Zéphyr Embrasé
Bienvenue sur Zéphyr Embrasé ! Si tu es déjà membre n'oublie pas de te connecter ;-) .
Sinon n'hésite pas à t'inscrire sur ce forum de partage littéraire, ne serait-ce que pour donner ton avis sur les textes postés ici. Parce que, oui, nous voulons ton avis ! En bonus tu pourras profiter de la communauté délirante et/mais accueillante de ZE ^^.

Alors vite rejoins-nous ! (Non je te rassure nous ne sommes pas (encore) une secte)

AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Un forum pour les jeunes écrivains à la recherche de soutien et les lecteurs avides de donner leurs avis. Venez partager votre passion des mots !
 

Partagez | 
 
 Union des États Humains Libres
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Iskupitel

avatar

Sire de Picardie, Souverain des Isles de Coupe et de Pitel
Masculin Messages : 496
Date d'inscription : 26/07/2014
Age : 20
Localisation : Ouest de la France
MessageSujet: Union des États Humains Libres   Dim 24 Aoû - 22:22

UNION DES ÉTATS HUMAINS LIBRES
Descriptif


    I. Descriptif général


L'Union des États Humains Libres (UEHL) est composée de 7 territoires répartis sur la Terre et sur Ëonehn Mæj, planète colonisée par l'UEHL. L'union des entités politiques humaines a permis à l'Humanité d'atteindre l'ère spatiale, colonisant une planète et ayant démarré le projet d'en coloniser une seconde. Pourtant, l'UEHL n'est pas une organisation supranationale, et les décisions de l'Humanité doivent être prises avec l'accord des 6 chefs de territoires humains. Née de la coopération des pays dominant la Terre, l'UEHL a pour objectifs d'œuvrer à la grandeur de la race humaine au sein de la galaxie, d'œuvrer à la paix galactique, d'œuvrer à faire connaître l'Humanité parmi tous les peuples de la galaxie, d'œuvrer à faire grandir l'Humanité en utilisant uniquement en dernier recours le moyen militaire. Un objectif non officiel est également de promouvoir le développement d'armements permettant aux Hommes de se défendre en cas de conflit intergalactique. À l'origine, l'UEHL fut créée pour s'opposer au Myanmar Millénaire, empire militariste et autocratique, et à la Fédération de Toutes les Russies, régime corrompu, d'où l'appellation « états humains libres ».
Les humains sont humanoïdes. Leur peau peut être beige, jaune ou marron et selon différentes nuances desdites couleurs. Leurs yeux peuvent être des couleurs suivantes : verte, bleue, grise, jaune, noire, marron, améthyste. Ils disposent de deux membres supérieurs, deux membres inférieurs, d'une tête et de cheveux qui peuvent être des couleurs naturelles suivantes : noirs, bruns, blonds, blancs, roux. Des teintures peuvent modifier la couleur des cheveux. La taille moyenne des humains est de 1,80 mètres. Ils ont cinq doigts à chaque membre et 32 dents disposées sur une rangée.


    II. Données historiques


En 2511, l'Union des États Humains Libres est créée par l'Union Européenne, la Zone de Libre-Échange des Amériques, la République Africaine, l'Union des États Indiens et l'Australie.
En 2518, une coopération scientifique est mise en place entre les gouvernements des territoires membres de l'UEHL dans le but de parvenir à maîtriser la technologie de voyage à la vitesse de la lumière, sous l'égide de l'UEHL.
En 2600, l'Union des États Humains Libres lance un programme mondial de lutte contre la famine et la maladie. La République Africaine et d'autres territoires bénéficient majoritairement de l'aide.
En 2634, l'Union des États Humains Libres annonce maîtriser la technologie de voyage à la vitesse de la lumière.
En 2641, l'OPAM entre dans l'UEHL.
En 2655, la famine est déclarée éradiquée au sein des territoires de l'UEHL.
En 2692, les pandémies et maladies dangereuses (Ebola, Palud, etc.) sont déclarées éradiquées au sein des territoires de l'UEHL.
En 2759, le Myanmar Millénaire intègre l'Union des États Humains Libres grâce à la création du Royaume des Trois Asies.
En 2851, une coopération scientifique est mise en place entre les gouvernements des territoires de l'UEHL dans le but de parvenir à maîtriser la technologie de voyage au-delà de la vitesse de la lumière, sous l'égide de l'UEHL.
En 2930, la Fédération de Toutes les Russies intègre l'Union des États Humains Libres.
En 2933, l'Union des États Humains Libres annonce maîtriser la technologie de voyage au-delà de la vitesse de la lumière.
En 2966, l'Union des États Humains Libres lance une expédition intergalactique sous les ordres de l'Amiral Ëonehn Mæj avec pour mission de coloniser une planète.
En 2967, une exoplanète est atteinte et, pour commémorer le décès de leur Amiral, les premiers colons nomment la planète « Ëonehn Mæj ».


