Zéphyr Embrasé
Bienvenue sur Zéphyr Embrasé ! Si tu es déjà membre n'oublie pas de te connecter ;-) .
Sinon n'hésite pas à t'inscrire sur ce forum de partage littéraire, ne serait-ce que pour donner ton avis sur les textes postés ici. Parce que, oui, nous voulons ton avis ! En bonus tu pourras profiter de la communauté délirante et/mais accueillante de ZE ^^.

Alors vite rejoins-nous ! (Non je te rassure nous ne sommes pas (encore) une secte)

AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Un forum pour les jeunes écrivains à la recherche de soutien et les lecteurs avides de donner leurs avis. Venez partager votre passion des mots !
 

Partagez | 
 
 [P] Les neiges éternelles
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
La Grenouille

avatar

Natalie Sodomie, égérie Dior
Féminin Messages : 125
Date d'inscription : 10/02/2015
Age : 27
Localisation : Dans un arbre
http://stopharcelementscolaire.over-blog.com/
MessageSujet: [P] Les neiges éternelles   Jeu 26 Fév - 17:15

Citation :
Bonjour,
Je fais mon entrée timide sur le fandom de Frozen avec une histoire qui se déroule à notre époque et en A.U. J’espère que vous apprécierez. Pour le moment la fanfiction est tout public mais il se peut que je fasse évoluer le rating au fil des chapitres.
Disclaimer : Les personnages de Frozen sont la propriété de Disney, je ne fais que m’amuser avec.

Prologue : La décision

Je m’appelle Elsa et je suis incroyable. Je m’appelle Elsa et j’ai un pouvoir magique. Je m’appelle Elsa et je suis assise dans la salle d’attente glaciale du Grace Memorial. Elle n’est pas glaciale parce qu’elle est froide. Le froid ne m’a jamais dérangée. Jamais. J’ai toujours aimé le froid, j’ai toujours aimé la glace. Je m’appelle Elsa et je suis seule au milieu d’une foule qui s’impatiente.

Le givre couvre mes doigts bien cachés par mes gants, je peux sentir les arabesques glacées se dessiner. Je m’appelle Elsa et je suis minuscule. J’ai huit ans. J’ai seulement huit ans. J’ai un nom connu. Très connu. Trop connu.

Arendelle.

Vous ne connaissez pas ? Pourtant, même si notre royale particule a disparue, nous sommes connus. Mais si. Moins illustres que des rois et reines, nous sommes à la tête d’une grande société spécialisée dans l’import et export d’antiquités nordiques.

Je m’appelle Elsa et je suis une Arendelle. Du moins je crois que je le suis. Je ne sais pas si je le suis encore. Je crois que mes parents sont fâchés. C’était un accident, juste un accident. Je m’appelle Elsa et j’aimerais disparaître sous ma chaise. J’ai envie d’être dans un trou. J’ai envie qu’on m’oublie.

Je m’appelle Elsa. Elsa Arendelle. Ce n’est pas compliqué. En fait si, c’est très compliqué.

— Il faut que tu me dises ton nom pour que je t’amène à tes parents, tu ne peux pas rester seule ici, s’impatiente un peu la jeune femme brune.

Je lève le nez, elle remet ses lunettes en place. Je crois qu’elle est là depuis un moment. Je me mords la lèvre, j’ai une dent qui bouge. Je crois qu’elle va tomber. Je triture mes gants, il faut que je les garde bien en place. Il le faut, c’est important, il faut garder le secret. J’aimerais lui dire mon nom, j’aimerais mais ça me parait trop dur. Peut-être qu’elle va hurler que je suis l’horrible gamine qui a fait du mal à sa petite sœur.

— S’il te plait, c’est important… Tes parents doivent te chercher, insiste-t-elle en se baissant à ma hauteur.
— Elsa… Elsa Arendelle… je murmure en sentant une boule énorme dans ma gorge.

Mes yeux brûlent légèrement, je sens bien que je vais pleurer. Je ne sais pas comment va Anna. Je ne sais pas ce qu’ils ont dit aux docteurs. Je ne sais pas comment on peut expliquer ça. Peut-être qu’on va me couper les mains ? On va sûrement me les couper pour m’empêcher de tout geler.

