Zéphyr Embrasé
Bienvenue sur Zéphyr Embrasé ! Si tu es déjà membre n'oublie pas de te connecter ;-) .
Sinon n'hésite pas à t'inscrire sur ce forum de partage littéraire, ne serait-ce que pour donner ton avis sur les textes postés ici. Parce que, oui, nous voulons ton avis ! En bonus tu pourras profiter de la communauté délirante et/mais accueillante de ZE ^^.

Alors vite rejoins-nous ! (Non je te rassure nous ne sommes pas (encore) une secte)

AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Un forum pour les jeunes écrivains à la recherche de soutien et les lecteurs avides de donner leurs avis. Venez partager votre passion des mots !
 

Partagez | 
 
 Chroniques de Giluny. [En cours]. P (pour l'instant).
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Gimini

avatar


Messages : 39
Date d'inscription : 12/08/2014
MessageSujet: Chroniques de Giluny. [En cours]. P (pour l'instant).   Ven 29 Aoû - 13:28

I.

Il aimait vraiment se promener sous la pluie en chantant. Sa peau était toujours humide ou pleine de boue. Il aimait passer par-dessus les barrières des prés et sauter à pieds joints dans les bouses de vache en riant. Il aimait aussi lézarder au soleil, posé contre un arbre, au bord d'une quelconque rivière. Vous l'aurez compris, il savait vivre. Il aimait rire et chanter.
Mais il était un solitaire. Il n'avait aucun ami. Bien-sûr, il ne ressentait pas le besoin d'avoir un confident, mais il sentait que bientôt, la solitude lui pèserait. Il n'en avait pas encore conscience. Il était pour l'instant occupé à marcher en sifflant. Il entendit soudain un bruit. Il plongea dans la rivière et retint son souffle, les yeux grands ouverts. Ses longs cheveux d'un noir de jais flottaient autour de lui et l'empêchaient de voir ce qui se passait hors de l'eau.
Il se sentit soudain attiré vers le fond. Quelque chose agrippait son pied. Son instinct l'obligea à battre follement des bras. Il fit un vacarme impressionnant. Puis plus rien. La créature qu'il avait en face de lui, hors de l'eau, l'avait surpris. Il tendit une main vers la créature en lui lançant un regard suppliant, à bout de souffle.


Dernière édition par Gimini le Lun 13 Oct - 10:38, édité 1 fois
 
Whisper'

avatar

Modérateur des Réseaux Sociaux
Messages : 144
Date d'inscription : 27/07/2014
Age : 22
MessageSujet: Re: Chroniques de Giluny. [En cours]. P (pour l'instant).   Ven 29 Aoû - 13:32

Bon alors, allons-y pour la micro critique...

C'est... Flippant.

Voilà !



...
 
Gimini

avatar


Messages : 39
Date d'inscription : 12/08/2014
MessageSujet: Re: Chroniques de Giluny. [En cours]. P (pour l'instant).   Ven 29 Aoû - 13:32

Haha, et bien... Merci pour ce commentaire! XD
 
Whisper'

avatar

Modérateur des Réseaux Sociaux
Messages : 144
Date d'inscription : 27/07/2014
Age : 22
MessageSujet: Re: Chroniques de Giluny. [En cours]. P (pour l'instant).   Ven 29 Aoû - 13:40

Mais j'aime bien sinon, hâte de lire la suite Very Happy
 
Gimini

avatar


Messages : 39
Date d'inscription : 12/08/2014
MessageSujet: Re: Chroniques de Giluny. [En cours]. P (pour l'instant).   Ven 29 Aoû - 13:42

Merci! Je peux la poster si tu veux Wink

(Y a encore plusieurs micro-chapitres et après c'est plus long Wink )
 
Whisper'

avatar

Modérateur des Réseaux Sociaux
Messages : 144
Date d'inscription : 27/07/2014
Age : 22
MessageSujet: Re: Chroniques de Giluny. [En cours]. P (pour l'instant).   Ven 29 Aoû - 13:46

Bah si personne ne veut rajouter une critique, je t'y invite
 
Gimini

avatar


Messages : 39
Date d'inscription : 12/08/2014
MessageSujet: Re: Chroniques de Giluny. [En cours]. P (pour l'instant).   Ven 29 Aoû - 13:49

Ok alors me voilà! Very Happy

II.

