Zéphyr Embrasé
Bienvenue sur Zéphyr Embrasé ! Si tu es déjà membre n'oublie pas de te connecter ;-) .
Sinon n'hésite pas à t'inscrire sur ce forum de partage littéraire, ne serait-ce que pour donner ton avis sur les textes postés ici. Parce que, oui, nous voulons ton avis ! En bonus tu pourras profiter de la communauté délirante et/mais accueillante de ZE ^^.

Alors vite rejoins-nous ! (Non je te rassure nous ne sommes pas (encore) une secte)

AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Un forum pour les jeunes écrivains à la recherche de soutien et les lecteurs avides de donner leurs avis. Venez partager votre passion des mots !
 

Partagez | 
 
 Estival sourire [P]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Iskupitel

avatar

Sire de Picardie, Souverain des Isles de Coupe et de Pitel
Masculin Messages : 496
Date d'inscription : 26/07/2014
Age : 20
Localisation : Ouest de la France
MessageSujet: Estival sourire [P]   Lun 22 Aoû - 15:36

L'été est une saison bien étrange. C'est celle de la musique, de la plage, des amours passagères, des vacances. C'est une saison chaude, aux influences clairement tropicales et aux conséquentes lourdeurs météorologiques. C'est aussi la saison du jaune, du blé aux tournesols, du soleil au sable, du colza à l'humeur des gens. C'est parmi tout cet or que, discrètement, s'esquissent ses cheveux, ton sur ton. Les yeux fermés, son teint doucement hâlé parfait son camouflage, et seuls ses vêtements, aux couleurs vives, permettent de la distinguer du champ où elle se trouve, allongée, dormant presque. Au-dessus de son menton, ses lèvres dessinent un sourire béat, presque stupide, et ses pommettes, suivant le mouvement, agrandissent ce bonheur transparaissant. Car l'été, c'est aussi la saison des retrouvailles dans des maisons perdues ou sur des plages oubliées, pour que chacun profite au mieux de la personne qu'il aime.

Au sortir du train, chargée lourdement de sacs en tous genres, elle ne pensait pas que son sourire pourrait être si grand. Elle le sentit pourtant croître à vue d'œil ; à vue d'elle. Ses commissures dépassèrent ses oreilles, s'élancèrent telles Babel, en connaissant également le sort mais tant infiniment plus esthétiques et mémorables. Tournant sur elle-même, une main en vaine visière, regardant dans la direction opposée, son objectif, sa moitié manquante, la cherchant ostensiblement. Avant que de faire remarquer sa présence, l'arrivante, bagages au sol et main passant dans les cheveux, se permit de contempler l'autre comme elle avait rêvé de la contempler depuis le soir de leur dernière rencontre, des siècles ou des éternités auparavant, ses yeux passant de la chevelure brune et lâche, un brin ondulée, jusqu'au creux de ces reins délicats, au bas de la cascade capillaire, où se sentait déjà déposer les mains lors de la fatidique étreinte qu'elle redoute autant qu'elle attend. Elle ne sait si elle sera aussi belle que dans ses songes, si elle ne la repoussera pas, mais elle meurt d'envie d'essayer tout de même, de tenter de le diable tant la chandelle est désirable. Puis ses yeux épousent la courbe presque inexistante, mais crûment satisfaisante, harmonieuse et réjouissante, surplombant ces jambes consciencieusement dessinées et mises en valeur dans leur sveltesse par un pantalon de toile, à la teinte et la mode estivales. Avec un sourire amusé, elle s'attarda un instant sur la main gauche de sa modeste muse, posée nonchalamment, comme oubliée,  la naissance du fessier. Un sourire en coin ponctuant son visage clair et enjoué, l'accueillie empoigna son bagage avec, et s'en alla se faire remarquer de son accueillante, dents visibles, heureuse de retrouver ce bonheur qu'elle avait fini par oublier, loin de sa jolie moitié, loin de ces étés.
[-]

Après-propos:
 

ses cheveu => cheveux

 
Meredith Epiolari

avatar

Reine de l'Impro
Féminin Messages : 1333
Date d'inscription : 29/07/2014
Age : 20
Localisation : Between the peanuts and the cage
MessageSujet: Re: Estival sourire [P]   Lun 29 Aoû - 19:14

J'aime beaucoup ton sens du détail, parce qu'il me semble que ce texte est une histoire de détails, ça commence avec des généralités sur l'été qui est la saison de ceci, de cela, mais l'action, la véritable action se joue dans un mouvement des mains, dans la blondeur des cheveux, dans les commissures, bien-sûr, qui s'étirent. C'est beau de découvrir une vue d'ensemble petit à petit et de comprendre ce texte comme un puzzle dont les pièces s'emboîtent.

Pour moi, le passage du premier au second paragraphe n'est pas dérangeant. On sent le changement de rythme, mais personnellement je l'ai apprécié.

J'aime beaucoup, les textes souriants n'ont rien perdu de leur fraîcheur.

 
 

Estival sourire [P]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le sourire des marionnettes de Jean Dytar
» [Higgins Clark, Mary] L'ombre de ton sourire
» Léger sourire
» Merci pour ton sourire
» Triste sourire (pantoum)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Zéphyr Embrasé :: Vos oeuvres originales :: Écrits courts :: Ecrits fictifs (courts) :: Autres Nouvelles-