— JE NE VEUX PAS QU’ON ME LES COUPE ! je crie en sautant de ma chaise.
— Chut, calme-toi, personne ne va te couper quoi que ce soit ! Je vais t’accompagner.

Elle me tend la main, j’hésite longuement. Je veux savoir comment va Anna. Je la saisis timidement et garde bien les yeux rivés sur le sol. Je dois me taire, il faut que je me taise. Elle ouvre une porte coulissante qui mène dans un couloir où je suis agressée par des cris, des plaintes, des gémissements et un ronflement sonore au milieu de tout ça.

Il dort ce Monsieur. Comment il fait ?

Je m’appelle Elsa et j’ai fait une chose horrible. Elle voulait de la neige, seulement de la neige. Elle voulait un bonhomme de neige. Elle en voulait un parce qu’il ne neige jamais ici. Elle en voulait un parce qu’elle aime ma neige. Je crispe mes doigts, la femme m’observe en coin. J’ai l’impression que je n’arriverai jamais au bout de ce couloir.

Les néons me font un peu mal aux yeux, je renifle, je ne veux pas craquer totalement. J’ai juste peur, je ne sais pas de quoi précisément mais ça me terrorise. Enfin elle ouvre la porte d’une chambre, Anna est là, dans un lit très grand, très haut, il y a des tubes, des câbles et ma mère qui pleure.

Je ne savais pas que les mamans pouvaient pleurer.

Mes gants commence à être humides, la glace se forme, fond et se reforme sur mes doigts. Je ne le maîtrise pas, je ne sais pas quoi faire. Je ne sais plus comment faire.

— Je vais vous laisser, la jeune demoiselle est… inquiète, insiste mon accompagnatrice en me poussant doucement vers mon père.

Je fixe ses grandes chaussures en cuir. Il adore les cirer, je ne sais pas pourquoi.

— Elsa, commence ma mère avec la voix brisée.
— Idun ! C’est à moi de lui parler, tranche mon père en se mettant à mon niveau. Elsa tes pouvoirs nous échappent. Ta sœur est pour l’instant dans un coma artificiel, à son réveil elle aura sûrement tout oublié…
— Je lui ai fait beaucoup mal ? je coupe en cherchant à l’apercevoir.
— S’il te plait laisse-moi finir, répond-il en prenant mes mains. Ce que tu possèdes en toi est incroyable mais… Mais nous ne savons plus comment faire. Cet accident avec Anna, ces gants que tu dois porter sans cesse, nous ne pourrons pas jouer la comédie encore longtemps. Elsa, l’entreprise grandit, chaque jour je suis de plus en plus sollicité par les médias et bientôt… Bientôt ton pouvoir risque d’attirer de mauvaises personnes.
— Nous t’aimons, assure ma mère alors que je peine à tout comprendre.
— J’ai fait quelque chose de grave alors ? je questionne nerveusement.

Mon père soupire alors que ma mère pleure de plus belle. Il se passe quelque chose de grave. Quelque chose d’important. Quelque chose d’adulte. Mais je suis trop petite pour les choses d’adultes. Un appareil bipe régulièrement, il m’inquiète, Anna respire fort.

— Ce n’est pas de ta faute, c’est nous qui ne pouvons pas maîtriser ce pouvoir, explique mon père en me prenant contre lui. Elsa nous avons pris une décision. Nous l’avons prise car nous t’aimons, car nous voulons te protéger et éviter d’autres… accidents.

Mon père se tait, un long moment. Je m’accroche fort à lui, jusqu’à en avoir mal aux doigts. Il me presse contre son torse, sa cravate soyeuse caresse mon visage. Il racle sa gorge et me pose au sol avant de me saisir par les épaules pour que je puisse lui faire face.

— Elsa nous… Nous avons décidé de t’envoyer pour un long séjour en Alaska, ta mère a de la famille là-bas, tu pourras utiliser ta magie et…

Je n’écoute plus.

