Zéphyr Embrasé
Bienvenue sur Zéphyr Embrasé ! Si tu es déjà membre n'oublie pas de te connecter ;-) .
Sinon n'hésite pas à t'inscrire sur ce forum de partage littéraire, ne serait-ce que pour donner ton avis sur les textes postés ici. Parce que, oui, nous voulons ton avis ! En bonus tu pourras profiter de la communauté délirante et/mais accueillante de ZE ^^.

Alors vite rejoins-nous ! (Non je te rassure nous ne sommes pas (encore) une secte)

AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Un forum pour les jeunes écrivains à la recherche de soutien et les lecteurs avides de donner leurs avis. Venez partager votre passion des mots !
 

Partagez | 
 
 Les jeux de la noblesse [RP]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Ouranos

avatar


Masculin Messages : 284
Date d'inscription : 06/06/2015
Age : 17
Localisation : Dans un bakeneko bus en route vers le monde des esprits
MessageSujet: Les jeux de la noblesse [RP]   Dim 24 Avr - 17:04

Un doux zéphyr soufflait sur Naïko en ce début de soirée. Aegon regardait par la fenêtre. Son voile noir et son masque l’empêchaient de sentir le vent mais il arrivait néanmoins à voir les passants. Il rêvassait à cette fenêtre, s’ennuyant à mourir. Les voitures entraient une à une dans la cour du château et déversaient toute l’aristocratie de Naïko au pied de l’escalier central. Aegon soupira et referma la fenêtre, dès que le soleil ce serait couché il pourrait enfin se débarrasser de cet affreux kimono noir et de tous ces voiles. La fête promettait d’être d’un ennui monstre, on célébrait le solstice d’été, un beau prétexte pour regrouper toute l’aristocratie et de faire des affaires oui. Il devrait encore serrer de nombreuses mains, expliquer la présence de ces voiles pour la énième fois puis réexpliquer tout lorsqu’il les retirerait. Il devrait se montrer poli et ne pas déranger son père pendant que celui-ci discuterait politique, argents et magistrature avec des aristocrates coincés, puant le parfum de bonne marque et couverts de richesse à faire vomir. Pendant ce temps il devrait rester avec les jeunes nobliaux tous plus bêtes les uns que les autres et tous aussi arrogants dans leur costumes d’apparat. Peut-être qu’il arriverait à s’éclipser de la soirée, m’enfin bon, pour l’instant il quitta ses appartements et rentra à l’intérieur de son petit salon. Des serviteurs vinrent l’aider à retirer ses vêtements, chose ardue compte tenu de la faible luminosité de la pièce simplement éclairée par une pierre. Il devait se changer. Se changer… C’est-à-dire changer de voile et de kimono pour un des voiles et un kimono plus lourds et chargés de richesse et de pierreries… Aegon traversa donc le couloir menant à la pièce luminescente. Il fut à nouveau habillé avec des voiles et un kimono pourpre cette fois, couverts de petit rubis et d’ambre, des fils d’or brodés sur la soie du kimono. Il sortit enfin de ses appartements, encore plus chargé qu’avant. Aegon descendit le grand escalier et retrouva les invités. Tous les trois pas il devait s’arrêter pour répondre poliment aux bonjours pompeux des invités venus lécher, pour la majeure partie, les bottes de son père. Il avança jusqu’à une fenêtre et s’assit sur le rebord. Il regarda la rue et songea un instant à s’échapper, mais il se ravisa en voyant la hauteur et en se rappelant que ses pouvoirs n’étaient pas aux normes ce soir. Il soupira et décida de regarder la lune se lever.

Son voile noir et son masque l’empêchait => l'empêchaient
toutes l’aristocratie => toute
escalier centrale => central
pour regroupé => regrouper
Il devra se montrer poli et ne pas déranger son père pendant que celui-ci discute politique => devrait / discuterait
tous aussi arrogant => arrogants
costumes d’apparats => apparat
il ses appartements => il quitta ses appartements ?
chose ardu => ardue
contenue => compte tenu
la pièce simplement éclairé => éclairée
la pièce simplement éclairée par une pierre devait se changer => une pierre. Il devait se changer.
Ce changer => Se changer
menant à luminescente => menant à la pièce luminescente ?
couverts de petit rubis => petits rubis
des fils d’or sont brodés => des fils d'or brodés (ou à la rigueur on commence une nouvelle phrase avec « étaient brodés »)
invités venu => venus
ses pouvoir => pouvoirs
 
Daivou

avatar


Masculin Messages : 268
Date d'inscription : 20/01/2015
Age : 19
Localisation : Dans une petite boite avec pour destinataire "Zéphyr Embrasé"
MessageSujet: Re: Les jeux de la noblesse [RP]   Mer 4 Mai - 19:59

