Zéphyr Embrasé
Bienvenue sur Zéphyr Embrasé ! Si tu es déjà membre n'oublie pas de te connecter ;-) .
Sinon n'hésite pas à t'inscrire sur ce forum de partage littéraire, ne serait-ce que pour donner ton avis sur les textes postés ici. Parce que, oui, nous voulons ton avis ! En bonus tu pourras profiter de la communauté délirante et/mais accueillante de ZE ^^.

Alors vite rejoins-nous ! (Non je te rassure nous ne sommes pas (encore) une secte)

AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Un forum pour les jeunes écrivains à la recherche de soutien et les lecteurs avides de donner leurs avis. Venez partager votre passion des mots !
 

Partagez | 
 
 All I want for christmas is___ [P]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Meredith Epiolari

avatar

Reine de l'Impro
Féminin Messages : 1285
Date d'inscription : 29/07/2014
Age : 19
Localisation : Between the peanuts and the cage
MessageSujet: All I want for christmas is___ [P]   Ven 25 Déc - 23:28

Coucou ! Je ne tiens pas ce texte en haute estime, mais je voulais vous faire culpabiliser de ne pas en avoir posté vous-mêmes, surtout Invité  Twisted Evil
Un texte tout public, j'ai un peu honte de rompre avec ma réputation  


« I think something is happening ». Parfois j'aimerais être ce quelque chose. Je sais que ce n'est pas le cas, mais comme on dit que ce jour est plein de miracles, j'attendais de tes nouvelles. Et puis j'ai reçu la lettre alors que je n'y croyais pas, pas vraiment. J'ai fermé les yeux. Au cinéma c'est comme ça qu'on représente les femmes qui souffrent une grande douleur. Les hommes serrent les poings ou contractent la mâchoire.
Je n'ai pas ouvert la lettre tout de suite, je voulais d'abord savourer ce moment pendant lequel je ne l'attendais plus. Hier, j'étais en compagnie de quelqu'un qui me plaisait. On regardait un film ensemble, parfois son genou touchait le mien et c'était suffisant. Aujourd'hui, cette lettre, que veux-tu, c'est Noël.

« I wish you were here ». Est-ce que tu le fais exprès ? Bien-sûr que non, tu ne peux pas savoir, et je n'ai plus envie de t'en parler.
J'ai eu besoin de m'asseoir, comme si tout remontait d'un coup. J'ai la tête embrumée de trop de parfums, de trop de visages et de trop de dents, vraiment, as-tu besoin d'en avoir autant ? Je ne sais plus à quoi j'ai pensé, j'avais le cerveau rempli d'une substance qui s'appelait... oh, mais tu devines. A quoi sert-il de nommer les choses puisqu'elles portent toutes ton nom ?
C'est pire qu'un discours automatique : si tu t'appelais Pastèque, je dirais Pastèque en mordant mon crayon, Pastèque en allumant une lampe, Pastèque pour remercier, Pastèque pour congédier, Pastèque pour pastèquer.
C'est un peu à cause de ça que la personne qui me plaisait est partie. Je ne sais pas pourquoi je m'entête à appeler tout le monde par ton nom alors que sur Terre il existe tant d'Arnaud, de Roméo, de Valentin. Ou de Paul. Il y a si longtemps que je n'ai pas aimé de Paul ! C'était si bon, Paul pouvait être n'importe qui, je l'appelais Paul parce que c'était son nom et le lendemain je disais bonjour Arnaud, bonjour Roméo, bonjour Valentin sans jamais me tromper.
J'ai repensé à Gabriel et oui, c'est vrai, il n'y a pas de mot suffisamment tendre pour être ton nom. Vraiment cette lettre tombait mal. J'allais faire mon deuil.