Quelque chose se passe en moi. J’ai peur, j’ai un nœud au ventre, je sens le froid venir me mordre partout, il s’échappe de mes gants. Je pleure des larmes de givres qui figent peu à peu mon visage, autour de moi le sol se gèle, je ne peux pas. On va m’éloigner, je le comprends et je ne peux pas. Je ne peux pas être punie comme ça, je ne peux pas.

Je me recule violemment en fixant tour à tour mes parents, je suis si horrible que ça ? Je suis un monstre, un affreux monstre qui a fait mal à sa sœur. « Un long séjour », j’ai compris que par long il voulait dire « pour toujours ». Dans les contes on éloigne toujours la méchante, toujours ! C’est Anna la gentille princesse qui va vivre heureuse pour toujours, je suis la méchante, je suis le monstre.

Mon père revient vers moi pour m’enlacer, je sens la panique dans son regard.

— ELSA ! Calme-toi, je t’en prie ! Plus tu t’énerves plus tu gèles tout, il faut te calmer, je te promets qu’on ne t’abandonne pas ! Calme-toi… Je t’en prie, je t’en supplie… On viendra te voir, il y aura les mails, Skype, je te promets que nous t’aimerons toujours pareil…

Sa voix se perd dans le souffle du vent glacial qui envahit la chambre, je me sens tout simplement submergée. J’ai froid et étrangement chaud tout au fond de mon être, une rage qui me dévore, je me déteste. Je hais mes pouvoirs, je me déteste, je ne devrais pas avoir ça en moi !

Je m’appelle Elsa et je suis un monstre.

Je la saisi => saisis
J’ai l’impression que je n’arriverais jamais => arriverai
tes pouvoirs nous échappe => échappent
répond-t-il => répond-il
tu gèle => gèles
vent glacial qui envahie  => envahit
 
Kaw'



Gni suprm
Messages : 333
Date d'inscription : 18/08/2014
Age : 18
Localisation : La tête sous l'oreiller
MessageSujet: Re: [P] Les neiges éternelles   Jeu 26 Fév - 18:09

"Je la saisi timidement" saisis, nop ?

L'anaphore du début me gêne un peu, on comprends après que c'est par rapport au fait qu'elle n'ose pas le dire, mais peut-être faut-il la répéter moins souvent ? Don't know...
En général j'aime bien, même si je trouve l'écriture moins... belle, moins fluide, que les Chroniques -moins travaillée peut-être ?

A "Moins illustres que des rois et reines", j'aurais bien vu "A peine moins [...]", mais peut-être que ce n'était pas dans l'esprit Razz

(Ah, et "— JE NE VEUX PAS QU’ON ME LES COUPE ! " m'a plié de rire, mais ça n'a aucun rapport avec ton texte, juste un truc de ma famille xD)
 
La Grenouille

avatar

Natalie Sodomie, égérie Dior
Féminin Messages : 125
Date d'inscription : 10/02/2015
Age : 27
Localisation : Dans un arbre
http://stopharcelementscolaire.over-blog.com/
MessageSujet: Re: [P] Les neiges éternelles   Jeu 26 Fév - 18:16

L'écriture est largement plus en dessous des Chroniques parce que je me remets en jambe. Je t'avoue que j'en suis pas hyper fière de ce texte :/. Je crois qu'en fait je suis plus naturelle avec Mia, là je me contrains trop... :-( En fait je me demande si j'ai vraiment envie de fanfictionner. J'ai super peur de me vautrer sur les Chroniques... Ça fait un an que j'y ai pas touché et... Oui j'ai vraiment peur.
 