    III. Fonctionnement politique


L'Union des États Humains Libres est un organe politique relativement faible. Toutes les décisions sont prises au sein du Conseil de Décision, organe décisionnel composé des chefs de territoires composant l'Union.
Leurs décisions ne peuvent être contrées que par une décision du Conseil des Anciens, par le biais d'un vote à la majorité absolue.
Le Conseil des Anciens est un organe consultatif et un contre-pouvoir composé des anciens chefs de territoires terriens.
Afin de former l'UEHL, les territoires ont mis en commun leurs moyens militaires et leurs technologies spatiaux. Les autres domaines (sécurité intérieure, finances, commerce, santé, éducation, etc.) restent sous la juridiction des territoires.
L'Union des États Humains Libres dispose d'un Siège à Genève et d'un Bâtiment représentatif dans chaque territoire membre.
Le budget de l'UEHL est composé par les dons des états membres, à raison de 0,5 % du PIB de chacun des territoires membres. Des subventions supplémentaires peuvent être décidées par le Conseil de Décision.


    IV. Territoires membres (en 3021)

      A. Union Européenne (UE)

        1. Descriptif général




L'Union Européenne est née suite à la Seconde Guerre Mondiale (1939-1945) et à la volonté de paix des pays d'Europe. D'abord économique, elle devint politique, optant pour un modèle supranational et la constitution d'une Fédération, dans la deuxième moitié du XXIe siècle. Rassemblant des cultures très différentes, une acculturation longue fut nécessaire pour aboutir à une réelle union, considérée comme stable à partir du début du XXIIIe siècle car contenant la quasi-entièreté des pays dits d'Europe – Albanie, Allemagne, Andorre, Autriche, Belgique, Biélorussie, Bosnie-Herzégovine, Bulgarie, Chypre, Croatie, Danemark, Espagne, Finlande, France, Grèce, Hongrie, Irlande, Islande, Italie, Kosovo, Liechtenstein, Luxembourg, Malte, Moldavie, Monaco, Monténégro, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Portugal, République Tchèque, Roumanie, Royaume-Uni, Saint-Marin, Serbie, Slovaquie, Slovénie, Suède, Suisse, Vatican (ne manque que l'Ukraine, en conflit et politiquement instable de 2014 à 2925). Membre fondatrice de l'UEHL, l'Union Européenne est la plus ancienne organisation internationale encore en fonction dans le monde. La capitale est Bruxelles (Belgique).




        2. Fonctionnement politique




Le fonctionnement politique de l'Union Européenne est supranational.
Ainsi, il comporte une Assemblée Générale, basée à Bruxelles (Belgique), qui est l'organe législatif démocratique composé de députés européens élus par les citoyens des états membres. Le nombre de députés pour chaque pays est proportionnel à la démographie de celui-ci.
Il comporte également un Conseil de l'Europe, qui rassemble les « représentants d'état au Conseil de l'Europe ». Ces représentants sont élus par un scrutin uninominal majoritaire à raison d'un représentant par pays. Le Conseil de l'Europe est l'organe exécutif de l'Union Européenne. Il contrôle les pouvoirs régaliens (sécurité, finances, affaires étrangères).
Les pouvoirs non-régaliens sont gérés par des commissions annexes, à la tête desquels se trouvent des fonctionnaires choisis par les membres du Conseil de l'Europe.



