Zéphyr Embrasé
Bienvenue sur Zéphyr Embrasé ! Si tu es déjà membre n'oublie pas de te connecter ;-) .
Sinon n'hésite pas à t'inscrire sur ce forum de partage littéraire, ne serait-ce que pour donner ton avis sur les textes postés ici. Parce que, oui, nous voulons ton avis ! En bonus tu pourras profiter de la communauté délirante et/mais accueillante de ZE ^^.

Alors vite rejoins-nous ! (Non je te rassure nous ne sommes pas (encore) une secte)

AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Un forum pour les jeunes écrivains à la recherche de soutien et les lecteurs avides de donner leurs avis. Venez partager votre passion des mots !
 

Partagez | 
 
 Doucement soufflait le vent [P]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Meredith Epiolari

avatar

Reine de l'Impro
Féminin Messages : 1297
Date d'inscription : 29/07/2014
Age : 19
Localisation : Between the peanuts and the cage
MessageSujet: Doucement soufflait le vent [P]   Sam 23 Jan - 8:09

Joyeux anniversaire Dada

Le vent soufflait doucement. C'était peut-être sur une lande, sur une crique, sur un cimetière. C'était sans importance, puisque doucement soufflait le vent.
Il y avait là une porte, une simple petite porte blanche qui ne menait nulle-part, ou du moins pas bien loin. C'était sans importance, puisque les gens de cette lande, de cette crique, de ce cimetière, la franchissaient pour le seul plaisir de passer son encadrement. C'était sans importance, puisque doucement soufflait le vent.
La porte était fière, elle se tenait bien droite au milieu de la lande, de la crique, du cimetière. Elle était toujours ouverte pour permettre le passage à qui voudrait la franchir. Le feu ne la chatouillait pas, les béliers ne la forçaient pas. C'était sans importance, puisqu'elle était déjà ouverte et qu'il n'y avait rien dont il fallût se protéger. C'était sans importance, puisque doucement soufflait le vent.
La porte sentait le sable, les chameaux, les odalisques. Les gens venaient avec leurs rêves d'Orient et lorsqu'ils avaient traversé la porte, ils avaient voyagé mille lieues, peut-être plus, qui sait ? C'était sans importance puisque de l'autre côté ils retrouvaient leur lande, leur crique, leur cimetière. C'était sans importance, puisque doucement soufflait le vent.
Par la porte étaient passés des meuniers, des forgerons, des chevaliers et des seigneurs. Certains voulaient l'embellir, la parer d'or et de couleurs. Elle refusait poliment avec ses mots de porte. C'était sans importance, puisqu'elle était déjà belle. C'était sans importance, puisque doucement soufflait le vent.
Par la porte étaient passés des fous, des rois, des charpentiers et des voleurs. Certains voulaient la séduire, lui chanter des poèmes et des fleurs. Elle riait poliment avec son petit rire de porte. C'était sans importance, puisqu'elle aimait déjà. C'était sans importance, puisque doucement soufflait le vent.
La petite porte aimait, donc, elle aimait tous ceux qui la franchissaient : les meuniers, les forgerons, les chevaliers et les seigneurs ; mais aussi les fous, les rois, les charpentiers et les voleurs. Les hommes n'étaient pas conscients de son amour, car ils connaissaient mal les amours des portes. C'était sans importance, puisqu'ils lui rendaient malgré tout cette affection. C'était sans importance, puisque doucement soufflait le vent.
Les heures passaient, les gens étaient heureux de passer la porte, et la porte était heureuse d'être porte et de remplir sa fonction de porte. Au coucher du soleil, fatiguée mais heureuse, la porte s'endormait : ouverte comme elle était née.



 
Tout ce que j'écris
Est vain, ridicule et insignifiant.
Vain comme mon amour,
Ridicule comme mon ambition
Insignifiant comme mon existence.
 