A peine était elle sortie du carrosse qu'une ribambelle de jeunes nobliaux orgueilleux vinrent lui baiser la main. Chiemi les salua promptement avant de s'avancer vers le lieu de la fête. Elle esquiva habilement un groupe de jeunes nobles se trouvant sur son chemin. A mesure qu'elle se rapprochait de la grande salle Chiemi fut de plus en plus lasse. Entre ceux qui draguent à longueur de temps, ceux qui racontent des récits inventés de toutes pièces et les autres tous plus paresseux les uns que les autres, elle n'en pouvait plus. Elle rentra enfin dans la salle. Avec sa robe noire, elle espérait passer inaperçue par cette douce nuit. Elle décida de s'installer derrière le buffet, devant une fenêtre, à contempler le reflet de la pleine lune. Évasive, elle repensait à son après midi à se promener dans les champs, même si sa belle-mère le lui interdisait. Erza l'emmenait souvent se balader ainsi. Chiemi aimait apprendre et sa curiosité la poussait d'elle-même à explorer les nombreux lieux de cette Terre. Pendant un instant, elle regarda l'assemblée. Il étaient tous venus lécher les bottes d'un noble bien plus riche qu'eux ou encore parler des affaires et de l'argent qu'ils lui rapporteraient. Elle chercha quelqu'un du regard. Elle reconnut presque sans forcer sa belle mère qui était déjà en train de jouer de ses atouts pour attiser le désir du maître des lieux. Chiemi soupira : et dire que sa belle mère voulait l'éduquer de sorte qu'elle finisse par faire de même. Heureusement elle ne se laissait pas influencer. Elle finit par de nouveau regarder par la fenêtre et à patienter jusqu'à ce que la fête prenne fin.

A peine était elle sortie du carrosse qu'une ribambelle de jeunes nobliaux orgueilleux venaient => vinrent (action de premier plan)
avant de s'avançait => avant de s'avancer
A mesure quelle => qu'elle
Chiemi fut de plus en plus las => lasse
Entre ceux qui drague a longueur de temps => qui draguent à longueur de temps
ceux qui raconte => racontent
des récits inventé de toute pièces => inventés de toutes pièces
sa robe noir => noire
elle espérait passé inaperçus => passer inaperçue
a se promener => à se promener
Erza l'emmener => l'emmenait
tous venue => tous venus
où encore parlait => ou encore parler
qu'il lui rapporterait => qu'ils lui rapporteraient
elle la reconnut presque sans forcé => elle reconnut presque sans forcer
déjà entrain => en train
pour attisé => attiser
elle ne se laissa pas => laissait (action répétée)
et à patientait => patienter
jusqu'à la fête prenne fin => jusqu'à ce que



La réalité n'est que la façon d'être et d'agir de chacun, dans un monde où 7 milliards de personnes peuvent faire ce qu'ils veulent on peut aisément dire que la vie est un jeu de merde.
 
Ouranos

avatar


Masculin Messages : 284
Date d'inscription : 06/06/2015
Age : 17
Localisation : Dans un bakeneko bus en route vers le monde des esprits
MessageSujet: Re: Les jeux de la noblesse [RP]   Dim 8 Mai - 16:54