Aujourd'hui, j'avais décidé de sortir un peu de chez moi. Les séries télévisées avaient fini par atrocement me lasser. J'avais soudain besoin de briser la routine et, comme dirait l'autre, de changer d'air.
Sans l'accord de mon cerveau, mes pas me guidèrent jusqu'à la forêt. J'y pénétrai sans même m'en rendre compte et longeai la rivière d'un pas serein. J'aspirai de grandes bouffées d'air, comme si je savais que dans les dix prochaines années, je n'aurais plus l'occasion de respirer un air aussi pur que celui-ci.
Je sortis de ma transe lorsque j'entendis un bruit singulier. Puis plus rien. Je tendis l'oreille, soudain très attentive. J'entendis ensuite quelque chose dans l'eau. Je m'approchai avec précaution de la rivière. C'est la que je le vis. Ces yeux me figèrent sur place. J'étais étonnée. Il me tendit la main. Je la pris et tirai de toutes mes forces pour l'extraire de l'eau. Il ahanait et était extrêmement pâle.
Je ne pouvais en détacher mon regard. Ce que j'avais sous les yeux était si.... extraordinaire! Si insensé ! Je mis quelques instants avant de retrouver mes esprits et de lâcher sa main.
Lui aussi me fixait. Comme si j'étais une expérience scientifique. Mais ce regard n'avait rien de mauvais ou de pervers. Il se mit à tourner autour de moi, toucha mes cheveux, mon visage, mes bracelets... Je le laissai faire, captivée par ses gestes si singuliers et inhabituels pour moi.
Il s'assit ensuite face à moi, en tailleur. Je rougis. Il était entièrement nu. Il me regardait toujours. Il sembla intrigué par mes joues roses. Il commença à en approcher ses mains puis les laissa retomber mollement sur l'herbe.
Je passai ma main sur ma nuque, gênée. Il imita mon geste. Je toussai. Sa réaction était plus qu'inhabituelle. Il toussa lui aussi.
J'avais l'impression d'être face à un miroir. Je levai la main et la tendis lentement vers lui. Il fit de même. Nous nous retrouvâmes alors paume contre paume...
je n'aurai plus l'occasion => je n'aurais (conditionnel)
'entendis => j'entendis
Je toussais => Je toussai (passé simple)
 
Whisper'

avatar

Modérateur des Réseaux Sociaux
Messages : 144
Date d'inscription : 27/07/2014
Age : 22
MessageSujet: Re: Chroniques de Giluny. [En cours]. P (pour l'instant).   Ven 29 Aoû - 13:54

Le changement de point de vue m'a un peu dérouté sur le début, sachant qu'on passe d'un scène assez crispante à tout autre chose. Mais j'aime bien le principe de ta coupure, après réflexion Smile

Tu écris vraiment bien, ton style peut sembler simple, mais justement c'est peut être là toute la subtilité de ton écrit.

Bref, la suite
 
Gimini

avatar


Messages : 39
Date d'inscription : 12/08/2014
MessageSujet: Re: Chroniques de Giluny. [En cours]. P (pour l'instant).   Ven 29 Aoû - 13:58

Oui, ça m'a déroutée aussi la première fois, mais c'est ce que je voulais Smile Je suis plutôt satisfaite Smile

Merci *O*

Je la poste tout de suite!

III.