Darlinglïng

avatar

Gradada, Maid d'Isku et Maîtresse des thés
Messages : 77
Date d'inscription : 29/12/2014
Age : 120
Localisation : Cape Cod // Ireland
MessageSujet: Re: Doucement soufflait le vent [P]   Sam 23 Jan - 13:23

OH TU L'AS VRAIMENT FAIT

Pour commencer, merci d'avoir pris de ton temps pour m'écrire un si joli TPCF ! En le lisant, ça m'a rappelé celui que j'ai écrit il y a un moment. Heureusement, je l'aime encore bien alors ça ne m'a rappelé de mauvais souvenirs x)

Il est très léger, très doux, et cette histoire de porte est tellement charmante. Ça a mis un peu de soleil dans mon coeur, en ces temps si sombres. J'aime bien cette idée de la porte qui voit tout sans parler, sans rien dire. Elle observe sans avoir d'avis, et elle est là et c'est là où elle doit être. Elle fait son boulot, sans rien demander à personne. Elle me donne presque envie d'être à sa place...

La répétition des "c'était sans importance puisque doucement soufflait le vent" donne un certain rythme, un peu comme une berceuse. C'est très apaisant, j'ai l'impression que tu retranscris un moment de calme. Et le passage sur les chevaliers et tout ceux qui passe, ça donne un petit air épique, ça fait remonter dans le temps, c'est teeeeeeellement coooooool.

Honnêtement, j'aime tous les aspects de ce texte et je te remercie encore pour ces jolis mots que tu me dédies

Also, juste parce-que c'est beau :

Mery a écrit:
Elle riait poliment avec son petit rire de porte.
 
Midnight

avatar

Maîtresse incontestée des vices infantiles
Féminin Messages : 345
Date d'inscription : 29/07/2014
Age : 17
MessageSujet: Re: Doucement soufflait le vent [P]   Sam 23 Jan - 19:56

Oh, un TPCF de RIMI Surprised

J'ai été surprise, mais agréablement

C'est choupinou, tellement pur
Ce qui est cool c'est que si on veut on peut y voir la perversion cachée de tes TPCF gris mais on peut aussi juste y voir un truc innocent Razz

C'est apaisant comme texte, musical et doux, j'aime bien



La Mère Patrie vaincra ~

"Je croyais qu'on allait jouer à cache-cache..."
Le petit Arthur, sept ans


 
Meredith Epiolari

avatar

Reine de l'Impro
Féminin Messages : 1297
Date d'inscription : 29/07/2014
Age : 19
Localisation : Between the peanuts and the cage
MessageSujet: Re: Doucement soufflait le vent [P]   Lun 25 Jan - 22:06

Merci les filles, je suis super contente de vos deux lectures

Dada > Evidemment que je l'ai fait, je n'ai qu'une parole Razz
J'avoue que comme ton TPCF est peut-être le seul TPCF que j'aime, je m'en suis pas mal inspirée Wink
Je suis contente que tu aies aimé et de t'avoir apporté un peu de réconfort

Mid > Lecteur malévole ! Razz
Je suis contente que tu puisses prouver que la perversité est partout où l'on veut la voir, surtout que ce texte a été écrit plus ou moins sans intention. Je veux dire par là que je n'ai pas choisi si je voulais écrire ce texte pour en faire un sincère TPCF ou si je voulais inscrire en lui un message caché. Je trouve que ça marche plutôt bien et autant Ce n'est pas la fin était un mauvais TPCF gris, autant celui-ci est plutôt réussi Smile



 
Tout ce que j'écris
Est vain, ridicule et insignifiant.
Vain comme mon amour,
Ridicule comme mon ambition
Insignifiant comme mon existence.
 
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Doucement soufflait le vent [P]   

 
 

Doucement soufflait le vent [P]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Demoiselles pour le vent
» Du vent dans mes mollets - Moussafir / Mam'zelle Roüge
» moteur compound de GRAINE AU VENT
» Une pipe de vent...
» Le Vent de Feu

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Zéphyr Embrasé :: Vos oeuvres originales :: Écrits courts :: Ecrits fictifs (courts) :: TPCF-