Zéphyr Embrasé
Bienvenue sur Zéphyr Embrasé ! Si tu es déjà membre n'oublie pas de te connecter ;-) .
Sinon n'hésite pas à t'inscrire sur ce forum de partage littéraire, ne serait-ce que pour donner ton avis sur les textes postés ici. Parce que, oui, nous voulons ton avis ! En bonus tu pourras profiter de la communauté délirante et/mais accueillante de ZE ^^.

Alors vite rejoins-nous ! (Non je te rassure nous ne sommes pas (encore) une secte)

AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Un forum pour les jeunes écrivains à la recherche de soutien et les lecteurs avides de donner leurs avis. Venez partager votre passion des mots !
 

Partagez | 
 
 Pauvre sourire [P]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Iskupitel

avatar

Sire de Picardie, Souverain des Isles de Coupe et de Pitel
Masculin Messages : 487
Date d'inscription : 26/07/2014
Age : 20
Localisation : Ouest de la France
MessageSujet: Pauvre sourire [P]   Sam 28 Mar - 13:22

Je te vis doucement, tranquillement, sans trop forcer la manœuvre ; quelle ne serait pas ma tristesse s'il arrivait que je te perde en souhaitant aller trop vite. Je te sais amoureuse, fondamentalement amoureuse. Je te sais, de même, heureuse et comblée. Je te sais aimer la vie, le twirling batton et les routes pavées. Je ne sais si je peux discuter tes goûts ; ma serre m'y invite. Je me souviens de toi, flânant et glanant ici et là, profitant des sources à proximité pour te désaltérer et te reposer. Je me souviens de nos yeux se fuyant, de mes organes tremblant, de tes cheveux brûlants. Et sur les collines se promène le zéphyr du lendemain.

Je suis assis sur une pierre rugueuse, perché au-dessus d'un fjord aux apparences gothiques qui en feraient pâlir les plus beaux édifices religieux de France. Le vent ne m'a pas atteint, et je le vois à présent caresser la cime de collines plus éloignées, là-bas au sud. Je ne te vois pas. Je ne sais si tu es là. Je considère mes jambes atrophiées et observe le pied de la falaise. La pression du vide m'impose insidieusement, presque en traître, le devoir de vivre. Lorsque je fixe l'arrivée de la chute qui peut être mienne, ton visage m'apparaît. Je me demande si en me jetant là-bas je reverrai ton corps. Ton visage est toujours aussi beau ; rien ne semble pouvoir l'endommager. Tes yeux bruns contrastent avec tes cheveux blonds ramenés en queue de cheval. Où es-tu à présent ? Je te vis doucement, mais l'autre côté de la rivière est vide. Il te semble manquer quelque chose entre le nez et le menton. Ta bouche est là, accompagnée de ses lèvres jeunes et roses. Mais leurs commissures semblent tristes et abaissées. L'air a quitté mes poumons, mais je ne veux plus les remplir. Le dernier souffle est gênant. Le nombre d'expirations dans ma vie m'apparaît impair. Je suis partagé entre volonté de mourir et volonté de lisseté. Je ne peux imaginer périr dans l'opprobre mathématique. Moi qui ai vécu si longtemps sans me soucier de la vie, de la vérité, de la fin, je suis dos au mur, j'ai peur d'être attaqué par derrière, j'ai horreur de l'irrégularité ultime qui mettra fin à ma vie. Est-il possible que dans ma chute je respire sans le souhaiter ? Il doit être plus douloureux de mourir ainsi que de te perdre. Et pourtant, ma souffrance actuelle n'est pas faible. Quel ordre y a-t-il entre la douleur du cœur et la douleur des poumons ? Ma serre, arbitre, a-t-elle disparu afin d'éviter tout bonheur en mon sein ? Puis-je contenter les deux parties ?