Aegon regardait à travers son voile pourpre la lune, blanche, des cratères argentés la parsemant. Il lui faudrait encore attendre longtemps avant que le soleil ne se couche, lui permettant ainsi de se débarrasser de ces affreux voiles. Il reporta son regard sur les invités. On aurait dit des paons se pavanant dans leurs beaux atours. Il y avait tant d’or que même un dragon en aurait été écœuré. Les colonnes de marbre noir soutenant le plafond de la salle de réception étaient toutes finement ouvragées, les sculptures représentant des dragons enroulés autour des colonnes. Les sculpteurs avaient incrusté dans les yeux des dragons des rubis, et les dragons semblaient ainsi regarder les convives. Les chapiteaux des colonnes étaient garnis des étendards de la Maison Aegiss, un renécureuil blanc aux rayures d’or sur un fond noir. Le sol, dallé de plaques de marbre blanc d’un mètre sur un mètre, était recouvert à quelques endroits de tapis brodés d’or et de soie teintée en rouge sang. Le plafond qui était une coupole laissait entrer la lumière du jour, par plusieurs fenêtres rondes. La coupole, à l’intérieur, avait été entièrement recouverte de mosaïques colorées représentant le soleil et la lune formant une éclipse, trois hommes à demi dénudés soutenant les deux astres, chacun ayant un pagne d’une couleur différente. On avait ainsi, un homme au pagne bleu, un autre rouge et le dernier vert. Un renécureuil blanc aux rayures d’or les entourait de sa longue queue touffue. Le tout était sur un fond couleur or. L’arrière-grand-père d’Aegon avait dépensé une fortune pour ce plafond, pas loin d’un million d’Erzantins d’or. Les murs eux étaient plutôt sobres par rapport au reste de la salle, ils étaient couverts d’un enduit blanc sur lequel on avait peint, l’histoire de la Maison Aegiss, toujours avec beaucoup d’élégance et de finesse. C’était la mère d’Aegon qui avait fait enduire et peindre ces murs. Aegon soupira en regardant la femme jouant de ses atouts pour tenter de séduire son père. Elle portait une robe bleue longue très proche du corps. C’était une belle pièce, elle venait surement d’un grand tailleur. Aegon réfléchit un instant en regardant la femme et se souvint enfin de qui il s’agissait : cette dame n’était autre que la femme de Sir Natsuko, le détenteur des meilleurs ateliers de couture de tout Erzan. Aegon la regarda tenter encore de séduire son père et rit doucement lorsqu’agacé, son père repoussa la bonne femme d’une pique peu aimable. Il allait retourner à la contemplation de l’astre lorsque, malheureusement pour lui, de jeunes damoiseaux et damoiselles vinrent le flatter, allant même jusqu’à le draguer. Tous portaient de plus ou moins beaux habits, mais tous étaient couverts d’or de la tête aux pieds, cela en devenait presque grossier. Il se dégagea et alla à une autre fenêtre. Il ne remarqua que quelques minutes plus tard qu’à côté de lui se trouvait une jeune fille. Il ne l’avait pas remarquée, trop obsédé par la lune, il n’avait pas prêté attention à où il s’était assis ni à coté de qui.

- Oh, veuillez excuser mon intrusion damoiselle. J’étais dans la lune… Je me présente, Aegon de la Maison Aegiss, fils de Théon de la Maison Aegiss et héritier de cette même maison. Avec qui ai-je l’honneur de discuter ?

Demanda Aegon en s’inclina doucement devant la demoiselle. Elle portait une belle robe noire assez travaillée, sans or et argenterie. La simplicité suffisait à mettre en valeur la beauté de la jeune fille et sa richesse : une telle robe ça coûte cher, très cher. Ses cheveux étaient rouge, c’était curieux selon Aegon mais il s’en fichait, lui ne supportait pas le soleil alors bon. Un bandeau cachait ses oreilles et retenait ses cheveux. Aegon réfléchit et tenta de se rappeler qui était cette jeune fille mais n’y parvint pas. Une chose était sûre, elle était riche et n’en avait rien à faire lui et de son argent, un bon point déjà pour lui. Peut-être pourrait-il s’en faire une amie qui sait ?

Les colonnes de marbres noirs => marbre noir (c'est la matière, elle est unique et commune à toutes les colonnes)
avaient incrustés => incrusté
dallé de plaque => plaques
de tapis brodé d’or => brodés d'or
soie teinté => teintée
laissait entré => laissait entrer
trois hommes à demi dénudé => dénudés
Un renécureuil blanc aux rayures d’or les entouraient => entourait
étaient plutôt sobre => sobres
se rappela enfin de qui il s’agissait => se souvint enfin de qui il s'agissait (on ne se rappelle pas « de »)
ateliers de coutures => couture
de la tête au pied => aux pieds
Il ne l’avait pas remarqué => remarquée
prêté attention où => prêté attention à où
robe noire assez travaillé => travaillée
Une chose était sûr => sûre
 
Daivou

avatar


Masculin Messages : 268
Date d'inscription : 20/01/2015
Age : 19
Localisation : Dans une petite boite avec pour destinataire "Zéphyr Embrasé"
MessageSujet: Re: Les jeux de la noblesse [RP]   Dim 8 Mai - 22:01

Chiemi reconnut du premier coup d’œil son interlocuteur, c'était seulement le fils de la maison Aegiss, Aegon Aegiss. Il était habillé comme les rumeurs le laissaient paraître d'un kimono pourpre avec une multitude de pierreries : c'était un vêtement tout droit sorti du commerce de son père. Lui qui lui manquait tant... Chiemi se perdit un moment dans ses pensées. Elle remarqua soudainement que Aegon la dévisageait. Elle comprit quelle ne lui avait toujours pas répondu et prit un ton calme avant de sortir :

-Oh, je suis bien obligé de vous excuser après tout c'est ici chez vous. Vous avez décliné votre identité je vais donc faire de même, Chiemi Natsuko, fille unique de Zefus Natsuko et de la Maison Natsuko et donc, pour ainsi dire, son héritière malgré le fait que certaines ne voient pas ceci d'un très bon œil...