      B. Zone de Libre-Échange des Amériques (ZLEA)

        1. Descriptif général




La Zone de Libre-Échange des Amériques est un projet initié par les États-Unis d'Amérique à la fin du XXe siècle. Longtemps mis en attente, il fut posé par les USA comme une condition à la signature d'un traité de paix à la fin de la Grande Guerre d'Amérique. Au fur et à mesure du temps, la zone économique devint un marché unique, puis une mise en commun des pouvoirs politiques. La capitale est Boston (États-Unis d'Amérique), Washington DC ayant été rasée lors de la Grande Guerre d'Amérique.




        2. Fonctionnement politique




La Zone de Libre-Échange des Amériques fonctionne selon un principe intergouvernemental.
Le Congrès Continental regroupe le chef d'état de chaque état américain. Le Congrès dispose du pouvoir exécutif.
Le pouvoir législatif est géré par les états membres. Rien n'est continentalisé dans ce domaine, bien qu'il soit possible que le Congrès Continental fasse appliquer une décision législative à tous les pays membres.
La Zone de Libre-Échange des Amériques est un état ultralibéral. Ainsi, il ne gère que les pouvoirs régaliens (sécurité, finances, affaires étrangères). Les autres pouvoirs sont gérés par des entreprises privées.



      C. République des États du Tiers-Monde (RETM)

        1. Descriptif général




La République des États du Tiers-Monde porte mal son nom. Bien qu'elle contienne les états laissés à l'écart de la mondialisation et autres vecteurs de croissance observables jusqu'au début du XXIIe siècle, elle contient aussi, dans sa partie orientale, quelques états qui ont initié ladite mondialisation. L'appellation vient essentiellement de la vocation différente de celle des autres entités politiques sur Terre. Là où les autres pays ont pour objectif la croissance et la puissance, la RETM a pour objectif d'être à l'écart de ces choses. L'accent étatique est beaucoup plus porté sur la santé et l'égalité entre les citoyens. L'immense territoire du pays est propice à la répartition efficace de toutes les ressources. Ainsi, l'objectif de la RETM est d'assurer à tous ses habitants une vie heureuse, sans distinction de couleur ou d'origine. Pour cela, la conquête spatiale lui plaît peu tout en lui paraissant nécessaire. À l'origine, la RETM fut fondée par la République Africaine et l'Australie, l'une ayant uni les territoires africains dans l'espérance d'un monde meilleur et l'autre ayant offert un monde meilleur aux territoires l'ayant rejointe volontairement. La capitale est Wellington (Nouvelle-Zélande).




        2. Fonctionnement politique




La République des États du Tiers-Monde est un régime démocratique présidentiel
Tous les 8 ans, les citoyens de la République des États du Tiers-Monde élisent un Président de la République. Il dispose du pouvoir exécutif.
Tous les 4 ans, ils élisent des directeurs de région, qui œuvrent en coopération avec l'État central, basé à Wellington, pour administrer chaque région (dont les frontières correspondent à celles des états composant la République en 2014).
Tous les 4 ans également, les citoyens élisent des députés, qui siègent à l'Assemblée Républicaine, à Lagos. L'Assemblée Républicaine dispose du pouvoir législatif.



      D. Royaume des Trois Asies (RTA)

        1. Descriptif général




Le Royaume des Trois Asies est né d'une série de conflits déclarés par la Chine à ses voisins, alors que son dirigeant semblait être devenu fou. La Chine conquit l'Asie Centrale mais fut vaincue par le Japon Impérial, qui occupa la côte est du pays. Après plusieurs années de négociations, complots et déstabilisations, le mariage de l'héritière chinoise à l'héritier japonais créa le Royaume du Grand Miroir. Au début de la deuxième moitié du XXVIIIe siècle, le Myanmar Millénaire, empire militariste autocratique, s'unit par mariage au Royaume du Grand Miroir, initiant la création du Royaume des Trois Asies. La capitale est Kyoto (Japon).




