Zéphyr Embrasé
Bienvenue sur Zéphyr Embrasé ! Si tu es déjà membre n'oublie pas de te connecter ;-) .
Sinon n'hésite pas à t'inscrire sur ce forum de partage littéraire, ne serait-ce que pour donner ton avis sur les textes postés ici. Parce que, oui, nous voulons ton avis ! En bonus tu pourras profiter de la communauté délirante et/mais accueillante de ZE ^^.

Alors vite rejoins-nous ! (Non je te rassure nous ne sommes pas (encore) une secte)

AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Un forum pour les jeunes écrivains à la recherche de soutien et les lecteurs avides de donner leurs avis. Venez partager votre passion des mots !
 

Partagez | 
 
 Une rencontre inattendue
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Iskupitel

avatar

Sire de Picardie, Souverain des Isles de Coupe et de Pitel
Masculin Messages : 490
Date d'inscription : 26/07/2014
Age : 20
Localisation : Ouest de la France
MessageSujet: Une rencontre inattendue   Dim 1 Fév - 0:56

Citation :
Mahesha sortait de sa première séance à l'Assemblée Supranationale de la Xénocratie d'Ëonehn Mæj, et une fois encore, en sortant, il admirait la beauté des traits du bâtiment. Contrairement au reste de la ville de Mæj, et contrairement aux autres grandes villes de la civilisation humaine, les locaux de l'ASX étaient de style ante-classique, ressemblant aux temples de l'ère romaine que Mahesha avait étudiés lorsqu'il avait fait son cycle universitaire rendu obligatoire par l'importance politique de sa famille. Étant un des neveux de l'actuel Président de l'Union des États Indiens, Mahesha avait un certain prestige, et c'était uniquement cela -- il en était conscient -- qui lui avait permis d'obtenir ce poste de représentant de l'UEI à l'ASX. Il se plaisait bien sur cette planète colonisée par les terriens. Les paysages étaient atypiques et sympathiques, et il semblait voir sur Ëonehn Mæj une plus grande liberté et un meilleur air que sur la viciée planète bleue. Elle était habitable, et les terriens ne portaient pas tous en permanence un masque de protection pour éviter que leurs bronches ne soient touchées par la pollution ambiante, et à part au Royaume des Trois Asies on vivait bien en plein air, mais Mahesha trouvait ici, à quelques centaines d'années-lumière, un air qu'il considérait plus pur et, finalement, meilleur. Moins vicié par les polluants, mais également moins vicié par les individus.

Jetant un dernier regard à l'Hôtel Xénocrate, il se dirigea vers le trottoir, traversant la rue sans même regarder si un véhicule s'apprêtait à passer. Il se mit en route vers son hôtel particulier, à quelques centaines de mètres, en ressassant les éléments de la séance du jour, se demandant quels éléments étaient réellement importants et desquels il pouvait se passer lors du rapport qu'il enverrait à son oncle. Sur son trajet, il remarqua une canette vide traînant au milieu de la chaussée piétonne, et son amour des choses propres le poussa à la récupérer et à la porter jusqu'à la prochaine poubelle. La canette, contenant encore un peu de Dr Pepper, une boisson énergétique, se révéla être plus embêtante que prévu à récupérer. En effet, le récipient de métal était en partie coincé sous un lampadaire automatique, un de ces nouveaux lampadaires qui se déploient à la nuit tombée et rentrent tous seuls dans leur garage à l'aube, et il était très difficile de déranger un lampadaire dans l'exercice de ses fonctions. Mahesha, persévérant, parvint finalement à faire bouger le lampadaire et à récupérer la canette, qu'il put porter jusqu'à la prochaine poubelle, à côté de laquelle se trouvait une femme, assise contre un mur. Tenant encore sa canette à la main, il la regarda, étonné.

son trajets => son trajet
se révéla être plus embêtant que prévue => plus embêtante que prévu
en partie coincés => coincé



Gno Isku in love
http://i18.servimg.com/u/f18/18/91/82/29/fg10.jpg

partyski ! partyski !

https://www.youtube.com/watch?v=SD6hTkkU-Cs Isku in love

https://www.youtube.com/watch?v=ETbCiVi-AOE&feature=youtu.be
 
Darlinglïng

avatar

Gradada, Maid d'Isku et Maîtresse des thés
Messages : 77
Date d'inscription : 29/12/2014
Age : 120
Localisation : Cape Cod // Ireland
MessageSujet: Re: Une rencontre inattendue   Dim 8 Fév - 16:49

Citation :
"Hannah ouvrit les yeux lentement. La poutre sur laquelle elle s'était endormie n'était pas un lit des plus confortables mais elle lui avait permis d'échapper aux marchands. Il faisait nuit à nouveau et elle apercevait les étoiles qui scintillaient à travers les trous du toit. Elle avait mal au dos et les jambes ankylosées. S'asseyant sur la poutre, elle ressassa les événements de la veille.

Trois jours. Trois jours qu'elle n'avait pas mangé. Elle s'était sentie faible, tremblante, fiévreuse. Il lui fallait de la nourriture et vite. Hannah s'était emmitouflée dans son manteau long, remontant sa capuche, et avait enfilé ses gants troués et usés. Les nuits étaient froides par ici et si elle ne pouvait protéger ses pieds de chaussures, elle aurait toujours un pan de tissu sur le dos. Elle descendit avec précaution de l’échafaudage branlant où elle avait établi domicile depuis une semaine et fit une grimace quand ses pieds nus touchèrent les pavés froids de la rue. S'assurant que personne ne l'avait vue, elle s'enfuit en courant, descendant vers un quartier annexe. Le quartier du marché, le quartier le plus important pour sa survie.
Quelques marchands étaient encore présents. Hannah n'était plus Hannah à présent. Elle était Jack Çuiz, le petit bandit des rues, l'enfant voleur, l'inquiétude des commerçants. Elle n'était bien sûr pas la seule à voler au marché de Mæj mais c'était souvent elle qui dirigeait les bandes d'enfants abandonnés et affamés vers les étals pleins à craquer de nourriture. Elle planifiait tout à la seconde près. Personne ne connaissait sa véritable identité car son visage à la peau tannée était recouvert jour et nuit d'une couche de crasse épaisse. Elle n'était personne, elle était Jack.
Seulement, il y a quelques mois, un problème était survenu. Hannah avait beau se cacher derrière le masque du mauvais garçon, elle était toujours biologiquement une fille. Même en mourant de faim dans les rues, son corps avait jugé bon de lui rappeler que ses organes génitaux fonctionnaient et que l'absence d'un fœtus n'était pas une bonne chose. Comment continuer à s'échapper, à se cacher quand elle laissait derrière elle des traces sanglantes ? Elle haïssait son corps, ce tas de cellules toujours désireux de nourriture. Elle se battait pour rester en vie et voilà qu'elle devait en plus se rajouter une contrainte ! Les crampes la faisaient souffrir horriblement. Il y avait bien une pharmacie mais ces magasins étaient bien mieux protégés que les stands du marché. Elle était prise au piège. La seule chose à faire était bouger le moins possible et empiler morceau de tissu sur morceau de tissu. Seulement, lorsqu'on n'a que soi-même pour se nourrir, on ne peut pas vraiment se permettre cette folie. Jamais plus de deux jours. Elle avait fini par apprendre à vivre avec et elle parvenait même à rester discrète lors de son deuxième jour. Personne ne savait toujours qui elle était. C'était un autre gamin des rues à éviter lorsque l'on est marchand ou riche personnage.

