Zéphyr Embrasé
Bienvenue sur Zéphyr Embrasé ! Si tu es déjà membre n'oublie pas de te connecter ;-) .
Sinon n'hésite pas à t'inscrire sur ce forum de partage littéraire, ne serait-ce que pour donner ton avis sur les textes postés ici. Parce que, oui, nous voulons ton avis ! En bonus tu pourras profiter de la communauté délirante et/mais accueillante de ZE ^^.

Alors vite rejoins-nous ! (Non je te rassure nous ne sommes pas (encore) une secte)

AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Un forum pour les jeunes écrivains à la recherche de soutien et les lecteurs avides de donner leurs avis. Venez partager votre passion des mots !
 

Partagez | 
 
 La recherche de la vérité
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Iskupitel

avatar

Sire de Picardie, Souverain des Isles de Coupe et de Pitel
Masculin Messages : 487
Date d'inscription : 26/07/2014
Age : 20
Localisation : Ouest de la France
MessageSujet: La recherche de la vérité   Mar 17 Fév - 18:59

Citation :
Abram attendait le bateau sur le petit quai en bois de l'île de White. Vêtu d'un costume vieillot à la couleur beige, il sentait les embruns ébouriffer les quelques cheveux lui restant sur le crâne. Respirant l'air pur du lac Huron, il regardait, au loin, poindre le rivage et les mottes de béton annonçant la cité. Il sentait son cœur s'emballer, l'heure de pointe matinale approchant et les voitures commençant à embourber le bourg dans une frénésie circulatoire aux aspects surréalistes. Il était bienheureux, à vivre seul sur son île, en compagnie seulement des morts et du ciment, de la pierre des sépulcres et des effusions d'encens. Il se plongeait le matin dans la lecture assidue de la Bible ou des Sommes, et l'après-midi il aimait à relire, sur un banc à l'extérieur ou dans l'étouffante moiteur de son cabinet, les œuvres littéraires profanes. Le soir, avant de s'endormir, il griffonnait parfois une ou deux lignes de son invention sur un carnet datant du milieu du siècle dernier, n'ayant jamais abandonné l'idée d'achever l'écriture d'un traité ou d'un recueil.

En ce matin de février, il attendait patiemment le bateau qui venait le chercher pour l'emmener sur le continent. Il avait reçu un appel téléphonique, quelques jours auparavant, de la direction de l'École Seconde Lake, lui proposant de venir animer une célébration catholique en l'honneur d'Alexis de Vinières, fondateur de l'école. À la Saint-Alexis, foin occis, pensa Abram. Il regarda lentement autour de lui, puis huma l'air, mais nul indice n'éveilla à sa conscience l'idée du foin. Le maire veut qu'un haras s'installe au nord-est de la ville. Mais pour cela il faut du foin. Puis vint le bateau, un petit bateau de pêcheur nommé Mathilde, sans doute en souvenir de la femme décédée du pêcheur-passeur. Pendant la traversée, celui-ci lui parla de la rencontre de hockey qui avait eu lieu il y a quelques jours. Une grande victoire pour les Newfire Salamanders, qui jouissent d'un public et d'un soutien toujours plus larges en ville.

Puis il avait marché jusqu'à l'école secondaire, en regrettant que ce ne fut pas l'école élémentaire du Port qui l'ait quéri. En traversant la ville, il vit quelques visages sympathiques, dans la rue ou derrière les vitrines de boutiques ou de cafés, qui lui souriaient, le reconnaissant et le saluant. Il put engager une discussion avec un très vieil ami qui avait été son directeur de campagne lorsqu'il avait été élu maire. Et lorsqu'il arriva à l'école, un sourire s'était forgé sur son visage, et la célébration se passa dans l'ambiance habituelle aux écoles : moyennement silencieuse et emplie de désintérêt. Mais il n'en était pas mécontent, et s'était depuis longtemps habitué aux réactions des enfants dont il comprenait l'ennui. Et une fois rentré chez lui, Abram se remémora, un sourire illuminant son visage, sa jeunesse personnelle, son dégoût du sacré et sa haine du curé.

 
Meredith Epiolari

avatar

Reine de l'Impro
Féminin Messages : 1286
Date d'inscription : 29/07/2014
Age : 19
Localisation : Between the peanuts and the cage
MessageSujet: Re: La recherche de la vérité   Mar 17 Fév - 20:11

Citation :
Julieta était avachie sur sa table, comme d'habitude. Venir en cours aujourd'hui avait été une mauvaise idée. Elle l'avait bien dit à Tim, mais ce crétin avait fini par la convaincre qu'il serait amusant de boycotter la cérémonie et que le curé était à moitié sataniste.

Tu parles, c'est tellement nul qu'il n'y a rien à boycotter. se dit-elle. Il aurait été tellement plus amusant de sortir défier la bande des Culs Terreux. Agir pour agrandir le territoire des Feu-Follets au lieu de rester là à écouter ce prêtre ennuyeux.
Celui-ci avait d'ailleurs autant l'air d'un sataniste que Julieta d'une none ; et il était probable que l'âme de la jeune fille se soit perdue quelque part au moment de traverser le Río Grande. Aussi était-il plutôt invraisemblable d'imaginer qu'elle puisse montrer la moindre motivation en écoutant un discours religieux.