Elle regarda sa belle mère qui s'était fait repousser l'instant d'avant être contrariée, elle détestait toutes les personnes qui avaient l’affront de ne pas succomber à ses avances. Chiemi esquissa un rire en coin avant de se remettre à regarder le spectacle que donnait le ciel. Écarlate, il ne faisait aucun doute sur le fait que la nuit serait bientôt présente. C'est le moment de la journée qu'elle préférait, dommage qu'elle soit bloquée ici à l'intérieur en compagnie de personnes toutes plus hypocrites les unes que les autres. Elle se tourna de nouveau face à Aegon.

-D'ailleurs ce kimono vient de chez nous, j'ai vu mon père y faire les retouches que Théon avait préconisé pour vous.

Elle le regarda dans les yeux, ils semblaient lui avouer qu'Aegon non plus n'aimait pas les personnes présentes en son domaine. Curieusement elle eut la sensation qu'il deviendrait bientôt quelqu'un d'inoubliable.

tout droit sortie => sorti
Aegon le dévisageait => la dévisageait
pris un ton calme => prit
de vous excusez => excuser
malgré que certaines ne voit pas ceci d'un très bon œil => malgré le fait que certaines ne voient pas ceci d'un très bon œil
qui c'était fait repoussé => s'était fait repousser
toute les personnes qui avait => toutes les personnes qui avaient
qu'elle préférer => préférait
dommage qu'elle soit bloqué => bloquée
personnes tous plus hypocrites => toutes
j'ai vue => vu
lui avouaient => avouer
aussi => non plus
les personnes présentent => présentes



La réalité n'est que la façon d'être et d'agir de chacun, dans un monde où 7 milliards de personnes peuvent faire ce qu'ils veulent on peut aisément dire que la vie est un jeu de merde.
 
Ouranos

avatar


Masculin Messages : 284
Date d'inscription : 06/06/2015
Age : 17
Localisation : Dans un bakeneko bus en route vers le monde des esprits
MessageSujet: Re: Les jeux de la noblesse [RP]   Sam 25 Juin - 16:36

Aegon dont le masque cachait tout le visage, souriait sous ses voiles. Chiemi avait l'air fort sympathique et n'avait pas l'air d'en vouloir, comme tous les autres, à l'argent de son père. Il s'assit donc à côté d'elle sur le rebord de la fenêtre, son regard attiré par la lune qui allait disparaître bientôt. Un orchestre jouait une douce musique de l'autre côté de la salle, quelques couples s'étaient formés et dansaient au rythme de la musique. Aegon s’exaspérait : pourquoi le soleil ne se couchait il pas plus vite… Ces affreux voiles le grattaient, c’était presqu’une allergie. Non pas que la soie de ses habits soit de mauvaise qualité, d’ailleurs c’était de la TRÈS bonne qualité, cousu avec soin et professionnalisme. Le fait était que l’envie d’enlever ces habits et pouvoir se mouvoir sans gêne était très forte, sentir l’air sur sa peau, les rayons de la lune… Oh… ces doux rayons, ils avaient un effet galvanisant. La nuit, Aegon voyait ses pouvoirs quelques peu décuplés, surtout les nuits de pleine lune ainsi que celle du solstice d’hiver. Le solstice d’été avait à l’inverse du solstice d’hiver, un effet très néfaste, Aegon perdait tous ses pouvoirs, chose assez peu… pratique pour un jeune noble, héritier qui plus était d’une des plus grandes maisons d’Erzan. Les dangers étaient nombreux, entre famille qui voulait prendre la place d’une autre, les jalousies, les petites vengeances, ou encore les conflits entre jeune nobliaux pour une belle jeune femme. Deux gardes devant sa chambre et une dizaine lorsqu’il sortait dehors, Aegon se sentait parfois étouffé par autant de système pour sa sécurité.

