Zéphyr Embrasé
Bienvenue sur Zéphyr Embrasé ! Si tu es déjà membre n'oublie pas de te connecter ;-) .
Sinon n'hésite pas à t'inscrire sur ce forum de partage littéraire, ne serait-ce que pour donner ton avis sur les textes postés ici. Parce que, oui, nous voulons ton avis ! En bonus tu pourras profiter de la communauté délirante et/mais accueillante de ZE ^^.

Alors vite rejoins-nous ! (Non je te rassure nous ne sommes pas (encore) une secte)

AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Un forum pour les jeunes écrivains à la recherche de soutien et les lecteurs avides de donner leurs avis. Venez partager votre passion des mots !
 

Partagez | 
 
 Point of view [P]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Daivou

avatar


Masculin Messages : 284
Date d'inscription : 20/01/2015
Age : 19
Localisation : Dans une petite boite avec pour destinataire "Zéphyr Embrasé"
MessageSujet: Point of view [P]   Sam 12 Sep - 11:06

Bon pour l'instant ce n'est qu'une petit intro ^^
Bonne lecture  





Demain c'est le grand jour, il va enfin sortir, Sword Art Online le premier VRMMORPG. Je suis tellement impatient que je n'arrive plus à dormir. Il faut absolument que tout soit prêt pour l'arrivée du jeu à la maison. Eh oui, j'ai préféré mettre un réveil pour être là-bas en avance. Bon allez ! Il faut que je déplace mes meubles pour pouvoir être en bonne disposition. Ahlala ! J'ai tellement hâte d'être demain le 5 novembre 2022 lors de la sortie officielle du jeu. C'est demain le jour J, il faut que chaque objet soit à sa place. Hop, je déplace l'armoire pour avoir la prise libre maintenant c'est au tour du lit. Je le colle contre le mur mais laisse une place pour pouvoir brancher le NerveGear. Youpi, pile la bonne place ! Fiou, il est déjà 11h30 je vais me préparer mon plat préféré : des pâtes carbonara ! Ce que c'est délicieux. Après m'être bien repu, je continuai les préparatifs pour demain. Je finis aux alentours de 15h mais comme j'avais décidé d'être largement en avance, je me suis couché et ai mis mon réveil à 7h15.
Le lendemain dès l'appel matinal du réveil j'étais d'aplomb, en route pour le magasin le plus proche ! Je m'habillai en vitesse et courus vers le magasin. Quand j'arrivai il y avait déjà une centaine de personnes présentes. Heureusement que j'avais tout prévu pour arriver plus tôt. Après une attente presque éternelle, je reçus enfin mon exemplaire. Je ne fis pas attention au journaliste et rentrai tout simplement chez moi. Je ne pris pas le temps de manger, je branchai directement le NerveGear. Malheureusement j'avais négligé le calibrage du NerveGear... Ce qui retarda grandement mon entrée dans ce jeu. Je dus me toucher les bras, les jambes et toutes sortes d'endroits. Malgré mon incompréhension je n'étais pas inquiet, sans doute une nouveauté spécifique au VRMMORPG . Peu de temps après je m'allongeai sur mon lit et : « Link Start » j’entrai enfin dans SAO.



La réalité n'est que la façon d'être et d'agir de chacun, dans un monde où 7 milliards de personnes peuvent faire ce qu'ils veulent on peut aisément dire que la vie est un jeu de merde.


Dernière édition par Daivou le Mer 16 Sep - 19:11, édité 2 fois
 
Meredith Epiolari

avatar

Reine de l'Impro
Féminin Messages : 1333
Date d'inscription : 29/07/2014
Age : 20
Localisation : Between the peanuts and the cage
MessageSujet: Re: Point of view [P]   Sam 12 Sep - 14:28

Intéressant, ça m'intrigue et je ne connaissais pas SAO mais c'est une bonne idée Smile

Pour t'améliorer je te conseille :

1) D'éviter de jongler entre passé simple et participe passé.