« You've always understood what I felt ». Je sais, je comprends, je ne fais rien d'autre que comprendre.
Je sais comment ça fonctionne : c'est Claire qui te prend par la main, les cheveux de Suzanne quand tu fermes les yeux, la poitrine de Chloé contre toi, Charlotte qui sent bon, pas autant que Flora même si elle danse mieux que Léa, Andréa qui s'approche trop près, qui ressemble à Julie, mais qui est plus réservée, même si elle n'a pas la douceur de Nathanaëlle. Et puis crier le nom de Louise l'autre soir, Carmen qui entend, qui ne souffle mot, c'est une timide, Jeanne se moque souvent d'elle pour cette raison, Agathe désapprouve : « Allons, arrête de te moquer d'Inès, c'est pas cool », Camille rectifie : « Eh, elle s'appelle Rose, pas Violette », parce que c'est une méticuleuse Alexandra, elle ne peut pas souffrir qu'on écorche un nom et surtout pas celui de Blanche.
Et dans ce drôle de tourbillon, quand on me demande : « C'est lui n'est-ce pas ? », moi de répondre : « Pastèque. ».



 
Tout ce que j'écris
Est vain, ridicule et insignifiant.
Vain comme mon amour,
Ridicule comme mon ambition
Insignifiant comme mon existence.


Dernière édition par Meredith Epiolari le Lun 28 Déc - 0:24, édité 1 fois
 
Ouranos

avatar


Masculin Messages : 284
Date d'inscription : 06/06/2015
Age : 17
Localisation : Dans un bakeneko bus en route vers le monde des esprits
MessageSujet: Re: All I want for christmas is___ [P]   Sam 26 Déc - 19:18

Qu'est ce que j'ai encore fait moi? xc
 
Meredith Epiolari

avatar

Reine de l'Impro
Féminin Messages : 1285
Date d'inscription : 29/07/2014
Age : 19
Localisation : Between the peanuts and the cage
MessageSujet: Re: All I want for christmas is___ [P]   Dim 27 Déc - 0:44

C'était un username en fait...
Merci de l'intérêt que tu as prêté à ce post ~



 
Tout ce que j'écris
Est vain, ridicule et insignifiant.
Vain comme mon amour,
Ridicule comme mon ambition
Insignifiant comme mon existence.
 
Kaw'



Gni suprm
Messages : 324
Date d'inscription : 18/08/2014
Age : 18
Localisation : La tête sous l'oreiller
MessageSujet: Re: All I want for christmas is___ [P]   Dim 27 Déc - 3:32

POURQUOI seuls les portables ont ce truc magique qui permet de retrouver des anciens copier/coller, quand on a merdé ? >.< Reprenons dans le calme. (Et sur un joli Nouveau document (2).)


Je ne pourrais pas te dire si tu as raison ou non de ne pas tenir ce texte en haute estime : il a (je trouve) ce ton naïf, un peu enfantin, presque absurde, qui laisse un sentiment de malaise à la fin de la lecture parce qu'on sait que ce n'est pas ça, et que ça en devient limite effrayant. Et j'ai du mal à dire, quand je sors d'un texte avec ce sentiment, si celui-ci me semble meilleur que celui-là.


Les phrases entre guillemets évoquent des paroles de chanson ; je suis allé regardé si c'était le cas, et je me retrouve avec du Pink Floyd probablement sans rapport. A priori, ce sont des phrases écrites par l'auteur de la lettre. Néanmoins, le fait qu'elles soient dans une autre langue laisse imaginer que ça peut venir d'autre part, un texte ou des paroles de chanson ; cette impression est appuyée par l'allure plate, ou plutôt trop répétée, des phrases choisies. Le personnage qui envoie la lettre n'est donc plus vraiment un personnage ; ce n'est qu'un calque, quelque chose de, finalement, assez inintéressant, sans relief, identique au reste.
MAIS. C'est par rapport à cette personne que le texte est écrit.

« I think something is happening ». Parfois j'aimerais être ce quelque chose.
Le narrateur voudrait donc arriver ; pourtant c'est l'inverse qui se produit -et que le narrateur espérait, puisque «  j'attendais de tes nouvelles ». En même temps, le fait de recevoir une lettre signifie un intérêt de l'expéditeur ; justement, la phrase peut être vue comme un désir de provoquer de l'intérêt (penser que quelque chose est en train d'arriver, c'est regarder ce quelque chose).
Bref, ces questions ne m'avancent pas à grand chose.

