Zéphyr Embrasé
Bienvenue sur Zéphyr Embrasé ! Si tu es déjà membre n'oublie pas de te connecter ;-) .
Sinon n'hésite pas à t'inscrire sur ce forum de partage littéraire, ne serait-ce que pour donner ton avis sur les textes postés ici. Parce que, oui, nous voulons ton avis ! En bonus tu pourras profiter de la communauté délirante et/mais accueillante de ZE ^^.

Alors vite rejoins-nous ! (Non je te rassure nous ne sommes pas (encore) une secte)

AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Un forum pour les jeunes écrivains à la recherche de soutien et les lecteurs avides de donner leurs avis. Venez partager votre passion des mots !
 

Partagez | 
 
 Dément sourire [S]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Meredith Epiolari

avatar

Reine de l'Impro
Féminin Messages : 1333
Date d'inscription : 29/07/2014
Age : 20
Localisation : Between the peanuts and the cage
MessageSujet: Dément sourire [S]   Sam 2 Mai - 22:29

Je n'avais pas d'idée de titre et je mourais d'envie de copier Isku Razz
J'aurais pu mettre ça dans la partie fanfic mais je crois que l'oeuvre originale vous aurait un peu rebutés ^^ (alors que c'est démentiel comme source d'inspiration !)
Vous reconnaîtrez vite si vous connaissez un peu Wink


Elle dormait près de moi, nous étions seules dans la pièce et à mon réveil elle a dit :
« Mon fils c'est le vivant, ton fils c'est le mort. »
J'ai regardé le cadavre à mon côté et j'ai cru reconnaître mon fils. Seulement ce n'était pas lui car mon enfant n'était jamais né, avorté dès mon entrée dans la race maudite.
Elle tenait dans ses bras le survivant. Je l'ai reconnu, c'était lui, c'était mon fils jamais né, l'enfant que je n'avais jamais porté et qui pourtant faisait tressaillir mes entrailles.

J'ai dit qu'elle se trompait, que l'enfant à son cou n'était pas le sien, que mon fils n'était pas le mort que j'avais déposé dans un coin de la pièce pour ne plus rencontrer son regard. Je ne savais pas si je mentais ou non.
Lorsque le Roi nous a fait comparaître, il a proposé de donner à chacune de nous une moitié de l'enfant afin que justice soit rendue. Elle s'est mise à genoux et a supplié qu'on laisse à mes bras l'enfant, à l'enfant la vie.
D'une voix qui ne tremblait pas, j'ai dit que je voulais qu'on me rende mon fils à présent que s'était démasquée l'usurpatrice. On m'a tendu le survivant, déclarant que la justice triomphait toujours. L'autre mère – la vraie ? – pleurait. Elle m'a maudite, mais ma race avait déjà été frappée du pire des anathèmes. Cela m'était égal.

Lorsque je me suis retrouvée seule avec l'enfant, il m'a souri et j'ai vu avec horreur un nouveau représentant de l'espèce humaine, un futur esclave, un énième gémissement de l'avenir. J'ai compris que vivre et mourir lui ferait plus de mal que tout mon amour.
Cette idée m'insupportait. J'ai pris le coussin à côté de moi, je l'ai appliqué sur le visage du nourrisson.

Je ne te donnerai pas cette souffrance, je te soustrais à la vie, je te soustrais à la douleur de l'existence, je te soustrais à mon amour destructeur, tu ne seras pas moi, mon fils, je te promets que tu ne seras pas moi, tu mourras innocent, il n'y aura ici personne pour te blâmer ni te montrer du doigt, tu seras un martyr, je serai seule coupable.

Le Roi a ordonné qu'on me lapide sur la place publique. C'est elle qui a jeté la première pierre. Les actes d'amour sont les plus insensés, je ne pouvais lui en vouloir. Elle aimait son fils autant que j'aimais le mien. Je crois le lui avoir volé, il est naturel qu'elle me haïsse.
Sa pierre m'a touchée au front. C'était cette douleur que je voulais épargner à l'enfant : celle de l'incompréhension. Cependant, à mesure que pleuvaient les pierres, j'ai songé que j'aimais la femme qui cherchait à me tuer, le Roi qui m'avait condamné et la foule qui me conspuait. Mon fils jamais né prenait corps dans chacun de ces êtres et j'ai réalisé que je m'étais trompée.
Le lendemain, mon cadavre souriait son amour pour l'Humanité.

 
Iskupitel

avatar

Sire de Picardie, Souverain des Isles de Coupe et de Pitel
Masculin Messages : 496
Date d'inscription : 26/07/2014
Age : 20
Localisation : Ouest de la France
MessageSujet: Re: Dément sourire [S]   Dim 3 Mai - 20:56

J'ai pas du tout vu de quel univers c'était inspiré, mais j'ai bien aimé quand même !

(Même si en voyant juste le titre j'ai cru que j'avais posté un neuvième texte souriant sans m'en souvenir >.>)

Pour agrémenter ce commentaire ridicule, voici ma mention spéciale :

Dedarimi a écrit:
J'ai dit qu'elle se trompait, que l'enfant à son cou n'était pas le sien, que mon fils n'était pas le mort que j'avais déposé dans un coin de la pièce pour ne plus rencontrer son regard. Je ne savais pas si je mentais ou non.

Le narrateur a un air tout penaud, montrant à la perfection qu'il ne comprend pas grand chose de ce qu'il se passe, j'aime beaucoup !

 
Meredith Epiolari

avatar

Reine de l'Impro
Féminin Messages : 1333
Date d'inscription : 29/07/2014
Age : 20
Localisation : Between the peanuts and the cage
MessageSujet: Re: Dément sourire [S]   Dim 3 Mai - 21:34

Merci Isku pour ce gentil commentaire

Ça faisait longtemps que tu n'avais pas aimé un de mes textes (en même temps ça faisait longtemps que j'en avais pas posté un récent Razz )

Mais Isku, je croyais que la Bible était ton livre de chevet Shocked
En plus le jugement de Salomon c'est la base Shocked

 
Iskupitel

avatar

Sire de Picardie, Souverain des Isles de Coupe et de Pitel
Masculin Messages : 496
Date d'inscription : 26/07/2014
Age : 20
Localisation : Ouest de la France
MessageSujet: Re: Dément sourire [S]   Dim 3 Mai - 21:59

Oh, j'y avais pas pensé x)
Comme tu disais que si tu l'avais posté dans les fanfics l'ouvrage de départ aurait rebuté des lecteurs, j'avais éliminé la Bible de la liste des possibilités, puisque cela ne m'aurait pas, moi, rebuté, mais j'ai oublié que tout le monde ne m'était pas semblable :')
Et puis, que la Bible soit mon livre de chevet ou pas, cela fait belle lurette que je n'ai rien lu x)

 
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dément sourire [S]   

 
 

Dément sourire [S]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Recherche modèles désespérément...
» Le sourire des marionnettes de Jean Dytar
» [ SOFT] Complément pour Facebook pour chatter en ligne
» Nos Loisirs (supplément magazine du Petit Parisien )
» [Higgins Clark, Mary] L'ombre de ton sourire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Zéphyr Embrasé :: Vos oeuvres originales :: Écrits courts :: Ecrits fictifs (courts) :: Autres Nouvelles-