Exemple :

Daivou a écrit:
Je m'habillai en vitesse et courus vers le magasin. Quand je suis arrivé il y avait déjà une centaine de personnes présentes.

Écris plutôt :

"Je m'habillai en vitesse et courus vers le magasin. Quand j'arrivai, il y avait déjà une centaine de personnes présentes."

ou bien

"Je me suis habillé en vitesse et j'ai couru vers le magasin. Quand je suis arrivé il y avait déjà une centaine de personnes présentes."

2) Dans cette phrase :

Daivou a écrit:
pas question que rien ne soit en place

Je pense que tu devrais plutôt insister sur le fait que chaque détail doit être réglé et non pas sur le fait que "rien" ne pourrait être prêt. Le narrateur a commencé ses préparatifs, peut-être qu'il ne pourra pas les terminer mais en tout cas on ne peut pas dire que rien n'est prêt. Tu accentue plus l'idée en écrivant quelque chose type :

"pas question qu'il manque quoi que ce soit", "il faut que tout soit en place", etc.

3) Cette phrase :

Daivou a écrit:
Heureusement que j'avais tout prévu de venir en avance

à mon avis n'est pas correcte. Je mettrais plutôt :

"Heureusement que j'avais tout prévu pour venir en avance"

Voilà, bon courage à toi parce que vraiment ton histoire m'intrigue et je voudrais bien en connaître la suite Wink

 
Daivou

avatar


Masculin Messages : 284
Date d'inscription : 20/01/2015
Age : 19
Localisation : Dans une petite boite avec pour destinataire "Zéphyr Embrasé"
MessageSujet: Re: Point of view [P]   Sam 12 Sep - 16:25

Merci pour tes précieux conseils Meredith, et ne t'inquiète pas je suis à fond dedans. Razz



La réalité n'est que la façon d'être et d'agir de chacun, dans un monde où 7 milliards de personnes peuvent faire ce qu'ils veulent on peut aisément dire que la vie est un jeu de merde.
 
Solnorr

avatar


Masculin Messages : 89
Date d'inscription : 05/12/2014
MessageSujet: Re: Point of view [P]   Sam 12 Sep - 22:27

Fut un temps j'ai meujeuté un RP sur l'univers de SAO... alors une fanfic pourquoi pas ^^.
Petite faute passée à la trappe :
"Heureusement que j'avais tout prévu pour arrivé plus tôt." c'est arrivER et pas arrivé Wink .

Au plaisir de lire la suite.



"Les gens c'est les choses principales." ~ Dystopie
"Voyager c'est aussi savoir s'arrêter." ~ APRR
"la biologie ça s'apprend pas, ça se comprend" ~ Aïvy Frog
"La lumière pense voyager plus vite que quoi que ce soit d'autre, mais c'est faux. Peu importe à quelle vitesse voyage la lumière, l'obscurité arrive toujours la première, et elle l'attend. " ~ Terry Pratchett
 
Daivou

avatar


Masculin Messages : 284
Date d'inscription : 20/01/2015
Age : 19
Localisation : Dans une petite boite avec pour destinataire "Zéphyr Embrasé"
MessageSujet: Re: Point of view [P]   Sam 12 Sep - 22:47

Merci et la suite arrive bientôt. (D'ici demain si je m'organise bien )



La réalité n'est que la façon d'être et d'agir de chacun, dans un monde où 7 milliards de personnes peuvent faire ce qu'ils veulent on peut aisément dire que la vie est un jeu de merde.
 