J'ai fermé les yeux. Au cinéma c'est comme ça qu'on représente les femmes qui souffrent une grande douleur. Les hommes serrent les poings ou contractent la mâchoire. 
Cette manière d'imiter ce qu'on représente rejoint le côté sans saveur des phrases entre guillemets. Ces deux personnes suivent un schéma classique, normal, un schéma de série télé ou de cinéma Hollywoodien. Ils semblent ne rien faire d'eux-même, tout est repris (c'est tout que du copitage d'abord!) selon des classiques idéalement plat, pour que ça passe tout seul, que ça glisse dans la gorge (pas de mauvaises pensées Epi, c'est comme de la glace mais de la vraie glace innocente au chocolat).
La suite est toujours un peu simple, deux personnes qui regardent un film, les genoux qui s'effleurent. Deux choses néanmoins : cette phrase, « je voulais d'abord savourer ce moment pendant lequel je ne l'attendais plus. », juste parce que je l'aime, et... tout ce qui vient d'être dit (mais dit avec naïveté). On se dit que l'expéditeur est aimé, on découvre quelqu'un d'autre qui plaît également, tout ne serait pas si édulcoré que ça ?

Deuxième paragraphe : c'est fini. Tout devient plus fou, les personnages se troublent.
'' « I wish you were here ». Est-ce que tu le fais exprès ? Bien-sûr que non, tu ne peux pas savoir, et je n'ai plus envie de t'en parler.'', ''j'avais le cerveau rempli d'un substance qui s'appelait... oh, mais tu devines. A quoi sert-il de nommer les choses puisqu'elles portent toutes ton nom ?'' (UN substance ? (; ) Plus rien n'est dit, on imagine, on rapporte à ce qu'on a lu ou vécu, on tente de comprendre, on adapte comme on veut.
J'ai la tête embrumée de trop de parfums, de trop de visages et de trop de dents, vraiment, as-tu besoin d'en avoir autant ? Outre le fait que cette dernière remarque semble absurde (Mère-grand, pourquoi as-tu de si grandes dents ?), on se demande si tout les parfums et les visages appartiennent également à la même personne -cette personne fade du début.
C'est pire qu'un discours automatique : si tu t'appelais Pastèque, je dirais Pastèque en mordant mon crayon, Pastèque en allumant une lampe, Pastèque pour remercier, Pastèque pour congédier, Pastèque pour pastèquer. Les mots perdent à nouveau tout leur sens, et on sait encore moins. L'exemple fait enfantin, ce qu'il dit ne l'est pas ; ça pourrait à la rigueur être cul-cul, mais la phrase ne l'est pas.
C'est un peu à cause de ça que la personne qui me plaisait est partie. « La personne » = « L'unique personne ». L'expéditeur de la lettre doit être loin, mais il est tutoyé, la narrateur s'adresse à lui ; ce n'est donc pas la même personne. La personne vue la veille n'est à priori pas partie. Aucune des deux ne plairait donc au narrateur. Connaît-il ses sentiments ?
Une avalanche de noms suit. On sait également que toutes les choses portent son nom -et, apparemment, toutes ces autres personnes sont également appelées, par le narrateur, par son nom. Donc le nom est important. Et il perd son sens. Mais je crois que je suis fatiguée.
J'ai repensé à Gabriel et oui, c'est vrai, il n'y a pas de mot suffisamment tendre pour être ton nom. Cette importance du nom me rappelle un Caprichos -retrouvé, celui de Florence x). Bref, je crois que je ne vais pas aller bien loin, en plus il pleut.
Vraiment cette lettre tombait mal. J'allais faire mon deuil. En attendant de ses nouvelles. Et en ne les attendant plus. Et sans pouvoir penser à autre chose. C'est bien l'embrouillage du narrateur, pas celui du lecteur (ni de l'auteur) ?

Je sais, je comprends, je ne fais rien d'autre que comprendre. Après avoir été réduite au personnage stéréotypé, la voilà qui devient le confident comprenant tout.