Elle s'approcha de l'étal du boulanger. Il restait tard, en espérant que les invendus de la journée pourraient satisfaire un ivrogne affamé après sa tournée des bars. Elle avait froid. Elle attendait le moment où il regarderait autre part pour se distraire, où il saluerait un collègue ou irait se chercher à boire. Des nuages de buée sortaient de sa bouche. Le boulanger mangeait à sa faim, mal mais à sa faim. Il faisait partie de ces gens qui ne sont ni les pauvres des rues, ni les riches politiques de Mæj. Il était la plèbe, la population, le marchand. Ses yeux clairs dévièrent vers les étoiles. C'était le bon moment. Elle se saisit d'une miche et d'un sachet de croissants rassis et s'élança dans la rue adjacente le plus vite possible. Des cris. Il l'avait entendue. Ils l'avaient vue. Hannah pria pour ne pas trébucher sur les derniers pavés. Ils se rapprochaient. Ses pieds froids battaient le sol nu du quartier le plus pauvre de la ville. Elle s'arrêta un bref instant pour juger l'endroit. C'était le quartier des prostituées et des drogués. Avec un peu de chance, il y aurait toujours la ruine d'une ancienne étable, point de rencontre des junkies en manque et des dealers. La jeune fille s'élança en puisant dans ses dernières forces, la bave aux lèvres et le regard embrumé. Elle manqua de trébucher devant la grande porte et pénétra dans la bâtisse. Le toit était troué et il s'était effondré sur une poutre. Les débris formaient une sorte de cabane dont l'entrée était invisible par l'avant. Hannah escalada le mur, posant ses pieds dans les anfractuosités. Elle se glissa dans l'ouverture juste au moment où les marchands traversaient la rue en criant. Leurs torches lançaient des ombres menaçantes sur les briques. Puis le calme revint. Elle soupira et s'assit sur la poutre. La miche était dure et les croissants secs mais ils restaient de la nourriture. Elle mangea lentement, garda une partie du pain et quelques croissants et s'assoupit tandis que l'aube pointait dehors.

Voilà où elle en était. Elle écouta les bruits dehors. Aucun cri, seulement des chuchotements entre une prostituée et son client. Elle attrapa sa besace et se glissa dehors.
Devait-elle se diriger vers le port pour attendre les bateaux du lendemain ou plutôt vers le centre-ville où elle pourrait trouver des restes de repas et une rue où faire la manche ? La jeune Juive décida de se diriger le cœur de Mæj. Elle marcha un moment sous les étoiles, tentant d'oublier les gerçures qui lui tiraillaient les pieds.
Hannah était fatiguée. Elle n'avait pas assez dormi, se réveillant toutes les heures pour contrôler les bruits extérieurs. Si elle s'asseyait un peu ? Les marchands étaient loin, ils ne devaient plus la chercher à cette heure. Elle prit place à côté d'une poubelle mais loin d'un lampadaire, dont la lumière aurait pu la rendre reconnaissable malgré la crasse. Le froid la poussa à se rouler en boule. Elle allait s'endormir quand la lumière du lampadaire s'estompa. Un silhouette imposante se trouvait devant elle, une canette de Dr. Pepper à la main."

HRP : Pour me faire pardonner, tu as droit à ce pavé ! Encore désolée du retard TT^TT

Il l'avait entendu => entendue
un poutre => une poutre
Elle soupira et s'assied => s'assit ("s'assied" = présent de l'indicatif)
 
Iskupitel

avatar

Sire de Picardie, Souverain des Isles de Coupe et de Pitel
Masculin Messages : 490
Date d'inscription : 26/07/2014
Age : 20
Localisation : Ouest de la France
MessageSujet: Re: Une rencontre inattendue   Dim 8 Fév - 17:27

Citation :

À bien regarder, peut-être n'était-ce pas une femme. La lumière du lampadaire n'était pas assez puissante pour pouvoir identifier l'individu qu'il avait devant ses yeux. Sa canette à la main, il posa lentement ses yeux sur le corps de l'individu, cherchant à s'accoutumer rapidement à la pénombre afin de mieux voir ce qui le regardait en contre-plongée. Tout en gardant les yeux sur la forme humaine, il posa sa canette sur la poubelle, qui l'engloutit après quelques instants d'attente. La silhouette ne bougeait pas, ne semblait pas vouloir bouger, et le fixait seulement. N'ayant plus sa canette entre les mains, il se sentait bête et rentra donc ses mains dans ses poches avant de s'accroupir, sortant une lampe de la poche intérieure de son sac. La lampe consistait en un petit boîtier métallique diffusant une lumière blanche et claire lorsqu'on appuyait sur un des petits boutons présents sur le côté du boîtier. Sans aucune espèce de gêne, il éclaira ce qui se révéla être une femme si sale qu'elle aurait pu être confondue avec un homme. Jeune, elle ne dépassait pas les vingt ans. Dieux, qu'elle est gandī ! Que peut bien faire cette soubrette mal lavée et mal léchée ici ? pensa Mahesha. Il avait la vieille habitude, depuis qu'on lui avait enseigné à revendiquer son appartenance à l'Union des États Indiens lorsqu'il représenterait celle-ci à l'Assemblée Supranationale de la Xénocratie, de prononcer certains mots de ses discours en indiens. Il n'avait aucun problème pour parler anglais comme le monde entier le faisait, mais cette injonction l'avait forcé à ponctuer ses dires. Secouant la tête, il reprit son éclairage de la femme. Alors qu'elle se protégeait les yeux, il lui adressa la parole.

    - Namastē. Que faites-vous ici, pauvre enfant ? N'avez-vous pas un endroit plus approprié pour faire la manche à cette heure-ci ? À moins que... vous ne fassiez partie de ces prostituées ?

