Zéphyr Embrasé
Bienvenue sur Zéphyr Embrasé ! Si tu es déjà membre n'oublie pas de te connecter ;-) .
Sinon n'hésite pas à t'inscrire sur ce forum de partage littéraire, ne serait-ce que pour donner ton avis sur les textes postés ici. Parce que, oui, nous voulons ton avis ! En bonus tu pourras profiter de la communauté délirante et/mais accueillante de ZE ^^.

Alors vite rejoins-nous ! (Non je te rassure nous ne sommes pas (encore) une secte)

AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Un forum pour les jeunes écrivains à la recherche de soutien et les lecteurs avides de donner leurs avis. Venez partager votre passion des mots !
 

Partagez | 
 
 Soldat Lebel [P]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
renarde82

avatar


Féminin Messages : 8
Date d'inscription : 02/08/2014
Localisation : Dans mon terrier rempli de cookies, des centaines de cookies !
MessageSujet: Soldat Lebel [P]   Sam 13 Juin - 9:53

Salut, pour mon premier texte sur ZE je vous présente une petite histoire écrite pour un cours. Le but était de faire un texte où on était dans la peau d'un objet de la Seconde Guerre mondiale à la fin il fallait que les autres devinent l'objet en question. Vous me direz dans les commentaires quel objet c'est Wink


SOLDAT LEBEL


La guerre est partout au dehors et on va bientôt nous y envoyer. C'est à croire que l'on nous a créés pour se battre. Peut-être que c'est vrai après tout, mais si ça l'est, c'est réellement inhumain. Je suis jeune et je n'ai pas peur d'aller au front, demain c'est le grand jour. On nous a entraînés et faits beaux pour que l'on soit, comme moi aujourd'hui prêts, au combat comme de bon petits soldats. Je n'ai pas dormi hier, je ne dormirai pas aujourd'hui, mais ce n'est pas la peur ou l'impatience qui m'en empêche, non, c'est le simple fait que je suis insomniaque, je ne me rappelle pas avoir dormi une seule fois.

Nous voici le jour du départ vers le champ de bataille, on découvre avec qui on va être pour les prochains longs jours. Je vois autour de moi beaucoup de gens, certains sont impatients, d'autres ont peur, cela se voit dans leur regard livide et leur incapacité à regarder droit devant eux. Pour beaucoup c'est le fait d'avoir quitté leur famille qui les démoralise pour d'autres c'est juste le fait de mourir. Moi je pense que lorsqu'on va se battre il ne faut plus penser à rien, de toutes façons qu'est-ce qu'on peut y changer ? Alors la marche vers l'enfer commence et n'est pas prête de se terminer. On croise les autres, ceux qui étaient là-bas, au front. Ils nous observent d'un regard sans expression. Ils sont peu, ils sont fatigués et ils sont blessés. Certains sont plus jeunes que ceux de notre groupe et pourtant ils ont le regard de ceux qui ont vécu mille ans et qui en ont souffert.
Nous arrivons dans les tranchées où un sergent aboie ses ordres. Il nous dit de nous tenir prêts, qu'une attaque peut être lancée à n'importe quel moment. Comme si nous ne le savions pas. Ici c'est bien l'enfer, et on a même pas commencé à se battre. Les tranchées sont étroites, boueuses, pouilleuses et elles sentent la mort, d'ailleurs tout sent la mort ici. A peine arrivés que la puanteur mortelle nous a contaminés aussi. La nourriture est mauvaise et on dort mal. Je ne m'attendais pas à un hôtel trois étoiles et je pourrais le vivre moins bien.
La première nuit est passée et les aboiements recommencent pour nous informer qu'une attaque va être lancée par nous. Les obus tombent comme une pluie d'étoiles filantes. A la légère différence que le ciel se déchire au lieu de s'illuminer, que la pluie nous tombe dessus et nous tue, que personne ne veut rester là dans de telles conditions. Finalement le seul point commun entre une pluie d'obus et une pluie d'étoiles filantes c'est que l'on fait un vœu : celui de rester vivant. Les obus se taisent et nous nous élançons vers les ennemis.
Je ne peux pas m'arrêter d'avancer et je n'en ai pas envie, s'arrêter c'est mourir. Je vois à peine mes compagnons autour de moi, j'ai l'impression que tout se passe au ralenti. Le bruit, les balles, la course, tout ça est comme un cauchemar. On me donne l'ordre de tirer et une balle s'élance à plus de sept cents mètres secondes. La balle, plus rapide que les soldats les dépasse tous, semblant crever l'air pour aller transpercer la poitrine d'un soldat ennemi qui s'effondre sur place. Le cauchemar empire vite mais je ne pense à rien. J'avance et je tire, c'est tout ce que je fais. Puis, on me tend mon arme, et je continue de me battre avec mon sabre. Les morts s'accumulent autour de nous mais je ne pense à rien non, je ne pense à rien... Soudainement une balle touche le soldat avec moi et il meurt. Il lâche son fusil et je tombe. Tout s'est passé très vite, et maintenant c'est fini. J'ai l'impression d'être soulagé, je suis soulagé. Je regarde les soldats qui courent à leur perte mais ne s'arrêtent pas, je lis la peur transformée en une sorte de froideur dans leur regard. Ça ne fait qu'un jour et ils sont devenus des hommes.
Au moins cette guerre est finie pour moi. Et comme l'a dit Gertrude Stein : « La guerre n'est jamais fatale, mais elle est toujours perdue. »