Ils sursautèrent tous deux. Lorsque leurs paumes entrèrent en contact, ils sentirent comme de l'électricité crépiter dans l'air. Ils comprenaient désormais pourquoi ils avaient toujours été si seuls, et si solitaires. Ils sentaient au fond d'eux-mêmes qu'une moitié d'eux était ailleurs, avec quelqu'un d'autre, en quelqu'un d'autre !
Et désormais, les deux moitiés de chacun étaient réunies !
- On se ressemble comme deux gouttes d'eau... murmurai-je. Comment t'appelles tu ?
Il me tournait autour, passionné par les reflets de soleil dans mes longs cheveux d'un noir de jais. Il sursauta au son de ma voix. Il caressa ma bouche. Je recommençai à parler. Il comprit d'où venaient les sons. Il ouvrit et ferma la bouche à plusieurs reprises.
- Tu es muet ?
Cette fois, il parvint à produire un petit son. Il sursauta et essaya de se cacher derrière un arbre.
  - Tu n'as jamais parlé ?
Je me trouvai soudain idiote d'avoir posé cette question, il ne me comprenait sans doute pas. Je m'approchai très doucement de l'arbre derrière lequel il se cachait. Je tendis la main, le visage encourageant. Il regarda ses deux mains avec intérêt puis regarda la mienne. Il la saisit en tremblant.
Au loin, j'entendis le tonnerre. Je sursautai. Il me fit un grand sourire et me tira par le bras, émerveillé.
Il me monta en haut d'un arbre, sur une solide branche. Puis il redescendit, avec agilité et rapidité. Il se mit alors à danser énergiquement en sifflant. C'est à ce moment que je compris pourquoi il avait eu peur du son qu'il avait produit précédemment avec sa propre bouche. C'était incomparable aux sifflements et aux petits cris qu'il poussait lorsqu'il dansait.
Je pensais qu'il voulait attirer la pluie. Je me trompais éperdument. En faisant du bruit, il couvrait les explosions du tonnerre et danser lui permettait sans doute de ne pas penser à l'orage et de ne pas avoir peur. Il parut en effet satisfait lorsque le grondement du tonnerre cessa. Il monta sur l'arbre et s'endormit sur mes genoux.
Je me trouvais soudain idiote => trouvai ("soudain" implique du passé simple)
 
Whisper'

avatar

Modérateur des Réseaux Sociaux
Messages : 144
Date d'inscription : 27/07/2014
Age : 22
MessageSujet: Re: Chroniques de Giluny. [En cours]. P (pour l'instant).   Ven 29 Aoû - 14:01

Cet enfant est vraiment intriguant... "Même pas peur de l'orage, je fais des claquettes" x)

La suite !!!!
 
Gimini

avatar


Messages : 39
Date d'inscription : 12/08/2014
MessageSujet: Re: Chroniques de Giluny. [En cours]. P (pour l'instant).   Ven 29 Aoû - 14:07

XD j'arrive! En tout cas ça a l'air de te plaire alors je suis contente. Very Happy

IV.

La sonnerie de mon téléphone me réveilla en sursaut. Je manquai de tomber de l'arbre. Il réagit au quart de tour. Il avait une force surhumaine. Il me rassit sur la branche sans difficulté apparente. Il me sourit et se rendormit comme si rien d'extraordinaire ne s'était produit.