Il avait laissé la dernière phrase en suspens afin de savoir à qui il avait vraiment à faire. Et s'il pouvait compenser l'absence d'une femme dans sa vie en même temps qu'il apportait de l'aide à cet individu, il ferait d'une pierre deux coups. Il n'avait pas l'habitude de faire appel à des prostituées, mais cela ne le gênerait pas de profiter de l'innocence d'un enfant pour assouvir ses désirs. Il avait suffisamment de pouvoir sur cette planète pour que n'importe qui de dangereux pour lui le reconnaisse. Si cet enfant ne l'avait pas identifié, il en déduisait qu'abîmer une petite partie de son image publique en sa compagnie ne serait dangereux ni pour lui, ni pour sa carrière personnelle, ni pour l'Union des États Indiens ou son oncle.

forcé à ponctué => ponctuer



Gno Isku in love
http://i18.servimg.com/u/f18/18/91/82/29/fg10.jpg

partyski ! partyski !

https://www.youtube.com/watch?v=SD6hTkkU-Cs Isku in love

https://www.youtube.com/watch?v=ETbCiVi-AOE&feature=youtu.be
 
Darlinglïng

avatar

Gradada, Maid d'Isku et Maîtresse des thés
Messages : 77
Date d'inscription : 29/12/2014
Age : 120
Localisation : Cape Cod // Ireland
MessageSujet: Re: Une rencontre inattendue   Mar 17 Fév - 13:08

Citation :
Elle ne le voyait qu'à contre-jour. Il était grand et probablement très musclé. Hannah se recroquevilla et ne bougea pas. Encore un gars ivre mort qui se balade dans le centre pensa-t-elle. Elle leva lentement la tête, ne rencontrant que des traits cachés par la nuit. Sans bouger, il posa la canette sur la poubelle qui l'engloutit puis il fouilla un instant dans sa poche et en sortit une petite lampe. Il s'accroupit près d'elle et commença à la détailler, passant la lumière pour éclairer chaque endroit de son corps. Non mais pour qui se prenait-il ? Hannah bouillonnait de rage mais ne bougea pas pour autant. Il avait une bonne tête d'homme politique d'après ce qu'elle pouvait voir à la lueur de la lampe. Mais pas blanc. Plutôt une sorte d'indien. Il parla enfin, la sortant de ses pensées :

- Namastē. Que faites-vous ici, pauvre enfant ? N'avez-vous pas un endroit plus approprié pour faire la manche à cette heure-ci ? À moins que... vous ne fassiez partie de ces prostituées ?

Alors là, c'était la cerise sur le gâteau. Cette tronche de bouffeur de riz sortait de nulle part, commençait à la détailler comme une esclave et en plus il lui demandait si elle était une pute ?
Elle ouvrit la bouche, prête à lui lancer une remarque cinglante puis se ravisa. Si c'était un politique, elle risquait d'avoir des problèmes. Or, elle en avait déjà bien assez...Elle réfléchit un petit moment et se décida enfin.

- Ouais heu Namastē à toi aussi. Bah c'est là que j'me suis installée pour la nuit avant que vous veniez avec votre canette là.

Elle hésitait entre le vouvoiement et le tutoiement. Il avait l'air d'un homme important certes ; mais il avait aussi l'air jeune. Hannah finit par choisir le vouvoiement. La politesse pourrait peut-être la sauver.

- Et non chuis pas une pute, c'est pas moi qui fais ça. Par contre si vous les avez bien pleines, j'peux vous trouver un quartier où on vous aidera à vous vider. Mais c'est pas gratuit hein.

Sa voix laissait poindre une once d'inquiétude, les gens civilisés n'étant pas vraiment son quotidien. Elle espérait ne pas avoir paru trop brusque ni violente. Juste comme une pauvresse dehors. Elle attendit nerveusement sa réponse en jouant avec un fil qui dépassait de son manteau.

c'est pas moi qui fait ça => fais
 
Iskupitel

avatar

Sire de Picardie, Souverain des Isles de Coupe et de Pitel
Masculin Messages : 490
Date d'inscription : 26/07/2014
Age : 20
Localisation : Ouest de la France
MessageSujet: Re: Une rencontre inattendue   Mar 17 Fév - 20:07

Citation :
Mahesha n'avait pas espéré plus d'une seconde qu'elle réponde favorablement à sa proposition. Mais le rejet de cette pauvrette le froissa tout de même. Il rangea sa lampe et fixa l'individu. Dans sa tête circulaient de nombreuses idées plus ou moins ingénieuses. Restant accroupi, à la hauteur de son interlocutrice, il reprit la parole.

- Pardonnez-moi, mademoiselle, en effet vous êtes d'une trop grande beauté pour faire partie de ces filles de peu de dignité. Une apparence comme la vôtre serait trop prisée. Toutefois de votre situation actuelle je déduis que vous ne venez pas non plus des beaux quartiers. Si vous êtes ici, c'est que vous avez au moins des liens avec ce monde de l'ombre qui se trouve dans les bas-fonds. Je vous en prie, très chère, j'ai le souhait de rencontrer un homme. On l'appelle l'Alchimiste.

La pauvrette se releva, ramenant ses lambeaux de tissus sur elle, regarda Mahesha dans les yeux, puis se tourna et courut vers une rue sombre. Après un instant d'hésitation, Mahesha la poursuivit, courant à tâtons. Il ne voyait jamais plus d'une ombre de sa guide, et il était effrayé du dédale dans lequel elle le menait. De tous les côtés, il sentait des yeux lorgner sur ses habits resplendissants de richesse. Il tentait de ne se concentrer que sur les traces laissées par sa guide dont il ne savait rien. Il n'avait aucune idée de la fiabilité de cette personne. Il ne pouvait que lui faire confiance et remettre sa vie entre ses mains. Un homme tel que lui ne survivrait pas longtemps dans ces quartiers, il le savait. Mais il avait depuis quelques temps entendu parler d'une drogue produite dans ces quartiers. Le Mæjite hindou en avait parlé dernièrement, et la police recherchait activement tous les fabricants de cette drogue qu'on disait si puissante qu'elle avait rendu fous certains consommateurs. Grand fumeur de cannabis, selon les traditions honorant Shivah en Inde et au Népal, Mahesha avait soudainement envie de profiter de l'occasion pour tenter l'expérience de l'Oxram. Lorsqu'il retrouva sa guide, elle l'attendait devant une bicoque à moité effondrée, et sans prononcer mot elle indiqua la porte. Mahesha alla frapper, posant discrètement une pièce dans la main de la femme pour la remercier au passage, et attendit dans l'inquiétude de savoir ce dans quoi il s'engageait.