Kaw'



Gni suprm
Messages : 333
Date d'inscription : 18/08/2014
Age : 18
Localisation : La tête sous l'oreiller
MessageSujet: Re: [P] Les neiges éternelles   Jeu 26 Fév - 18:17

Vas-y, c'est pas grave si tu ne te sens pas à l'aise au début, ça reviendra Wink
 
La Grenouille

avatar

Natalie Sodomie, égérie Dior
Féminin Messages : 125
Date d'inscription : 10/02/2015
Age : 27
Localisation : Dans un arbre
http://stopharcelementscolaire.over-blog.com/
MessageSujet: Re: [P] Les neiges éternelles   Jeu 26 Fév - 20:57

J'ai peut-être juste l'esprit encore un peu trop "prisonnier" pour arriver à écrire correctement. En fait c'est agaçant... Parce que j'ai une idée précise de ce que je veux faire (que ce soit pour Elsa et Mia) mais j'ai peur d'y aller franco.

[Psychothérapie bonsoir]
 
Meredith Epiolari

avatar

Reine de l'Impro
Féminin Messages : 1333
Date d'inscription : 29/07/2014
Age : 20
Localisation : Between the peanuts and the cage
MessageSujet: Re: [P] Les neiges éternelles   Ven 27 Fév - 19:44

Pour l'instant j'aime bien, c'est bien écrit mais sans plus. Il n'y a pas la petite étincelle comme dans les chroniques et puis je trouve que tu n'apportes (pour l'instant en tout cas) pas grand chose à la version de Disney. Enfin, ce n'était que le prologue Wink

Courage quel que soit ce que tu entreprends ~

 
La Grenouille

avatar

Natalie Sodomie, égérie Dior
Féminin Messages : 125
Date d'inscription : 10/02/2015
Age : 27
Localisation : Dans un arbre
http://stopharcelementscolaire.over-blog.com/
MessageSujet: Re: [P] Les neiges éternelles   Sam 28 Fév - 11:45

Merci beaucoup pour la correction tu es un amour <3

Là j'ai écris les chroniques et clairement... Clairement je suis pas pareille, pour les Chronique je suis limite euphorique !
 
Serpent




Masculin Messages : 6
Date d'inscription : 22/02/2015
Age : 20
MessageSujet: Re: [P] Les neiges éternelles   Dim 1 Mar - 10:45

J'attends de voir la suite des Neiges Eternelles, le début annonce quelque chose de bien! Wink Et c'est une bonne idée de détourner un peu le contexte de Frozen pour le rendre plus moderne *n'a pas vraiment aimé le film*, j'espère que tu sauras lui donner une bonne impulsion!
 
La Grenouille

avatar

Natalie Sodomie, égérie Dior
Féminin Messages : 125
Date d'inscription : 10/02/2015
Age : 27
Localisation : Dans un arbre
http://stopharcelementscolaire.over-blog.com/
MessageSujet: Re: [P] Les neiges éternelles   Dim 1 Mar - 10:48

On verra si j'arrive à me replonger dedans Smile J'ai écris le prologue pas mal sur un coup de tête et là je suis... UN PEU OBNUBILÉE PAR MIA ! (un peu.) Merci beaucoup d'être passé commenter <3. (Elle fait des smileys cœur tout le temps, son traitement la rend guimauve.)
 
Lullaby

avatar

Connasse
Féminin Messages : 508
Date d'inscription : 28/07/2014
Age : 24
MessageSujet: Re: [P] Les neiges éternelles   Jeu 9 Juil - 8:48

J'ai enfin lu ! *applaudissements* Je suis triste que tu n'aies pas continué, je voulais la suite. Pour l'instant j'aime bien, même si j'ai pas aimé l'abus de l'anaphore comme Kaw'. Donc j'espère que tu continueras ^^.





Et pour me lire, jetez un coup d'oeil ici.

"En bref, j'aime ces lunettes !" Kyoukai no kanata (ouais ça m'a marquée)



 
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [P] Les neiges éternelles   

 
 

[P] Les neiges éternelles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le brûlant des neiges éternelles
» José Maria de HEREDIA
» Beijing : 28 juin 2011 - Lionel Sabatté, "Allumettes & Neiges éternelles" Yishu 8 艺术8 | 6月28日 李奥来展览开幕
» Htes-Alpes : Automne et premières neiges (Mo') - Photos d'été (J-Jacques22)
» Etoile des neiges

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Zéphyr Embrasé :: Vos fanfictions :: Films/séries/webséries-