Daivou

avatar


Masculin Messages : 284
Date d'inscription : 20/01/2015
Age : 19
Localisation : Dans une petite boite avec pour destinataire "Zéphyr Embrasé"
MessageSujet: Re: Point of view [P]   Dim 2 Oct - 23:25

(suite du texte)

Après être passé au travers de portails multicolores, je me retrouvai devant la sélection de personnage. Ayant déjà joué à des MMORPGs, j’avais clairement en tête une idée du personnage que j’allais incarner. Pour la plupart des détails je gardais les mêmes caractéristiques que celles de mon vrai corps tranquillement allongé sur un lit.  Une taille d’ un mètre quatre-vingt un dans un corps d’allure maigrichonne. Les yeux bleu-gris ainsi que des cheveux en bataille tombant jusqu’aux épaules. Le seul réel changement fut la couleur de mes cheveux, ils étaient châtain clair mais je préférais choisir un rouge foncé car je préférais cette couleur. Je m’ajoutai aussi une cicatrice sur la joue pour avoir l’air plus classe et pour que l’on me reconnaisse facilement. J’entrai finalement dans le jeu sous le pseudo de Daivou et c'est alors que tout changea pour moi. J’ouvris les yeux et ce que je vis me laissa bouche bée, des bâtiments étaient tout autour de nous, placés dans la ville de départ. Mais le plus choquant fut qu’ils étaient d’un réalisme époustouflant, on pouvait presque douter du fait de savoir si c’était le monde réel ou un jeu. Je cherchai pendant un moment le quartier des commerçants puis une fois trouvé, j’identifiai les items que l’on pouvais trouver. Après avoir feuilleté le catalogue d’objets du marchand d’armes et aperçu toutes les possibilités de maniement d’arme que l’on pouvait recevoir, je me précipitai vers la sortie de la ville. Une fois ce point atteint, je regardai l’extérieur avec envie, une vaste clairière s’étendait à l’horizon tandis que le soleil était haut dans le ciel. Je regardai alors l’heure dans le menu de jeu : 15h32, il était en retard. Je m’assis alors devant la sortie de la ville en attendant l’individu qui me servirait de compagnon pour ce nouveau style de jeu. Un bon quart d’heure passa sans que cette personne ne se montre. Tout à coup j’entendis quelqu’un m’appelait derrière moi :

-Daivou je suis là !

Je me retournai pour apercevoir enfin celui que j’attendais : il avait des cheveux blancs plus courts que moi malgré le fait qu’ils enveloppaient ses oreilles. Son avatar était un poil plus petit que le mien pour la même maigreur. Il courait dans ma direction, je lui fis signe de la main en attendant qu’il parcoure les derniers mètres qui nous séparaient l’un de l’autre. Une fois à mon niveau je le saluai correctement avant d’annoncer :
-Alors, tu es prêt à devenir le meilleur du premier VRMMORPG ?
-Plus que jamais, frérot ! me répondit-il gaiement.
-Alors commençons à farmer les ressources et l’expérience ! J’ai choisi une épée à deux mains comme arme lors de la création de personnage et toi ? lui demandai-je impatient de savoir l’arme de mon partenaire, coéquipier et, en prime, frère.
-Une dague pour pouvoir me mouvoir rapidement.
-Je savais que tu choisirais !

Je lui ébouriffai les cheveux avant de l’inviter dans un groupe. Ainsi, on pouvait savoir à n’importe quel moment la position de nos partenaires si on en avait plusieurs. Ensuite nous prîmes la route d’une zone pleine de monstres du même niveau que nous, c’est à dire de niveau zéro vu que nous n’avions pas eu la chance d’avoir une version bêta du jeu. On s’entraîna pendant un moment jusqu’à parvenir au niveau 8. L’expérience accumulée sur d’autre MMO nous permit d’avancer plus vite que les autres joueurs, de plus que l’on formait un groupe. Il était alors 17h12, je me dirigeai vers une zone sans monstre et m’allongeai dans l’herbe profitant du superbe paysage que nous offrait ce jeu.

-Je pense que l’on est nés à la bonne époque, dis-je en regardant l’horizon qui commençait à devenir orange.
-Tu l’as dit ! Je n’aurais jamais cru pouvoir un jour avoir la chance de jouer à un jeu tel que SAO.