Une fois encore, ton visage m'apparaît, et le sourire l'a suivi. Enfin je peux revoir tes dents, j'ai l'impression de pouvoir toucher ta langue, de pouvoir inonder ta gorge. Enfin, je veux vivre, j'ai l'impression de vouloir t'épouser, de vouloir poser mes mains sur tes fesses en toute impunité. Mais ton visage seul paraît. Tes fines courbes s'ajoutent à la fine fleur que tu portes. De nouveau, j'imagine le plaisir provoqué, les vices libérés, les enfants procréés, par notre osmose. Je perçois ton amour transpirer à travers ton sourire. Je vois tes dents s'écarter pour laisser entrer non le malin, mais l'appendice de mon cœur. J'admire tes cheveux battant doucement au vent. Tu sembles paisible et heureuse, sur une montagne ou dans une plaine, près d'une rivière ou dans une caverne. Le fjord me regarde tandis que je l'ignore, obnubilé seulement par ton intérieur, celui qui se trouve par-derrière ton visage, celui qui se laisse présager en arrière de ton sourire, ce sourire si franc et si naïf qui aura fait flancher mon cœur au premier coup d'œil. Que ne suis-je objet d'un tel désir ? Cela doit être agréable et flatteur. J'aimerais, à défaut de le posséder, y avoir libre-accès. Je me sens pie voleuse. Dieu sait que j'aimerais te voler ce sourire et l'avoir toujours sur moi. Personne de mieux que moi n'est digne de le posséder. Au Diable la vie si la vie m'y envoie. Dans mon cœur semble à présent résider le dégoût de l'Homme. De la poche de ma veste, je sors un miroir, et m'observe sourire. Ce sourire est pauvre et anormal. Je regarde le fjord, qui me répond en souriant largement. Oui, mon bon ami, ton sourire est beau, lui aussi. Entrouvre-le, il est si plaisant que j'y plongerai.
-
après-propos:
 

Références:
 



Dernière édition par Iskupitel le Mar 19 Mai - 7:34, édité 1 fois
 
Vivlevendhiver (Tom)

avatar


Masculin Messages : 135
Date d'inscription : 11/11/2014
Age : 19
Localisation : Au fond d'un sweat orange
MessageSujet: Re: Pauvre sourire [P]   Sam 28 Mar - 17:54

"Au Diable la vie si la vie m'y envoie. "
Oh, Isku ~

Bien, de tous tes textes souriants, je trouve celui là un peu plus flou. On le dirait vraiment ancré à un mélange de sentiments réels que je ne parviens à cerner, qui se dévoileraient juste à moitié dans les pensées du personnage. C'est un peu frustrant. J'ai du mal à y retrouver le côté métaphorique vraiment chouette des précédents, néanmoins, note que cela reste un délice littéraire, hein.

Pas de références trouvées, sauf si "zéphyr" en est une bien qu'elle me semble facile :')
 
Iskupitel

avatar

Sire de Picardie, Souverain des Isles de Coupe et de Pitel
Masculin Messages : 487
Date d'inscription : 26/07/2014
Age : 20
Localisation : Ouest de la France
MessageSujet: Re: Pauvre sourire [P]   Sam 28 Mar - 19:17

Ah, tu es tombée dans mon piège du zéphyr

Le flou était prévu, mais peut-être l'ai-je trop poussé. Je ferai attention la prochaine fois ~

 
Midnight

avatar

Maîtresse incontestée des vices infantiles
Féminin Messages : 345
Date d'inscription : 29/07/2014
Age : 17
MessageSujet: Re: Pauvre sourire [P]   Sam 28 Mar - 20:26

"le twirling batton" en référence à notre chère et très estimée LFEC

Sinon, effectivement, texte flou mais plutôt sympa Wink

*trop fatiguée pour être constructive*



La Mère Patrie vaincra ~

"Je croyais qu'on allait jouer à cache-cache..."
Le petit Arthur, sept ans


 
Meredith Epiolari

avatar

Reine de l'Impro
Féminin Messages : 1272
Date d'inscription : 29/07/2014
Age : 19
Localisation : Between the peanuts and the cage
MessageSujet: Re: Pauvre sourire [P]   Mar 31 Mar - 18:26

Isku a écrit:
profitant des sources à proximité pour te désaltérer et te reposer

Do you swallow ?

Isku a écrit:
Tes yeux bruns contrastent avec tes cheveux blonds ramenés en queue de cheval.

JEANNE ! affraid

Isku a écrit:
Enfin, je veux vivre, j'ai l'impression de vouloir t'épouser, de vouloir poser mes mains sur tes fesses en toute impunité.

J'aime ce décalage entre ce que l'on considère comme moral en amour, le mariage et immoral, la main au fesses et qui en fin de compte n'est que la même chose avec dans un cas l'approbation conventionnelle et dans l'autre non Smile
Enfin bref, ma phrase précédente était d'une drôle de platitude x) Celle-ci ne sera pas mieux je le crains, car je ne ferai que dire que je suis définitivement fan de ta phrase

Isku a écrit:
Oui, mon bon ami, ton sourire est beau, lui aussi. Entrouvre-le, il est si plaisant que j'y plongerai.

Cette fin est comme un apaisement et l'image de ce narrateur plongeant dans le sourire du fjord est carrément la plus belle du monde

Au fur et à mesure tes textes souriants sont plus flous, plus doux et plus contemplatifs et mélancoliques je trouve Smile

J'AIME BEAUCOUP !




