Zéphyr Embrasé
Bienvenue sur Zéphyr Embrasé ! Si tu es déjà membre n'oublie pas de te connecter ;-) .
Sinon n'hésite pas à t'inscrire sur ce forum de partage littéraire, ne serait-ce que pour donner ton avis sur les textes postés ici. Parce que, oui, nous voulons ton avis ! En bonus tu pourras profiter de la communauté délirante et/mais accueillante de ZE ^^.

Alors vite rejoins-nous ! (Non je te rassure nous ne sommes pas (encore) une secte)

AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Un forum pour les jeunes écrivains à la recherche de soutien et les lecteurs avides de donner leurs avis. Venez partager votre passion des mots !
 

Partagez | 
 
 Ultime sourire [P]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Iskupitel

avatar

Sire de Picardie, Souverain des Isles de Coupe et de Pitel
Masculin Messages : 487
Date d'inscription : 26/07/2014
Age : 20
Localisation : Ouest de la France
MessageSujet: Ultime sourire [P]   Ven 22 Mai - 14:38

C'est la fin, mon amie. Nous serons bientôt séparés par la vie, séparés par les choses de celle-ci, séparés par la nuit. Il y a peu, j'ai surpassé la barricade nous séparant, j'ai volé au-dessus, je me suis employé à te rejoindre, à te voir, à te parler. Je me suis attaché à ne pas te laisser sans réponses, que tu le veuilles ou non. J'ai vu dans tes yeux ce que je voulais voir ; j'ai perdu dans ta bouche tout ce qu'il me restait de courage, j'ai abandonné mon amour propre et suis tombé à tes genoux, t'ai adorée. Tu m'as regardé, tu m'as répondu ; mais plus que tout, tu m'as parlé, tu as continué la conversation, tu as tendu la bouche, tu as voulu me retenir par tes paroles. Pour la première fois, j'ai vu tes yeux devenir orbes et s'emplir de larmes refrénées, ton sourire s'effacer ; j'étais heureux et triste, de la manière la plus égoïste qui soit. Tu as prononcé mon nom, tu as regardé dans mes yeux, au fond de ceux-ci, au plus profond de mon âme. Le silence s'installa, entre nous deux, au milieu de cette foule passante au vacarme insupportable. Tes bras m'entourèrent du mieux qu'ils le purent, et contre moi tu pleuras.

Je te vois à présent, je te regarde comme je peux, malgré mes yeux embrumés par la courte nuit achevée il y a peu. Entre deux expirations de fumée, je pose mes yeux sur toi. Ton sourire est fané ; tes yeux sont fermés ; tes cernes sont épaisses. Je m'en veux, tu sais. Je n'ai jamais souhaité t'empêcher de vivre correctement, t'enlever à tes obligations, à tes pensées, à ta vie. Je ne veux pas que tu me vois comme celui qui t'aura fait pleurer. Je ne suis pas digne de telles effusions. Il n'est pas mon rôle d'occuper tes pensées. Ton sourire, ce matin, est plus triste qu'il n'a jamais été. Je me souviens, en te regardant, de ton rire ; combien de temps est passé depuis que tu n'as pas ri à mes sottises ? Je me rappelle tes yeux vagabonds n'aimant pas à regarder que mon visage. Il me fallait reprendre ton menton de la main afin de le relever, comme pour t'arracher à ce qui t'effrayait et t'impressionnait à la fois, à ce qui t'intriguait.