- Et bien, je suis enchanté de faire votre connaissance. Je suis même honoré de rencontrer la fille de l’homme qui fit faire ce magnifique kimono. Vos vêtements ont très bonne réputation et une bonne partie de mes vêtements viennent de vos ateliers d’ailleurs. Et…

Un jeune nobliau lui coupa la parole. Le jeune homme devait avoir un an de plus qu’Aegon et était fort bien habillé. Il portait un élégant costume noir couvert de dentelle bleue, ses manches ainsi que son col étaient en soie bleue, ils étaient ornés d’un papillon argenté, un monarque. Sa peau était légèrement bronzée et ses cheveux étaient blonds, son visage était fin et bien fait. C’était un assez joli garçon, ses habits et ses manières annonçaient une bonne éducation et une famille puissante. Aegon se souvint que le Monarque était l’emblème de la maison Ferneydicci, une puissante famille qui avait la plus puissante armée d’Erzan, autrefois. La maison avait perdu de sa superbe mais demeurait tout de même une très puissante et très riche maison, au moins autant que la maison Aegiss. Le jeune homme était donc Roman, le fils aîné et héritier de la maison Ferneydicci, sa mère devait se trouver à la réception et des dizaines de gardes devaient être postés tout autour du château et même dans son enceinte. Aegon se tourna donc vers le jeune homme qui venait de l’interrompre et se courba légèrement.

- Bonsoir, messire, que me vaut l’honneur de votre irruption dans la conversation que je menais avec la charmante Chiemi de la maison Natsuko ?

Dit Aegon légèrement énervé par l’individu qui lui faisait face. Roman bomba le torse et s’inclina à son tour. Cette interruption ne plaisait guère à Aegon, lui qui avait l’habitude qu’on l’écoute et le respecte.

- Veuillez excuser cette incursion dans votre discussion qui je n’en doute pas doit être passionnante mais je voulais rencontrer l’héritier de la maison Aegiss. On ne m’avait pas menti, êtes-vous si laid qu’il vous faille porter ce masque et cette robe ?

Dit Roman méchamment, un sourire narquois sur les lèvres. Aegon serra les poings, comment osait-il, couper la parole à un Aegiss puis l’insulter de la sorte ! La lune était apparue dans le ciel, le soleil s’était couché, les pouvoirs d’Aegon revenaient en force. L’aura d’Aegon, argent-bleuté, flottait autour de lui, signalant qu’il était prêt à utiliser sa magie et montrant sa colère. Il ouvrit doucement la bouche et avec un calme détaché il répondit.

- Tout d’abord, messire, je vous prierais de bien vouloir répondre correctement à la personne devant laquelle vous vous trouvez. En second temps, excusez-vous auprès de damoiselle Chiemi pour votre incursion comme vous dites tout en vous présentant poliment et en lui souhaitant une agréable soirée, bien que je pense que vous l’ayez gâchée. Et troisièmement, vous n’avez rien à insinuer sur mon compte.

Les paroles d’Aegon avaient été sèches et Roman ne souriait plus du tout, il gardait un masque froid qui montrait que ces paroles avaient fait mouche. Aegon retira alors son masque et les multiples voiles qui couvraient son visage, révélant ses traits fins, sa peau blanche, ses yeux opalescents aux pupilles verticales, seule la cicatrice marquant sa joue gauche abîmait un peu son beau visage mais pas tant que cela. Ses cheveux noir jais étaient attachés en un chignon maintenu par deux baguettes d’argent, son oreille gauche portait les deux anneaux de métal gris des Aegiss et on vit apparaître Doeran, le serpent blanc d’Aegon. Celui-ci fixait Roman de ses pupilles verticales noires, l’air contrarié. Descendant à vive allure une des colonnes, on vit un renécureuil sauter sur l’épaule d’Aegon, le poil dressé et un petit grondement sourd semblant s’échapper de la gorge du petit animal.

ses pouvoir => ses pouvoirs
pleines lune => pleine lune
tous ces pouvoirs => ses
rencontré => rencontrer
autre fois => autrefois
ce trouvé => se trouver
être posté => postés
votre discutions => discussion
qu’il vous faut => faille
c’était couché => s'était
au prêt => auprès
vous l’aillez gâché => vous l'ayez gâchée
avaient faits => fait
pupilles verticales noire => noires
 
Daivou

avatar


Masculin Messages : 268
Date d'inscription : 20/01/2015
Age : 19
Localisation : Dans une petite boite avec pour destinataire "Zéphyr Embrasé"
MessageSujet: Re: Les jeux de la noblesse [RP]   Mar 27 Sep - 20:38

Chiemi regarda l'affrontement entre Aegon et Roman. Elle savait déjà que Roman n'était autre qu'un noble sans noblesse. Enrouler une statue de crottin dans de l'or n'en fait pas une œuvre d'art. Chiemi voulait que cet individu parte immédiatement afin de pouvoir profiter pleinement de sa soirée. Elle prit alors la parole juste après que le renécureuil se soit installé sur l'épaule d'Aegon.