Nous nous regardâmes en souriant, j’étais l’aîné et lui mon cadet. C’est un peu moi qui l’initiai au jeux vidéos. Il avait un an de moins que moi et l’on s’entendait très bien malgré des petites disputes puériles. En contrebas, je regardais un joueur se battre contre un loup. Il avait l’air inexpérimenté et avait du mal avec le système de combat de ce jeu. Il suffisait généralement d’activer une compétence, se mettre en position et attendre que la lame s’illumine. Ensuite l’aide à la visée permettait de faire mouche. Avec mon frère on s’entraîna pendant un quart d’heure pour comprendre le système, toutefois sans mourir une seule fois. C’est alors que l’individu passa dans la zone rouge avant de perdre ce qui lui restait de Points de Vie. Je le vis alors disparaître en une infinité de polygones bleutés. C’était cela mourir dans cet endroit, il allait normalement revivre au  château de Fer dans la ville de départ. Vers 17h26, nous nous remîmes à farmer les monstres de cette zone. Puis, peu après et d’un seul coup une lumière bleue nous entoura.

-Qu’est ce qu…

J’eus à peine le temps de dire ces mots que je me retrouvai à un endroit différent de celui où j’étais. C’était la grande place de la ville de départ.

-Pourquoi somme nous ici Daiv ?
-Je n’en sais rien je t’avouerais… dis-je l’esprit encore embrumée de ma première téléportation.

Nous n’étions pas les seuls à être téléportés ici : tout autour de nous les joueurs se faisaient téléporter les uns après les autres. Il me semblait que la place pouvait accueillir dix mille joueurs soit le nombre de personnes ayant eu accès à  SAO pour son lancement. J’entendais des gens se plaindre de problèmes pour se déconnecter. Je commençais à me sentir nerveux, à quoi pouvait donc bien correspondre tout ceci ? Soudain quelqu’un s’exclama :

-Regardez en haut !

Je regardai dans la direction indiquée et je vis un étrange damier pourpre sur la surface du plafond du premier étage. Je réussis à  voir non sans mal les mot « Attention » et « Annonce du système » dans les cases pourpres. Ce qui se passa ensuite scella notre destin à  tous. Le milieu du damier commença à tomber en une espèce de goutte de sang visqueux avant de se transformer en une silhouette gigantesque d’homme encapuchonné malgré que l’on puisse voir qu’il n’y avait personne à proprement parler dans la capuche. Cette monstruosité leva alors le bras gauche et annonça.

-Amis joueurs, bienvenue dans mon monde. Je m’appelle Akihiko Kayaba, et, désormais je suis la seule personne capable de contrôler ce monde.

Le célèbre Akihiko Kayaba, le créateur du Nerve Gear et de SAO. Je savais que c’était à lui que l’on devait cette avancée monumentale dans le domaine des jeux vidéos. Mais quelque chose me troublait : que voulait-il dire par « contrôler ce monde » ? Il reprit alors son discours :

-Mes amis, vous avez déjà sûrement remarqué la disparition du bouton de déconnexion sur le menu principal. Il ne s’agit pas d’erreur. Je répète, il ne s’agit pas d’un dysfonctionnement mais bel et bien d’un mécanisme fondamental de Sword Art Online. Tant que vous ne serez pas parvenu au sommet de cette forteresse, vous ne pourrez quitter le jeu. Une personne extérieure ne pourra en aucun cas arrêter ou ôter votre Nerve Gear. Si toutefois elle essayait… Le transmetteur du Nerve Gear émettra des hyperfréquences qui détruiront votre cerveau et mettront fin à votre vie humaine.

Alors c’est de cela que parlaient les personnes à coté de nous… Je vérifiai si un bouton de déconnexion était dans le menu mais il n’y avait rien. Je jetai un coup d’œil à mon frère qui semblait aussi paniqué que moi. Seulement… Ma vie réelle était emplie de solitude et c’était la même chose pour mon frère. Seuls les jeux vidéos étaient arrivés à nous sauver de ces abysses infernales. Alors si on était bloqués ici cela ne nous dérangerait pas de vivre à l’intérieur de l’un d'eux. Je regardai de nouveau la silhouette en attente de la suite de ces mots, me sentant calme et attentif à ses propos.