À présent, je ne te reverrai plus. Tu deviens, à ma plus grande peine, petit à petit, de manière fourbe et furtive, une ombre s'éclipsant, un souvenir qui s'efface. Tu es passée devant moi, les yeux noirs, le sourire en berne, sans me voir, sans me regarder. Je n'ai pas trouvé le courage de te rejoindre au pas de course comme je l'ai fait hier. Mon cœur tambourinant contre ma poitrine a souhaité te rejoindre ; il est à présent essoufflé, il est à présent faible et triste. Je n'ai pas pu accomplir tout ce que je souhaitais faire. Je ne pars pas sans regrets comme je l'espérais. Je n'ai pu trouver le sommeil, trop accaparé par le souvenir que tu laisses. Je me suis haï de ne pas parvenir à te revoir, entière, lorsque je ferme les yeux. J'ai prié pour être libéré, que ce soit de toi ou de moi. Je ne sais comment vivre sans toi, comment garder ma force, comment continuer à tenir debout. Je suis partagé entre le désir de t'avoir toute à moi et celui de nous voir être entièrement séparés. Je ne peux tolérer cette demi-mesure, ce chemin de traverse, ce faux-plafond, ce double-fond. Je ne puis te, mais je dois me, haïr. Il est temps pour moi de descendre de la scène sous le bruit de l'exode, de rejoindre les rangs, de m'asseoir sur le tissu rouge et de regarder, à mon tour, la prochaine œuvre se dérouler.
[-]
Après-propos:
 

 
Meredith Epiolari

avatar

Reine de l'Impro
Féminin Messages : 1285
Date d'inscription : 29/07/2014
Age : 19
Localisation : Between the peanuts and the cage
MessageSujet: Re: Ultime sourire [P]   Ven 22 Mai - 18:12

Je sais pas si c'est la journée ou le texte ou un mélange des deux mais j'ai fondu en larmes en plein pendant ma lecture.

C'est beau Isku, j'avais l'impression qu'on m'arrachait le cœur à chaque phrase et... voilà, je n'arrive même pas à faire un commentaire potable ^^

J'ai aimé ~ Passionnément, à la folie.



 
Tout ce que j'écris
Est vain, ridicule et insignifiant.
Vain comme mon amour,
Ridicule comme mon ambition
Insignifiant comme mon existence.
 
Iskupitel

avatar

Sire de Picardie, Souverain des Isles de Coupe et de Pitel
Masculin Messages : 487
Date d'inscription : 26/07/2014
Age : 20
Localisation : Ouest de la France
MessageSujet: Re: Ultime sourire [P]   Ven 22 Mai - 19:17

Je suis à la fois désolé et très heureux de t'avoir fait pleurer

En espérant que tu reviendras sur ce texte pour en faire un joli commentaire

 
Vivlevendhiver (Tom)

avatar


Masculin Messages : 135
Date d'inscription : 11/11/2014
Age : 19
Localisation : Au fond d'un sweat orange
MessageSujet: Re: Ultime sourire [P]   Sam 23 Mai - 14:12

Il faudrait que, mais jamais ne, et parce que, confirmation de commentaire

(Oui moi aussi je reviendrai faire un joli commentaire un jour si tu l'acceptes)
 
Iskupitel

avatar

Sire de Picardie, Souverain des Isles de Coupe et de Pitel
Masculin Messages : 487
Date d'inscription : 26/07/2014
Age : 20
Localisation : Ouest de la France
MessageSujet: Re: Ultime sourire [P]   Sam 23 Mai - 17:03

J'attends avec plaisir le joli commentaire ~

 
Daivou

avatar


Masculin Messages : 268
Date d'inscription : 20/01/2015
Age : 19
Localisation : Dans une petite boite avec pour destinataire "Zéphyr Embrasé"
MessageSujet: Re: Ultime sourire [P]   Mer 27 Mai - 20:04

Isku franchement tu es un prodige de la littérature. *s'éclipse de la scène*



La réalité n'est que la façon d'être et d'agir de chacun, dans un monde où 7 milliards de personnes peuvent faire ce qu'ils veulent on peut aisément dire que la vie est un jeu de merde.
 
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ultime sourire [P]   

 
 

Ultime sourire [P]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le sourire des marionnettes de Jean Dytar
» Destination ultime 1-2-3- et 4
» L'accessoire ultime: La Kaywoodie Pipe repair and polishing Unit
» 1943:L'ultime révolte
» [Higgins Clark, Mary] L'ombre de ton sourire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Zéphyr Embrasé :: Vos oeuvres originales :: Écrits courts :: Ecrits fictifs (courts) :: Autres Nouvelles-