Zéphyr Embrasé
Bienvenue sur Zéphyr Embrasé ! Si tu es déjà membre n'oublie pas de te connecter ;-) .
Sinon n'hésite pas à t'inscrire sur ce forum de partage littéraire, ne serait-ce que pour donner ton avis sur les textes postés ici. Parce que, oui, nous voulons ton avis ! En bonus tu pourras profiter de la communauté délirante et/mais accueillante de ZE ^^.

Alors vite rejoins-nous ! (Non je te rassure nous ne sommes pas (encore) une secte)

AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Un forum pour les jeunes écrivains à la recherche de soutien et les lecteurs avides de donner leurs avis. Venez partager votre passion des mots !
 

Partagez | 
 
 Let's start the fight 8D - Résultats [S]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
DSpiricate

avatar

Green Father
Masculin Messages : 316
Date d'inscription : 26/07/2014
Age : 20
MessageSujet: Let's start the fight 8D - Résultats [S]   Jeu 19 Mar - 22:58

Ayant reçu un seul texte, et les délais étant dépassés, je déclare vainqueurs par forfait (mais entre nous elles méritent bien plus, j'avoue avoir trouvé leur texte exceptionnel *-*) Kaw', Dystopies Elliptiques et Meredith Epiolari !

Leur texte :

Kaw', Dystopies Elliptiques, Meredith Epiolari - Molt ของงูเห่าพ่นพิษสีทอง [La mue du Cobra Cracheur] a écrit:

Regarde-moi ce pauvre Lazare. Y a pas de doute, y a pas de lézard, il a le bourdon et même le cafard. Y a pas de destin, y a pas de hasard : fallait pas croiser la route du cobra cracheur. Fallait pas croiser la route de ce sale menteur.
Moi je dis : "Juré craché, tu peux y aller, je vais rien balancer, rien révéler". Mais je tiens pas mes promesses. Maintenant, son secret, Lazare il l'a dans les fesses.
Regarde-moi ce pauvre Lazare... Y a pas de doute, y a pas de lézard, il a le bourdon et même le cafard.

Lazare appartient à l'espèce des moutons de Panurge. Le mâle dominant lui dit souvent "Bouge ton cul, ça urge !". Lazare dit rien, Lazare s'écrase. Il a compris qu'il était du règne des nazes. Sa famille est celle des éclats de voix et des portes qui claquent. Il n'arrive plus à baiser sans aphrodisiaques. Pourtant il se reproduit comme un lapin. Femelle en gestation tous les mois de juin. A moins que les gamins ne soient pas les siens ? C'est vrai que le père devait avoir l'air assez bovin...
Beau vin, non, que de la bière ! Il est vachement carré sur son régime alimentaire. C'était facile de lui tirer les vers du nez. "Je dirai rien, juré craché ! Raconte au Cobra Cracheur, raconte-moi tous tes malheurs...".

Ernest, lui, y avait même pas à demander, plutôt à se protéger. Enfin, c'est surtout lui qui devrait se protéger... C'est vrai qu'il a l'air un peu bovin l'animal à baiser comme un cheval, pour les pouliches c'est un peu un idéal, elles comprendront jamais qu'elles servent de potiches. Lui il préfère l'herbe aux imberbes, il est déconseillé de le croiser à jeun sous risque de finir défoncé mais au pistolet si la balle n'est pas encore dans son crâne.
C'est pas un animal de meute, il fait sa thérapie de nuit pour tromper l'ennui. On le trouve généralement entre deux murs, prêt à dégainer Excalibur pour consoler la veuve et l'orpheline...
Enfin ça c'était avant, maintenant les murs sont déserts et il n'y a plus que des lampadaires ou des suicidaires pour s'balader à minuit depuis qu'il m'a tout dit... Le cheval n'a plus qu'à brouter et se shooter pour combler. "Je dirai rien, juré craché ! Raconte au Cobra Cracheur, raconte-moi tous tes malheurs..."

