Zéphyr Embrasé
Bienvenue sur Zéphyr Embrasé ! Si tu es déjà membre n'oublie pas de te connecter ;-) .
Sinon n'hésite pas à t'inscrire sur ce forum de partage littéraire, ne serait-ce que pour donner ton avis sur les textes postés ici. Parce que, oui, nous voulons ton avis ! En bonus tu pourras profiter de la communauté délirante et/mais accueillante de ZE ^^.

Alors vite rejoins-nous ! (Non je te rassure nous ne sommes pas (encore) une secte)

AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Un forum pour les jeunes écrivains à la recherche de soutien et les lecteurs avides de donner leurs avis. Venez partager votre passion des mots !
 

Partagez | 
 
 [P-langage familier] Je ne sais pas marcher
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Kaw'



Gni suprm
Messages : 324
Date d'inscription : 18/08/2014
Age : 18
Localisation : La tête sous l'oreiller
MessageSujet: [P-langage familier] Je ne sais pas marcher   Mar 3 Fév - 3:21

Hey les gens o/ Après avoir abandonné mes maths et français et TPE et SPC pour cause de flemmardise aïgue et dépoussiérage de vieux doc LibreOffice, je vous offre généreusement un truc que j'ai retrouvé (si c'est pas gentil ça :3)
Je sais plus pourquoi/pour quel improbable nouveau personnage/pour quand/pour rien/etc je l'ai écrit, mais c'pas grave ():-°
Enjoy (oupas) ~






Je ne sais pas marcher.
Parfois on me le fait remarquer. Les enfants surtout. "Tu sais pas marcher." Non. Non, je sais pas. C'est normal. Enfin non, ça ne l'est pas. Mais on va faire comme si.

Je ne sais pas marcher.
J'ai des mouvements saccadés, je trébuche, je m'emmêle les jambes.
Je ne sais pas marcher. Alors j'essaye d'avancer autrement. J'essaye en dansant, légère, en effleurant à peine le sol. Mais je ne sais pas non plus danser, au moindre caillou je tombe nez dans la poussière.
Alors j'essaye de marcher en rythme. Un, deux. Un, deux. Ça fait militaire, tant pis. Je continue quand même. Un, deux, un, deux. Mais le rythme s'accélère, un-deux-un-deux, je me sens tomber en avant, alors je presse encore l'allure pour essayer de me rattraper, undeuxundeux, je me perds dans mes mouvements, tente de me redresser, me heurte les jambes entre elles, perds l'équilibre -et me ramasse genoux écorchés à terre, me casse la gueule au milieu de la foule indifférente.

En fait, je préfère encore ça. Reprendre à chaque fois, avancer péniblement en m'appuyant sur les autres qui m'ignorent, même si mon effort devient inutile, perdu dans le mouvement de la foule. Je préfère me fatiguer pour rien. Je préfère que mon combat soit noyé dans l'indifférence. Je préfère être invisible quand je trébuche et que personne ne m'aide.
Je préférerais surtout ne plus bouger. Ne rien faire, abandonner mon combat plutôt que le faire écrasée par l'attention, quand toute la foule s'immobilise brusquement, que chaque personne s'écarte, qu'ils me font une haie d'horreur et me forcent à avancer trébuchante et à me casser la gueule au milieu du silence étouffant, leurs yeux posés sur moi comme autant de poids, leur regard bienveillant me faisant des croches-pieds.

Et je me casse la gueule dans la poussière.

Parfois, je rêve. Je m'imagine dans une situation. Une situation sympa, une situation où je suis à mon avantage. Ça me fait sourire. Je me dis qu'il faudrait que je le fasse. Et puis... Je me rappelle. Je me mords les lèvres. Je me brûle la langue pour penser à autre chose. Mais je m'en souviens malgré tout.
Je ne sais pas marcher.
Je trébucherai sur le chemin, je tomberai dans les escaliers et je m'écroulerai en courant aider quelqu'un.

Et je m'éclate gueule contre béton sur l'avenue de la fierté.

Et les larmes de rage me montent aux yeux.
Je me brûle, je m'en veux, et puis ce n'est rien ça, savoir marcher ou non, quelle importance ? On vit, on vit et on à rien de grave ; on ne sait pas marcher, qu'est-ce que ça change ? On a rien qui nous empêche d'être heureux, rien de bien triste, rien de quoi se plaindre.
Mais j'aimerais tant savoir marcher.
Et pourtant...

Je voudrais savoir avancer sans me faire remarquer, courir pour jouer, m'élancer sans m'inquiéter, flâner nez en l'air.

Et pourtant...
Un doute persiste et me ronge.
Un doute me fait encore trébucher quand je réapprends à marcher.

Et pourtant...

Si je savais marcher, est-ce que je serais toujours moi ?


préfèrerai => préférerais
des croches-pieds => des croche-pieds
larmes de rages => larmes de rage
on à rien => on n'a rien
je réapprend => je réapprends
Si je savais marcher, est-ce que je serai => serais
 
Meredith Epiolari

avatar

Reine de l'Impro
Féminin Messages : 1322
Date d'inscription : 29/07/2014
Age : 19
Localisation : Between the peanuts and the cage
MessageSujet: Re: [P-langage familier] Je ne sais pas marcher   Mar 3 Fév - 17:46

Moi j'm'en souviens de ce texte Smile
Et je me souviens aussi qu'on avait fait un marché T.T

Je suraime la haie d'horreur
Et puis le reste du texte est... bah... c'est une image bien trouvée (:/

 
Kaw'



Gni suprm
Messages : 324
Date d'inscription : 18/08/2014
Age : 18
Localisation : La tête sous l'oreiller
MessageSujet: Re: [P-langage familier] Je ne sais pas marcher   Lun 23 Fév - 16:51

Je suis encore désolée d'avoir oublié cette promesse D: Moi qui étais persuadée que je n'en avais qu'une seule >.< *espère ne pas en avoir oublié d'autres --'*

Et bah... Merci, 20 jours après (a) (mais n'en dit pas trop toi xD)
 
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [P-langage familier] Je ne sais pas marcher   

 
 

[P-langage familier] Je ne sais pas marcher

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [P-langage familier] Je ne sais pas marcher
» La poire - 3 Brumaire
» LA TOMBE DES LUCIOLES de Nosaka Akiyuki
» Sais tu combien je t'aime? {L’indicible amour sur nos lèvres}
» Familier de sort et armée de morkhar le pleindepu.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Zéphyr Embrasé :: Vos oeuvres originales :: Écrits courts :: Ecrits fictifs (courts) :: Autres Nouvelles-