Cet Alexis de Vinières m'a tout l'air d'être un bel abruti. Je ne vois pas pourquoi on ferait autant de blabla pour lui dans le cas contraire.
Julieta se jura de donner une bonne correction à Tim après les cours. On ne se moque pas impunément de la grande Julieta Cruz en lui faisant perdre son temps.
Elle demanderait aux plus costauds de s'en charger. Danny et Lucas. Ils feraient n'importe quoi pour elle même s'ils avaient respectivement deux ans et trois ans de plus.

Des gamins immatures. Parce que je peux les aider à trouver de la poussière d'ange de temps en temps ils sont prêts à tabasser un pauvre mec qui n'a rien demandé. Tant pis, il faut bien asseoir son autorité, n'est-ce pas ?

Cette célébration avait au moins un aspect positif : Julieta n'irait pas en cours de maths. Les maths étaient la matière la plus ennuyeuse du monde. En plus, le prof était un pauvre type qui semblait avoir l'impression que les Feu-Follets allaient le dévorer tout cru. A juste titre d'ailleurs.

Faudrait qu'on s'occupe de lui un jour, ça pourrait être marrant, sourit Julieta. Mais pour cette journée, elle avait d'autres priorités. Régler son compte à Tim par exemple.



 
Tout ce que j'écris
Est vain, ridicule et insignifiant.
Vain comme mon amour,
Ridicule comme mon ambition
Insignifiant comme mon existence.
 
Kaw'



Gni suprm
Messages : 324
Date d'inscription : 18/08/2014
Age : 18
Localisation : La tête sous l'oreiller
MessageSujet: Re: La recherche de la vérité   Mar 17 Fév - 21:09

Citation :
Les baskets vont et viennent dans le champ de vision de Tristan. Il lève furtivement les yeux pour saluer un autre professeur, et sort de Lake ; il ne reste devant l'école plus que quelques élèves qui discutent entre eux. La tête toujours baissée, il décide de passer par le parc avant de rentrer chez lui, et prend à droite.
Aujourd'hui, le curé a été invité à animer une cérémonie ; pour Tristan, qui  n'a aucune opinion sur la présence ou non d'un Dieu là-haut -comme si tu as une opinion sur quelque chose...-, cette intervention n'avait eu qu'un seul intérêt : lui avoir évité une autre heure de cours avec Julieta et sa bande, des élèves totalement irrespectueux.... Et qui l'effraient, il doit bien se l'avouer.
Il soupire et accélère le pas. Tout l'effraye. Merde, il a 35 ans et ces morveux ne dépassent pas les 15 piges ! Pitoyable.

Y a quoi ce soir à la télé ?
Il n'en sait rien. Peu importe après tout, il s'en satisfera bien. Il fera un détour pour aller s'acheter un truc à grignoter avant de rentrer chez lui -et des bières, il en reste des bières ? Par sécurité, il en prendra aussi. Un passant à l'air paumé l'arrête -du feu ? Non désolé, je fume pas. Vous avez bien raison, les clopes ça vous bousille, commencez jamais je vous dis, moi c'est trop tard ; allez, au-revoir. Fumer ? Il pourrait essayer, puis il ne voit pas comment ça pourrait empirer les choses.

Un passent => passant
 
Iskupitel

avatar

Sire de Picardie, Souverain des Isles de Coupe et de Pitel
Masculin Messages : 487
Date d'inscription : 26/07/2014
Age : 20
Localisation : Ouest de la France
MessageSujet: Re: La recherche de la vérité   Lun 2 Mar - 11:40

Citation :
La cérémonie terminée, Abram était sorti de l'école, puis s'était installé dans un café non loin de l'établissement. Il choisit une banquette et sucra lentement son breuvage noir, saluant un serveur qu'il avait connu plus jeune et conversant quelques minutes avec lui. Se souvenir du bon vieux temps lui faisait plaisir. En tant que nostalgique, il avait toujours préféré parler du passé que de l'avenir. Lorsqu'il avait effectué son mandat de maire, il s'était obligé, chaque jour, à parler de l'avenir et à faire plaisir à ses électeurs et leur assurant qu'il existait, au loin, une lumière. Peut-être était-ce pour cela qu'il était devenu prêtre. Dans la foi, il avait tout loisir de s’appesantir sur son passé tout en étant assuré de ce que lui réservait l'avenir. Stoïque, il avait donc préféré vivre tel que Dieu le laisserait vivre, et savait que quoi qu'il fasse Il lui offrirait un avenir, au moins après la mort, tant qu'il serait pieux. Buvant son café en regardant la rue, il vit sortir de l'école une jeune mexicaine qu'il avait vue à la cérémonie. Elle semblait mener à la baguette une bande de garçons de son âge et respirait l'hérésie. Il est rare qu'une mexicaine soit si peu attentive à mes cérémonies... se surprit à penser Abram. Il commanda un second café et se replongea dans ses pensées.