(l'action d'Hannah est faite avec accord de Darlinglïng)

atendit => attendit



Gno Isku in love
http://i18.servimg.com/u/f18/18/91/82/29/fg10.jpg

partyski ! partyski !

https://www.youtube.com/watch?v=SD6hTkkU-Cs Isku in love

https://www.youtube.com/watch?v=ETbCiVi-AOE&feature=youtu.be
 
Void

avatar


Messages : 14
Date d'inscription : 13/08/2014
Age : 18
Localisation : Partout et Nul part
MessageSujet: Re: Une rencontre inattendue   Mar 17 Fév - 21:14

Citation :
Kalliban humait l'air de la nuit... Un air pur et doux dont on a l'impression qu'il se dépose dans les poumons...
L'air des quartiers riches hein ? L'air purgé de toute pollution, si minime soit-elle, et protégé des retombées du moteur des vaisseaux. Après quelques secondes pendant lesquelles il pensait aux inégalités entre les strates de la ville, il se concentra sur son but.
Il mit son œil devant le viseur et regarda le drap se soulever et descendre au rythme de la respiration d'un homme. Il était corrompu apparemment... Enfin c'est ce qu'on lui avait dit, mais c'était peut être complètement faux, sûrement une excuse pour qu'il se sente moins coupable. Dans tous les cas, une cible est une cible, et il avait besoin de cet argent pour vivre, l'argent de l'Oxram ne suffisait pas à tout payer...
Il inspira longuement, puis ne bougea plus...
Comme à son habitude il attendit que la cible soupire, il appuya sur la gâchette.
quasiment aucun bruit à la sortie du canon, une prouesse technologique se dit-il.
La vitre se brisa et le drap ne se souleva plus. Il ne se soulèverait plus jamais.
Kalliban rechargea la balle de son fusil et attrapa la cartouche au vol.
Aucune piste.
Il se mit au bord du toit sur le quel il était et se laissa tomber au sol, puis s’éloigna dans les ruelles menant au quartiers les plus pauvres et les plus dangereux de la ville en glissant son fusil sous son ample veste.


Arrivé dans le dédale de ruelles qu'il connaissait par cœur, il entendit en s'approchant de sa maison des bruits de pas pressés et décida de monter sur les toits en grimpant sur une poubelle. De là-haut il vit clairement deux ombres devant sa porte, l'une d'elle pointait le doigt vers sa bicoque.
Kalliban baissa sa capuche sur sa tête et remonta son col jusqu’à son nez, il se laissa tomber souplement en faisant exprès de faire du bruit, se redressa, mit la main sur sa dague et observa silencieusement les ombres.
au inégalités => aux
Dans touts => tous
Il ne se soulèvera plus jamais. => soulèverait
Il se mis => mit
mis la main => mit



Attention, l'ombre vous observe
 
Darlinglïng

avatar

Gradada, Maid d'Isku et Maîtresse des thés
Messages : 77
Date d'inscription : 29/12/2014
Age : 120
Localisation : Cape Cod // Ireland
MessageSujet: Re: Une rencontre inattendue   Jeu 19 Fév - 15:05

Citation :
- Pardonnez-moi, mademoiselle, en effet vous êtes d'une trop grande beauté pour faire partie de ces filles de peu de dignité. Une apparence comme la vôtre serait trop prisée. Toutefois de votre situation actuelle je déduis que vous ne venez pas non plus des beaux quartiers. Si vous êtes ici, c'est que vous avez au moins des liens avec ce monde de l'ombre qui se trouve dans les bas-fonds. Je vous en prie, très chère, j'ai le souhait de rencontrer un homme. On l'appelle l'Alchimiste.

Hannah se souvenait d'en avoir entendu parler. Un drôle de type qui avait son petit commerce d'habitués dans le quartier des drogués. Elle se leva et descendit la rue sans attendre son compagnon. Il peinait à suivre, visiblement peu habitué à marcher dans le noir. Un politique qui cherchait à se procurer de la drogue. La bonne blague. La jeune fille cherchait tellement le sens de tout ce qui venait de se passer qu'elle courrait presque. Mais bon sang, pourquoi elle ? Et pourquoi tout ça ? Et pourquoi cette nuit en particulier ? "Une apparence comme la vôtre serait trop prisée." Est-ce qu'il se foutait d'elle ? Ou était-ce seulement de l'humour de politique ? Trop de questions. Elle entendait l'homme derrière elle. Il la suivait à tâtons, observant tout ce qu'il se passait dans la rue. Pas ses quartiers habituels, ça se voyait bien. Et puis pourquoi il l'avait suivie ? C'est vrai, ils ne se connaissaient pas, ils venaient de deux mondes complètement différents. Rien que l'étoile de David au bout d'une chaîne qui battait contre sa poitrine lorsqu'elle courrait était une différence majeure. Et puis si elle se liait d'amitié avec un gars comme ça, elle serait vraiment mal vue dans ses quartiers. Vu les critiques et menaces qui fusaient sur tous ceux qui étaient sortis de la misère par des moyens plus ou moins légaux, elle y risquait sa vie. Non, non elle lâcherait le bouffeur de riz chez l'Alchimiste, elle ne jouerait pas la pute, elle ne lui demanderait rien et elle le laisserait se débrouiller. Après tout, c'était pas le temps qui lui manquait dans la rue. Elle tourna une dernière fois et se posa devant la masure à moitié effondrée. Ah ben tiens, serait-il perdu le pauvre petit ? Non, le voilà. Silencieusement, elle désigna le tas de pierres. Bon courage. Il s'approcha, lui donna une pièce et leva la main pour frapper à la porte. Une pièce ? Il ne lui devait rien, elle ne lui devait rien. C'était comme ça. Elle ouvrit la bouche pour lui expliquer pour la énième fois qu'elle n'était pas une pute quand elle entendit un bruit sourd. Elle le connaissait bien sûr. Hannah s'approcha lentement de l'homme, se mettant sur la pointe des pieds pour lui murmurer :

- Il est là votre homme. Vous f'riez mieux de faire attention, ces gens là sont pas sûrs.

Elle hésita encore un moment et ajouta :

- Et gardez votre pièce, chuis pas une pute ni une dame de compagnie, j'vous l'ai déjà dit.

Elle se recula dans l'ombre, juste à temps pour apercevoir deux yeux brillants. Elle voulait savoir ce que désirait l'Indien mais elle ne tenait pas à risquer sa maigre peau. L'Alchimiste était sur son terrain de jeu, mieux valait ne pas traîner dans le coin.


la croix de David => l'étoile
 
Iskupitel

avatar

Sire de Picardie, Souverain des Isles de Coupe et de Pitel
Masculin Messages : 490
Date d'inscription : 26/07/2014
Age : 20
Localisation : Ouest de la France
MessageSujet: Re: Une rencontre inattendue   Jeu 19 Fév - 16:24