-Je suis en effet outrée de voir à quel point des gens de votre soi-disant "noblesse" osent proférer des rumeurs aussi disgracieuses que mensongères. Maintenant,(Chiemi haussa le ton pour attirer l'attention sur elle et ridiculiser Roman) cessez immédiatement de m'importuner ou vous vous retrouverez avec la maison Natsuko sur le dos !

Chiemi regarda autour d'elle satisfaite, la plus grande partie des nobles s'était retournée et avait écouté cette fin de discussion. Ils commencèrent à chuchoter entre eux comme quoi la maison de ce cher Roman allait se retrouver dans les bas quartiers de la ville. Roman comprit qu'il n'avait plus aucune chance de remporter ce combat, d'un côté il s'était mis à dos l'héritier de la maison Aegiss et de l'autre l'héritière de la maison Natsuko... S'il ne faisait rien il ne pourrait plus se dépêtrer de cette situation. Il commença par reculer de deux pas et s'inclina devant Chiemi et Aegon.

-Je vous prie d'agréer mes plus plates excuses, très chère Chiemi, je ne voulais en aucun cas vous importuner lors de cette réunion. Je vais maintenant me retirer et ne vous adresserai la parole que si c'est vous personnellement qui m'en donnez l'autorisation. Passez une agréable soirée, Monseigneur Aegon, Mademoiselle Chiemi.

Il se retira donc vers la foule de nobles, tous les regards étant toujours posés sur lui. Néanmoins il suffit de cinq minutes pour que la fête batte son plein. Chiemi regarda Aegon et lui lança un sourire chaleureux, puis elle regarda le serpent et d'un signe de main lui fit signe de venir. Elle aimait particulièrement les animaux quels qu'ils soient. Le serpent s'approcha de Chiemi. Elle le prit doucement et le posa sur ses genoux en lui caressant gentiment la tête. Le serpent sembla apprécier et resta tranquille. Chiemi regarda de nouveau par la fenêtre et se mit à fredonner une chanson. Elle commençait à apprécier cette fête, elle s'était fait un ami qui pensait la même chose et avait réussi à mettre un noble à genoux. On peut dire que c'était une soirée enrichissante pour elle.

Roman n'est autre => n'était autre
une statue de crottin enroulé dans de l'or n'en fais pas une œuvre d'art => enrouler une statue de crottin dans de l'or n'en fait pas une œuvre d'art
cette individu => cet individu
ose proférer => osent
disgracieuse => disgracieuses
mensongère => mensongères
ridiculisé Roman => ridiculiser
Cesser immédiatement => cessez
c'étaient retournée => s'était retournée
avaient écouté => avait écouté
les bas quartier => quartiers
Roman compris => comprit
c'était mis => s'était
Je vous pris d'agréé => je vous prie d'agréer
plates excuse => excuses
ne vous adresserais => adresserai
qui m'en donniez => donnez
Passer => Passez
foule de noble => nobles
regards étant toujours posée => posés
tel qu'il soit => quels qu'ils soient
Elle le pris => Elle le prit
sembla appréciai => apprécier
Elle commençai => commençait
elle c'était fais => elle s'était fait
On peux dire que c'est  => On peut dire que c'était



La réalité n'est que la façon d'être et d'agir de chacun, dans un monde où 7 milliards de personnes peuvent faire ce qu'ils veulent on peut aisément dire que la vie est un jeu de merde.
 
Ouranos

avatar


Masculin Messages : 284
Date d'inscription : 06/06/2015
Age : 17
Localisation : Dans un bakeneko bus en route vers le monde des esprits
MessageSujet: Re: Les jeux de la noblesse [RP]   Dim 4 Déc - 19:42

Aegon, regarda la scène se dérouler sans rien faire, fixant Roman de ses yeux opalescents. Le renécureuil montrait les dents au jeune nobliau et Doeran le serpent sifflait d’un air menaçant. Ne disant mots, l’héritier de la maison Aegiss regarda l’héritier Ferneydicci s’enfoncer dans la foule d’invités, le regard baissé. Les volutes d’aura argent-bleutées se dissipèrent, Aegon replaça son masque et ses voiles autour de sa tête et sur son visage blanc, de la porcelaine. Doucement Doeran rentra dans la robe de son maître pour ressortir au niveau de la manche gauche de celui-ci. Le serpent blanc remonta en ondulant le long de la soie noire, il semblait intrigué par la jeune noble près d’Aegon. Le renécureuil ébroua son pelage doré et fixa quelques instants Chiemi de ses yeux verts avant de lui sauter dessus. Pas farouche, l’animal vint renifler les cheveux de la jeune femme, tournant sans cesse autour de sa tête, descendant et grimpant le long de sa robe. L’animal habitué à grimper ainsi sur son maître avait appris, il a longtemps, à ne pas agripper trop les tissus avec ses griffes. Il se souvenait encore du coup de torchon qu’il avait reçu lorsqu’il avait marqué la soie d’un des voiles de son maître avec ses griffes à force de grimper dessus. Il s’arrêta de tourner autour de Chiemi et se posta sur la tête de cette dernière. Sa petite tête de rongeur pendait le long du front de Chiemi, l’animal regardant la noble dans les yeux. Aegon soupira en souriant, en voyant l’animal faire son numéro.
- Descends de là, veux-tu ?
Disait, Aegon au petit renécureuil qui sembla comprendre. Celui-ci, descendit de Chiemi pour remonter sur l’épaule d’Aegon d’où il fit une petite courbette comme pour saluer la jeune femme. Aegon jeta un coup d’œil dehors, la lune commençait sa lente ascension dans le ciel devenu noir piqué des étoiles blanches et bleues de la galaxie. Comme il restait trop longtemps à contempler la lune, il regarda l’héritière Nastuko précipitamment.

