Zéphyr Embrasé
Bienvenue sur Zéphyr Embrasé ! Si tu es déjà membre n'oublie pas de te connecter ;-) .
Sinon n'hésite pas à t'inscrire sur ce forum de partage littéraire, ne serait-ce que pour donner ton avis sur les textes postés ici. Parce que, oui, nous voulons ton avis ! En bonus tu pourras profiter de la communauté délirante et/mais accueillante de ZE ^^.

Alors vite rejoins-nous ! (Non je te rassure nous ne sommes pas (encore) une secte)

AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Un forum pour les jeunes écrivains à la recherche de soutien et les lecteurs avides de donner leurs avis. Venez partager votre passion des mots !
 

Partagez | 
 
 Désiré sourire [P]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Iskupitel

avatar

Sire de Picardie, Souverain des Isles de Coupe et de Pitel
Masculin Messages : 493
Date d'inscription : 26/07/2014
Age : 20
Localisation : Ouest de la France
MessageSujet: Désiré sourire [P]   Jeu 26 Mar - 20:32

Je pensais satisfaire mes envies en te voyant en face-à-face. Je n'ai fait que les empirer. Je les vois à présent s'avancer inexorablement vers la ligne de chemin de fer, où elle embarqueront pour les terres de Nouvelle-Angleterre, remplies du même espoir que les puritains originels. J'ai l'impression que je dois les empêcher de monter dans le train, sans quoi ils t'atteindront et je ne saurai le cautionner. Mes jambes sont gluantes et trop lourdes pour que je puisse les rattraper, bien que je fasse tout mon possible pour me défaire des hautes herbes me ralentissant et du soleil m'éblouissant. L'air me semble vicié ; je le sens emplir mes poumons et les empêcher de m'alimenter. Et toujours ces envies qui galopent et t'atteignent sans aucun consentement me vrillent la tête et me font perdre le peu d'équilibre qu'il me restait. C'est pourquoi je me résous à les épouser, à perdre tout réticence et à m'abandonner à mes vices, pourquoi je me convaincs de pouvoir t'aimer.

Te voir en face, attirer ton attention et débuter la conversation aura été une grande joie. Je ne saurai dire si cela était une bonne idée, mais au moins fut-ce créateur de bonheur. Peut-être n'aurais-je pas du laisser faire mes désirs. Peut-être me pardonneras-tu et laveras-tu mon ardoise longue comme mon bras. À présent que j'ai lâché les chiens de mon désir, me voilà qui t'embrasse, au milieu de la foule, au milieu d'un mot, au milieu d'une rame de métro bondée où l'on étouffe. Dieu seul sait où cela me mènera. Pour l'instant, Il n'existe pas. Seuls tes yeux ébahis paraissent exister dans ce monde. Ton regard est perplexe, et je me demande ce que tu peux penser en ce moment. Les secondes s'écoulent, et je te fais subtilement savoir, m'approchant un peu plus, que la marée resterait haute un peu plus longtemps. Je ne peux me résoudre à partir, et dans le même temps je ne parviens pas à me convaincre du bien-fondé de mon action. Mes poumons se vident inexorablement. Je sais que je ne pourrai rester encore bien longtemps à t'exprimer mes sentiments. La lisière matérielle de la forêt arrive trop vite, et je prends un virage parmi les troncs en glissant mon bras dans ton dos et en nous resserrant plus encore. Je ne me sens pas égaré entre les feuillus, à présent. Je me sens bien, je me sens capable de tenir longtemps ainsi. Que vienne la Mort ; je l'attends.

Hélas, mon cœur ne peut se satisfaire de ta présence en moi. L'oxygène venant à manquer, je fus emporté par la Lune, et nous voici de nouveau séparés, plongeant dans nos yeux parmi la foule. Mon bras soutenant ton dos et t'amenant à la hauteur de mon visage se défait doucement et revient pendre à mes côtés. Mon sourire s'efface lentement, et mon cœur s'agite. Ton visage ne m'a jamais semblé si inexpressif. Toute la magie de mon amour semble s'être évanouie. Le doute m'envahit et si la rame n'était pas bondée je m’assiérais, prostré, sur une banquette éloignée. Enfin, tu prends la parole et redonne ses couleurs à mon visage. Bien que tes mots ne soient pas compréhensibles, ton balbutiement me suffit, et je suis simplement heureux de pouvoir à nouveau entendre ta voix ; mais à nouveau la peur m'envahit. Je souhaite installer de la moquette pour me préparer à tes paroles. Je ne sais si tu es heureuse ou non, et tes yeux sont trop fuyants et troubles pour que je puisse me faire une idée de ton sentiment présent. Finalement, tu prononces le sésame ultime, le mot de passe, l'inattendu, le bienheureux. « Tu aurais pu rester plus longtemps. »
-
Après-propos:
 