Citation :
À présent qu'il était devant la porte de la bicoque, il attendait qu'on lui ouvre. Il n'avait entendu que peu de choses au sujet de cet Alchimiste outre qu'il était un producteur important d'Oxram. Mahesha ne comptait pas abandonner parce qu'il ne lui ouvrait pas la porte. Il regarda sa guide, puis fit le tour de la maison, admirant la ruine. Un taudis. Au fur et à mesure qu'il patientait à l'extérieur, il sentait les riverains s'intéresser davantage à lui. Il n'était pas inconscient et savait que ces quartiers n'étaient pas connus pour leur approbation du système gouvernemental en place. Ce sont généralement des ghettos pour les quelques juifs qui n'ont pas réussi à faire partie de ceux qui dominent la planète Ëonehn Mæj. La lie de la société se retrouve dans ces quartiers. L'accès à l'eau était rare, et les services publics étaient inexistants. Mahesha ne voulait pas rester dans le coin. Regardant autour de lui une dernière fois, il frappa à la porte, attendit quelques secondes, puis prit un pas de recul, mit son épaule en avant, et œuvra à défoncer la porte. À la première tentative, il la sentit à peine flancher. À la seconde, elle craqua un peu. À la quatrième, elle céda, et l'Indien se trouva à l'intérieur de la demeure, caressant son épaule pour en enlever toute douleur. En entrant, pris d'un réflexe, il cria "Poli-", avant de se raviser et de regarder autour de lui. Il n'avait pas fait cela depuis l'école primaire, quand on l'avait obligé, dans cette école réservée à la haute société de New Delhi, à retrouver de vieux objets dans un vieux local abandonné. Une expérience traumatisante qui avait justifié l'appel à son oncle et la destruction de l'école. Une triste histoire. Il regarda la pièce et s'assit là où il pouvait. Il ne reste plus qu'à attendre qu'il arrive.

Mahesha ne voulait pas reste dans le coin => rester



Gno Isku in love
http://i18.servimg.com/u/f18/18/91/82/29/fg10.jpg

partyski ! partyski !

https://www.youtube.com/watch?v=SD6hTkkU-Cs Isku in love

https://www.youtube.com/watch?v=ETbCiVi-AOE&feature=youtu.be
 
Void

avatar


Messages : 14
Date d'inscription : 13/08/2014
Age : 18
Localisation : Partout et Nul part
MessageSujet: Re: Une rencontre inattendue   Jeu 19 Fév - 17:14

Citation :
Kalliban se fondit dans les ombres et observa les personnes devant lui, peut être étaient-ce des policiers ? Ou encore des personnes cherchant à régler leur compte avec lui...
Pourtant il prévenait toujours avant de vendre de l'Oxram, la dépendance est énorme et les effets surprenants de puissance, mais tout le monde se sentait toujours plus fort que ce produit, et nombreux sont ceux qui ne peuvent plus s'en passer au point de mourir d'overdose. Du coup, leur famille ou amis cherchent parfois à les venger.

Perdu dans ses pensées il fut rappelé à la réalité lorsqu'une des ombres, l'autre ayant disparu, se mit à faire le tour de sa maison. Peut être était-il trop méfiant mais il lui sembla que les intentions de l'ombre n'étaient définitivement pas les intentions d'un simple passant curieux.
L'ombre était massive et Kalliban se dit qu'un combat n'était pas le bienvenu.
Les intentions de ce qu'il supposait être un homme se confirmèrent quand il se mit à défoncer la porte.
Kalliban savait, pour avoir vu de nombreuses personnes tenter de la briser,  qu'elle était très solide. L'ombre n'en avait que faire, et la réduit à néant en trois coups d'épaule.

Il décida alors de s'approcher rapidement de la porte. L'homme qu'il vit à travers la poussière ambiante grâce à la faible lumière de sa lampe avait un air de buffle. Une armoire avec des bras, au teint indien et qui semblait pouvoir défier les montagnes.
A sa plus grande surprise, l'homme ne se mit pas à tout briser autour de lui par rage. Il s'assit entre deux piles de livres, comme si de rien n'était. Ses intentions n'étaient peut être pas si mauvaises, mais sa méthode était de toute évidence très mauvaise quant à elle.
Il continua à l'observer quelques secondes puis se décida à agir, il sortit son fusil, entra dans la pièce et pointa le canon sur le visage de l'indien, il demanda alors de sa voix grave:
-Que me veux tu ? Et pourquoi as-tu brisé ma porte si tu voulais juste t'asseoir ?

peut être était-ce des policiers => étaient-ce
leur comptes => leur compte (ou leurs comptes éventuellement)
une des ombre => ombres
l'autre ayant disparue => disparu
les intentions de l'ombre n'était => étaient
tenter de la brise => briser
avaitun => avait un
autour lui => de lui
comme si de rien était => n'était
Ses intentions n'était => étaient
mauvaise => mauvaises
quand à elle => quant à elle
se décidà a => se décida à
pourquoi as-tu briser => brisé



Attention, l'ombre vous observe


Dernière édition par Void le Lun 29 Juin - 12:37, édité 1 fois
 
Darlinglïng

avatar

Gradada, Maid d'Isku et Maîtresse des thés
Messages : 77
Date d'inscription : 29/12/2014
Age : 120
Localisation : Cape Cod // Ireland
MessageSujet: Re: Une rencontre inattendue   Jeu 19 Fév - 18:06

Citation :
Personne n'ouvrit la porte. Hannah ne bougea pas. Elle savait qu'elle aurait mieux fait de partir mais la curiosité prit le dessus. L'Indien fit le tour de la ruine, regardant autour de lui. Les riverains l'observaient dans le noir. Hannah crut reconnaître un visage avant qu'il ne s'enfonce à nouveau dans l'ombre. Tous maigres, tous pauvres. C'est sûr qu'un bouffeur de curry bien habillé, ça ne passe pas inaperçu dans le coin. Il mit quelques coups d'épaules dans la porte qui finit par céder sous son poids. Mais à quoi jouait-il ? L'homme risquait d'avoir des problèmes. Elle s'enfonça un peu plus dans le noir, fermant les yeux, tentant vainement d'échapper à ses terreurs. Une voix la rappela à la réalité. "Poli-". Alors voilà que Monsieur Politique se révélait Monsieur Police ? Pourquoi n'avait-il pas fini sa phrase ? Elle entendit encore quelques bruits de pas puis plus rien. Un silence de mort. Il finit par se montrer. Souple, agile, l'Alchimiste passa la porte. Hannah manqua de crier. Il ne lui jeta même pas un coup d’œil. Elle eut juste le temps d'apercevoir une dague d'un certain prix accrochée à sa ceinture. La jeune fille savait qu'elle commettrait l'irréparable si elle essayait de le voler. Mais elle n'était déjà plus la petite Juive apeurée, affamée du ghetto. Le sang battait à ses tempes. Jack Çuiz. Sa popularité pourrait augmenter avec une arme de cette valeur. Le petit bandit des rues transformé en assassin de l'ombre. Combien d'argent peut-on se faire en tuant des gens ? Elle ramena lentement le capuchon de sa veste sur sa tête et se déplaça en silence jusqu'à un petit tas de pierres qui formait un escalier. Sans un bruit, elle l'escalada et observa par un trou du toit la scène qui se déroulait sous ses pieds. L'Alchimiste menaçait l'Indien, un fusil pointé sur son visage. Hannah avait la peur au ventre. Jack sentait monter l'adrénaline. Les deux esprits se mêlaient, contradictoires.