Je l'observai avec plus d'attention que la veille. Il avait des cicatrices à de nombreux endroits. Certaines étaient vraiment impressionnantes !
Sans m'en rendre compte, je passai lentement mes doigts le long de celle qui traversait son visage, partant du côté droit du front, passant sur l'œil et sur les lèvres, et s'arrêtant du côté droit du menton. Il ouvrit lentement les yeux, surpris.
La lumière du jour faisait des reflets dans nos cheveux noirs. Je réalisai alors que mon téléphone avait sonné. Je regardai l'heure.
- Mince, je vais me faire tuer! En plus, je suis en retard pour le lycée...
Me séparer de lui me brisait le cœur. Si jamais il partait, je n'aurais aucun moyen de le retrouver. Et il n'avait même pas de prénom!
Je décidai alors de prendre le temps de lui trouver un prénom.
- J'y réfléchirais en chemin... Comment je descends de cet arbre, moi, maintenant?!
Je me tortillais, mal à l'aise. Je cherchais tant bien que mal à descendre de l'arbre sans me briser les os. Il sembla comprendre mes intentions. Il me descendit au pied de l'arbre sans effort. Je le remerciai d'un signe de tête et commençai à marcher d'un pas ambitieux pour sortir de la forêt. Il me suivait en silence, sautant d'arbres en arbres. J'avais sans cesse peur qu'il se torde le cou.
Il arrêta de me suivre au sortir de la forêt. Je remuai timidement la main pour lui dire au revoir. Il me regarda curieusement, cherchant ce que voulait signifier mon geste. Je laissai mollement retomber ma main et rougis fortement. Je repris mon chemin. Lorsque je me retournai vers les arbres, il n'était plus là. Je soupirai et repris mon chemin d'un pas pesant.
IIII => IV (maniaque.com ^^)
Lorsque je me retournais => retournai (passé simple, sauf si la narratrice se retourne plusieurs fois)
 
Midnight

avatar

Maîtresse incontestée des vices infantiles
Féminin Messages : 345
Date d'inscription : 29/07/2014
Age : 17
MessageSujet: Re: Chroniques de Giluny. [En cours]. P (pour l'instant).   Ven 29 Aoû - 16:19

J'aime bien cette atmosphère bizarre !
Ton écriture est très agréable à suivre, bien que l'histoire soit extrêmement déroutante !
J'ai hâte d'avoir la suite !



La Mère Patrie vaincra ~

"Je croyais qu'on allait jouer à cache-cache..."
Le petit Arthur, sept ans


 
Gimini

avatar


Messages : 39
Date d'inscription : 12/08/2014
MessageSujet: Re: Chroniques de Giluny. [En cours]. P (pour l'instant).   Ven 29 Aoû - 16:20

Merci. Si tu trouves ça déroutant alors j'atteindre (je sais plus conjuguer alors tu le feras toi-même XD) mon but ! Very Happy c'est l'atmosphère voulue, en tout cas pour le début du roman !


J'arrive pour poster la suite...

V.

- Allô? Rends-moi service! Si ma mère t'appelle, dis-lui que j'ai dormi chez toi... Bisous.
Je raccrochai sans laisser le temps à mon interlocuteur de répondre. Je venais d'arriver devant la porte de chez moi. Ma mère avait les mains sur les hanches et tapait du pied, folle de rage. Elle m'attendait de pied ferme.
- Désolée...
Elle me gifla. Je lançai un regard noir à mes chaussures. Je savais que je le payerais cher si je réagissais. Mon ventre gronda, je le grondai intérieurement.
- Au lycée. Tout de suite ! ordonna ma mère.
Elle me plaqua violemment mon sac de cours contre la poitrine et me claqua la porte au nez. Je restai quelques instants interdite. Ce n'est que lorsqu'il se mit à pleuvoir que je bougeai enfin. Je me dirigeai lentement vers le lycée, tête baissée. On voyait très clairement que j'avais dormi dehors. Mes vêtements étaient tâchés d'herbe et mes cheveux étaient ébouriffés et pleins de brindilles.
- Au moins, la pluie me lavera... ironisai-je. N'empêche, ça valait grave le coup !
Au loin, un criquet isolé me répondit. Je souris malgré moi.
Je savais que je le payerai cher si je réagissais => je le payerais (SI je réagissais => conditionnel)
 
Whisper'

avatar

Modérateur des Réseaux Sociaux
Messages : 144
Date d'inscription : 27/07/2014
Age : 22
MessageSujet: Re: Chroniques de Giluny. [En cours]. P (pour l'instant).   Ven 29 Aoû - 16:46

La daronne... Cette violence ! *sort*

 
Midnight

avatar

Maîtresse incontestée des vices infantiles
Féminin Messages : 345
Date d'inscription : 29/07/2014
Age : 17
MessageSujet: Re: Chroniques de Giluny. [En cours]. P (pour l'instant).   Ven 29 Aoû - 16:55

Eh bah... *le seul commentaire que je trouve à faire ><*



La Mère Patrie vaincra ~

"Je croyais qu'on allait jouer à cache-cache..."
Le petit Arthur, sept ans


 
Gimini

avatar


Messages : 39
Date d'inscription : 12/08/2014
MessageSujet: Re: Chroniques de Giluny. [En cours]. P (pour l'instant).   Ven 29 Aoû - 17:31

XD j'avoue x)

VI.