 
Tout ce que j'écris
Est vain, ridicule et insignifiant.
Vain comme mon amour,
Ridicule comme mon ambition
Insignifiant comme mon existence.


Dernière édition par Meredith Epiolari le Mer 29 Avr - 21:31, édité 1 fois
 
Iskupitel

avatar

Sire de Picardie, Souverain des Isles de Coupe et de Pitel
Masculin Messages : 487
Date d'inscription : 26/07/2014
Age : 20
Localisation : Ouest de la France
MessageSujet: Re: Pauvre sourire [P]   Mer 1 Avr - 8:56

Meredith Epiolari a écrit:
Isku a écrit:
profitant des sources à proximité pour te désaltérer et te reposer

Do you swallow ?

Bien joué pour avoir vu cette référence, je suis impressionné que quiconque ait pu la voir Surprised
Calpcalp.

 
Meredith Epiolari

avatar

Reine de l'Impro
Féminin Messages : 1272
Date d'inscription : 29/07/2014
Age : 19
Localisation : Between the peanuts and the cage
MessageSujet: Re: Pauvre sourire [P]   Mer 1 Avr - 11:51

ISKU ! Tu m'as fait culpabiliser pendant toute une soirée parce que je croyais que j'avais les idées mal placées alors que tu avais introduit cette référence dans ton texte à dessein ! (Ah ! Des seins ! Et petits en plus )

J'ai gagné quelque chose ?



 
Tout ce que j'écris
Est vain, ridicule et insignifiant.
Vain comme mon amour,
Ridicule comme mon ambition
Insignifiant comme mon existence.
 
Iskupitel

avatar

Sire de Picardie, Souverain des Isles de Coupe et de Pitel
Masculin Messages : 487
Date d'inscription : 26/07/2014
Age : 20
Localisation : Ouest de la France
MessageSujet: Re: Pauvre sourire [P]   Mer 1 Avr - 12:20

Désolé x)
Non, tu ne gagneras quelque chose que quand toutes les références auront été trouvées :þ

 
Iskupitel

avatar

Sire de Picardie, Souverain des Isles de Coupe et de Pitel
Masculin Messages : 487
Date d'inscription : 26/07/2014
Age : 20
Localisation : Ouest de la France
MessageSujet: Re: Pauvre sourire [P]   Mer 29 Avr - 21:17

Références :
- aimer la vie, le twirling batton et les routes pavées > Zoé Tarraso, MOV_0000005.mp4
- profitant des sources à proximité pour te désaltérer > Michelle Gutmann
- le zéphyr du lendemain > Zéphyr Embrasé
- fjord aux apparences gothiques > "L'homme des jeux", Le Cycle de la Culture, Iain M. Banks
- queue de cheval > Full Metal Panic -- Fumoffu, épisode 04
- l'autre côté de la rivière > l'autre coté du fleuve Styx
- j'ai peur d'être attaqué par derrière > Franz Kafka

 
Meredith Epiolari

avatar

Reine de l'Impro
Féminin Messages : 1272
Date d'inscription : 29/07/2014
Age : 19
Localisation : Between the peanuts and the cage
MessageSujet: Re: Pauvre sourire [P]   Mer 29 Avr - 21:32

Tom a écrit:
Pas de références trouvées, sauf si "zéphyr" en est une bien qu'elle me semble facile :')

Isku a écrit:
Ah, tu es tombée dans mon piège du zéphyr

Isku a écrit:
le zéphyr du lendemain > Zéphyr Embrasé

Que justice soit rendue !

Et la queue de cheval apparaît dans un autre texte souriant Smile



 
Tout ce que j'écris
Est vain, ridicule et insignifiant.
Vain comme mon amour,
Ridicule comme mon ambition
Insignifiant comme mon existence.
 
Iskupitel

avatar

Sire de Picardie, Souverain des Isles de Coupe et de Pitel
Masculin Messages : 487
Date d'inscription : 26/07/2014
Age : 20
Localisation : Ouest de la France
MessageSujet: Re: Pauvre sourire [P]   Mer 29 Avr - 21:34

Les pièges sont parfois la route à suivre Razz
Deux autres textes, tu veux dire Wink

 
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pauvre sourire [P]   

 
 

Pauvre sourire [P]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Pauvre sourire [P]
» Le sourire des marionnettes de Jean Dytar
» pauvre bete
» [Higgins Clark, Mary] L'ombre de ton sourire
» Léger sourire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Zéphyr Embrasé :: Vos oeuvres originales :: Écrits courts :: Ecrits fictifs (courts) :: Autres Nouvelles-