Nouvelle avalanche de mots ; derrière tous les amours de l'expéditeur de la lettre et le tourbillon de souvenirs (ceux qui n'appartiennent qu'au narrateur et ceux qu'on imagine ou qu'on connaît), il y a le reproche de celle qui s'apprêtait à faire le deuil de la personne dont elle attendait les nouvelles en ne les attendant plus, cette personne qu'elle a dans la tête, dont elle donne le nom à tout, cette personne qu'elle n'aime puisqu'elle en aime un autre qui est parti. (Avec ce résumé on se croirait dans une série télévisée, beurk. Pourtant, ton texte ne ressemble ni à Hollywood ni aux feux de l'amour.)
Et dans ce drôle de tourbillon, quand on me demande : « C'est lui n'est-ce pas ? », moi de répondre : « Pastèque. ». Et... P[...]ain j'arrive plus à réfléchir x)

Donc. Si je rassemble quelques neurones fatigués, ça donne une personne qui tente d'être normale, d'imiter les acteurs représentant, comme tout un chacun le sait, la normalité. Un personne qui a « la tête embrumée », et probablement le cœur avec. Et... Et pastèque.

Epi, tu m'excuses pour ce commentaire encore plus embrouillé que ton personnage, et qui ne mène à rien (ou en tout cas à pas grand chose) ?
Merci pour ce texte, c'est toujours agréable de te lire ~
 
Rêves

avatar


Féminin Messages : 125
Date d'inscription : 02/05/2015
Localisation : Perdue là où aucun GPS ne pourra me trouver
MessageSujet: Re: All I want for christmas is___ [P]   Dim 27 Déc - 21:08

J'aime bien ce texte, il est agréable à lire et bien écrit, et même s'il est un peu embrouillé et qu'il n'a ni fin ni début, c'est ce qui fait son charme Wink
Il me rappelle beaucoup tes Caprichos, est ce qu'il n'aurait pas un petit rapport avec eux? Very Happy





La porte de nos rêves n'est pas si loin de celle de nos cauchemars.




                                                                                                                                                                   
 
Meredith Epiolari

avatar

Reine de l'Impro
Féminin Messages : 1285
Date d'inscription : 29/07/2014
Age : 19
Localisation : Between the peanuts and the cage
MessageSujet: Re: All I want for christmas is___ [P]   Mer 30 Déc - 21:45

Wow, quel pavé Kawy Surprised
Merci
Par curiosité : comment sait-on que ce n'est pas ça ? Pourquoi est-ce qu'il ne pourrait pas être vraiment innocent pour une fois ?

Kaw a écrit:
Ces deux personnes suivent un schéma classique, normal, un schéma de série télé ou de cinéma Hollywoodien.

Remarque pertinente, je fais souvent des choses au hasard qui trouvent leur explication plus tard et là ça marche bien ~

La personne qui est partie est la même que celle d'hier et effectivement le narrateur est un peu embrouillé Smile

Citation :
J'ai repensé à Gabriel et oui, c'est vrai, il n'y a pas de mot suffisamment tendre pour être ton nom.

Référence à la nouvelle The Dead de James Joyce : "Why is it that words like these seem dull and cold? Is it because there is no word tender enough to be your name?". J'avais cette phrase dans la tête ^^

Concernant le côté feuilleton télévisé, je pense que c'est plus compliqué que ça Wink
Comme le personnage des Caprichos, le narrateur se laisse un peu porter par le vent, il fait une distinction entre désir physique et sentiment profond Smile

Merci beaucoup à toi aussi, Rêves
Si vous avez toutes les deux pensé aux Caprichos, c'est sûrement parce que les Caprichos est une sorte de répertoire (dans lequel il manque sûrement plein de choses) de presque tout ce qu'on peut aimer chez quelqu'un (selon ma vision très subjective et contestable ^^). Au départ je voulais l'appeler "Le tour de l'amour en 80 déconvenues" et puis j'ai jugé que c'était trop cucul Smile



 
Tout ce que j'écris
Est vain, ridicule et insignifiant.
Vain comme mon amour,
Ridicule comme mon ambition
Insignifiant comme mon existence.
 
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: All I want for christmas is___ [P]   

 
 

All I want for christmas is___ [P]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» A Christmas Carol de Zemeckis
» Annie Lennox - A Christmas Cornucopia
» Christmas Evil
» Magic Christmas : Convention Harry Potter
» Christmas Row de Bent Creek

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Zéphyr Embrasé :: Vos oeuvres originales :: Écrits courts :: Ecrits fictifs (courts) :: Fragments-