J'avais décidé de filer en douce de la salle d'étude. J'avais terminé les cours à 15h mais mon régime voulait que je reste au lycée jusqu'à 18h. Malheureusement, Madame Jacques choisit le moment où je posais ma main sur la poignée de la porte pour pointer le bout de son nez.

- Zimmerman, tu vas où comme ça!?
Je plaçai un grand sourire poli sur mes lèvres et me retournai pour lui faire face.
- Je ne me sens pas bien du tout. J'allais voir l'infirmière. Veuillez m'excuser de n'avoir pas prévenu, je n'y ai pas songé... improvisai-je en prenant une petite voix faible et pleurnicharde.
- Je vous accompagne.
J'acquiesçai en me retenant de soupirer. Dix minutes plus tard, je me retrouvai enfin hors de l'enceinte de l'établissement. Je me mis à courir pour le rejoindre. Il sembla heureux de me voir. Je réussis à le convaincre de venir jusque chez moi.
 
Meredith Epiolari

avatar

Reine de l'Impro
Féminin Messages : 1272
Date d'inscription : 29/07/2014
Age : 19
Localisation : Between the peanuts and the cage
MessageSujet: Re: Chroniques de Giluny. [En cours]. P (pour l'instant).   Sam 30 Aoû - 22:15

Pas mal, l'histoire est fluide Smile

Si je devais faire des petites remarques (je remarque à l'instant qu'elles sont toutes sur le chapitre 5 ^^) :
- La mère de l'héroïne est un peu caricaturale à mon goût. Il faudrait peut-être étoffer un peu ce personnage pour qu'on comprenne pourquoi elle est si dure avec sa fille. Ici, on a l'impression que c'est gratuit et... je n'y crois pas ^^

- Ici :

Gimini a écrit:
tapait du pied, folle de rage. Elle m'attendait de pied ferme.

Répétition du mot pied pas très jolie.

- Là :

Gimini a écrit:
Mon ventre gronda, je le grondai intérieurement.

Répétition de "gronder" pas très jolie non plus.

- Et enfin :

Gimini a écrit:
N'empêche, ça valait grave le coup !

Je crois qu'il manque quelque chose... Les deux personnages se rencontrent, se fascinent mutuellement, ils éprouvent de l'affection l'un pour l'autre. Mais pour moi il faudrait quelque chose d'encore plus fort que ça pour qu'une lycéenne décide que dormir dehors en vaut la chandelle. Je me souviens maintenant que tu parlais de "moitiés d'eux qui se trouvent en l'autre". J'ai besoin de ressentir ce lien, qu'il soit plus que de l'affection et de la fascination, je ne sais pas comment t'expliquer...

Enfin, peut-être que je me montre empressée et que la réponse à mes questions de fond finiront par venir Smile
En attendant continue, c'est une chouette histoire (et tu es au chapitre 23, voire plus, tu gèèèèères ! )



 
Tout ce que j'écris
Est vain, ridicule et insignifiant.
Vain comme mon amour,
Ridicule comme mon ambition
Insignifiant comme mon existence.
 