 
Meredith Epiolari

avatar

Reine de l'Impro
Féminin Messages : 1286
Date d'inscription : 29/07/2014
Age : 19
Localisation : Between the peanuts and the cage
MessageSujet: Re: La recherche de la vérité   Ven 17 Avr - 23:26

Citation :
- Treize secondes.
Les membres de la bande acquiescèrent. Julieta alla s'asseoir quelques pas plus loin, le regard tourné en direction de Tim. Celui-ci était entouré de tous les autres Feux Follets qui n'attendaient que le signal de leur chef.
- Maintenant. Un...
Aussitôt, tous se mirent à frapper leur victime qui serrait les dents pour ne pas crier.
- Deux... Trois...
Tim craqua, il n'en pouvait plus. Il hurla de douleur. Il avait déjà la mâchoire en sang.
- Quatre... Cinq...
Il pleurait comme une fille. Julieta paria intérieurement qu'il ferait dans son pantalon avant qu'elle ne prononce la dixième seconde. Si elle se trompait elle se proposait de faire une bonne action. Ou d'essayer. De toute façon elle était presque sûre de ne pas se tromper. Julieta se trompait rarement lorsqu'il s'agissait de douleur.
- Six... Sept... Huit...
Les coups étaient de plus en plus fort à mesure que la fin du supplice approchait. Treize secondes c'était d'un ridicule dans la vie courante. Pourtant elle était bien placée pour savoir que cela pouvait sembler une éternité.
- Neuf... Dix...
Tiens, Julieta avait gagné son pari. Le pantalon de Tim était plus sombre au niveau de l'entre-jambe. Une bonne action en moins.
- Onze... Douze...
Un léger essoufflement dans les rangs. Personne pour frapper. Peut-être le sentiment que la pauvre chose informe à leurs pieds avaient eu son compte ? Tant pis. Julieta avait l'expérience de ce genre de châtiment. Elle en avait fait les frais plus d'une fois avant de devenir chef de sa propre bande. Elle savait comment faire durer la torture du condamné.
- Douze ? Douze ?
Lucas donna un énorme coup de pied dans les côtes de Tim. Il y eut un craquement sinistre.
- Treize. C'est bon, laissez-le, ordonna Julieta.
Puis elle s'adressa au blessé :
- T'as de la chance, le nouvel hôpital vient d'être inauguré. Maintenant tu sais ce qu'il en coûte de me faire perdre mon temps.
Ils partirent tous, laissant le pauvre Tim pisser le sang sur le sol poussiéreux.



 
Tout ce que j'écris
Est vain, ridicule et insignifiant.
Vain comme mon amour,
Ridicule comme mon ambition
Insignifiant comme mon existence.
 
Kaw'



Gni suprm
Messages : 324
Date d'inscription : 18/08/2014
Age : 18
Localisation : La tête sous l'oreiller
MessageSujet: Re: La recherche de la vérité   Mer 16 Mar - 23:56

Citation :

Merde !
Tristan venait de comprendre ce qui le gênait depuis son départ de l'école secondaire : l'absence du balancement rassurant de son sac sur son dos. Comment avait-il pu l'oublier ? Il s'y était tellement habitué qu'il ne supportait plus de ne rien porter. Ça faisait partie de ses habitudes, celles dans lesquelles il se berçait toujours. C'était sécurisant de savoir qu'un bout de sa vie était plaquée contre ses omoplates -ses papiers, ses cours, son argent, ses clés. Il en avait besoin. Il jura une deuxième fois, frottant par saccade la plume tatouée à l'intérieur de son poignet, comme à chaque fois qu'il était nerveux, et fit demi-tour.
Pourvu que les portes soient encore ouvertes.
Il marchait rapidement, le regard par terre, tentant de se souvenir où il l'avait laissé. Des cris le firent sursauter, puis une voix :
- Douze ? Douze ?
Qu'est-ce qu'elle fait là ?
L'école secondaire était tout près ; il accéléra.
- T'as de la chance, le nouvel hôpital vient d'être inauguré. Maintenant tu sais ce qu'il en coûte de me faire perdre mon temps.
Qu'est-ce que ça signifie ? Pourquoi douze ? Elle a frappé quelqu'un ? Blessé ? Merde, elle vient par ici !
Il leva les yeux -pas pour porter secours à l'auteur des cris ou aller à la rencontre du fauteur de troubles, plutôt pour chercher un refuge. Il aperçut la porte d'un café. Devant. Trop loin. Tant pis ; il se précipita vers l'ouverture.
 
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La recherche de la vérité   

 
 

La recherche de la vérité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La seule et l'unique... vérité !!!
» La vérité sur la Joconde...
» La Vérité et sa recherche
» recherche béton livré a domicile
» Recherche auteur pour livre éducatif pour enfant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Zéphyr Embrasé :: Vos Role-Play :: RP Moderne :: Zone d'habitation urbaine :: Ecole secondaire Lake-