Zéphyr Embrasé
Bienvenue sur Zéphyr Embrasé ! Si tu es déjà membre n'oublie pas de te connecter ;-) .
Sinon n'hésite pas à t'inscrire sur ce forum de partage littéraire, ne serait-ce que pour donner ton avis sur les textes postés ici. Parce que, oui, nous voulons ton avis ! En bonus tu pourras profiter de la communauté délirante et/mais accueillante de ZE ^^.

Alors vite rejoins-nous ! (Non je te rassure nous ne sommes pas (encore) une secte)

AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Un forum pour les jeunes écrivains à la recherche de soutien et les lecteurs avides de donner leurs avis. Venez partager votre passion des mots !
 

Partagez | 
 
 La vallée des larmes [S]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Elsa Grège




Féminin Messages : 5
Date d'inscription : 03/09/2017
MessageSujet: La vallée des larmes [S]   Dim 3 Sep - 10:06

Mon amour, tu hantes mes nuits blanches, dépose quelques unes de tes larmes au coin de mes yeux…
D’où te vient ton inspiration ?

Un magnifique bijou, c’est vrai. Et comment t’es venue cette idée ?
Bonnie était toujours plus affamée, il fallait la satisfaire. C’est au cours de l’un de mes voyages en Italie que je l’ai imaginé et dessiné. Là-bas j’y ai rencontré Mussolini…
Un gros poisson.
Et en contemplant ses doigts j’ai compris que c’est par la main que vient le mal et qu’il fallait trouver un moyen d’amplifier ce procédé.
Donner sa main au loup.
En quelque sorte. Alors j’ai conçu un premier bijou, un prototype sous forme de gant qui englobait toute la main, je l’ai même breveté sous le nom de Main de justice mais c’était trop voyant. J’ai voulu le tester sur un enfant, le père s’est laissé prendre au jeu, mais le petit était méfiant et il n’a jamais voulu me saluer. J’ai insisté, je l’ai même pris par le collet et j’ai commencé à le réprimander : « Donne-moi ta main », je lui disais mais c’est lui qui a été le plus fort, il m’a répondu : « Je te saluerai quand tu m’auras offert un cadeau. » Un enfant gâté.
Ce n’est pas un chat à prendre sans gant.
Effectivement. Alors j’ai dû m’y résoudre. Je lui ai acheté quelques soldats et un char de combat, je savais que ça lui plairait, les jeux de guerre ça plaît toujours aux enfants.
À cheval donné, on ne regarde pas la bride.
Mais quand  j’y suis retourné sa mère n’était plus là, un malheureux accident, et son père ayant déjà péri, on avait envoyé le gamin dans un orphelinat.
As-tu versé des larmes de crocodile ?
J’ai abandonné l’idée du gant, en plus d’être trop voyant, c’était pour moi trop éprouvant, d’autant que le petit était devenu poète et que je ne pouvais pas associer ce souvenir à la beauté de ce qu’il écrivait.
Ses vers étaient tellement jolis ?
Écoute et juge par toi-même :

Le temps fuit et sans retour
Emporte nos tendresses
Loin de ce funeste séjour.
Le temps fuit sans retour.
Zéphyrs embrasés,
Versez-nous vos caresses,
Zéphyrs embrasés,
Nous n’oublierons pas vos baisers.


C’est beau en effet mais ne serait-ce pas toi qui les a composés ? Cette histoire est-elle vraie ? Tu ne serais pas en train de me faire marcher ?
Si je t’avais raconté que c’est moi qui ai envoyé ce garçon à Auschwitz ou à Treblinka, tu m’aurais cru ?

Et ces larmes de fantômes autour de tes yeux ? Tu as l’air fatigué, viens te reposer.
 
Meredith Epiolari

avatar

Reine de l'Impro
Féminin Messages : 1322
Date d'inscription : 29/07/2014
Age : 19
Localisation : Between the peanuts and the cage
MessageSujet: Re: La vallée des larmes [S]   Dim 3 Sep - 18:15

Tout d'abord, merci pour ce texte, c'est très agréable à lire. J'espère que tu vas rester longtemps parmi nous, parce que ça fait du bien ces textes énigmes qui résistent un peu et continuent à fasciner. Tu es mon genre de plume, ça faisait longtemps Wink

Ma première observation, c'est que ce texte se présente comme un hommage à ce forum, et pourtant s'intitule « La Vallée des larmes ». Drôle de mélange entre hommage et élégie, un peu comme les quelques vers censés plus tard expliciter la référence. Étrange aussi un hommage où domine le « je »... « Tu ne serais pas en train de [nous] faire marcher », par hasard ?

Après lecture du texte, ça fait nouveau roman, ça me plaît beaucoup. Je pense par exemple à des ellipses un peu brutales ("son père ayant déjà péri" ou bien "le petit était devenu poète") et puis une certaine ironie cynique dans la narration (« Ce n’est pas un chat à prendre sans gant. » ,"les jeux de guerre ça plaît toujours aux enfants"). Sans oublier cette histoire de gant, qui est le fil conducteur de la narration et semble entre bijou et appât, voire arme fatale... Ce ne sont que des impressions vagues, j'aime ton sens de la nuance.