Gimini

avatar


Messages : 39
Date d'inscription : 12/08/2014
MessageSujet: Re: Chroniques de Giluny. [En cours]. P (pour l'instant).   Sam 30 Aoû - 23:05

Merci d'avoir lu et commenté.
Pour la mère c'est pas gratuit du tout, imagine a mère en train de se faire un sang d'encre toute la nuit parce que t'es pas là et qui te voit arriver comme une fleur, en train de parler au téléphone. Mais après on va revoir la mère.
Pour le mot pied faut pas mettre en parallèle pied et pied mais taper du pied et de pied ferme. Les deux oppositions s'opposent légèrement. Dans la première ça exprime, le mouvement, le stresse, l'énervement, et dans la deuxième c'est plus statique, y a une certaine détermination, c'est pas du tout pareil. C'est pour cela que j'ai mis ces deux expressions côte à côte Smile
Pour le verbe gronder : C'est une sorte d'oeil pour oeil, dent pour dent. Son ventre la gronde : Heho toi là, donne-moi d'la bouffe. Frustrée elle grogne son ventre parce que : tout d'abord sa mère vient de lui mettre une derrouillée, et ensuite elle sait qu'elle peut pas gronder sa mère donc c'est son ventre qui se prend le retour de bâton. C'est une sorte de triangle amoureux XD Elle se fait gronder par sa mère et par son ventre ===> elle gronde son ventre pour deux (lui-même et la mère)
Pour la dernière remarque : Ce n'est pas de l'affection qu'ils ressentent l'un pour l'autre, mais bel et bien de la fascination, ils sont en train de se découvrir. Et il ne faut pas oublier que la première remarque faite est qu'ils se ressemblent comme deux gouttes d'eau, à partir de là ça vaut le coup. Ensuite, les gestes et les paroles de chacun les figent et les poussent à rester ensemble. De plus de par leur ressemblance, en regardant l'autre agir ils se découvrent eux-mêmes, puisque une partie de l'un vit dans l'autre et inversement, ils découvrent ce qu'ils sont et ce qu'ils auraient pu être. Après, effectivement, au fil du temps leur lien va évoluer. Pour l'instant c'est la découverte, la fascination, l'apprentissage, la phase d'observation Smile
Voilà comment je voyais les choses au moment de la rédaction. Quoi qu'il en soit je reverrai mon texte à partir de tous les commentaires, mais je ne veux pas le faire avant d'avoir terminer l''histoire. Smile
En tout cas merci pour les encouragements. Dans le présent commentaire, je ne réfute en aucun cas les arguments exposés, j'explique mon état d'esprit au moment de la création, et non après réflexion ou à la lecture du commentaire. Tous les avis seront pris en compte, et de futures critiques de votre part à tous sont les bienvenues!
J'espère tout de même que mes réponses éclaircissent ta vision de l'histoire Smile
 
Gimini

avatar


Messages : 39
Date d'inscription : 12/08/2014
MessageSujet: Re: Chroniques de Giluny. [En cours]. P (pour l'instant).   Dim 31 Aoû - 15:21

VII.


Il regardait les maisons avec crainte. Il semblait n'en avoir jamais vu auparavant. La première chose qu'il vit en entrant chez moi, ce fut Gaspar, mon chat, qui était lové dans le canapé. Il me regarda puis se tourna à nouveau vers Gaspar. Il comprit que l'on pouvait s'asseoir ou s'allonger sur le canapé. Il s'assit.
J'allumai la télé pour l'occuper pendant que je lui repasserais des vêtements. En souvenir du criquet de la matinée, je décidai de lui faire regarder Pinocchio.
Ce n'est que lorsque j'entendis son nom que je me rappelai du nom du criquet.
- Et si on t'appelait Gimini !? plaisantai-je.
- I i i! s'écria-t-il à tapant des mains comme un enfant.
Il me semblait qu'il avait essayé de dire Gimini.
- Gi... mi... ni... répétai-je très lentement.
- I... i... ni!
- Gi... mi... ni.
- Imini! s'exclama-t-il.
- A partir d'aujourd'hui, ton nom est Gimini! annonçai-je.
Il sembla satisfait, même si je n'étais pas sûre qu'il ait compris l'utilité d'un prénom. Pour moi, le fait qu'il ait voulu prononcer ce nom était un signe révélateur.
je me rappelais => je me rappelai


Dernière édition par Gimini le Dim 31 Aoû - 19:52, édité 1 fois
 
Whisper'

avatar

Modérateur des Réseaux Sociaux
Messages : 144
Date d'inscription : 27/07/2014
Age : 22
MessageSujet: Re: Chroniques de Giluny. [En cours]. P (pour l'instant).   Dim 31 Aoû - 15:25

Léon

Sinon, tu as oublié un "u" à "tourna" dans le premier paragraphe Razz

La suite !!!
 