        2. Fonctionnement politique




Le Royaume des Trois Asies est une monarchie absolue de droit divin.
Le fils aîné de la dynastie des Rois des Trois Asies devient Roi à la mort ou l'abdication du précédent Roi.
Le Roi est tout-puissant, même si des Castes permettent d'administrer le grand territoire et influencent les membres de la dynastie.



      E. Union des États Indiens (UEI)

        1. Descriptif général




L'Union des États Indiens est née au début du XXIVe siècle. Afin de mettre fin aux affrontements religieux entre hindouistes et musulmans dans le nord et l'est de l'Inde ainsi qu'au Pakistan et au  Bangladesh, Narendra Modi onzième du nom, Premier Ministre d'Inde de 2301 à 2355, déclara la guerre au Pakistan et au Bangladesh. Aidée par le gouvernement sri lankais, qui espère obtenir en retour une aide contre les rebelles tamouls, l'Inde triomphe et annexe les deux territoires musulmans avant de déporter les population musulmanes vers l'Iran, selon un accord préalable. Peu après, le Sri Lanka, le Népal et le Bhoutan firent allégeance à l'Inde afin d'éviter la pression de la Chine, qui cherche à annexer ces territoires. En 2350, pour accroître la puissance indienne, Narendra XI fit l'achat de plusieurs comptoirs de par le monde et poussa le Suriname à demander l'intégration à l'Inde. Renommée Union des États Indiens, l'Inde fut donc formée par Narendra Modi, onzième du nom et descendant du Premier Ministre ayant formé la dynastie et transformé l'Inde, au début du XXIe siècle. La capitale est New Delhi (Inde).




        2. Fonctionnement politique




L'Union des États Indiens est une monarchie parlementaire élective.
Le Roi est élu par les présidents de région, eux-mêmes élus par les citoyens. Le Roi dispose de l'entièreté du pouvoir exécutif et règne jusqu'à sa mort. Officiellement, il ne transmet pas son pouvoir de manière dynastique. Dans les faits, les présidents de région, corrompus, élisent systématiquement le fils aîné du Roi précédent.
Le pouvoir législatif est détenu par le Parlement Indien, composé de députés élus tous les 4 ans par le peuple.



      F. Fédération de Toutes les Russies (FTR)

        1. Descriptif général




La Fédération de Toutes les Russies est née en 2112 par l'union politique des états baltes et de la Russie, alors dirigée par le Président Vyakov. Voulue par la mafia, cette union politique s'incarna en la création d'une Fédération, où les états baltes seraient sur le même pied d'égalité que la puissante Russie. Le conflit en Ukraine, entre ukrainiens favorables à l'UE et ukrainiens favorables à la Russie, fut le prétexte de la formation de la FTR : en cas de riposte américaine ou européenne, la Russie devait être plus forte que jamais. Suivant les directives de son lointain prédécesseur Poutine, Vyakov s'allia à la pègre pour accroître la puissance russe, en utilisant les voies de ravitaillement de la mer Baltique et en utilisant les matières premières présentes en Estonie et Lettonie. Initiant des pourparlers avec l'Union Européenne qui durèrent plusieurs décennies sans avancée, Vyakov assit son pouvoir en s'emparant des voies d'acheminement du pétrole et du gaz kazakh en Europe, annexant la Géorgie et les autres états à l'ouest de la mer Caspienne par la force militaire. Toute l'existence de la FTR est fondée sur le conflit ukrainien, c'est pourquoi il fut si long à se terminer : la Russie fit stagner les combats, empêchant tout prise de pouvoir, d'un côté comme de l'autre, profitant de l'inaction des pays du monde, pour se donner une raison d'exister. La FTR défendit certains peuples opprimés, comme les kurdes, afin de garder une bonne image ; lorsqu'il obtint l'indépendance, le Kurdistan intégra la Fédération de Toutes les Russies. La capitale est Moscou (Russie).




        2. Fonctionnement politique




La Fédération de Toutes les Russies est, en réalité, une confédération.
Elle est dirigée par un directoire regroupant le chef d'état de chaque état composant la Fédération. Ce directoire dispose du pouvoir exécutif et législatif. Dans les faits, il est contrôlé par le chef d'état russe, allié à la mafia, et les autres chefs d'états sont soit corrompus soit tenus au silence d'une manière ou d'une autre.