-Que me veux tu ? Et pourquoi as tu brisé ma porte si tu voulais juste t'asseoir ?

L'Alchimiste avait parlé. L'excitation poussa le petit bandit à se mettre en danger, elle passa sa tête plus loin dans le trou, plissant les yeux. Jack prit le dessus. Dans un dernier élan, elle s'approcha encore de la scène. La nuit était humide. Son pied dérapa sur une brique et Jack Çuiz tomba entre les deux personnages et probablement vers sa mort.
 
Iskupitel

avatar

Sire de Picardie, Souverain des Isles de Coupe et de Pitel
Masculin Messages : 490
Date d'inscription : 26/07/2014
Age : 20
Localisation : Ouest de la France
MessageSujet: Re: Une rencontre inattendue   Dim 8 Mar - 20:12

Citation :
L'homme que Mahesha avait cherché à rencontrer était enfin apparu devant lui, mettant fin à quelques secondes d'attente. À l'apparition de l'Alchimiste et de son fusil, il trembla un instant, puis se redressa, montrant ses mains vides. Avant qu'il ait pu commencer une phrase pour s'expliquer et alors qu'il scrutait les yeux de la personne qui lui faisait face, sa guide rencontrée un peu plus tôt tomba du plafond, soulevant la poussière et arrachant Mahesha à sa contemplation.

« Que faites-vous là, vous ? »

L'indien regarda l'Alchimiste et tenta de s'expliquer.

« Écoutez monsieur, je ne suis pas lié à cette personne. Je ne sais pourquoi elle a agi ainsi. Je n'ai aucune intention belliqueuse, il vous faut le savoir. Je vous en prie, discutons tranquillement, et abaissez votre arme. Je suis désolé pour votre porte, je vous en ferai installer une autre. Et si vous acceptez de faire affaire avec moi, vous pourrez vous acheter bien mieux que cette bicoque. »

Levant un peu plus les mains, Mahesha tenta de s'éloigner un peu de sa guide tombée au sol, se désolidarisant ainsi de son étrange et suicidaire entrée en scène. Il espérait que l'Alchimiste se calme rapidement et que sa guide retrouve elle aussi son calme, afin de ne plus perturber les négociations qu'il souhaitait entamer.



Gno Isku in love
http://i18.servimg.com/u/f18/18/91/82/29/fg10.jpg

partyski ! partyski !

https://www.youtube.com/watch?v=SD6hTkkU-Cs Isku in love

https://www.youtube.com/watch?v=ETbCiVi-AOE&feature=youtu.be
 
Void

avatar


Messages : 14
Date d'inscription : 13/08/2014
Age : 18
Localisation : Partout et Nul part
MessageSujet: Re: Une rencontre inattendue   Mer 11 Mar - 22:43

Citation :
Kalliban regardait la scène qui se déroulait sous ses yeux, tout d'abord un jeune homme qui sortait de nulle part et qui s'écroulait sur le sol, puis l'homme qui était violemment entré dans sa maison quelques secondes auparavant qui se mettait à exécuter d'étranges pas de danse pour s'en éloigner en tentant d'expliquer quelque chose.

« Écoutez monsieur, je ne suis pas lié à cette personne. Je ne sais pourquoi elle a agi ainsi. Je n'ai aucune intention belliqueuse, il vous faut le savoir. Je vous en prie, discutons tranquillement, et abaissez votre arme. Je suis désolé pour votre porte, je vous en ferai installer une autre. Et si vous acceptez de faire affaire avec moi, vous pourrez vous acheter bien mieux que cette bicoque. »

Kalliban ne répondit pas tout de suite, il continuait a regarder le jeune des rues, décidément efféminé, se tortiller au sol.
Il finit par baisser son fusil en abandonnant l'idée de trouver un sens a ce qui se déroulait sous ses yeux. Il regarda l'homme debout en face de lui, il était décidément très grand, une sorte de coffre fort sur pattes, mais en plus foncé. Il pesait le pour et le contre des paroles de l'homme, en un sens il avait bien besoin d'argent, comme d'habitude, et aussi d'une nouvelle maison, se dit il en regardant les débris de sa porte au sol. D'un autre coté, un homme habillé comme lui devait probablement faire partie du gouvernement, voire de la police. Que pouvait bien lui vouloir quelqu'un comme ça ? Un assassinat ? Des informations ? En tout cas si il était remonté jusqu'à lui pour l'Oxram, il n'allait jamais voir le jour se lever, et les ombres que Kalliban voyait disparaître et réapparaître dans les ruelles avoisinantes se feraient un plaisir de faire disparaître le corps en échange des vêtements de ce dernier et de ce qu'il contienaient.
Après ce n'était pas la première fois qu'il voyait un homme haut placé chercher de l'Oxram pour autre chose qu'une poursuite judiciaire...
Il décida avant tout d'en savoir plus sur les intentions de l'homme, en gardant une main sur sa dague :
Qu'entends tu exactement par "faire affaire" avec moi, sais tu au moins quels sont les services que je vends ?

Tout en gardant un œil sur le géant, il se tourna vers la personne au sol et lui demanda:
Et toi, peux-tu m'expliquer ce que tu fais ici ? D'où sors tu ?  

tout d'abord un jeune homme qui sort de nulle part et qui s'écroule sur le sol, puis l'homme qui était violemment entré dans sa maison quelques secondes auparavant qui se met à exécuter d'étranges pas de danse pour s'en éloigner en tentant d'expliquer quelque chose. => tout d'abord un jeune homme qui sortait de nulle part et qui s'écroulait sur le sol, puis l'homme qui était violemment entré dans sa maison quelques secondes auparavant qui se mettait à exécuter d'étranges pas de danse pour s'en éloigner en tentant d'expliquer quelque chose.
sur patte => sur pattes
voir de la police => voire
se ferait un plaisir => se feraient
et de ce qu'il contiennent => contenaient



Attention, l'ombre vous observe
 
Darlinglïng

avatar

Gradada, Maid d'Isku et Maîtresse des thés
Messages : 77
Date d'inscription : 29/12/2014
Age : 120
Localisation : Cape Cod // Ireland
MessageSujet: Re: Une rencontre inattendue   Dim 29 Mar - 15:13

Citation :
Toute l'adrénaline s'était enfuie pour laisser place à de la peur. Hannah avait la mort en face d'elle sous la forme d'un homme armé. Jamais aucun marchand n'avait pointé un instrument de mort sur elle. Des menaces d'emprisonnement ou d'amende à la rigueur mais jamais ça. Son dos la faisait souffrir. Elle leva un peu la tête mais sa nuque était douloureuse. Elle aperçut l'Indien. Elle voulait l'injurier, lui dire que de toute façon c'était sa faute et qu'elle n'en sortirait pas vivante alors que lui, si. Mais c'était de la mauvaise foi. De la mauvaise foi pure, elle le savait. C'était elle qui l'avait emmené ici, elle qui avait accepté, elle qui avait été trop curieuse. Elle n'avait fait qu'empirer les choses et voilà qu'elle allait mourir dans la même crasse que ses parents. Ses oreilles bourdonnaient, elle avait la vue trouble. Pleurait-elle ? Le dernier son qui parviendrait à son cerveau serait-il celui d'un fusil ?