Gimini

avatar


Messages : 39
Date d'inscription : 12/08/2014
MessageSujet: Re: Chroniques de Giluny. [En cours]. P (pour l'instant).   Dim 31 Aoû - 15:27

Ha oui, c'est mon clavier qui l'a oublié XDDDD


Ok ça arrive

Ca fait chelou Léon quand même XD
 
Gimini

avatar


Messages : 39
Date d'inscription : 12/08/2014
MessageSujet: Re: Chroniques de Giluny. [En cours]. P (pour l'instant).   Dim 31 Aoû - 15:33

VIII.
- Elza ? Elza !
C'était la voix de ma mère. Elle semblait folle de rage. Génial...
- Oui, maman ? Tu as eu un ennui ? Tu rentres tôt !
- Journée épouvantable... revenue plus tôt... demain... tard... raviolis... radis... lycée... malade... où ?
Je n'avais saisi que quelques mots par ci, par là. Je haussai les épaules sans rien dire.
- Mouais...
- RHAAAAAAAAAAAAAAAAAH!
- Maman ? Maman ? Ça va ?!
- C'est qui, lui? J'ai cru que... Il s'est retourné et puis... tout nu... dans ma maison... comme deux gouttes d'eau... devenir folle...
Elle marmonnait dans sa barbe, interdite. Son regard passait de lui à moi, de moi à lui. Lui avait bondi derrière le canapé, apeuré. Il serrait Gaspar contre lui, essoufflé, les yeux grands ouverts. Nous restâmes quelques minutes silencieux.
- Il se noyait dans la rivière. On a dormi dans la forêt, dans un arbre... C'est mon parfait sosie sauf que...
- Il est noir, compléta ma mère.
- Et nu ! ajoutai-je pour tenter de la faire sourire.
 
Nyx

avatar


Féminin Messages : 88
Date d'inscription : 31/08/2014
Age : 18
Localisation : In the heart of a poppy
MessageSujet: Re: Chroniques de Giluny. [En cours]. P (pour l'instant).   Dim 31 Aoû - 15:57

Woah, violente la vieille ! Pauvre gosse...

Non, je ne sais pas faire de critiques constructives pourquoi ? Inutile je suis, inutile je resterai 
 
Gimini

avatar


Messages : 39
Date d'inscription : 12/08/2014
MessageSujet: Re: Chroniques de Giluny. [En cours]. P (pour l'instant).   Dim 31 Aoû - 15:59

XD elle est pas si violente que ça elle est juste totalement flipée x) XD

Il me faut un gens inutile, du moment que c'est un jambon ça me va! 
 
Jack Vessalius

avatar


Messages : 219
Date d'inscription : 11/08/2014
MessageSujet: Re: Chroniques de Giluny. [En cours]. P (pour l'instant).   Sam 6 Sep - 16:34

Salut Léon. Si tu le fais déjà c'est super, sinon n'hésite pas à d'abord poster ici et raporter après sur EN qu'il n'y ait pas correction double emploi Wink
 
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chroniques de Giluny. [En cours]. P (pour l'instant).   

 
 

Chroniques de Giluny. [En cours]. P (pour l'instant).

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» collection de cobra : ma collection pour l'instant
» Quelques bons livres pour le BTSDE
» • Chernobyl Diaries ~ Les Chroniques de Tchernobyl.
» Ecoles / cours de classique à Rennes ??
» Les PASTELS *SEC* par Dark Beauty • en cours •

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Zéphyr Embrasé :: Vos oeuvres originales :: Écrits longs :: Romans-