-La séquence de désintégration cérébrale sera déclenchée dans les conditions suivantes : tentative de destruction, de désassemblage ou d’enlèvement de l’attache du Nerve Gear ; en cas d’interruption de la ligne Internet de plus de deux heures ; en cas de coupure électrique de plus de dix minutes. Ces modalités ont déjà été communiquées dans le monde extérieur via les médias. À ce propos, certaines personnes dans les familles des joueurs ont ignoré les mises en garde et ont tenté de retirer de force le Nerve Gear. Le résultat ne s’est pas fait attendre… Dommage. Déjà deux cent treize joueurs vont devoir quitter l’Aincrad et le monde réel pour une durée définitive. Ne vous tracassez pas pour vos corps laissés de l’autre coté. En ce moment, tout les médias relaient en boucle cette information, y compris le fait que de nombreuses personnes sont mortes. On peut désormais affirmer que votre Nerve Gear ne risque plus de vous être enlevé de force. Durant les deux heures de connexion que je vous ai octroyées, vos corps réels seront transportés dans des hôpitaux où vous bénéficierez d’une surveillance accrue. Vous pouvez donc vous concentrez sereinement sur les stratégies du jeu.

Mon frère et moi vivions tous les deux seuls dans un appartement voisin alors on ne risquait pas de nous faire retirer notre Nerve Gear. Le plus gros problème de son discours était que l’on aurait au plus deux heures d’interruption de ligne Internet ce qui allait retarder notre avancement avec mon frère.

-J’aimerais que vous compreniez bien ; pour vous, SAO n’est plus un simple jeu. On peut le considérer comme une autre réalité. Dorénavant, tous les moyens de résurrection, présents dans le jeu initial, sont désactivés. Votre avatar disparaîtra définitivement dès que vos points de vie seront tombés à zéro, et simultanément…. Votre cerveau sera détruit par le Nerve Gear.

Quoi ?… Cela veut dire que l’on n'a pas le droit à la moindre erreur ? L’angoisse recommença à grimper en flèche et, si mes jambes avaient pu ressentir la fatigue je me serais écroulé au sol. Mon frère était tout ce que j’avais… Je le protégerais coûte que coûte ! Je lançai alors un regard de défi à cette silhouette malgré que je sache qu’il ne le verrait sans doute pas au milieu des dix-mille joueurs.

-Il existe un moyen de vous permettre de sortir de ce jeu. Un seul et unique moyen que j’ai déjà évoqué tout à l’heure. Vous devrez atteindre le dernier niveau, le plus haut, le sommet de la forteresse, et terrasser le dernier Boss qui s’y trouve. Je vous garantis qu’à cet instant, tous les joueurs survivants auront la possibilité de se déconnecter du jeu. Bien, pour terminer et pour vous prouver que ce monde est désormais votre réalité, je vous offre un petit cadeau. Je vous prie de bien vouloir regarder votre inventaire.

Je regardai dans mon inventaire et y trouvai un miroir que je matérialisai grâce au bouton réservé à cette effet. Soudain une vive lumière blanche éblouissante apparut sur les joueurs. Après avoir recouvré l’usage de mes yeux blessés par autant de lumière, je découvris que mon frère avait l’aspect de lui dans le monde réel. Surpris je regardai dans le miroir et vis que cela en était de même pour moi. J’avais retrouvé mes cheveux châtain clair et mes cicatrices avaient disparu tandis que mon frère avait lui aussi retrouvé sa couleur initiale de cheveux : noir ténébreux. Je le regardai quelques instants et lui fit de même. J’allais lui adresser la parole quand Kayaba recommença à parler.