on nous a entraîné et fais beaux=>entraînés et faits beaux
autours=>autour
qui les démoralises=>démoralise
pour d'autre=>d'autres
milles=>mille (invariable)
nous tenir prêt=>prêts
nous à contaminer=> nous a contaminés
je pourrai=>pourrais
La pluie nous tombent=>nous tombe
nous tues=>nous tue
un veux=> un vœu
au ralentit=> au ralenti
la balle les dépassent=>les dépasse
Tous c'est passé très vite=> Tout s'est passé
la peur transformé=>transformée

(de toutes façons=> de toute façon (à vérifier, je ne suis pas sûre Wink )

 
Rêves

avatar


Féminin Messages : 125
Date d'inscription : 02/05/2015
Localisation : Perdue là où aucun GPS ne pourra me trouver
MessageSujet: Re: Soldat Lebel [P]   Sam 13 Juin - 15:58

La lecture est assez captivante, j'ai souvent eu l'impression d'avoir raté quelque chose au fil de l'histoire ^^, et la manière dont tu as "personnifié" l'objet m'a plu Wink
Si je n'avais pas lu l'avant propos, j'aurais pu croire que le narrateur était humain, car on perçoit bien les émotions qu'un soldat de guerre aurait pu ressentir sur le champ de bataille.
Sinon, a part une arme de type fusil, je ne vois pas ce que ça peut être...





La porte de nos rêves n'est pas si loin de celle de nos cauchemars.




                                                                                                                                                                   
 
Meredith Epiolari

avatar

Reine de l'Impro
Féminin Messages : 1322
Date d'inscription : 29/07/2014
Age : 19
Localisation : Between the peanuts and the cage
MessageSujet: Re: Soldat Lebel [P]   Sam 13 Juin - 17:50

C'est un fusil Lebel d'après le titre Smile
J'aime bien, tu as bien resitué le contexte et j'aime beaucoup la citation finale même si tu aurais peut-être pu l'introduire plus subtilement.
Ce qui pourrait être amélioré à mon avis, c'est que tu devrais plus "profiter" du fait que le fusil n'est pas un soldat. Cela offre plusieurs avantages pour la narration que tu pourrais peut-être davantage exploiter.
Néanmoins, tu as creusé des pistes très intéressantes ! Par exemple le "je ne pense pas" est très bien trouvé. C'est une propriété du fusil qui est reportée sur les soldats et montre qu'eux-mêmes sont transformés en objets, en machines à tuer, j'aime beaucoup Smile
(Et sinon, le "de toute façon" s'écrit de cette manière Rêves Wink )

 
renarde82

avatar


Féminin Messages : 8
Date d'inscription : 02/08/2014
Localisation : Dans mon terrier rempli de cookies, des centaines de cookies !
MessageSujet: Re: Soldat Lebel [P]   Sam 13 Juin - 21:50

Merci, pour vos commentaires :3
Mon but était effectivement d'essayer de voir se que pourrait ressentir un fusil (même si il ne ressent rien) et de le personnifier au mieux, donc je suis ravie que ça vous ai plu.
Et oui, la réponse est dans le titre ^^
 
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Soldat Lebel [P]   

 
 

Soldat Lebel [P]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» nouvelles du soldat Achille Migne , mort à l'ennemi
» Alien soldat Américain Movie Maniacs
» soldat de la guerre d'Espagne
» statue soldat clone en finition !
» Chasseurs dans livre sur petit soldat en papier

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Zéphyr Embrasé :: Vos oeuvres originales :: Écrits courts :: Ecrits fictifs (courts) :: Autres Nouvelles-