- Que faites-vous là, vous ?


La voix de l'alchimiste lui parvenait sourde et étouffée.

- Écoutez monsieur, je ne suis pas lié à cette personne. Je ne sais pourquoi elle a agi ainsi. Je n'ai aucune intention belliqueuse, il vous faut le savoir. Je vous en prie, discutons tranquillement, et abaissez votre arme. Je suis désolé pour votre porte, je vous en ferai installer une autre. Et si vous acceptez de faire affaire avec moi, vous pourrez vous acheter bien mieux que cette bicoque.


La réponse du bouffeur de curry n'était pas plus claire.

Hannah gémit en essayant de se relever. Les deux avaient l'air trop pris dans leurs éclaircissements pour la remarquer. Quelqu'un bougea sur le côté. La jeune fille tourna sa tête très lentement pour voir l'Indien se déplacer loin d'elle à petits pas. Elle les entendait parler mais elle ne retenait rien. Rien n'avait de sens, de consistance. Un bruit de fond. L'Alchimiste baissa son fusil et elle se retint de soupirer de soulagement.

- Qu'entends tu exactement par "faire affaire" avec moi, sais tu au moins quels sont les services que je vends ?


Elle toussa et une goutte de sang perla sur ses lèvres. Finalement, son propre corps la tuerait peut-être.

- Et toi, peux-tu m'expliquer ce que tu fais ici ? D'où sors tu ?

Il lui parlait ? À elle ? Le vermisseau insignifiant trop curieux et à moitié mort au milieu des décombres ? Elle avait froid, elle avait chaud, elle voulait voir les étoiles mais c'était presque le matin. Hannah imagina la bordure rosée de l'horizon au dessus de la ville, les nuages pourpres et le ciel pastel. Elle se rappela toutes les nuits sur les poutres où elle ne dormait mais se posait des questions sur l'Univers, la Vie et le Reste. C'était sa grande question. Elle aurait aimé connaître des poésies et savoir parler joliment comme les femmes qu'elle voyait dans la rue. Elle aurait aimé tant de choses mais voilà qu'on lui demandait ce qu'elle faisait ici. Une question sur son enveloppe corporelle quand son esprit était perdu dans les nébuleuses et les poussières d'étoiles. Futile.

- Je, euh, j'ai ramené le bronzé ici. Mais j'sais pas c'qu'il veut, j'suis juste sa guide. Chuis désolé pour l'toit, j'ai glissé.

Elle goûta ses paroles. Un goût de mots de rue, sans éducation. Trop de franchise. Trop de lettres avalées. Elle se redressa avec douleur et s'assit sur une brique effritée. Elle toussa encore et le sang recommença à couler de ses lèvres. Hannah se sentit obligée de donner une explication. Elle se tourna vers l'Indien.

- J'avais pas prévu d'rester mais j'crois bien que je me suis cassé queq'chose. Quand vous aurez fini, pouvez pas m'ramener dans l'centre ? C'serait bien gentil.

Elle espéra que ça n'avait pas l'air trop personnel mais s'il la laissait ici, ces murs effondrés deviendraient son tombeau.
 
Iskupitel

avatar

Sire de Picardie, Souverain des Isles de Coupe et de Pitel
Masculin Messages : 490
Date d'inscription : 26/07/2014
Age : 20
Localisation : Ouest de la France
MessageSujet: Re: Une rencontre inattendue   Ven 5 Juin - 21:34

Citation :
Tout allait trop vite pour que Mahesha réfléchisse calmement et posément. Il n'était pas armé et tenait trop à sa vie pour que cela ne se voie pas.

« Qu'entends tu exactement par "faire affaire" avec moi, sais tu au moins quels sont les services que je vends ? »

Son regard n'avait pas quitté l'Alchimiste, et pendant que le propriétaire des lieux s'adressait à sa guide, il entreprit de reprendre son souffle et d'annihiler la tension en son sein. Il avait soudainement envie de faire yoga, cette danse rituelle traditionnelle héritée des premiers indiens ayant habité la Terre. Se retenant tant pour sa propre contenance, en prévision des négociations à venir, et pour sa survie, il écouta sans bruit celle qui était tombée du toit quelques instants plus tôt. Alors qu'il esquissait un sourire sadique en voyant ses blessures, il se reprit et regarda l'Alchimiste pour répondre à sa question. Les yeux dans les yeux, il lui parla de la voix la plus contrôlée qu'il ait jamais réussi à produire.

« Je sais qu'on vous appelle l'Alchimiste, et je sais que vous pouvez produire des substances qui m'intéresseront. Un contrat commercial peut être signé entre vous et moi. Nous avons tous deux à y gagner, et pas grand chose à y perdre. Mais abaissez vos armes, et, encore une fois, pardonnez-moi pour le dérangement occasionné. »

Mahesha ne savait absolument pas, perdu qu'il était dans ses pensées et le contrôle de son ton, s'il avait été convaincant. Il ne savait s'il avait bien prononcé tous les mots, et il ne savait s'il avait parlé de intelligiblement. Mais il était sûr d'avoir eu un ton égal, un brin détaché tout en restant intéressé par son interlocuteur. De la main droite, il fit signe à l'Alchimiste de baisser ses armes, espérant qu'il comprendrait et s'apaiserait. Il se demanda comment, à la place du propriétaire des lieux, il aurait réagi. Secouant doucement la tête, il oublia cette idée et se concentra de nouveau sur celui qu'il était venu rencontrer.



Gno Isku in love
http://i18.servimg.com/u/f18/18/91/82/29/fg10.jpg

partyski ! partyski !

https://www.youtube.com/watch?v=SD6hTkkU-Cs Isku in love

https://www.youtube.com/watch?v=ETbCiVi-AOE&feature=youtu.be
 
Void

avatar


Messages : 14
Date d'inscription : 13/08/2014
Age : 18
Localisation : Partout et Nul part
MessageSujet: Re: Une rencontre inattendue   Lun 29 Juin - 12:37

Citation :
- Je, euh, j'ai ramené le bronzé ici. Mais j'sais pas c'qu'il veut, j'suis juste sa guide. Chuis désolé pour l'toit, j'ai glissé.