Alors notre Cobra, il se munit de ses calepins et ses sornettes, s'affale dans le sofa et écoute leurs litanies sans pincettes. Il siffle, il siffle, et Ernest se trouve le cul à l'air. Le cul ? Non, la croupe écartée. Lazare s'écrase dans le placard. La thérapie des barges dit-on. C'est les folies parisiennes dans le cabinet des prés, le poison fuse dans les verres tintés et les secrets épanchent la soif des nouveaux elapidae. Cobra, cobra, fais gaffe à pas te faire détrôner. Le darwinisme a sa poigne sur ton cou vertébré. Tu les feras cracher, le morceau comme l'encre, le pistolet dans l'nez, pointe et tire ! Lazare en a tant bavé sur ton beau canapé-papier que sa libido a chuté comme le Niagara. Quant à Ernest et sa thérapie, ça prolifère comme les bactéries, en nature et en fonction, ministre de l'abrutissement.
Et les secrets sortent, et la caisse encaisse, et le cobra siffle, le cobra siffle... Lazare est acculé, fauché comme les blés, sa corde trop petite lui sert de cravate et l'ouvre-boîte n'était pas assez aiguisé, alors il continue à déblatérer dans le canapé, et le cobra se nourrit toujours de blés fauchés.
Et Ernest, et Ernest ? Il grogne, il sue, il ahane, on ne sait pas trop c'qu'il fait, ses yeux sont rouges et ses bras aussi, il se fournit en seringues chez son psy, il gerbe et la caisse encaisse -les sous ou les coups ?
Le Cobra siffle, langue de vipère et crocs pointus, il mord Ernest et Ernest lui mord la queue. Il donne accroupi son corps à la thérapie et crache à la face de ses timbrés, pour Ernest c'est l'Everest et Lazare a l'habitude de donner et s'écraser. Et gerbent les pièces, et crachent les lâches, et la caisse encaisse...
Cobra, cobra, mais n'as-tu rien à cacher toi-même ? À force de siffler, tes dents vont bien tomber. "Je dirai rien, juré craché ! Raconte au Cobra Cracheur, raconte-moi tous tes malheurs..."
À ramper dans l'ombre, tes idées, débridées, soufflant dans le silence les aveux de Lazare, lézardent les murs de leurs beuglements bovins. Les malheurs vétérinaires s'additionnent dans ton cabinet, se cachent dans ce dernier, autant de tes secrets que des leurs. Les gueules s'y décomposent, Ernest sur ses talons perd un peu trop vite son statut d'étalon. Les vers sortent des nez, le venin coule à flots dans des verres à pied dont on ne perçoit plus le fond ; la cerise est noyée. Mais les masques ont vite fait de tomber et les rôles, de s'inverser ; Cobra, Cobra, n'as-tu pas peur ? Dans ta bonté-fureur, dans ton désir voyeur, sommeillent des vérités desquels plus d'un s'inspirerait. Des taons du bon Lazare que tu as attrapés, de la syphilis ailée des folies de l'équidé, on dit bien qu'il faut perdre un vairon pour pêcher un saumon mais dans la vase de ton entreprise, n'est-ce pas le contraire ? Siffle, déchire, parle, crache, griffonne, vomis, gueule pour ta défense à l'encontre de ceux que tu as parasités.

Ai-je quelque chose à cacher ? Ai-je quelque chose à cracher ? J'ai peut-être une douleur à sublimer, mais pas le génie nécessaire pour tirer de l'or de mon enfer. Je me nourris donc de celle de ces gens aux tracas ordinaires.
Tout à mes appétits hétérotrophes, je perds de vue ma propre thérapie, composant avec leurs catastrophes empiriques les strophes de ma litanie personnelle. Quid de mes déconvenues, quid de de mes peurs, quid de mes fantasmes, quid de ma vie sexuelle ? Rien. Secret professionnel.
J'ai oublié la compassion propre à mon espèce, me contentant de lancer à la fin de chaque séance : "Chèque ou espèces ?". Ils sont ma nourriture et mon gagne-pain, je suis leur parasite et je ne leur dois rien. A chaque représentation de cette grotesque farce, en bon charognard, je leur insuffle la pire des drogues : l'espoir ; et récupère en échange la morsure de leurs déboires. Ainsi dans cette ivresse, j'oublie la douleur de vivre, comblé tout entier de la misère d'Ernest et de la lâcheté de Lazarre. Bien au chaud sous la couverture de leurs infortunes, je ne suis plus un homme qui hurle à la lune sa crise identitaire. Je suis un Cobra à langue de vipère.

Cobra, cobra, laisse derrière-toi la mue de ta cupidité, change de peau avant que celle-ci ne t'étouffe. Cobra, cobra, change de métier et cesse de cracher une bonne fois pour toutes.



 
Dystopies Elliptiques

avatar

Baleine Impériale
Messages : 273
Date d'inscription : 06/08/2014
Localisation : sur son piano
MessageSujet: Re: Let's start the fight 8D - Résultats [S]   Ven 20 Mar - 13:34

*tire la tronche* Je boycotte ces résultats !
 
Meredith Epiolari

avatar

Reine de l'Impro
Féminin Messages : 1327
Date d'inscription : 29/07/2014
Age : 20
Localisation : Between the peanuts and the cage
MessageSujet: Re: Let's start the fight 8D - Résultats [S]   Ven 20 Mar - 18:29

Boycott plussoyé !

 
DSpiricate

avatar

Green Father
Masculin Messages : 316
Date d'inscription : 26/07/2014
Age : 20
MessageSujet: Re: Let's start the fight 8D - Résultats [S]   Ven 20 Mar - 19:22

N'empêche que votre texte est quand même sublime Razz



 
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Let's start the fight 8D - Résultats [S]   

 
 

Let's start the fight 8D - Résultats [S]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Problème de chauffe bougie/Ez Start...
» Quotations Fight
» Draft 2009 - Résultats match et draft + draft supp.
» Bleach 325: Fear for the fight
» PB ez start

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Zéphyr Embrasé :: Inspiration et Concours :: Duels :: Duels terminés-