      G. Ouma des Peuples Arabes et Musulmans (OPAM)

        1. Descriptif général




L'Ouma des Peuples Arabes et Musulmans fut initiée par l'Arabie Saoudite, qui en 2097, par alliance avec le Brésil, mit fin à son allégeance aux États-Unis d'Amérique. Pour conserver la puissance à laquelle il était habitué, le Sultan organisa des pourparlers d'alliance des peuples arabes et musulmans afin de mettre fin à la menace sioniste, Israël. Portant soutien à la Palestine, l'Arabie Saoudite, les Émirats Arabes Unis, le Koweït, le Barheïn, le Yémen, le Sultanat d'Oman, la Syrie, la Jordanie, le Liban, l'Égypte et l'Irak attaquèrent militairement Israël et, après une guerre de douze ans, obtint sa reddition avec une unique condition : épargner les juifs survivants et leur permettre de rentrer dans le pays de leur choix. La condition acceptée, les juifs se déplacèrent massivement vers la Pologne et la République Tchèque, connues pour leur tolérance et leur accueil bienveillant. Plus fédérateur encore que le sultan saoudien, le Chah d'Iran, la théocratie iranienne ayant été renversée par des rebelles conservateurs, proposa la grande Ouma, c'est-à-dire l'union sacrée de tous les peuples musulmans afin d'initier un djihad plus puissant que jamais. Acceptée, sa proposition rassembla de nombreux pays, du Maghreb à l'Afghanistan, et en 2115 l'Ouma des Peuples Arabes et Musulmans fut officiellement créée. Elle progressa rapidement, se créant une place importante dans le monde malgré la perte de leur pouvoir habituel lié aux hydrocarbures, les moteurs au dioxyde de carbone hydrogéné s'étant répandus dans le monde entier à partir de la fin du XXIe siècle. Le conflit en Turquie confirma leur puissance. En effet, en 2220, le Président Turc prit la décision d'organiser le massacre des populations musulmanes réfugiées dans le sud de son territoire suite à des troubles internes au Liban. En représailles, l'OPAM déclara le djihad en Turquie, et remporta aisément le conflit. Annexant le pays, les turcs fuirent et se rendirent en Allemagne et dans d'autres pays européens. Ce fut le début de la reconnaissance réelle de la puissance de l'Ouma. La capitale est Téhéran (Iran).




        2. Fonctionnement politique




L'Ouma est une organisation politique fonctionnant grâce aux décisions prises par le Grand-Sultan de l'Ouma, élu par et parmi les dirigeants des états membres. Les sultans non élus constituent ses conseillers. Le Grand-Sultan dispose du pouvoir exécutif.
Le contre-pouvoir du Grand Sultan est le Grand-Imam, imam de La Mecque, qui peut avec l'accord d'un collège d'imams décider de révoquer le Grand-Sultan.
Le pouvoir législatif est détenu par le Conseil des Haut-Juges. Les Hauts-Juges sont des juges élus par les autres juges de leur pays. Ils sont au nombre de deux par pays.
Le contre-pouvoir du Conseil des Hauts-Juges est le Grand-Imam, imam de La Mecque, qui peut avec l'accord d'un collège d'imams censurer une décision législative.