-Amis joueurs, vous vous demandez sûrement pourquoi moi, le développeur de SAO et du Nerve Gear, je fais une telle chose ? S’agit il d’un acte terroriste ? Est-ce un enlèvement de masse en vue de récolter une rançon ? Eh bien ce n’est ni l’un ni l’autre. À dire vrai, aucune cause ne me motive. Mon seul objectif était cette situation. Élaborer SAO et le Nerve Gear, contempler ce monde que j’ai bâti, voilà mon but ultime. Désormais, tout est réalisé. Voilà, ainsi ce termine le tutoriel officiel de SAO. Amis joueurs, permettez-moi de vous souhaiter les meilleures chances pour la suite.

À la fin de ces mots, la chose disparut aussi soudainement qu’elle était apparue. La musique des PNJs revint aussitôt. J’adressai un regard à mon frère avant de lancer la conversation.

-Ne t’inquiète pas, à nous deux nous vaincrons tout les dangers, je ne te laisserai pas tomber. Allons nous reposer pour aujourd’hui, demain commencera notre nouvelle vie.
-Merci Daiv, je sais que je peux compter sur toi. J’ai repéré une auberge là-bas dans le coin nord de la ville. Dépêchons-nous avant qu’il n’y ait plus de place, me répondit-il avec le sourire.

Pour nous c’était comme une délivrance de changer ainsi de vie. Seulement, je ne pouvais pas me permettre de laisser mon frère vivre dans un monde où à chaque virage il risquait de disparaître. Pour lui je vaincrais et je me surpasserais. Ne lâche rien frérot, un jour je te sortirai de là, j’en fais la promesse.

Après être passer => passé
je me retrouvais => retrouvai
Ayant déjà jouer => joué
j’allais incarné => incarner
les même […] de => les mêmes […] que celles de
jusqu’au épaule => jusqu'aux épaules
Le seul réel changement fut de la couleur de mes cheveux => fut la couleur de mes cheveux
il était => ils étaient
je préférer => préférais
Je m’ajoutais => ajoutai
J’entrais => J'entrai
cet alors => c'est alors
des bâtiments étais => étaient
placé => placés
on ne pouvais presque doutait de savoir => on pouvait presque douter du fait de savoir
Je cherchais => cherchai
des commerçant => commerçants
une fois trouvais => trouvé
j’identifiais => identifiai
que l'on pouvait trouvé => trouver
objet => objets
marchand d'arme => armes
toute les possibilité => toutes les possibilités
je me précipitais => précipitai
je regardais => je regardai
le soleil étais => était
Je regardais => Je regardai
Je me retournais => retournai
la personne que j'attendais => celui que j'attendais (cela permettra de faire les accords au masculin sans ambiguïté sur le sexe de la personne)
des cheveux blanc => blancs
court => courts
qui nous séparé => séparaient
je le salua => saluai
le meilleure => meilleur
J’ai choisis => choisi
deux main => deux mains
impatiente => impatient
Je lui ébouriffais => ébouriffai
nos partenaire => partenaires
si on avaient => si on en avait
pleine de monstre => monstres
de niveau => de niveau zéro (?)
vue que => vu que
L’expérience accumulé => accumulée
Il étais alors => il était alors
je me dirigeais => dirigeai
m’allongeais => allongeai
l’on est naît => nés
Je n’aurais cru => Je n'aurais jamais cru
C’est un peu moi qui l’initia => initiai
des petits disputes puérils => petites disputes puériles
se qu’y lui => ce qui lui
Point de Vie => Points de vie
polygones bleuté => bleutés
nous nous remirent => remîmes
une lumière bleu => bleue
nous entouras => entoura
ses mots => ces mots
je me retrouva => retrouvai
être téléporter => téléportés
les joueurs se faisait => faisaient
le nombre de personne => personnes
problème => problèmes
Je regardais => regardai
indiqué => indiquée
cette avancé => avancée
me troubler => me troublait
il repris => reprit
personne extérieur => extérieure
parler => parlaient
à coter => côté
vérifiais => vérifiai
je jetais => jetai
aussi paniquait => paniqué
empli => emplie
seul les jeux => seuls
arrivé => arrivés
on étaient bloqué => on était bloqués
dérangeais => dérangeait
d’un => de l'un d'eux
Je regardais => regardai
La séquences => séquence
déclenché => déclenchée
tout les médias => tous les médias
cette informations => information
On peut désormais pourvoir affirmer => On peut désormais affirmer
être enlevez => enlevé
transporté => transportés
bénéficierais => bénéficierez
les stratégie => stratégies
tout les deux => tous les deux
on ne risquaient de se faire => on ne risquait pas de nous faire
de d’interruption => d’interruption
présent => présents
Cela veux dire => veut dire
si mes jambes auraient => avaient
je me serait => serais
tous ce que j'avais => tout ce que j'avais
Je lançais => lançai
dix milles => dix-mille
Je regardais => regardai
trouva => trouvai
materialisé => materialisai
avoir recouvrait => recouvré
je regardais => regardai
en étais => en était
avaient disparues => disparu
Je le regardais => regardai
quelque instant => quelques instants
je fait => je fais
elle était apparu => apparue
j'adressais => adressai
lançais => lancer
je ne te laisserais => laisserai
n’y est plus => n'y ait plus
changeais => changer
il risquer => risquait
je te sortirais => sortirai





