, mes deux compères ont déjà pas mal apporté à sa correction. 

Sache cependant que l'âge n'a rien à voir là-dedans. Il y a des personnes de 40 ans qui ne savent absolument pas écrire. C'est avant tout une question de maturité. Un premier remède est de lire beaucoup, pour acquérir un maximum de vocabulaire et une vraie expérience dans la construction de phrases. Un autre remède est de s'ouvrir au maximum à toutes les formes d'expression, que ce soit par les livres, le cinéma, les jeux vidéo, la musique, etc etc... Avoir une culture vaste aidé énormément dans le fait de savoir exprimer ce qu'on ressent et les messages qu'on souhaite faire passer. Et le troisième remède: c'est d'écrire. Encore et toujours. 

Ne lâche rien, continue à écrire. Ce n'est qu'à force de persévérance que tu trouvera ton propre style et que tu affineras ton écriture. Tu trouveras ici toujours quelqu'un pour lire tes textes et t'en donner un avis constructif, profites-en! 

Ensuite, un conseil totalement personnel, mais je dirais qu'il n'est pas forcément nécessaire "d'alléger tes textes". Comme pour la nourriture, le gras ça participe au goût. Je suis plutôt d'avis de bannir la demi-mesure. Essayer de faire un texte aseptisé c'est tuer son âme, et donc son intérêt pour le lecteur. 

Il y a des auteurs célèbres qui ont un style assez indigeste quand on y regarde de plus près, mais ils sont allés jusqu'au bout de leurs convictions. Au final cela donne des textes tout aussi beaux que d'autres, simplement différents. J'ai posté sur le forum un article à ce sujet. Peut-être sera tu comme moi un extrémiste de la simplicité, ou alors un chantre de la complexité la plus baroque? Peu importe. L'essentiel c'est que tu trouve ce qui te plaît à toi, et que tu creuse dans cette direction pour trouver TON style. Lâche toi! 

Si tu aimes les phrases complexes, alors travaille à fond ton vocabulaire pour que chacun de tes textes soit un feu d'artifice de synonymes et de variations de construction dans tes phrases. Travaille au maximum ton texte comme un poète pour y intégrer pléthore de figures de styles et le parer d'atouts frappants qui mèneront le lecteur à se dire "c'est bien écrit!". 

Si tu aimes les phrases courtes, alors travaille ta maîtrise du récit, de l'enchaînement logique de la narration. Concentre toi sur un style frappant, imagé, très visuel et incisif avec des mots simples mais parlants, en jouant sur les enchaînements d'idées et de concepts pour stimuler ton lecteur. Le tout avec pour objectif que le lecteur pense en lisant ton texte "c'est une écriture efficace, je suis pris dans l'histoire". 

Ce ne sont que deux exemples, il en existe des milliers d'autres propres à la sensibilité de chaque auteur. Pose toi une seule question: "Qu'est-ce que j'aime, moi?". Si tu aimes ton propre texte, tu trouveras ton lectorat. 

Voilà pour ces quelques conseils. N'hésite pas à fouiner sur le forum, tu trouveras beaucoup de textes et de critiques qui pourront t'aider à coup sûr. 


See you later, space chicken.


PS: Voici le lien vers la section adéquate, où tu trouveras deux de mes textes à ce sujet. En espérant que ça te soit utile. 
http://zephyr-embrase.creerunforumgratuit.com/f132-style-et-connaissance-de-soi
 
Daivou

avatar


Masculin Messages : 268
Date d'inscription : 20/01/2015
Age : 19
Localisation : Dans une petite boite avec pour destinataire "Zéphyr Embrasé"
MessageSujet: Re: Terra.EX 21 [S]   Ven 23 Jan - 17:15

Merci ARK, tu me donne envie d'écrire de plus en plus
PS: je lis déjà beaucoup, j'adore ça *-* et à la base je n'écrivais que des poèmes ^^



La réalité n'est que la façon d'être et d'agir de chacun, dans un monde où 7 milliards de personnes peuvent faire ce qu'ils veulent on peut aisément dire que la vie est un jeu de merde.
 
Meredith Epiolari

avatar

Reine de l'Impro
Féminin Messages : 1286
Date d'inscription : 29/07/2014
Age : 19
Localisation : Between the peanuts and the cage
MessageSujet: Re: Terra.EX 21 [S]   Mer 28 Jan - 19:10

Comment ça QUE des poèmes, c'est très bien les poèmes

Daivou, ton début est BEAUCOUP MIEUX maintenant que tu l'as rectifié, félicitations Smile

Tu prends davantage ton temps pour planter ton décor et tu as saisi l'articulation description/action de manière à ne pas assommer ton lecteur tout en lui donnant des repères. Tes phrases sont beaucoup moins lourdes et plus claires. Et tu donnes beaucoup plus envie de lire la suite en laissant un petit suspense comme ça.

Néanmoins, je pense que la description physique du personnage est un peu trop lourde, le lecteur n'a pas forcément besoin de connaître la taille au centimètre près du héros pour mieux le connaître ^^

Enfin, il y a une répétition de "regard" qui m'a dérangée ici :

Daivou a écrit:
Son regard me soutint et m'empêcha de regarder ailleurs. Mon regard

Ta progression est impressionnante, continue comme ça



 
Tout ce que j'écris
Est vain, ridicule et insignifiant.
Vain comme mon amour,
Ridicule comme mon ambition
Insignifiant comme mon existence.
 
Daivou

avatar


Masculin Messages : 268
Date d'inscription : 20/01/2015
Age : 19
Localisation : Dans une petite boite avec pour destinataire "Zéphyr Embrasé"
MessageSujet: Re: Terra.EX 21 [S]   Mar 3 Fév - 13:38

Merci et encore merci d'avoir corrigé mon texte Very Happy . Mais même si l'histoire est meilleure, il me reste une grosse amélioration à faire en orthographe Mad
Je crois que je vais devoir faire face un vieil ennemi de primaire : le bescherelle
Ah, une dernière chose, mon ordi est en train de rendre l'âme alors j'ai de plus en plus de mal a accéder au forum Crying or Very sad



La réalité n'est que la façon d'être et d'agir de chacun, dans un monde où 7 milliards de personnes peuvent faire ce qu'ils veulent on peut aisément dire que la vie est un jeu de merde.
 
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Terra.EX 21 [S]   

 
 

Terra.EX 21 [S]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Promo chez Terra Kahwa I roast 1+ 3kg Sidamo
» QUI EST TERRA WILDER ? d'Anne Robillard
» Terra Nova par Steven Spielberg
» Terra Nova
» Robillard Anne - Qui est Terra Wilder?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Zéphyr Embrasé :: Vos oeuvres originales :: Écrits longs :: Romans-