- Je… euh… Excusez-moi noble dame, j’ai… des absences…  Merci de vous être interposée, s'il avait continué je ne suis pas sûr que j’aurais pu me contrôler… Ça aurait été une honte… Voulez-vous garder mon renécureuil pendant que je vais m’habiller pour la soirée ?

Proposa Aegon à Chiemi. Le renécureuil remonta alors sur l’épaule de la jeune fille d’un saut gracieux. Aegon s’inclina doucement et sans attendre la réponse de Chiemi se dirigea vers une des portes menant au couloir de ses appartements. « Surveille-la", dit Aegon à son renécureuil mentalement,"cette noble est intéressante. Je resterai en contact mental avec toi afin d’entendre ce qu’elle dit. » Pendant ce temps, Doeran descendait doucement le long de la jambe de son maître. Aegon s’arrêta au niveau du buffet qui se trouvait à mi-chemin entre l’héritière Natsuko et les portes. Il regarda posément les mets sur le buffet et fit semblant d’essayer d’en choisir un pendant que Doeran descendait de son pied et arrivait sur le sol. Le serpent se dirigea alors rapidement en ondulant vers Roman qui discutait avec d’autres nobles. Aegon semblant ne pas se décider pour un mets, il reprit son chemin vers ses appartements. " Doeran, tu sais ce que tu dois faire", dit télépathiquement Aegon au serpent qui venait de monter sur le pied de Roman sans que celui-ci ne s’en rende compte. L’héritier arriva enfin à la porte du couloir qu’un serviteur ouvrit pour lui. Il s’y engouffra, remerciant d’une inclinaison de la tête le serviteur. D’un pas rapide il se dirigea vers ses appartements et y pénétra, entendant les deux conversations de Roman et de Chiemi.

la foule d’invité => invités
prêt d’Aegon => près d'Aegon
ses yeux vert => verts
Descend de là => Descends
à contemplé => contempler
interposé => interposée
Je resterais => resterai
contacte => contact
 
Daivou

avatar


Masculin Messages : 268
Date d'inscription : 20/01/2015
Age : 19
Localisation : Dans une petite boite avec pour destinataire "Zéphyr Embrasé"
MessageSujet: Re: Les jeux de la noblesse [RP]   Mer 7 Déc - 20:01

Chiemi regarda Aegon s’en aller, la laissant ainsi seule avec le petit animal. Celui-ci, la regardait intensément. Chiemi regarda la lune s’élever dans le ciel en lâchant un petit soupir, elle devrait attendre encore un moment avant de partir de cette cérémonie pompeuse. Elle souhaitait pourtant plus que tout s’en aller. Tout à coup, ses oreilles de chat cachées par le bandeau sur sa tête lui indiquèrent quelque chose d’anormal.  Elle ferma les yeux avant de les rouvrir doucement. Ses yeux avaient pourtant changé et étaient anormalement étrécis. Ses yeux ressemblaient ainsi à ceux d’un chat à présent, elle pouvait ainsi voir les anomalies magiques de ce monde. Elle vit alors un étrange trait partir du renécureuil jusqu’à l’endroit où Aegon avait disparu. Mais il n’y avait pas qu’un trait qui se retrouvait à cet endroit, un second menait tout droit au serpent qui était accroché à la jambe du noble qui les avait interrompus juste avant. Chiemi referma les yeux et les rouvrit de nouveau pour redevenir celle qu'elle était censée être : une banale noble héritière de sa Maison. Elle réfléchit un moment à ce que les traits pouvaient bien signifier. Peut-être que les animaux étaient liés à lui mais pour quelle raison ? Et si Aegon les espionnait en ce moment même ? Se pouvait-il qu’elle ait piqué sa curiosité à vif ? Chiemi sourit : dans ce monde peu de personnes connaissaient les pouvoirs conférés par la magie. Elle regarda le renécureuil intensément avant de dire ces mots :

- Je sais

Chiemi rigola avant de se remettre à regarder par la fenêtre. La lune s’éleva un peu plus et elle commença à chanter doucement une chanson que son père lui avait apprise étant petite. C’était ce qui lui rappelait son père quand il n’était pas à la maison. Soudainement, sa belle-mère apparut derrière elle.