J'espère que cela vous aura plu :3. Bise les amis Kiss



La réalité n'est que la façon d'être et d'agir de chacun, dans un monde où 7 milliards de personnes peuvent faire ce qu'ils veulent on peut aisément dire que la vie est un jeu de merde.
 
Symph'

avatar


Féminin Messages : 42
Date d'inscription : 11/06/2016
Age : 20
http://undecidedbird.tumblr.com/
MessageSujet: Re: Point of view [P]   Jeu 6 Oct - 15:19

Joli pavé ! On entre enfin dans l'univers de cette fanfiction sur le thème de Sword Art Online et c'est quand même plaisant à lire. Tu mènes bien le récit étape par étape (rapidement, certes, mais c'est un style, pas un défaut.) N'ayant jamais vu la série mais quelques images seulement, je trouve qu'on est très bien immergés dans l'univers et que ça donne envie de découvrir la suite de ton écrit et des actions que tu y développes. La complicité entre les deux personnages est aussi remarquable, ce qui fait qu'on s'y attache beaucoup. Il faut rester sur la même ligne, à toi de voir comment doser cette complicité par la suite.
N'hésite pas à te relire après chaque paragraphe et à la fin pour éviter les lettres manquantes à certains mots, ça aide toujours pour tout les genres de fautes,

Bonne continuation, Dai !
 
Daivou

avatar


Masculin Messages : 284
Date d'inscription : 20/01/2015
Age : 19
Localisation : Dans une petite boite avec pour destinataire "Zéphyr Embrasé"
MessageSujet: Re: Point of view [P]   Jeu 6 Oct - 15:35

Merci Symph :p La suite prochainement :3



La réalité n'est que la façon d'être et d'agir de chacun, dans un monde où 7 milliards de personnes peuvent faire ce qu'ils veulent on peut aisément dire que la vie est un jeu de merde.
 
Meredith Epiolari

avatar

Reine de l'Impro
Féminin Messages : 1333
Date d'inscription : 29/07/2014
Age : 20
Localisation : Between the peanuts and the cage
MessageSujet: Re: Point of view [P]   Mer 12 Oct - 14:24

Je suis d'accord avec Symph, c'est super de pouvoir entrer dans cet univers au gré de ta plume et tu te débrouilles très bien pour ça ! On éprouve beaucoup de compassion pour les personnages et l'atmosphère est au suspense... Vivement la suite Smile

 
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Point of view [P]   

 
 

Point of view [P]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Bleach 370 - Life from God's point of view
» Evil is a point of view † Laoise
» Live View ! Back Focus et/ou Front Focus ...
» [HD2] Street view et bousolle
» view NX 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Zéphyr Embrasé :: Vos fanfictions :: Anime/Manga-