      V. Ëonehn Mæj

        1. Descriptif général




Ëonehn Mæj est une planète colonisée en 2967 par l'Union des États Humains Libres, qui l'année précédente envoya une expédition dans ce but. Grâce à la technologie de voyage plus rapide que la lumière, la colonisation secondaire fut rapide et efficace, et la seconde planète sous contrôle de l'Humanité a à présent une large population, une bonne croissance et des ressources abondantes. Politiquement, la planète est sous juridiction de l'UEHL, donc sous le contrôle commun des différents pays terriens. Dans les faits, le Conseil de Décision a décidé de créer un état sur Ëonehn Mæj qui soit indépendant mais reste sous contrôle de l'UEHL. En 2969 est donc créé l'État Mæjite. De nombreux juifs se déplacent de Terre vers l'État Mæjite (nom courant : Mæj), pensant y trouver une nouvelle Terre Promise, plus tolérante. Sur Ëonehn Mæj, les humains vivent selon des circonscriptions administratives gérées par l'État Mæjite, et ils ont la nationalité mæjite. Les liaisons avec la métropole sont fréquentes, et les pilotes civils de vaisseaux spatiaux sont de plus en plus nombreux, de même que les agences de transport, que ce soit de marchandises ou de personnes. Une rotation de la planète équivaut à 26 heures terriennes, et une année correspond à 337,125 jours. Ainsi, tous les huit ans, l'année est bissextile. Ces bases de rotation aident à la colonisation simple, puisque les différences avec les horaires métropolitains sont faibles, ce qui aide à l'adaptation des individus. Le système solaire d'Ëonehn Mæj est composé de 5 autres planètes, qui gravitent autour du soleil Omega-105, un soleil jaune. Seule Ëonehn Mæj est habitable telle quelle. Toutefois, les 5 autres planètes sont des trésors de beauté planétaire, puisque la plus proche du soleil, Terros, est une planète composée principalement de cuivre, souvent en fusion. Un peu plus éloignée, la comète Euclide-677 est composée à 90 % de diamant pur. Les 4 autres planètes sont : une géante gazeuse, deux planètes telluriques, une géante glacée.




        2. Fonctionnement politique




L'État Mæjite est une fédération xénocrate.
Pour contenter les états membres de l'UEHL, la planète a été divisée en 7 secteurs, chacun étant sous l'autorité juridique d'un état terrien. Toutefois, l'autorité sur ces secteurs a été déléguée à l'État Mæjite.
Afin d'assurer un contrôle sur les actions mæjites, Mæj fonctionne selon les principes xénocrates. Ainsi, le pouvoir exécutif est remis à une assemblée, composée de de représentants des états terriens, à raison d'un représentant par état : l'Assemblée Supranationale Xénocrate (ASX).
Cette Assemblée nomme pour la seconder un Secrétaire d'État, qui ne rend de compte qu'à l'ASX et nomme à son tour un ministère composé de mæjites qui le conseilleront et le seconderont dans sa tâche. À tout moment, l'ASX peut révoquer le Secrétaire d'État et en nommer un nouveau.
Le Secrétaire d'État n'a pas de durée de mandat officielle. Toutefois, il est d'usage d'en changer ou de renouveler sa nomination tous les 5 ans.
L'État Mæjite ne dispose pas de pouvoir législatif. Chaque secteur est régi par les lois appliquées par les états terriens, et Mæj n'a aucune juridiction à ce propos.
L'État Mæjite entretient une force armée financée par ses revenus fiscaux qui servira à sa défense le temps que la flotte de l'UEHL arrive sur place. Les mæjites doivent donc tous, par accord terrien, accomplir un service militaire d'une durée de 6 mois locaux (il y a 12 mois sur Ëonehn Mæj, et chacun a 28 jour, à l'exception du 6ème, qui en contient 29, et du 7ème lors des années bissextiles).
Les citoyens mæjites disposent de la nationalité mæjite et de la nationalité de l'état qui contrôle le secteur sur lequel ils se sont installés en arrivant. Il paient des impôts à l'État Mæjite, mais ont tous les droits et devoirs des citoyens terriens (mais sont exemptés des impôts terriens). Ainsi, ils votent pour les élections et bénéficient des avancées sociales et autres actions de leur État.
 
 

Union des États Humains Libres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» LE CYCLE DES HOMMES LIBRES (Tome 1) TERRE DE LIBERTE de Anne McCaffrey
» [RESOLU] Etui PROPORTA Union Jack
» Ici Vos Poésies En Vers Libres
» Le FORD 48 dans tous ses états !!!!!!!!
» Présentation Rismo : Ile de la Réunion, HTC HD2, Orange

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Zéphyr Embrasé :: Vos Role-Play :: RP Futuriste :: Encyclopédie de l'univers-