-Allez viens Chiemi nous rentrons, maintenant ! dit-elle d’une voix amère
-Q-quoi ? Mais on n'est jamais rentrées aussi tôt d’une fête ! Surtout celle du solstice d’été ! répondit Chiemi, surprise de se plaindre de ne pas rester plus longtemps.

Elle savait pourquoi elle voulait rester : ce garçon, Aegon, l’intriguait et elle avait envie de passer plus de temps avec celui qui pouvait devenir un ami. Mais sa belle-mère, Bianca, n’était pas de son avis.

-Cet homme n’est en aucun cas attiré par mes charmes, je ne vois aucune raison de rester plus longtemps ici ! déclara-t-elle d’un ton ferme pour se faire obéir.
-Peut-être bien… Mais si la Maison Natsuko part aussi de la fête du solstice d’été il vont penser que nous sommes faibles et cela pourrait engendrer des conséquences problématiques pour notre Maison. Nous devons rester, je vous en supplie mère !

Bianca forçait Chiemi à la nommer ainsi, bien qu’elle ne fût que sa belle mère. D’habitude Chiemi ne lui faisait pas un tel plaisir, mais elle voulait rester à tout prix. Elle reprit la parole pour essayer d’adoucir l’humeur de Bianca.

-Et puis nous ne pouvons pas partir avant la cérémonie que la Maison Aegiss ne commence, cela risquerait de poser des problèmes majeurs entre nos deux familles et pui…
-Je m’en fiche, il n’y a plus rien d’important ici !! Maintenant tu viens avec moi  et l’on repart !! la coupa Bianca.

Sa belle-mère lui attrapa le bras et commença à la tirer de force. Le renécureuil resta cependant sur son épaule en regardant sa mère étrangement. Chiemi avait essayé de gagner du temps. Elle espérait quelle ne s’était pas trompée sur le lien magique et que Aegon avait entendu sa conversation. Si c’était le cas elle espérait qu’il fasse quelque chose pour les empêcher de partir. Elle opposa résistance à sa belle-mère histoire de gagner encore un peu plus de temps. Il fallait qu’il se dépêche si il tenait vraiment à continuer de lui parler.

la laissant seul => seule
la lune s’élevait => s'élever
elle devra attendre => devrait attendre
ses oreilles de chat caché => cachées
quelque chose d’anormale => d'anormal
cette endroit => cet endroit
qui les avaient interrompu => avait interrompus
celle quelle était censé => censée
pouvaient bien signifié => signifier
étaient lié => liés
ce pouvait-il => se pouvait-il
qu’elle est piqué => qu'elle ait piqué
peu de personne => personnes
connaissait => connaissaient
les pouvoir conféraient par la magie => pouvoirs conférés
à regardait => regarder
que son père lui avait appris => apprise
on est jamais rentré => on n'est jamais rentrées
l’intrigué => l'intriguait
nous somme faible est cela pour engendrer => nous sommes faibles et cela pourrait engendrer
Nous devant restait => Nous devons rester
Bianca forçait Chiemi à la surnommait => à la surnommer
resté à tout pris => rester à tout prix
Elle repris => reprit
cela risquerai => risquerait
problèmes majeur => majeurs
c’était pas trompé => s'était pas trompée
est que Aegon => et que Aegon
pour les empêchaient de partir => empêcher



La réalité n'est que la façon d'être et d'agir de chacun, dans un monde où 7 milliards de personnes peuvent faire ce qu'ils veulent on peut aisément dire que la vie est un jeu de merde.
 
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les jeux de la noblesse [RP]   

 
 

Les jeux de la noblesse [RP]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Présentation et Critiques de Jeux Vidéos
» jeux pour un anniversaire
» Des skins ( stickers ... ) pour votre console de jeux !
» [info] pensez vous que les jeux WM7 seront comme ça ?
» Thèmes Dessins animés / Jeux videos / Mangas

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Zéphyr Embrasé :: Vos Role-Play :: RP Médiéval-Fantasy :: Naïko-