Il observait son interlocutrice du coin de l’œil et il vit des gouttes de sang perler à ses lèvres lorsqu'elle se redressa.

C'est là que le taureau lui parla. Étrangement, il fut directement pris dans le flot calme de sa voix. Une voix de politicien, l'habitude de prendre la parole devant d'autres personnes était évidente. Même son regard avait changé, il avait un air sérieux et une aura de charisme semblait émaner de lui, seul le mouvement de sa main envers son fusil trahissait sa nervosité.
Il faisait preuve d'énormément de courage pour lui parler avec un calme olympien, Kal se surprit même à éprouver du respect pour cet homme.

« Je sais qu'on vous appelle l'Alchimiste, et je sais que vous pouvez produire des substances qui m'intéresseront. Un contrat commercial peut être signé entre vous et moi. Nous avons tous deux à y gagner, et pas grand chose à y perdre. Mais abaissez vos armes, et, encore une fois, pardonnez-moi pour le dérangement occasionné. »

Après sa phrase, son air perdit de son sérieux, il n'était pas sans faille après tout.
Kal finit par passer ses armes sous sa veste.
Il observait l'indien du coin de l’œil.

A une seule et unique condition. Je vais vous donner une première dose, si vous arrivez à résister à la puissance du produit, je verrai ce que je peux faire.
Mais pas ici, pas maintenant.


Il se retourna vers la personne au sol et l'observa quelques secondes... Il était désormais sûr qu'elle était une fille, et plutôt mignonne... Sous la crasse.
En voyant le filet de sang qui coulait désormais jusqu'à son cou, il grimaça intérieurement.
Il attrapa sa longue veste, et après un instant d’hésitation la lui passa autour des épaules. La veste était bien trop grande, mais ça lui éviterait de mourir avant de revoir le soleil.
Il s'accroupit a côté d'elle, lui passa sa main gantée sur la joue pour enlever le filet de sang et la regarda droit dans les yeux.

Je te fais confiance d'accord, ramène moi cette veste demain soir à la tour en ruine à l'ouest. Je suis sûr que tu sais d'où je parle... Et amène le buffle avec toi.

Il fit un mouvement de jambe pour mettre sa dague en évidence.

Je tiens à cette veste, d'accord ?

Il se releva, s’étira, fit un mouvement de tête en direction de l'Indien, et se glissa dans les ombres hors de la bicoque, le fusil dans le dos.

s’étirât => s'étira



Attention, l'ombre vous observe


Dernière édition par Void le Mar 30 Juin - 8:07, édité 1 fois
 
Darlinglïng

avatar

Gradada, Maid d'Isku et Maîtresse des thés
Messages : 77
Date d'inscription : 29/12/2014
Age : 120
Localisation : Cape Cod // Ireland
MessageSujet: Re: Une rencontre inattendue   Lun 29 Juin - 18:49

Citation :
Hannah étudia vaguement les deux personnages qui discutaient au milieu de la pièce. L'Alchimiste l'observait du coin de l'oeil. L'Indien affichait un sourire sadique. Elle voyait la mort qui la regardait dans les yeux. Elle voyait l'enfer, elle voyait les peurs. Elle eut soudainement envie de pleurer, de se laisser glisser par terre, d'arrêter d'essayer de faire croire qu'elle allait bien et de crever. Ici ou dans la rue, ça ne changerait pas grand-chose.

Le bouffeur de curry se mit à parler. Il avait pris un air sérieux, calme et diplomate. L'Alchimiste parut surpris puis il se détendit.

- Je sais qu'on vous appelle l'Alchimiste, et je sais que vous pouvez produire des substances qui m'intéresseront. Un contrat commercial peut être signé entre vous et moi. Nous avons tous deux à y gagner, et pas grand chose à y perdre. Mais abaissez vos armes, et, encore une fois, pardonnez-moi pour le dérangement occasionné.

Ses paroles étaient fluides et son ton posé. Hannah pensa subitement que si Yahvé avait une voix, alors Yahvé devait parler avec celle-là. Elle était grave et profonde, apaisante. Elle se sentait partir. Elle sentait son corps s'échapper et son esprit dériver. Lentement, elle forma les mots "c'est fini" sur ses lèvres sans qu'aucun son ne sorte. La jeune fille délirait complètement.
Dans le flou de sa vision, elle crut voir l'Indien se dérober, son air sérieux s'envoler comme sa raison.

-À une seule et unique condition. Je vais vous donner une première dose, si vous arrivez à résister à la puissance du produit, je verrai ce que je peux faire. Mais pas ici, pas maintenant.

L'Alchimiste. Lui aussi avait une très belle voix. Pas celle de Yahvé mais tout de même quelque chose d'émouvant. Il semblait à la jeune fille que seule son ouïe fonctionnait encore. Peut-être pour entendre la mort arriver.
Soudainement, quelque chose se posa sur ses épaules. Une forme s'accroupit à côté d'elle, brisant tous les rais de lumière qui auraient encore pu pénétrer. Une main gantée passa sur sa joue, effaçant le filet de sang. Un regard bloqué dans le sien.

- Je te fais confiance d'accord ? Ramène-moi cette veste demain soir à la tour en ruine à l'ouest. Je suis sûr que tu sais d'où je parle... Et amène le buffle avec toi.

Elle toussa, l'esprit embrouillé. Un éclat de lumière grise. Une dague.

- Je tiens a cette veste, d'accord ?


Quelqu'un l'avait touchée. L'Alchimiste l'avait touchée. Il avait posé sa main sur sa joue. Elle bougea brusquement, consciente de sa faiblesse. Ce geste la plia en deux, la douleur écrasant sa nuque. Avec sa main libre - l'autre étant posée sur son ventre ensanglanté - elle se décala très légèrement. Hannah était vraiment mal. Pouvait-elle seulement bouger ? Elle articula lentement :

- J... je... j'essaierai.

Elle toussa à nouveau, un filet de sang plus épais s'échappant d'entre ses lèvres. Puisqu'il était alchimiste, n'avait-il rien pour calmer la douleur ? Rien pour la soigner ?
Elle replia son poing, menaçant faiblement l'homme.

- Mais ne me... touchez plus... j-jamais.


Hannah glissa lentement par terre, inconsciente.
 
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une rencontre inattendue   

 
 

Une rencontre inattendue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Zweig, Stefan] Révélation inattendue d'un métier
» L'inattendue * ép4 p66 (17/10)
» Parenthèse inattendue Episode 1
» Parenthèse inattendue Episode 5
» La parenthèse inattendue du mercredi 20/2/2013

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Zéphyr Embrasé :: Vos Role-Play :: RP Futuriste :: Union des États Humains Libres :: Ëonehn Mæj-