Je trouve ton écriture plutôt bien rythmée, un observateur attentif remarquerait peut-être quelques imperfections, mais globalement l'enchaînement est agréable à l'oreille. J'aime beaucoup le rythme de ces deux phrases, notamment :

« Là-bas j’y ai rencontré Mussolini…
Un gros poisson. »

Je ne suis pas subjuguée par le passage en vers, ça boîte un peu et c'est plus classique, même si j'aime bien certaines impressions, comme l'idée que « Zéphyrs embrasés » rime avec « Nous n'oublierons pas vos baisers », et la couleur élégiaque des vers en général.

J'aime bien aussi l'aspect « méta », le fait que l'on découvre que ce récit est un mensonge en même temps que le « tu » à qui s'adresse le locuteur.

Bref, je trouve ce texte assez déroutant, et ça me fait du bien, j'aime.

Juste une dernière chose concernant les règles du forum : quand tu postes un nouveau texte, n'oublie pas de rajouter une balise dans le titre afin de d'éviter de mauvaises surprises aux lecteurs sensibles (plus d'informations ici, le deuxième point). Pour ce texte, je suggère une balise [S] (= sensible), car c'est assez soft, mais il y a quand même des allusions explicites à la mort (l'enfant orphelin, les camps...), et puis le cynisme a sa propre violence un peu dérangeante.

En espérant pouvoir bientôt te lire à nouveau !

 
Midnight

avatar

Maîtresse incontestée des vices infantiles
Féminin Messages : 351
Date d'inscription : 29/07/2014
Age : 17
MessageSujet: Re: La vallée des larmes [S]   Dim 3 Sep - 19:17

Comme l'a dit Meredith c'est un texte comme on n'a pas l'habitude d'en lire, étrange et dérangeant, ce qui est tout à fait appréciable. Je ne m'attarderai pas plus en analyse de ton texte, elle l'a fait plus brillamment que moi, mais j'espère te relire vite car j'aime beaucoup ta plume !



La Mère Patrie vaincra ~

"Je croyais qu'on allait jouer à cache-cache..."
Le petit Arthur, sept ans


 
Elsa Grège




Féminin Messages : 5
Date d'inscription : 03/09/2017
MessageSujet: Re: La vallée des larmes [S]   Dim 3 Sep - 20:09

Merci pour vos retours. Mon texte est extrait d'un roman que je souhaite publier à compte d'auteur et il est assez obscur c'est vrai, c'est le côté énigmatique comme le souligne justement Meredith qui m'amuse. Pour en comprendre un peu plus le sens, je vous dirais que je me suis inspirée du film La vie est belle de Roberto Benigni et de l'air de La Barcarolle qu'on y entend et dont les paroles sont les suivantes :

Le temps fuit et sans retour
Emporte nos tendresses
Le temps fuit, le temps fuit
sans retour
Zéphyrs embrasés
Versez-nous vos caresses
Zéphyrs embrasés
Donnez-nous vos baisers

En espérant qu'à la lumière de ces références, vous preniez plus de plaisir encore à relire mon texte, autant peut-être qu'à regarder ce film et à écouter cet opéra !
 
Meredith Epiolari

avatar

Reine de l'Impro
Féminin Messages : 1322
Date d'inscription : 29/07/2014
Age : 19
Localisation : Between the peanuts and the cage
MessageSujet: Re: La vallée des larmes [S]   Mer 6 Sep - 19:28

Oh, mais oui, bien sûr ! La référence n'est pas une évidence, mais je crois y avoir vaguement pensé (ce qui signifie qu'elle est bien utilisée Wink ), sans doute à cause du fameux char de combat.
Je ne sais plus si dans La Vie est belle il y a une voix sur la musique d'Offenbach, mais je ne suis pas trop convaincue par les paroles en français... En lisant le poème dans ton texte la première fois, j'ai pensé que ça ressemblait à une traduction, j'avais donc raison ! En tout cas, c'est bien plus joli en musique, et c'est assez amusant que le seul passage que je n'aimais pas dans ton texte ne soit pas de toi.

Préviens-nous si tu réussis à publier ton manuscrit, parce que cet extrait donne envie de lire ce qui l'entoure !

 
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La vallée des larmes [S]   

 
 

La vallée des larmes [S]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» LA VALLÉE DES LARMES (Tome 1) de Sonia Marmen
» LA VALLÉE DES LARMES (Tome 4) LA RIVIÈRE DES PROMESSES de Sonia Marmen
» La vallée des morts - Egypte
» operations vallée Munster 08.1914
» Nausicaä de la Vallée du Vent

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Zéphyr Embrasé :: Vos oeuvres originales :: Écrits courts :: Ecrits fictifs (courts) :: Fragments-