Références:
 

je fut => je fus
la peut => peur



Gno Isku in love
http://i18.servimg.com/u/f18/18/91/82/29/fg10.jpg

partyski ! partyski !

https://www.youtube.com/watch?v=SD6hTkkU-Cs Isku in love

https://www.youtube.com/watch?v=ETbCiVi-AOE&feature=youtu.be


Dernière édition par Iskupitel le Mar 19 Mai - 7:31, édité 1 fois
 
Meredith Epiolari

avatar

Reine de l'Impro
Féminin Messages : 1322
Date d'inscription : 29/07/2014
Age : 19
Localisation : Between the peanuts and the cage
MessageSujet: Re: Désiré sourire [P]   Mar 31 Mar - 18:14

Je ne te fais pas d'immense commentaire mais j'aime vraiment beaucoup ce texte parce que l'image est très belle, on dirait le ralenti d'un film...

Isku a écrit:
me voilà qui t'embrasse, au milieu de la foule, au milieu d'un mot, au milieu d'une rame de métro bondée où l'on étouffe.

Voilà, cette image là. Deux personnes dans une petite bulle au milieu de la foule qui s'embrassent devant un train prêt à partir. Et ce que j'adore dans cette phrase c'est comment du point de vue global (la foule) on recentre sur un détail, l'intériorité (le mot), avant de reprendre du recul (rame de métro). C'est comme un mouvement de caméra et jouer sur le "au milieu de" comme ça c'est super ingénieux Smile

Isku a écrit:
je te fais subtilement savoir, m'approchant un peu plus, que la marée resterait haute un peu plus longtemps

S'il y a une référence ici, je ne la comprends pas 0:)

Et puis ce que j'ai préféré :

Isku a écrit:
« Tu aurais pu rester plus longtemps. »

J'adore les scènes muettes qui se terminent par une phrase toute simple au style direct, quand on a oublié que les personnages pouvaient parler et qu'ils nous rappellent à l'autre avec simplicité et directivité comme ici. C'est comme sortir d'un rêve après le poids émotionnel de la description chargée d'urgence et de sentiments et c'est souvent quand cette petite phrase là tombe qu'on a envie de pleurer au cinéma.

Merci Isku

 
Iskupitel

avatar

Sire de Picardie, Souverain des Isles de Coupe et de Pitel
Masculin Messages : 493
Date d'inscription : 26/07/2014
Age : 20
Localisation : Ouest de la France
MessageSujet: Re: Désiré sourire [P]   Mer 1 Avr - 9:04

Meredith Epiolari a écrit:
Isku a écrit:
je te fais subtilement savoir, m'approchant un peu plus, que la marée resterait haute un peu plus longtemps

S'il y a une référence ici, je ne la comprends pas 0:)

En gros, le narrateur se rapprochant de la demoiselle s'identifie à une marée montante et descendante. Je trouvais cette image assez jolie, mais comme souvent je ne fais que l'évoquer légèrement ^^
Donc non, pas de référence pour une fois ^^



Gno Isku in love
http://i18.servimg.com/u/f18/18/91/82/29/fg10.jpg

partyski ! partyski !

https://www.youtube.com/watch?v=SD6hTkkU-Cs Isku in love

https://www.youtube.com/watch?v=ETbCiVi-AOE&feature=youtu.be
 
Iskupitel

avatar

Sire de Picardie, Souverain des Isles de Coupe et de Pitel
Masculin Messages : 493
Date d'inscription : 26/07/2014
Age : 20
Localisation : Ouest de la France
MessageSujet: Re: Désiré sourire [P]   Mer 29 Avr - 21:12

Une seule référence pour ce texte (et elle était difficile) !
- laveras-tu mon ardoise > Les aventures d'Astérix le gaulois, "Le cadeau de César", Uderzo et Goscinny



Gno Isku in love
http://i18.servimg.com/u/f18/18/91/82/29/fg10.jpg

partyski ! partyski !

https://www.youtube.com/watch?v=SD6hTkkU-Cs Isku in love

https://www.youtube.com/watch?v=ETbCiVi-AOE&feature=youtu.be
 
Arucat

avatar


Féminin Messages : 34
Date d'inscription : 20/06/2015
Age : 20
MessageSujet: Re: Désiré sourire [P]   Dim 21 Juin - 11:18

Wow...c'est vraiment beau ce que tu écris, on dirait une partie d'un court métrage on s'imagine bien les scènes !
 
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Désiré sourire [P]   

 
 

Désiré sourire [P]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le sourire des marionnettes de Jean Dytar
» [Higgins Clark, Mary] L'ombre de ton sourire
» Léger sourire
» Merci pour ton sourire
» Triste sourire (pantoum)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Zéphyr Embrasé :: Vos oeuvres originales :: Écrits courts :: Ecrits fictifs (courts) :: Autres Nouvelles-